CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Fritz Alberti
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Ladislao Vajda



Date et Lieu de naissance : 18 août 1905 (Budapest, Empire Austro-Hongrois)
Date et Lieu de décès : 25 mars 1965 (Barcelone, Espagne)
Nom Réel : László Vajda Weisz

REALISATEUR
Image
1937 La femme du général Ling (the wife of general Ling) de Ladislao Vajda avec Valéry Inkijinoff & Griffith Jones
Image
1952 Mascarade d’amour (doña Francisquita) de Ladislao Vajda avec Mirtha Legrand, Armando Calvo & Julia Lajos
Image
1955 Marcelin, pain et vin (Marcelino pan y vino) de Ladislao Vajda avec Pablito Calvo & Rafael Rivelles
Image
1959 Le passe-muraille (ein mann geht durch die wand) de Ladislao Vajda avec Heinz Rühmann & Nicole Courcel

Ladislao Vajda naît László Vajda Weisz le 18 août 1905 à Budapest. Son père, László Vajda (1878-1933), comédien, journaliste puis bientôt dramaturge et directeur du théâtre, va après la chute de l’empire austro-hongrois poursuivre une brillante carrière de scénariste dans son pays natal mais aussi en Allemagne sous le nom de Ladislaus Vajda. C’est dans ce contexte que László Vajda fils découvre les différents métiers du cinéma. Après une première réalisation en 1933, «Love in skis» (1933), tournée à St. Moritz (Suisse) pour une coproduction germano-britannique romanesque et un documentaire comme ingénieur du son en Palestine, László Vajda retrouve son pays natal où il assure d’abord le montage de films musicaux de István Székely, Steve Sekely, comme «Ball im Savoy» (1935). Puis il réalise en 1936 «Ember a híd alatt» (Un homme sous le pont), un drame dont il a écrit lui-même le scénario. Douze autres titres suivent durant la décennie dont deux tournés en 1937 en Grande-Bretagne.

En 1939 László Vajda gagne Italie où il fait trois longs métrages dont le drame historique «Complot à Florence» (1941) avec Oswaldo Valenti et Conchita Montenegro. En 1942, le cinéaste s’installe en Espagne où il va, sous son nom de Ladislao Vajda, faire désormais l’essentiel de sa carrière. Il commence par mettre en scène des comédies sans prétention puis il réalise des films en double version hispano-portugaise, en retrouvant un ton plus sombre notamment avec «Barrio» (1946) une adaptation des «Fiançailles de Monsieur Hire » de Georges Simenon, avec Isabel de Castro et Rafael Bardem. Le cinéaste hongrois filme ensuite trois productions britanniques dont deux avec Phyllis Calvert, «The golden madonna» (1949) et «Amours perdues», l’histoire d’une femme amnésique tombée amoureuse d’un pilote polonais de la RAF.

De nouveau en Espagne en 1949, le réalisateur commence la période la plus prolifique de sa carrière avec «La septième page» qu’interprètent notamment Rafael Durán, Luis Prendes et Alfredo Mayo, en journalistes de la presse écrite madrilène. Ladislao Vajda renoue avec le genre musical, «Les aventures du barbier de Séville» (1953), avec Luis Mariano. Mais c’est un petit garçon de tout juste six ans, Pablito Calvo, qui va lui permettre de réaliser sans doute son plus grand succès, l’émouvant «Marcellin, pain et vin» (1955) avec Antonio Vico, de nouveau compagnon du jeune acteur dans «Le muchacho» (1955), bientôt suivi d’un «Ange est passé dans la ville» (1957) avec Peter Ustinov. Ladislao Vajda, qui a opté pour la nationalité espagnole en 1954, met également en scène des bandits d’honneur andalous dans «La charge infernale» (1953) avec José Nieto, Rossano Brazzi et Fosco Giachetti, puis l’univers de la tauromachie dans «Tarde de toros» (1955). Il reste cependant toujours très attaché au monde de l’enfance que cela soit pour «María, matricula de Bilboa» (1959) avec Charles Vanel, ou pour le film policier «Ça c’est passé en plein jour» (1959) avec Michel Simon.

Dans les années soixante, Ladislao Vajda qui a retrouvé l’Allemagne, y adapte notamment «Le passe-muraille» (1961) d’après Marcel Aymé, avec Heinz Rühmann dans le rôle-titre. Mais en 1964, alors qu’il tourne à Barcelone, «La dame de Beyrouth» avec Sara Montiel, Giancarlo Del Duca et Fernand Gravey, le cinéaste décède brutalement d’un infarctus. C’est Luís María Delgado qui terminera le film.

© Caroline HANOTTE

copyright
1930Zweimal hochzeit – de E.W. Emo avec Liane Haid
    Seulement montage
1931Es war einmal ein walzer – de Victor Janson avec Paul Hörbiger
    Seulement montage
1933Love on skis – de Ladislao Vajda avec Joan Austin
1934Hallo Budapest – de Ladislao Vajda avec Maria Memeth
Bal au Savoy / Bal à Savoyban ( Ball im Savoy ) de Steve Sekely avec Gitta Alpar
    Seulement montage
DO Awodah – de Hemar Lerski
    Seulement ingénieur du son
1935Ember a híd alatt – de Ladislao Vajda avec Mária Lázár
    + scénario
Café Moszkva – de Steve Sekely avec Ferenc Kiss
    Seulement montage
Haut comme trois pommes – de Pierre Ramelot avec Roland Toutain
    Seulement réalisation de quelques scènes – Non crédité
1936Három sárkány – de Ladislao Vajda avec Lili Berky
Sensations ( szenzáció ) de Steve Sekely & Ladislao Vajda avec Irén Ágay
Le diamant tragique / Le trésor dans la jungle ( wings over Africa ) de Ladislao Vajda avec Joan Gardner
1937La femme du général Ling ( the wife of general Ling / the revenge of general Ling ) de Ladislao Vajda avec Valéry Inkijinoff
A kölcsönkért kastély – de Ladislao Vajda avec Ida Turay
Ma fille ne savait pas ça ( az én lányom nem olyan ) de Ladislao Vajda avec István Egri
Rózsa bokor – de Ladislao Vajda
1938Döntö pillanat – de Ladislao Vajda avec Andor Ajtay
Rosemarie ( Rozmaring ) de Emil Mártonffy avec Gyula Kabos
    Seulement direction artistique
A hölgy egy kissé bogaras – de Ákos Ráthonyi avec Hilda Gobbi
    Seulement direction artistique
Magdát kicsapják – de Ladislao Vajda avec Gyula Gózon
Péntek Rézi – de Ladislao Vajda avec Antal Páger
Fekete gyémántok – de Ladislao Vajda avec Zita Szeleczky
1939La zia smemorata – de Ladislao Vajda avec Oswaldo Valenti
    + scénario
Sébastopol – de Ladislao Vajda avec Suzy Prim
    Inachevé
1940Le chevalier sans nom ( il cavaliere senza nome ) de Ferruccio Cerio & Ladislao Vajda avec Amedeo Nazzari
1941Complot à Florence / L’enfant du meurtre ( Giuliano de Medicis / la congiura de’ pazzi ) de Ladislao Vajda avec Conchita Montenegro
1942Palais à vendre ( se vende un palacio ) de Ladislao Vajda avec José Nieto
1943Doce lunas de miel – de Ladislao Vajda avec Antonio Casal
1944Te quiero para mí – de Ladislao Vajda avec José Isbert
El testamento del virrey – de Ladislao Vajda avec Juan Calvo
1945Cinco lobitos / O diablo são elas... – de Ladislao Vajda avec Humberto Madeira
1946Barrio / Viela : Rua Sem Sol – de Ladislao Vajda avec Rafael Bardem
1947Três Espelhos / Tres espejos – de Ladislao Vajda avec Paola Barbara
1948Call of the blood / Il richiamo del sangue – de John Clements & Ladislao Vajda avec Lea Padovani
1949Amours perdues ( the woman with no name / her panelled door) de Ladislao Vajda & George More O’Ferrall avec Phyllis Calvert
    + scénario
La madone d’or ( the golden madonna ) de Ladislao Vajda avec Michael Rennie
La septième page ( séptima página ) de Ladislao Vajda avec Luis Prendes
Héros sans uniforme ( sin uniforme ) de Ladislao Vajda avec Julia Caba Alba
    + interprétation
1951Ronda española – de Ladislao Vajda avec Elena Salvador
1952Mascarade d’amour / Dona Francisquita ( doña Francisquita ) de Ladislao Vajda avec Julia Lajos
    + dialogues & scénario
1953La charge infernale ( carne de horca / Sierra Morena / il terrore dell’ Andalusia ) de Ladislas Vajda avec Rossano Brazzi
L’aventurier de Séville ( aventuras del barbero de Sevilla ) de Ladislao Vajda avec Luis Mariano
Histoire de trois amours ( the story of three loves / equilibrium / three stories of love ) de Vincente Minnelli & Gottfried Reinhardt avec Pier Angeli
    Seulement sujet – Segment « Equilibrium » de Gottfried Reinhardt
1955Marcelin, pain et vin ( Marcelino pan y vino ) de Ladislao Vajda avec Rafael Rivelles
    + scénario
    Prix CEC du meilleur réalisateur par le cercle des écrivains de cinéma, Espagne

    Prix OCIC – Mention Spéciale au festival du cinéma de Cannes, France

    Ours d’Argent au festival international du cinéma de Berlin, Allemagne

Un après-midi de taureaux ( tarde de toros ) de Ladislao Vajda avec Jacqueline Pierreux
    Prix CEC du meilleur réalisateur par le cercle des écrivains de cinéma, Espagne

Le muchacho ( mi tío Jacinto / mio zio Giacinto / Pepote ) de Ladislao Vajda avec Walter Chiari
    + scénario
    Ours d’Argent au festival international du cinéma de Berlin, Allemagne
1957Un ange est passé sur la ville / Pablito à New York ( un ángel pasó por Brooklyn ) de Ladislao Vajda avec Peter Ustinov
    + scénario & production
1958Ça c’est passé en plein jour / C’est arrivé en plein jour ( El Cebo / es geschah am hellichten tag ) de Ladislao Vajda avec Michel Simon
    + scénario
1959Le passe-muraille ( ein mann geht durch die wand ) de Ladislao Vajda avec Heinz Rühmann
    Prix Ernst Lubitsch aux prix Ernst Lubitsch de Berlin, Allemagne

María, matrícula de Bilbao – de Ladislao Vajda avec Nadia Gray
    + scénario
1960Die schatten werden länger – de Ladislao Vajda avec Luise Ullrich
    + scénario
1961Le menteur ( der lügner ) de Ladislao Vajda avec Blandine Ebinger
Les tueurs du R.S.R.2 ( das feuerschiff ) de Ladislao Vajda avec Aldo Fabrizi
1962Une jeune fille presque convenable ( una chica casi formal / ein f ast anständiges mädchen ) de Ladislao Vajda avec Liselotte Pulver
1964Aventure à Beyrouth / La dame de Beyrouth ( la dama de Beirut ) de Ladislao Vajda avec Sara Montiel
    + scénario
Fiche créée le 23 février 2008 | Modifiée le 19 novembre 2015 | Cette fiche a été vue 6377 fois
PREVIOUSRoger Vadim || Ladislao Vajda || André ValardyNEXT