CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de David Lean
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Lauren Bacall



Date et Lieu de naissance : 16 septembre 1924 (New York City, New York, USA)
Date et Lieu de décès : 12 août 2014 (New York, New York, USA)
Nom Réel : Betty Joan Perske

ACTRICE
Image
1944 Le port de l’angoisse (to have and have not) de Howard Hawks avec Humphrey Bogart & Walter Brennan
Image
1957 La femme modèle (designing woman) de Vincente Minnelli avec Gregory Peck, Dolores Gray & Mickey Shaughnessy
Image
1976 Le dernier des géants (the shootist) de Don Siegel avec John Wayne, James Stewart & Richard Boone
Image
1995 Leçons de séduction (the mirror has two faces) de Barbra Streisand avec Jeff Bridges & Barbra Streisand

Fille d’émigrés juifs venus d’Europe de l’Est, Lauren Bacall vient au monde le 16 septembre 1924 à New York. Après ses études, elle prend des cours de théâtre à l’American Academy of Dramatics Arts de Manhattan. Parallèlement, elle travaille comme ouvreuse dans un théâtre et fait du mannequinat. Sous le nom de Betty Bacall, elle débute à Broadway en 1942. En mars 1943, la femme de Howard Hawks la remarque sur la couverture d’«Harper Bazaar» et incite son mari à l’engager dans son prochain film.

Et c’est bien sûr, sur le plateau du «Port de l’angoisse» (1944), la rencontre tant de fois décrite avec Humphrey Bogart; elle lui apprend à siffler, il l’appelle «Baby» et un couple légendaire se forme. Lauren Bacall, à l’orée de sa carrière, c’est d’abord ces yeux clairs, ce regard d’eau calme, qui, par peur de la caméra, fixe le sol ou les pieds de ses partenaires, ce qui lui valut le célèbre surnom de «The look». C’est aussi un visage anguleux, un peu dur, et une voix rauque, comme voilée par ses deux paquets de cigarettes quotidiens. Avec Bogart, elle tourne d’autres films, mémorables. Dans «Le grand sommeil» (1946) toujours de Howard Hawks, d’après Raymond Chandler, elle aide le privé Marlowe à démêler une affaire si embrouillée que Chandler lui-même, paraît-il, n’en connaissait pas le dernier mot. Bacall vient encore au secours d’un Bogart évadé de prison dans «Les passagers de la nuit» (1947) de Delmer Daves, un joyau du film noir. Et puis, il y a «Key Largo» (1948) de John Huston, huis-clos étouffant où Lauren Bacall tient un hôtel avec son beau-père, le grand Lionel Barrymore, et où elle doit, avec l’aide de Bogart, tenir tête au truand interprété par Edward G. Robinson.

Lauren Bacall a deux enfants avec Humphrey Bogart, Stephen et Leslie, et elle partage ses idées libérales, se mobilisant, comme lui, contre le maccarthysme. Elle a tourné, sans son mythique partenaire, mais parfois, peut-être, sous son ombre tutélaire, nombre de grands films. Des mélodrames de haute tenue, comme «La toile d’araignée» (1955) de Vincente Minnelli ou le somptueux et déchirant «Ecrit sur du vent» (1956), du grand peintre des passions humaines, Douglas Sirk. Mais aussi des comédies, où elle déploie un sens de l’humour et de l’autodérision. Elle fait ainsi partie de l’époustouflant trio comique de «Comment épouser un millionnaire?» (1953), où Marilyn Monroe, myope comme une chaufferette, dame le pion à Bacall aussi bien qu’à Betty Grable. Dans «La femme modèle» (1957) toujours du magicien Minnelli, on la voit camper une dessinatrice de mode sophistiquée, face à l’excellent Gregory Peck. Mais la carrière de Lauren Bacall s’essouffle à l’orée des années 1960. Quatre films seulement dans la décennie, mais une excellente comédie de Richard Quine, «Une vierge sur canapé» (1964) et «Détective privé» (1966) de Jack Smight. Puis viennent les apparitions en «guest star» dans des adaptations d’Agatha Christie, comme «Le crime de l’Orient Express» (1974) de Sidney Lumet. Elle continue de tourner, jusqu’à un âge avancé, des films de qualité comme «Dogville» (2003) de Lars von Trier.

Le second mariage de Lauren Bacall, avec Jason Robards Jr., est une expérience douloureuse, en partie du fait de l’alcoolisme de l’acteur. Elle en eut un fils, Sam. L’actrice a écrit deux livres de souvenirs: «Lauren Bacall: by myself» (1978) et «Now» (2003). Hollywood attendit 2009 pour décerner à Lauren Bacall un oscar d’honneur. Elle s’éteint le 12 août 2014, dans son appartement new-yorkais.

© Jean-Pascal LHARDY

copyright
1944Le port de l’angoisse ( to have and have not ) de Howard Hawks avec Walter Brennan
    + chansons
1945Agent secret ( confidential agent ) de Herman Shumlin avec Charles Boyer
1946Two guys from Milwaukee / Royal flush – de David Butler avec Dennis Morgan
    Seulement apparition & chansons
Le grand sommeil ( the big sleep ) de Howard Hawks avec Humphrey Bogart
    + chansons
1947Les passagers de la nuit ( dark passage ) de Delmer Daves avec Bruce Bennett
1948Key Largo – de John Huston avec Lionel Barrymore
CM Screen snapshots: Photoplay Gold Medal Awards – de Ralph Staub avec Jack Benny
    Seulement apparition
1949La femme aux chimères / Jeune fou à la trompette ( young man with a horn / young man of music / young man with a trumpet ) de Michael Curtiz avec Kirk Douglas
1950Le roi du tabac ( bright leaf ) de Michael Curtiz avec Gary Cooper
1953Comment épouser un millionnaire ( how to marry a millionaire ) de Jean Negulesco avec Rory Calhoun
1954Les femmes mènent le monde ( woman’s world / a woman’s world ) de Jean Negulesco avec Fred MacMurray
L’allée sanglante ( blood alley ) de William A. Wellman avec John Wayne
1955La toile de l’araignée ( the cobweb ) de Vincente Minnelli avec Richard Widmark
CM 1955 Motion Picture Theatre Celebration – de avec George Murphy
    Seulement apparition
1956Ecrit sur le vent / Ecrit dans le vent ( written on the wind ) de Douglas Sirk avec Rock Hudson
1957La femme modèle ( designing woman ) de Vincente Minnelli avec Gregory Peck
1958La femme que j’aimais ( the gift of love ) de Jean Negulesco avec Robert Stack
1959Aux frontières des Indes ( northwest frontier / flame over India ) de Jack Lee Thompson avec Kenneth More
1963 DO Heavyweight elimination contest: Cassius Clay vs. Doug Jones – de Jack Simon avec Muhamad Ali
    Seulement apparition
1964La mission de monsieur Manning ( shock treatment ) de Denis Sanders avec Roddy McDowall
Une vierge sur canapé ( sex and the single girl ) de Richard Quine avec Henry Fonda
1966Détective privé ( Harper / the moving target ) de Jack Smight avec Paul Newman
1974Le crime de l’Orient Express ( murder on the Orient Express ) de Sidney Lumet avec Albert Finney
1976Le dernier des géants ( the shootist ) de Don Siegel avec James Stewart
    + chansons
1979Health ( HealtH ) de Robert Altman avec Donald Moffat
1981Fanatique ( the fan ) de Edward Bianchi avec James Garner
    + chansons
1987Rendez-vous avec la mort ( appointment with death ) de Michael Winner avec John Gielgud
1988Mr. North – de Danny Huston avec Robert Mitchum
DO John Huston ( John Huston : The man, the movie, the Maverick ) de Frank Martin avec Burgess Meredith
    Seulement apparition
DO Gregory Peck : His own man – de Gene Feldman & Suzette Winter avec Jack Lemmon
    Seulement apparition
1989The tree of hands / Innocent victim – de Giles Foster avec Peter Firth
1990Misery – de Rob Reiner avec James Caan
1991Une étoile pour deux ( a star for two ) de Jim Kaufman avec Anthony Quinn
Le plus beau cadeau de Noël ( all I want for Christmas ) de Tom Eberhardt avec Leslie Nielsen
1993Un certain jour de juin ( a foreign field / we shall meet again ) de Charles Sturridge avec Alec Guinness
1994Prêt-à-porter ( ready to wear ) de Robert Altman avec Marcello Mastroianni
    Prix NBR d’interprétation pour l’ensemble de la distribution par la National Board of Review, USA

DO Humphrey Bogart : Behind the legend – de N. Brice Shipley avec Rod Steiger
    Seulement apparition
1995Leçons de séduction ( the mirror has two faces ) de Barbra Streisand avec Jeff Bridges
    Golden Globe du meilleur second rôle féminin de cinéma, USA

    Prix SDFCF du meilleur second rôle féminin par la société des critiques de cinéma de San Diego, USA

    Prix du meilleur second rôle féminin par la Guilde des acteurs de cinéma, USA
1996Président, vous avez dit président ? ( my fellow americans ) de Peter Segal avec Jack Lemmon
DO The line king : Al Hirschfeld / The line king – de Susan Warms Dryfoos avec Robert Goulet
    Seulement apparition
1997Le jour et la nuit – de Bernard-Henri Lévy avec Alain Delon
DA Madeline : Lost in Paris – de Marija Miletic Dail
    Seulement voix
1998Diamonds – de John Asher avec Dan Aykroyd
DO A conversation with Gregory Peck – de Barbara Kopple avec Martin Scorsese
    Seulement apparition
DO Get Bruce ! – de Andrew J. Kuehn avec Robin Williams
    Seulement apparition
1999The Venice project – de Robert Dornhelm avec Dennis Hopper
Presence of mind – de Antonio Aloy avec Harvey Keitel
2002Dogville – de Lars von Trier avec Jean-Marc Barr
The limit / Gone dark – de Lewin Webb avec Pete Postlethwaite
DO Dogville confessions – de Sami Saif avec Harriet Andersson
    Seulement apparition
2003Birth – de Jonathan Glazer avec Danny Huston
DA Le château ambulant ( hauru no ugoku shiro / ハウルの動く城 ) de Hayao Miyazaki
    Seulement voix dans la version anglaise
2004Manderlay – de Lars von Trier avec Danny Glover
DA Firedog – de Scott Duthie
    Seulement voix
CM Amália Traïda – de Francesco Vezzoli avec Sonia Braga
2005This foolish things – de Julia Taylor-Stanley avec Terence Stamp
2006The Walker – de Paul Schrader avec Woody Harrelson
2007 CM Eve – de Natalie Portman avec Ben Gazzara
2008Wide blue yonder – de Robert Young avec James Fox
2010 DO Cameraman : The life and work of Jack Cardiff – de Craig McCall avec Martin Scorsese
    Seulement apparition
2011The forger – de Lawrence Roeck avec Josh Hutcherson
AUTRES PRIX :
      
    Femme de l’année par le Hasty Pudding Theatricals, USA ( 1967 )

    Prix pour l’ensemble de sa carrière par la National Board of Review, USA ( 1991 )

    Prix Donostia pour l’ensemble de sa carrière au festival international du film de San Sebastián, Espagne ( 1992 )

    Prix Cecil B. DeMille aux Golden Globes, USA ( 1993 )

    César d’honneur, France ( 1996 )

    Prix pour l’ensemble de sa carrière au festival du cinéma international de Palm Springs, Californie, USA ( 1997 )

    Caméra Berlinoise au festival international du cinéma de Berlin, Allemagne ( 1997 )

    Prix pour l’ensemble de sa carrière par la Broadcast Film Critics Association, USA ( 1997 )

    Prix pour l’ensemble de sa carrière au festival international du cinéma de Karlovy Vary, République Tchèque ( 1998 )

    Prix pour l’ensemble de sa carrière au festival du cinéma de Stockholm, Suède ( 2000 )

    Oscar d’Honneur aux Academy Awards, USA ( 2009 )
Fiche créée le 16 janvier 2009 | Modifiée le 4 juin 2016 | Cette fiche a été vue 7089 fois
PREVIOUSAlice Babs || Lauren Bacall || BachNEXT