CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de André Chaumeau
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Leo Genn



Date et Lieu de naissance : 9 août 1905 (Londres, Royaume-Uni)
Date et Lieu de décès : 26 janvier 1978 (Londres, Royaume-Uni)
Nom Réel : Leo John Genn

ACTEUR
Image
1950 Quo Vadis? – de Mervyn LeRoy avec Deborah Kerr, Robert Taylor, Peter Ustinov & Finlay Currie
Image
1956 Moby Dick – de John Huston avec Gregory Peck, Richard Basehart, Harry Andrews & Orson Welles
Image
1959 Les évadés de la nuit (era notte a Roma) de Roberto Rossellini avec Giovanna Ralli & Sergueï Bondartchouk
Image
1972 Le silencieux – de Claude Pinoteau avec Lino Ventura, Lea Massari, Suzanne Flon & Bernard Dhéran

Leo Genn est né le 9 août 1905 à Londres. Son père est un prospère représentant en joaillerie et il peut faire de brillantes études juridiques à l’Université de Cambridge. Il en sort en 1927 avec un doctorat en droit et, durant trois ans, exerce la profession d’avocat. En 1930, l’acteur et metteur en scène Leon M. Lion l’engage comme conseiller juridique sur un de ses spectacle et lui donne un petit rôle. Dès lors, le démon du théâtre s’empare de Leo Genn, qui rejoint le «Devonshire Park Theatre», à Eastbourne, où il joue une pièce de Muriel et Sidney Box, «A marriage has been disarranged», puis le «Royalty Theatre», à Londres. En 1933, il intègre la prestigieuse troupe de l’«Old Vic» et se frotte à des rôles shakespeariens, comme celui d’Horatio dans l’«Hamlet» (1937), personnifié par Laurence Olivier. Leo Genn ne quitte jamais vraiment la scène et on le voit dans «Flashing stream», de Charles Langbridge, qui part en tournée à Broadway, dans une pièce de Lillian Hellman ou bien dans «The sacred flame», de Somerset Maugham.

Leo Genn débute au cinéma en 1935 dans une biographie de Shakespeare, «Immortal gentlemen» de Widgey R. Newman, où il tient le rôle de Shylock. L’année suivante, Douglas Fairbanks Jr. l’engage comme conseiller juridique sur le film «Le danger d’aimer» de Thornton Freeland. Cette science du droit, il la met au service de quelques autres réalisateurs et surtout, après la guerre, du tribunal britannique chargé de juger les crimes de guerre commis par les nazis dans le camp de Belsen. Voix douce et profonde, port serein, Leo Genn a la contenance d’un officier de l’armée des Indes, qui garde, en toutes circonstances, le flegme des soldats de Sa Majesté et les manières policées des gentilshommes anglais de vieille roche. C’est sans doute ce qui explique qu’il incarne tant de militaires: le connétable de France, dans le «Henry V» (1944) de Laurence Olivier ou bien cet officier britannique qui, dans «Le cheval de bois» (1950) de Jack Lee, avec Anthony Steel, prévoit de s’évader d’un stalag allemand en creusant un tunnel. Plus tard, dans «Les évadés de la nuit» (1959) de Roberto Rossellini, il est encore ce major anglais, prisonnier évadé dans Rome occupée, et qui cherche à fuir grâce à l’aide d’une jeune Romaine. Il incarne aussi le major Snow qui, dans «Les bérets rouges» (1953) de Terence Young, dirige une brigade de parachutistes chargée, avec d’autres, de détruire une station de radars allemande mais aussi le major Gerrard, dans «Le commando sacrifié» (1957), de Michael Carreras ou bien encore ce général Picquart, dans «L’affaire Dreyfus» (1957) de José Ferrer, qui contribue à prouver l’innocence de Dreyfus.

Mais Leo Genn montre l’étendue de sa palette de comédien en tenant des emplois plus fouillés, comme celui d’Adam Brant, dans «Le deuil sied à Electre» (1947) de Dudley Nichols, qui, pour se venger de son oncle n’hésite pas à l’empoisonner ou celui du psychiatre qui soigne la dépression de Olivia de Havilland dans «La fosse aux serpents» (1948) de Anatole Litvak. Grimé en Asiatique, il conseille l’Impératrice Tseu-Hi dans «Les 55 jours de Pékin» (1962) de Nicholas Ray et il fait partie des «Dix petits Indiens» (1965) de George Pollock, victimes enfermées dans un chalet inaccessible et promises à la vengeance d’un meurtrier invisible. À la télévision, Leo Genn est le roi Hérode dans «Salomé» (1955), l’inspecteur Stillman dans un épisode de l’«Armchair theatre» (1959) ou encore le mari de Mrs Miniver, jouée par Maureen O’Hara, dans l’adaptation télévisée de Marc Daniels (1964). Il fait aussi carrière à la radio, où sa voix distinguée fait merveille. Il décède à Londres, d’une pneumonie, le 26 janvier 1978.

© Jean-Pascal LHARDY

copyright
1934Immortal gentleman – de Widgey R. Newman avec Rosalinde Fuller
1935Rhodes, l’africain / Sir Cecil Rhodes ( Rhodes of Africa ) de Berthold Viertel avec Walter Huston
1936Dream doctor – de Widgey R. Newman avec Yvonne Murray
Le danger d’aimer / Vous êtes accuse ( accused ) de Thornton Freeland avec Dolores Del Rio
The cavalier of the streets – de Harold French avec Margaret Vyner
Les deux aventuriers ( jump for glory / when thief meets thief ) de Raoul Walsh avec Douglas Fairbanks Jr.
1937The rat – de Jack Raymond avec Ruth Chatterton
Alerte aux Indes ( the drum / drums ) de Zoltan Korda avec Valerie Hobson
1938Pygmalion ( Bernard Shaw’s Pygmalion ) de Anthony Asquith & Leslie Howard avec Wendy Hiller
Kate plus ten / Queen of crime / The vanishing train – de Reginald Denham avec Genevieve Tobin
Dangerous medecine – de Arthur B. Woods avec Elizabeth Allan
1939Espionne à bord ( contraband / blackout ) de Michael Powell avec Conrad Veidt
L’aventure est commencée ( ten days in Paris / missing ten days / spy in the pantry ) de Tim Whelan avec Rex Harrison
1940Law and disorder – de David MacDonald avec Diana Churchill
Le dernier témoin ( girl in the news / the girl in the case ) de Carol Reed avec Margaret Lockwood
1942Le jeune monsieur Pitt ( the young Mr. Pitt ) de Carol Reed avec Phyllis Calvert
1943The bells go down – de Basil Dearden avec James Mason
    Seulement voix & narration
1944L’héroïque parade / Le chemin du devoir ( the way ahead / the immortal battalion ) de Carol Reed avec David Niven
Henry V ( the chronicle history of king Henry the fift with his battell at Agincourt in France / Henry the fifth ) de Laurence Olivier avec Robert Newton
DO Victoire de Tunisie ( tunisian victory ) de Frank Capra, Hugh Stewart & John Huston
    Seulement voix & narration
DO Attack ! Battle of New Britain / Attack ! / Attack : The battle of New Britain – de ? avec Walter Krueger
    Seulement voix & narration
1945César et Cléopâtre ( Caesar and Cleopatra ) de Gabriel Pascal avec Vivien Leigh
The return of the Vikings – de Charles Frend avec Frederick Piper
    Seulement voix & narration
1946La couleur qui tue / Une enquête de Scotland Yard ( green for danger ) de Sidney Gilliat avec Sally Gray
1947Le deuil sied à Electre ( mourning becomes Electra ) de Dudley Nichols avec Rosalind Russell
1948Quand le rideau tombe ( the velvet touch ) de John Gage avec Claire Trevor
London belongs to me / Dulcimer Street – de Sidney Gilliat avec Fay Compton
La fosse aux serpents ( the snake pit ) de Anatole Litvak avec Olivia de Havilland
1949Jennifer ( no place for Jennifer ) de Henry Cass avec Rosamund John
DO The undefeated – de Paul Dickson avec Gerald Pearson
    Seulement voix
1950Le cheval de bois / L’épopée du cheval de bois ( the wooden horse ) de Jack Lee avec Anthony Steel
L’histoire des Miniver ( the Miniver story ) de H.C. Potter avec Greer Garson
Quo Vadis ? – de Mervyn LeRoy avec Deborah Kerr
DO Drums for a holiday – de Arthur R. Taylor
    Seulement voix & narration
1951La boite magique ( the magic box ) de John Boulting avec Robert Donat
DO The changing face of Europe – de Jacques B. Brunius, Humphrey Jennings, Kay Mander, Diana Pine, Julian Spiro, Anthony Squire & Graham Wallace
    Seulement voix & narration
DO Power for all – de Anthony Squire
    Seulement voix & narration
1952L’inconnu de Monaco / Vingt-quatre heures de la vie d’une femme ( twenty-four hours of a woman’s life / affair in Monte Carlo ) de Victor Saville avec Merle Oberon
Capitaine sans loi ( Plymouth adventure ) de Clarence Brown avec Spencer Tracy
1953Les belles de l’île du plaisir ( the girls of Pleasure Island ) de F. Hugh Herbert & Alvin Ganzer avec Elsa Lanchester
Les bérets rouges ( the red beret / paratrooper ) de Terence Young avec Alan Ladd
Une affaire troublante / Affaire personnelle ( personal affair ) de Anthony Pelissier avec Gene Tierney
DO Elizabeth is Queen – de Terry Ashwood
    Seulement voix & narration
1954Le foulard vert ( the green scarf ) de George More O’Ferrall avec Ann Todd
1955Chantage – de Guy Lefranc avec Magali Noël
L’amant de Lady Chatterley – de Marc Allégret avec Danielle Darrieux
1956Moby Dick – de John Huston avec Gregory Peck
Au sud de Mombasa ( beyond Mombasa ) de George Marshall avec Donna Reed
1957Le commando sacrifié ( the steel bayonet ) de Michael Carreras avec Kieron Moore
L’affaire Dreyfus ( I accuse ! ) de José Ferrer avec Anton Walbrook
La brigade des bérets noirs ( no time to die / tank force ) de Terence Young avec Victor Mature
1958 DO Three seasons – de Terry Ashwood avec Ronald Fraser
    Seulement voix & narration
DO The immortal land – de Basil Wright
    Seulement voix & narration
1959La blonde et les nus de Soho / N’y touchez pas, ça brûle ( too hot to handle / playgirl after dark ) de Terence Young avec Jayne Mansfield
Les évadés de la nuit / Traqués dans la nuit ( era notte a Roma ) de Roberto Rossellini avec Giovanna Ralli
CM Invitation to Monte Carlo – de Euan Lloyd avec Grace Kelly
    Seulement voix & narration
1961 DO La vie d’Adolf Hitler ( das leben von Adolf Hitler ) de Paul Rotha
    Seulement voix & narration de la version anglaise
1962Le jour le plus long ( the longest day ) de Bernhard Wicki, Ken Annakin, Andrew Marton & Gerd Oswald avec John Wayne
Les cinquante-cinq jours de Pékin ( fifty-five days at Peking ) de Nicholas Ray avec Ava Gardner
1963Dr. Mabuse et le rayon de la mort / Mission spéciale au deuxième bureau / Mission secrète deuxième bureau ( die todesstrahlen des Dr. Mabuse / the death ray mirror of Dr. Mabuse / the death ray of Dr. Mabuse / the devilish Dr. Mabuse / I raggi mortali del Dr. Mabuse / the secret of Dr. Mabuse ) de Hugo Fregonese avec Yoko Tani
1964 DO The Dehli way – de James Ivory
    Seulement voix & narration
1965Dix petits indiens ( ten little indians / and then there were none / Anna Christie’s ten little indians ) de George Pollock avec Shirley Eaton
Psycho-circus ( circus of terror / circus of fear / das rätsel des silbernen dreiecks ) de John Moxey & Werner Jacobs avec Margaret Lee
1966Khartoum – de Basil Dearden avec Charlton Heston
    Seulement voix & narration
1969Le trône de feu ( night of the blood monster / the bloody judge / throne of the blood monster / trial of the witches / witches’ trial / der hexentöter von Blackmoor / el proceso de la brujas / el juez sqangrieto / il trono di fuoco ) de Jesus Franco avec Christopher Lee
Chambres communicantes ( connecting rooms ) de Franklin Gollings avec Bette Davis
1970Carole / Le venin de la peur / Les salopes vont en enfer ( una lucertola con la pelle di donna / schizoid / a lizard in a woman’s skin / una lagartija con piel de mujer ) de Lucio Fulci avec Florinda Bolkan
DO National Trust – de Lawrence Moore
    Seulement apparition, voix & narration
1971Die screaming, Marianne / Die, beautiful Marianne / Gold seekers – de Pete Walker avec Susan George
La nuit qui ne finit pas ( endless night / Agatha Christie’s endless night ) de Sidney Gilliat avec Hayley Mills
1972Le silencieux – de Claude Pinoteau avec Lino Ventura
1973Le piège ( the Mackintosh man ) de John Huston avec Paul Newman
1974Docteur Korczak ( sie sind frei, Doktor Korczak / der märtyrer / sie sind frei, Dr. Korczak ) de Aleksander Ford avec Orna Porat
Frightmare / Cover up / Frughtmare II / Once upon a frightmare – de Peter Walker avec Sheila Keith
Fiche créée le 11 décembre 2014 | Modifiée le 14 mars 2017 | Cette fiche a été vue 2377 fois
PREVIOUSAugusto Genina || Leo Genn || Claude GensacNEXT