CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Arthur Hiller
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Leif Erickson



Date et Lieu de naissance : 27 octobre 1911 (Alameda, Californie, USA)
Date et Lieu de décès : 29 janvier 1986 (Pensacola, Floride, USA)
Nom Réel : William Wycliff Anderson

ACTEUR

Leif Erickson, de son vrai nom William Wycliff Anderson, voit le jour le 27 octobre 1911, à Alameda, en Californie. À peine sorti de l’université, il se lance dans le monde de la musique. Au début des années trente, il chante et joue du trombone dans l’orchestre de Ted Fio Rito. En 1933, le groupe fait une petite apparition au cinéma, dans la comédie musicale «Sweetheart of Sigma Chi» de Edwin L. Marin.

Les cheveux blonds, les yeux bleus et doté d’un physique de dieu nordique, le jeune William est très vite repéré par un découvreur de talent de la Paramount. Renommé Glenn Erickson, il signe un contrat de sept ans avec le studio. En 1935, il joue un premier rôle, celui d’un cadavre, dans «Wanderer of the Wasteland» de Otho Lovering. Sous le nom de Leif Erikson, puis Erickson, il interprète quelques rôles principaux dans des westerns de série B, souvent aux côtés de son ami Buster Crabbe. Le 8 février 1936, il épouse la ravissante Frances Farmer dont il divorce en 1942. Cette même année, il épouse une autre actrice, Margaret Hayes, et ce pour un mois seulement. Suite à ces deux échecs, il ne convolera plus jamais.

Au début des années quarante, Leif Erickson interprète quelques rôles secondaires, avant de s’engager dans l’armée en 1943. Il participe activement à la seconde guerre mondiale. Blessé par deux fois, il sera décoré des plus hautes distinctions militaires. Démobilisé quatre ans plus tard, il reprend ses activités cinématographiques. Leif interprète alors de beaux rôles de composition aux côtés des plus grandes stars, parmi lesquelles: Barbara Stanwyck dans «Raccrochez c’est une erreur» (1947), Olivia de Havilland dans «La fosse aux serpents» (1948), Ingrid Bergman dans «Jeanne d’Arc» (1948) et Shelley Winters dans «Johnny, le mouchard» (1949).

La décennie suivante, il joue toujours les seconds couteaux sous la direction de grands réalisateurs, tels que : Robert Wise pour «Secrets de femmes» (1950), Henry Hathaway pour «Quatorze heures» (1951), Elia Kazan pour «Sur les quais » (1954) et Vincente Minnelli pour «Thé et sympathie» (1956). Par la suite, il décroche quelques rôles plus importants, notamment dans «L’invasion vient de Mars» (1953) de William Cameron Menzies et dans «Les vendanges» (1957), aux côtés de Michèle Morgan. Parallèlement, il tourne également dans de nombreuses productions télévisées, parmi lesquelles: «Alfred Hitchcock presents», «Le Virginien», «Daniel Boone» et «Gunsmoke, police des plaines».

Progressivement, Leif Erickson s’éloigne des plateaux de cinéma, pour se consacrer au théâtre et principalement à la télévision. De 1967 à 1971, il acquiert une immense popularité en interprétant Big John Cannon, patriarche du Ranch Chaparral, dans la célèbre série «Le grand Chaparral». Une gloire tardive mais qui couronne une carrière menée avec talent.

Au début des années quatre-vingt, Leif Erickson effectue encore quelques apparitions pour le petit écran. Il se retire ensuite en Floride. Il décède le 29 janvier 1986 à Pensacola (Floride), emporté par un cancer.

© Philippe PELLETIER

copyright
1933Sweetheart of Sigma Chi / Girl of my dreams – de Edwin L. Marin avec Mary Carlisle
CM Air Tonic – de Sam White avec Betty Grable
1935Wanderer of the Wasteland – de Otho Lovering avec Gail Patrick
Nevada – de Charles Barton avec Buster Crabbe
Desert gold / Desert storm – de James P. Hogan avec Marsha Hunt
Drift fence / Texas desperadoes – de Otho Lovering avec Katherine DeMille
1936Girl of the ozarks – de William Shea avec Virginia Weidler
L’appel de la folie ( college holiday ) de Frank Tuttle avec Gracie Allen
1937L’amour à Waikiki ( Waikiki wedding ) de Frank Tuttle avec Martha Raye
Marie Walewska ( conquest ) de Clarence Brown avec Greta Garbo
Romance burlesque ( thrill of a lifetime ) de George Archainbaud avec Judy Canova
1938The big broadcast of 1938 – de Mitchell Leisen avec Dorothy Lamour
La faute d’un père ( ride a crooked mile / escape from yesterday ) de Alfred E. Green avec Frances Farmer
Dans une pauvre petite rue ( one third of a nation ) de Dudley Murphy avec Sylvia Sidney
1939 DO Crisis – de Hans Burger & Herbert Kline
    Seulement narration
1941Rien que la vérité ( nothing but the truth ) de Elliott Nugent avec Paulette Goddard
The blonde from Singapore – de Edward Dmytryk avec Florence Rice
Souvenirs ( H.M. Pulham Esq. ) de King Vidor avec Hedy Lamarr
L’escadre est au port ( the fleet’s in ) de Victor Schertzinger avec Betty Hutton
1942Madame exagère ( are husbands necessary ? ) de Norman Taurog avec Betty Field
L’escadrille des aigles ( eagle squadron ) de Arthur Lubin avec Diana Barrymore
Deux nigauds dans une île ( pardon my sarong ) de Erle C. Kenton avec Virginia Bruce
Nuit d’épouvante ( night monster / house of mystery ) de Ford Beebe avec Bela Lugosi
Les mille et une nuits ( arabian nights ) de John Rawlins avec Maria Montez
1947Blonde savage – de Steve Sekely avec Gale Sherwood
Un gangster pas comme les autres ( the gangster / low company ) de Gordon Wiles avec John Ireland
Raccrochez c’est une erreur ( sorry, wrong number ) de Anatole Litvak avec Barbara Stanwyck
1948The gay intruders – de Ray McCarey avec John Emery
La fosse aux serpents ( the snake pit ) de Anatole Litvak avec Olivia de Havilland
Jeanne d’Arc ( Joan of Arc ) de Victor Fleming avec Ingrid Bergman
La chasse aux millions ( Miss Tatlock’s million ) de Richard Haydn avec Wanda Hendrix
1949Une femme joue son bonheur ( the lady gambles ) de Michael Gordon avec Robert Preston
Johnny, le mouchard ( Johnny stool pigeon ) de William Castle avec Shelley Winters
Secrets de femmes / Les trois secrets ( three secrets / the rock bottom ) de Robert Wise avec Eleanor Parker
1950Embrassez-moi, docteur ( mother didn’t tell me ) de Claude Binyon avec Dorothy McGuire
Ma brute chérie / Le mort se porte bien ( love that brute ) de Alexander Hall avec Jean Peters
Le corps du délit ( Stella ) de Claude Binyon avec Ann Sheridan
Cartes sur table ( the showdown ) de Dorrell McGowan & Stuart E. McGowan avec Jim Davis
Dallas, ville frontière ( Dallas ) de Stuart Heisler avec Gary Cooper
1951Show Boat – de George Sidney avec Ava Gardner
Quatorze heures ( fourteen hours ) de Henry Hathaway avec Grace Kelly
Le grand attentat ( the tall target / the man on the train ) de Anthony Mann avec Dick Powell
Reunion in Reno – de Kurt Neumann avec Frances Dee
La polka des marins / Escale à Honolulu ( sailor beware ! ) de Hal Walker avec Jerry Lewis
1952N’embrassez pas les Wacs ( never wave at a WAC / the private wore skirts ) de Norman Z. McLeod avec Rosalind Russell
À feu et à sang / Fuite devant la mort ( the Cimarron Kid ) de Budd Boetticher avec Audie Murphy
Un refrain dans mon cœur ( with a song in my heart ) de Walter Lang avec Susan Hayward
L’homme à la carabine ( Carbine Williams ) de Richard Thorpe avec James Stewart
Seules les femmes savent mentir ( my wife’s best friend ) de Richard Sale avec Anne Baxter
Les joyeux corsaires ( Abbott and Costello meet captain Kidd ) de Charles Lamont avec Charles Laughton
Bill le justicier ( born to the saddle / Quarter Horse ) de William Beaudine avec Dolores Prest
1953L’homme de bonne volonté / Un homme pas comme les autres ( trouble along the way / Alma mater ) de Michael Curtiz avec John Wayne
Cargo de femmes ( a perillous journey ) de R.G. Springsteen avec Vera Ralston
Les envahisseurs de la planète rouge / L’attaque des martiens / L’invasion vient de Mars ( invaders from Mars ) de William Cameron Menzies avec Helena Carter
Captain Scarface – de Paul Guilfoyle avec Barton MacLane
Fort Alger ( Fort Algiers ) de Lesley Selander avec Yvonne De Carlo
Paris model / Nude at midnight – de Alfred E. Green avec Eva Gabor
1954Sur les quais ( on the waterfront ) de Elia Kazan avec Marlon Brando
1956La corde est prête ( star in the dust / law man ) de Charles F. Haas avec Mamie Van Doren
La première balle tue ( the fasted gun alive ) de Russell Rouse avec Jeanne Crain
Thé et sympathie ( tea and sympathy ) de Vincente Minnelli avec Deborah Kerr
Istamboul ( Istanbul ) de Joseph Pevney avec Errol Flynn
1957Les vendanges ( the vintage ) de Jeffrey Hayden avec Michèle Morgan
Une sacrée bordée / Embrasse-la pour moi ( kiss them for me ) de Stanley Donen avec Cary Grant
1958Crépuscule sur l’océan ( twilight for the gods ) de Joseph Pevney avec Cyd Charisse
Les resquilleurs de l’Ouest ( once upon a horse… / hot horse ) de Hal Kanter avec Martha Hyer
1962Shoot out at Big Sag – de Roger Kay avec Constance Ford
Le téléphone rouge ( a gathering of eagles ) de Delbert Mann avec Rock Hudson
1963La coupeuse de tête / La meurtrière diabolique ( strait-jacket ) de William Castle avec Joan Crawford
Les ambitieux / Les profiteurs ( the carpetbaggers ) de Edward Dmytryk avec Alan Ladd
1964L’homme à tout faire ( roustabout ) de John Rich avec Elvis Presley
1965Mirage – de Edward Dmytryk avec Gregory Peck
Tuer n’est pas jouer / Le tueur est parmi nous ( I saw what you did ) de William Castle avec John Ireland
1971Man and boy / Ride a dark horse – de E.W. Swackhamer avec Gloria Foster
1974Le faucon blanc ( winterhawk ) de Charles B. Pierce avec Woody Strode
1975Patricia / L’affaire Patricia ( abduction ) de Joseph Zito avec Dorothy Malone
1976Piège pour un président / L’ultimatum des trois mercenaires ( twilight’s last gleaming / nuclear countdown ) de Robert Aldrich avec Richard Widmark
Fiche créée le 24 octobre 2005 | Modifiée le 14 mai 2017 | Cette fiche a été vue 7560 fois
PREVIOUSJean Epstein || Leif Erickson || Annalisa EricsonNEXT