CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Paul Muni
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Liane Haid



Date et Lieu de naissance : 16 août 1895 (Vienne, Empire Austro-Hongrois)
Date et Lieu de décès : 28 novembre 2000 (Berne, Suisse)
Nom Réel : Juliane Haid

ACTRICE
Image
1916 Die landstreicher – de Jacob Fleck & Luise Fleck avec Josef König, Marietta Weber & Emil Guttmann
Image
1929 S.O.S. (schiff im not S.O.S.) de Carmine Gallone avec Alphons Fryland, Gina Manès & André Nox
Image
1932 Les clés du paradis (der prinz von Arkadien) de Karl Hartl avec Willi Forst, Hedwig Bleibtreu & Albert Paulig
Image
1937 Petit Pierre (Peter im schnee) de Carl Lamac avec Traudl Stark, Ursula Grabley & Paul Hörbiger

Juliane (Liane) Haid voit le jour le 16 août 1895, à Vienne, capitale de l’empire Austro-hongrois de François-Joseph 1er de Habsbourg. Alors quelle n’est encore qu’une enfant, elle étudie le chant et la danse et apparaît dans plusieurs opéras et opérettes.

Dans les années dix, devenue première ballerine de l’Opéra de Vienne, Liane Haid danse dans toutes les plus grandes salles de spectacle de l’empire. Sa grâce et sa beauté ne passent guère inaperçues, et la Cour l’engage pour être la partenaire de danse de l’Archiduc Max de Habsbourg, frère du futur empereur Charles. Sa carrière cinématographique débute en 1915, dans «Mitz herz hand fürs Vaterland» de Jacob Fleck et Louise Fleck. Sous la direction du couple de réalisateurs, Liane tourne une vingtaine de films, où elle représente l’archétype de la douce jeune fille germanique. De ce fait, Liane devient la première star du cinéma autrichien.

En 1923, la jolie jeune femme épouse le Baron Fritz von Haymerle, un richissime industriel qui lui offre en cadeau de mariage sa propre compagnie de production: la «Micco Film». Dès le début des années vingt, Liane travaille principalement en Allemagne. Elle est la vedette, aux côtés de Conrad Veidt, de «Lady Hamilton» (1921) et «Lucrèce Borgia» (1922), tous deux réalisés par Richard Oswald. Puis elle confirme son statut de star dans des films de qualité, parmi lesquels: «Die insel der träume» (1924) de Paul L. Stein; «Les frères Schellenberg» (1926) de Karl Grune; «L’esclave blanche» (1927) de Augusto Genina et «S.O.S.» de Carmine Gallone.

Liane Haid effectue avec succès la transition du cinéma muet vers le parlant. Star indétrônable, elle s’impose comme l’une des principales divas des écrans germaniques et demeure l’une des vedettes les plus populaires de l’époque. Elle joue (et chante parfois) dans les premières productions sonores de la UFA: «Das lied ist aus» (1930) de Géza von Bolváry et «Der unsterbliche lump» (1930) de Gustav Ucicky. Puis, elle enchaîne les compositions aux côtés des plus grands acteurs de l’époque : Willi Forst dans «Der prinz von Arkadien» (1932), Anton Walbrook dans «Je n’ai pas peur d’aimer» (1933) et Heinz Rühmann dans «Ungeküsst soll man nicht schlafen gehn» (1936).

Durant la seconde guerre mondiale, Liane Haid interrompt sa carrière cinématographique et refuse les propositions d’Hollywood. Elle oriente alors sa carrière vers le théâtre. Divorcée de son «Baron», elle épouse en secondes noces le Dr. Carl Spycher et en 1942, suit son nouvel époux en Suisse.

Désormais, Liane consacre sa vie entre sa famille en Suisse et les voyages. Son nom apparaît une dernière fois au générique du film «Die fünf karnickel» (1953) aux côtés de Rudolf Carl. À presque soixante ans, elle abandonne sa carrière artistique et se retire définitivement à Berne.

Liane Haid meurt discrètement à son domicile bernois, en Suisse, le 28 novembre 2000, très probablement de vieillesse… elle avait cent-cinq ans.

© Philippe PELLETIER

copyright
1915Mit herz und hand fürs Vaterland – de Jacob Fleck & Luise Fleck avec Hubert Marischka
1916Auf der höhe – de Luise Fleck avec Wilhelm Klitsch
Die landstreicher – de Jacob Fleck & Luise Fleck avec Emil Guttmann
Sommeridylle – de Jacob Fleck & Luise Fleck avec Max Neufeld
Mit gott für kaiser und reich – de Jacob Fleck & Luise Fleck avec Hermann Benke
Die tragödie auf schloss Rottersheim – de Jacob Fleck & Luise Fleck avec Rudolf Beer
1917Lebenswogen – de Jacob Fleck & Luise Fleck avec Hermann Benke
Mir kommt keiner aus / Die schwarze hand – de Jacob Fleck & Luise Fleck avec Max Neufeld
Der schandfleck – de Jacob Fleck & Luise Fleck avec Anton Tiller
Der verschwender – de Jacob Fleck & Luise Fleck avec Hans Rhoden
1918Rigoletto ( der könig amüsiert sich ) de Jacob Fleck & Luise Fleck avec Wilhelm Klitsch
So fallen die lose des lebens – de Friedrich Rosenthal avec Hans Rhoden
Der doppelselbstmord – de Jacob Fleck & Luise Fleck avec Karl Ehmann
1919Die ahnfrau – de Jacob Fleck & Luise Fleck avec Karl Ehmann
Freut euch des lebens – de Jacob Fleck & Luise Fleck avec Karl Bachmann
Verschneit – de Jacob Fleck & Luise Fleck avec Max Neufeld
1920Der tanzende tod – de Jacob Fleck & Luise Fleck avec Karl Ehmann
Doktor Ruhland – de Max Neufeld avec Max Neufeld
Durch wahrheit zum narren – de Jacob Fleck & Luise Fleck avec Wilhelm Klitsch
Eva, die sünde – de Jacob Fleck & Luise Fleck avec Mario Bergugliano
Der herr des lebens – de Jacob Fleck & Luise Fleck avec Karl Ehmann
Lasset die kleinen zu mir kommen – de Max Neufeld avec Karl Ehmann
Der leiermann – de Jacob Fleck & Luise Fleck avec Josef Bergauer
Die stimme des gewissens – de Jacob Fleck & Luise Fleck avec Max Neufeld
1921Die filme der prinzessin Fantoche – de Max Neufeld avec Max Neufeld
Die tochter des brigadiers / Das fräülein von Belle Ile – de Friedrich Porges avec Hermann Rhomberg
Die frau in weiss – de Max Neufeld avec Dora Kaiser
Das geld auf der strasse / Betrüger des volkes – de Reinhold Schünzel avec Eugen Klöpfer
Le journal d’une femme de ménage ( der roman eines dienstmädchens ) de Reinhold Schünzel avec Arnold Korff
Lady Hamilton – de Richard Oswald avec Conrad Veidt
Sein lebenslicht – de Max Neufeld avec Josef Recht
1922Lucrèce Borgia ( Lucrezia Borgia ) de Richard Oswald avec Conrad Veidt
Der pantoffelheld / Der pantoffelheld : Ein spiel in eisen – de Reinhold Schünzel avec Reinhold Schünzel
1923Grisou ( schlagende wetter ) de Karl Grune avec Fritz Kampers
Southern love / A woman’s secret – de Herbert Wilcox avec Herbert Langley
1924Je vous aime ( ich liebe dich ) de Paul L. Stein avec Anny Ondra
1925L’île des rêves ( die insel der träume / eine anständige frau ) de Paul L. Stein avec Harry Liedtke
Liebesfeuer – de Karl Grune & Paul L. Stein avec Alphons Fryland
Im weißen Rößl – de Richard Oswald avec Henry Bender
1926L’oncle de province ( der provinzonkel / ein spiel ein eisen ) de Manfred Noa avec Fritz Kampers
Als ich wiederkam – de Richard Oswald avec Livio Pavanelli
Le bel archiduc ( der fesche erzherzog / der junge erzherzog ) de Robert Land avec Hans Mierendorff
Les frères Schellenberg ( die brüder Schellenberg ) de Karl Grune avec Wilhelm Bendow
Der sohn des Hannibal – de Felix Basch avec Sig Arno
La dernière valse ( der letzte walzer ) de Arthur Robison avec Ida Wüst
1927Central d’amour ( die dollarprinzessin und ihre sechs freier ) de Felix Basch avec Sig Arno
La princesse Czardas ( die czardasfürstin ) de Hanns Schwarz avec Oscar Marion
L’abîme d’or ( der goldene abgrund / schiffbrüchige des lebens ) de Mario Bonnard avec Hans Albers
L’esclave blanche ( die weisse sklavin ) de Augusto Genina avec Charles Vanel
La reine des cœurs ( Wien, du stadt meiner träume / die königin seines herzens ) de Victor Janson avec Luigi Serventi
1928La dame en noir ( die dame in schwarz ) de Franz Osten avec Erich Kaiser-Titz
Zwei rote rosen / Zwei rote rosen, ein zarter kuß – de Robert Land avec Harry Halm
Le chevalier d’Éon ( marquis d’Eon, der spion der Pompadour ) de Karl Grune avec Alfred Gerasch
Der weiberkrieg / Weiberkrieg – de Franz Seitz avec Lotte Lorring
1929Spiel um den mann – de Robert Land avec Eugen Burg
S.O.S. ( schiff im not S.O.S. ) de Carmine Gallone avec Alfons Fryland
Schwarzwaldmädel – de Victor Janson avec Georg Alexander
L’immortel vagabond ( der unsterbliche lump ) de Gustav Ucicky avec Gustav Fröhlich
DO Rund um die liebe – de Oskar Kalbus avec Georg Alexander
    Seulement apparition
1930Vedettes ( die große sehnsucht ) de Steve Sekely avec Camilla Horn
Deux fois mariée ( zweimal hochzeit ) de E.W. Emo avec S.Z. Sakall
Rêve de Vienne ( das lied ist aus / Madame sucht anschluß ) de Géza von Bolváry avec Willi Forst
Petit officier… adieu ! – de Géza von Bolváry avec Willi Forst
Kaiserliebchen / Kaiser Josef und die postmeisterstochter – de Hans Tintner avec Attila Hörbiger
Grock – de Carl Boese avec Paul Hörbiger
1931L’attraction tragique ( schatten der manege / zirkus leben ) de Heinz Paul avec Luigi Bernauer
Opernredoute – de Max Neufeld avec Iván Petrovich
Die männer um Lucie – de Alexander Korda avec Eugen Jensen
Rive gauche – de Alexander Korda avec Henri Garat
    Version française de « Die männer um Lucie »
Meine cousine aus Warschau – de Carl Boese avec Paul Kemp
1932Madame est sortie / L’aventure amoureuse ( madame hat ausgang ) de Wilhelm Thiele avec Albert Préjean
J’ai peur de moi ( ich will nicht wissenn, wer du bist / das blaue vom himmel ) de Géza von Bolváry avec Jürgen Herrmann
Les clés du paradis / Le prince d’Arcadie ( der prinz von Arkadien ) de Karl Hartl avec Willi Forst
L’Orlov / Le diamant du Tsar ( der diamant des zaren / der Orlow ) de Max Neufeld avec Viktor de Kowa
Quand l’amour rôde ( eine frau wie du / ein mädel wie du ) de Carl Boese avec Max Schreck
1933Ihre durchlaucht, die verkäuferin / Meine schwester und ich – de Karl Hartl avec Theo Lingen
Château de rêves ( das schloß im Süden ) de Géza von Bolváry avec Paul Kemp
Sous le loup de dentelle / Dis-moi qui tu es ( sag’mir, wer du bist ) de Georg Jacoby avec Viktor de Kowa
Madame ne veut pas d’enfants ( Madame wünscht keine kinder ) de Hans Steinhoff avec Georg Alexander
Romance d’une nuit ( roman einer nacht / die schöne unbekannte ) de Carl Boese avec Gustav Diessl
Der stern von Valencia – de Alfred Zeisler avec Hans Deppe
N’ayez pas peur d’aimer / Toujours l’amour ( keine angst vor liebe ) de Hans Steinhoff avec Anton Walbrook
Typhon ( polizeiakte 909 / der fall tokeramo / taifun ) de Robert Wiene avec Valéry Inkijinoff
1934Mutter und kind / Alles für mein kind – de Hans Steinhoff avec Peter Voß
Besuch am abend – de Georg Jacoby avec Paul Hörbiger
Bei der blonden Kathrein – de Franz Seitz avec Fred Hennings
Le baron de Trautenegg / Le voyage vers la jeunesse ( die fahrt in die jugend) de Carl Boese avec Hans Moser
1935Tanzmusik – de J.A. Hübler-Kahla avec Leo Slezak
Un baiser aux enchères ( ungeküsst soll man nicht schlafen gehn / wer zuletzt küßt… ) de E.W. Emo avec Heinz Rühmann
Mozart / La vie de Mozart ( whom the gods love ) de Basil Dean avec Stephen Haggard
1937Petit Pierre ( Peter im schnee ) de Carl Lamac avec Paul Hörbiger
1940Christine ( die unvollkommene liebe ) de Erich Waschneck avec Rudolf Klein-Rogge
1953Die fünf karnickel / Im krug zum grünen kranze – de Kurt Steinwendner avec Heinz Conrads
AUTRES PRIX :
      
    Prix d’honneur aux Prix du cinéma Germanique, Allemagne ( 1969 )
Fiche créée le 7 juin 2005 | Modifiée le 12 décembre 2016 | Cette fiche a été vue 7524 fois
PREVIOUSJess Hahn || Liane Haid || Corey HaimNEXT