CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Ladislao Vajda
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

La Jana



Date et Lieu de naissance : 24 février 1905 (Vienne, Empire Austro-Hongrois)
Date et Lieu de décès : 13 mars 1940 (Berlin, Allemagne)
Nom Réel : Henriette Margarethe Hiebel

ACTRICE

Henriette Margarethe Hiebel voit le jour le 24 février 1905, à Vienne, capitale de l’empire austro-hongrois. Enfant, elle commence sa carrière dans les ballets de l’Opéra de Frankfurt. Au début des années vingt, sous le nom prétendument indien de La Jana, elle se fait connaître en dansant dans des cabarets et en se produisant dans des revues musicales.

Au cours d’une tournée française, elle rencontre, dans un restaurant parisien, le réalisateur Géza von Cziffra qui, fasciné par sa beauté, l’incite à poursuive une carrière de modèle et la recommande auprès de ses amis photographes berlinois. À Berlin, elle devient une danseuse de premier plan avec «Casanova», une revue musicale des productions de Erik Charell. Spécialisée dans les danses exotiques, elle acquiert une immense popularité et poursuit sa carrière sur toutes les plus grandes scènes germaniques, mais aussi de Londres et de Stockholm.

En 1925, La Jana apparaît une première fois à l’écran dans «Wege zu kraft und schönheit» avec, à ses côtés, deux autres débutantes qui vont devenir célèbres: Hertha von Walther et Leni Riefenstahl. Une toute petite prestation qui lui permet d’être remarquée par le producteur Frederic Zelnik, directeur artistique et membre de la direction de la compagnie DEFU (Deutsche-Film-Union-AG). Celui-ci l’engage immédiatement pour tenir des seconds rôles dans ses productions. Déjà vedette de la scène, un plus large public peut alors découvrir une jeune comédienne, à la plastique parfaite et au charme troublant. Elle enchaîne alors plusieurs films au cours de la deuxième moitié des années vingt, parmi lesquels: «Thérèse Raquin» (1927) de Jacques Feyder avec Gina Manès, «Le gentilhomme des bas-fonds» (1928) avec William Dieterle, «Der ladenprinz» (1928) avec Sig Arno, «Zwei rote rosen» (1928) avec Harry Halm et «Meineid» (1929) avec Francis Lederer.

En 1930, La Jana tourne son premier rôle parlant dans «Die warschauer zitadelle», un drame sur fond de révolution polonaise, avec Victor Varconi, mais le film est un échec cuisant. L’année suivante, elle donne la réplique à Curt Bois dans «Der schlemihl», un joli succès public, mais massacré par la critique. Elle s’éloigne alors du cinéma et se produit dans plusieurs spectacles musicaux à travers l’Europe.

La Jana revient au cinéma en 1937 dans «Truxa» de Hans H. Zerlett, l’histoire d’une danseuse de music-hall qui rencontre la jalousie et les intrigues au sein de sa troupe. Le film est un triomphe et son rôle de la danseuse Yester accroît considérablement sa popularité. L’année suivante, Richard Eichberg la dirige dans sa superproduction en deux volets: «Le tigre du Bengale» et «Le tombeau hindou», aux côtés de Philip Dorn et Hans Stüwe. Son interprétation, très convaincante, de la Maharani Indira, qui fait tourner la tête des hommes par ses danses ensorcelantes, confirme son statut de star.

En décembre 1939, après le tournage de «Stern von Rio» de Karl Anton, La Jana contracte une infection pulmonaire. Elle meurt le 13 mars 1940, à Berlin, victime d’une pleurésie aggravée d’une pneumonie. Elle avait tout juste trente-cinq ans….

© Philippe PELLETIER

copyright
1925Wege zu kraft und schönheit – de Nicholas Kaufmann & Wilhelm Prager avec Hertha von Walther
1926Die weiße geisha – de Valdemar Andersen & Heinz-Karl Heiland avec Carl W. Tetting
Le plus beau mariage / Son épouse anglaise ( Hans engelska fru / die lady ohne schleier ) de Gustaf Molander avec Lil Dagover
1927Um seine Ehre / En perfekt gentleman – de Gösta Ekman & Vilhelm Bryde avec Hans Albers
Thérèse Raquin ( du sollst nicht ehebrechen ) de Jacques Feyder avec Wolfgang Zilzer
La peau de castor ( der biberpelz ) de Erich Schönfelder avec Ernst Behmer
1928La boutique du prince ( der ladenprinz ) de Erich Schönfelder avec Sig Arno
La fiancée du voyou ( gaunerliebchen / verschwundene millionen ) de Max Reichmann avec Bruno Arno
Casanova – de ? avec Michael Bohnen
Le gentilhomme des bas-fonds ( ritter der nacht ) de Max Reichmann avec William Dieterle
Der herzensphotograph – de Max Reichmann avec Harry Liedtke
Deux roses rouges ( zwei rote rosen / zwei rote rosen, ein zarter kuß ) de Robert Land avec Harry Halm
1929Parjure ( meineid / meineid : Ein paragraph, der menschen tötet ) de Georg Jacoby avec Francis Lederer
Le veuf joyeux ( der lustige witwer ) de Robert Land avec Otto Wallburg
CM Spanisches Intermezzo – de ? avec Karl Hammes
1930La citadelle de Varsovie ( die warschauer zitadelle ) de Jacob Fleck & Luise Fleck avec Victor Varconi
1931Le roi des Schlemihl ( der Schlemihl ) de Max Nosseck avec Hans Adalbert Schlettow
1934Ich bin du – de Carl Hoffmann avec Anton Pointner
1936Le saut de la mort ( Truxa ) de Hans H. Zerlett avec Hannes Stelzer
1937Le tigre du Bengale ( der tiger von Eschnapur ) de Richard Eichberg avec Alexander Golling
Le tombeau hindou ( das indische grabmal ) de Richard Eichberg avec Theo Lingen
1938Les étoiles brillent / Vedettes follies ( es leuchten die sterne ) de Hans H. Zerlett avec Rudi Godden
Menschen von varieté – de Josef von Báky avec Attila Hörbiger
1940L’étoile de Rio ( stern vo Rio ) de Karl Anton avec Harald Paulsen
Fiche créée le 12 juillet 2005 | Modifiée le 5 juin 2015 | Cette fiche a été vue 5405 fois
PREVIOUSIgor Kvasha || La Jana || Barbara La MarrNEXT