CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Georgia Hale
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Lena Horne



Date et Lieu de naissance : 30 juin 1917 (New York, New York, USA)
Date et Lieu de décès : 9 mai 2010 (New York, New York, USA)
Nom Réel : Lena Mary Calhoun Horne

ACTRICE
Image
1943 Un petit coin aux cieux (cabin in the sky) de Vincente Minnelli avec Louis Armstrong & Ethel Waters
Image
1943 La symphonie magique (stormy weather) de Andrew L. Stone avec Bill Bojangles Robinson & Cab Calloway
Image
1946 La pluie qui chante (till the clouds roll by) de Richard Whorf avec Van Heflin, Van Johnson & Judy Garland
Image
1968 Une poignée de plombs (the death of a gunfighter) de Robert Totten & Don Siegel avec Richard Widmark

Lena Horne est une grande dame de la chanson. Elle possède une classe innée et une distinction incomparable, qui créent entre elle et son auditoire comme une barrière invisible. Immobile face à son public et à la caméra, elle n’a pour elle que la grâce féline qu’on devine dans ses yeux noirs et le charme entêtant de sa voix câline. Mais c’est assez pour être fasciné par sa présence envoûtante. Née le 30 juin 1917, elle est la fille d’une actrice noire et, après le divorce de ses parents, suit sa mère dans ses tournées.

En 1933, Lena Horne est engagée comme chorus girl dans le célèbre «Cotton Club» de New-York. Elle n’y reste pas longtemps et rejoint l’orchestre de Noble Sissie, compositeur, chanteur mais aussi auteur dramatique. Elle part en tournée avec lui et enregistre, sous son égide, son premier disque, pour Decca. Puis, en 1940, c’est l’orchestre du saxophoniste Charlie Barnett qui l’accueille, là encore pour une brève période. Elle remplace aussi Dinah Shore dans un programme de la NBC et enregistre d’autres albums, pour RCA Victor, avec les chefs d’orchestre attitrés du show, Henry Levine et Paul Laval. C’est surtout dans les night-clubs et les hôtels prestigieux que la carrière de Lena Horne prend le mieux son essor. En 1942, elle chante au «Little Troc», le cabaret de Felix Young sur Sunset Strip, à Los Angeles. Dans les années 1950, quand elle interrompt sa décevante carrière à Hollywood, elle se produit dans les endroits les plus en vue du pays, comme le «Sands Hotel», à Las Vegas, le «Cocoanut Grove» de Los Angeles ou le «Waldorf Astoria» de New-York. Elle donne aussi des spectacles au «Nederlander Theatre» de New York (1980/81), ou à Broadway, où elle triomphe dans «Lena Horne : the lady and her music» (1981/82).

Lena Horne débute vraiment au cinéma en 1942 et devient la première artiste noire à signer un contrat à long terme avec la MGM. Mais la médaille a son revers: comme il est impensable qu’une actrice de couleur donne la réplique à des comédiens blancs et que, dans certains Etats, il est même interdit de montrer à l’écran des acteurs noirs, Lena Horne apparaît toujours seule, dans des scènes statiques, sans rapport avec le reste du film. Et elle ne joue pas, elle chante seulement. Des dizaines de chansons, dans des musicals: le sublime «Stormy weather», bien sûr, sa chanson emblématique, dans le film du même nom de Andrew L. Stone (1943), puis «Jericho», de Richard Myers, dans «Mademoiselle ma femme» (1943) de Vincente Minnelli, «Honeysuckle rose» de Fats Waller, dans «La parade aux étoiles» (1943) de George Sidney, ou encore «Love» de Hugh Martin et Ralph Blame dans «Ziegfeld Follies» (1946). Et bien sûr l’immortel «Show boat» dans «La pluie qui chante» (1946) de Richard Whorf. Lena Horne n’a guère d’occasions de montrer ses dons de comédiennes: dans le musical de Vincente Minnelli, «Un petit coin aux cieux» (1943), interprété par de grands comédiens noirs, elle incarne une croqueuse de diamants qui vole son mari à Ethel Waters, et elle campe une tenancière de saloon, qui a une liaison avec Richard Widmark, dans «Une poignée de plomb» (1968) de Don Siegel et Robert Totten. À la télévision, elle apparaît dans de multiple programmes, comme «The Perry Como show» ou «The Dean Martin Show».

Farouche défenseur des droits civils pour les Noirs et amie du grand chanteur Paul Robeson, très activiste lui aussi, Lena Horne est inquiétée un temps par les sbires du sénateur MacCarthy. Elle décède à New-York le 9 mai 2010.

© Jean-Pascal LHARDY

copyright
1935 CM Cab Calloway’s Jitterbug party – de Fred Waller avec Cab Calloway
    Seulement figuration
1938The duke is tops / The bronze Venus – de William L. Nolte avec Ralph Cooper
    + chansons
1942Panama Hattie – de Norman Z. McLeod avec Red Skelton
    + chansons
Parade aux étoiles ( thousands cheer ) de George Sidney avec Gene Kelly
    + chansons
1943Un petit coin aux cieux ( cabin in the sky ) de Vincente Minnelli avec Louis Armstrong
    + chansons
Swing fever / Right about face – de Tim Whelan avec William Gargan
    + chansons
La symphonie magique ( stormy weather ) de Andrew L. Stone avec Bill Bojangles Robinson
    + chansons
Mademoiselle ma femme ( I doot it / by hook or by crook ) de Vincente Minnelli avec Eleanor Powell
    + chansons
Broadway qui chante ( Broadway rhythm ) de Roy Del Ruth avec George Murphy
    + chansons
DO Show business at war / The march of time volume IX, issue 10 – de Louis de Rochemont avec Darryl F. Zanuck
    Seulement apparition
1944Deux jeunes filles et un marin ( two girls and a sailor ) de Richard Thorpe avec Tom Drake
    + chansons
CM Boogie-Woogie dream – de Hans Burger avec Pete Johnson
    + chansons
1945Mantan messes up – de Sam Newfield avec Mantan Moreland
    + chansons
DO Studio visit – de ? avec Dave O’Brien
    Seulement apparition & chansons
1946Ziegfeld Follies – de George Sidney, Vincente Minnelli, Norman Taurog, Marill Pye, Robert Lewis, Roy Del Ruth & Lemuel Ayers avec William Powell
    + chansons
La pluie qui chante ( till the clouds roll by ) de Richard Whorf avec Van Heflin
    + chansons
1948Ma vie est une chanson ( words and music ) de Norman Taurog avec Perry Como
    + chansons
1949 CM Some of the best – de ? avec Lionel Barrymore
    Seulement apparition
1950Jamais deux sans toi ( duchess of Idaho ) de Robert Z. Leonard avec John Lund
    Seulement apparition & chansons
1956Viva Las Vegas ! ( meet me in Las Vegas ) de Roy Rowland avec Dan Dailey
    + chansons
1957 CM The heart of show business – de Ralph Staub avec Harry Belafonte
    Seulement apparition
1965 CM Now – de Santiago Álvarez
    Seulement voix
1968Une poignée de plombs / La ville aux abois ( the death of a gunfighter ) de Robert Totten & Don Siegel avec Richard Widmark
    + chansons
1974Il était une fois à Hollywood ( that’s entertainment ! ) de Jack Haley Jr. avec Fred Astaire
    Seulement chansons
1975Hollywood, Hollywood ( that’s entertainment, part II ) de Gene Kelly avec Ann Miller
    Seulement chansons
1978The wiz – de Sidney Lumet avec Michael Jackson
    + chansons
1985Beyond therapy – de Robert Altman avec Jeff Goldblum
    Seulement chansons
1990Mr. & Mrs. Bridges – de James Ivory avec Paul Newman
    Seulement chansons
1994That’s entertainment ! III – de Bud Friedgen & Michael J. Sheridan avec Howard Keel
    + chansons
Priscilla folle du désert / Les aventures de Priscilla, folle du désert ( the adventures of Priscilla, queen of the desert) de Stephan Elliott avec Terence Stamp
    Seulement chansons
DO Entertaining the troops – de Robert Mugge
    Seulement chansons
1997Lolita – de Adrian Lyne avec Mélanie Griffith
    Seulement chansons
Déjà vu – de Henry Jaglom avec Stephen Dillane
    Seulement chansons
Chicago cab / Hellcab – de Mary Cybulski & John Tintori avec Paul Dillon
    Seulement chansons
2000Family man / Père de famille ( the family man ) de Brett Ratner avec Nicolas Cage
    Seulement chansons
2003Dirty dancing 2 ( dirty dancing : Havana nights ) de Guy Ferland avec Diego Luna
    Seulement chansons
2005Dance with me ( tale the lead ) de Liz Friedlander avec Antonio Banderas
    Seulement chansons
Fiche créée le 10 mai 2010 | Modifiée le 3 septembre 2016 | Cette fiche a été vue 3308 fois
PREVIOUSCamilla Horn || Lena Horne || James HornerNEXT