CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de James Best
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Liliane Maigné



Date et Lieu de naissance : 1er mars 1928 (Paris, France)
Date et Lieu de décès : 20 décembre 2004 (Limoges, France)
Nom Réel : Liliane Henriette Maigné

ACTRICE

Fille de André Maigné et de Madeleine, née Devienne, Liliane Maigné voit le jour le 1er mars 1928 dans le dixième arrondissement de Paris. On ne connaît rien de son enfance, si ce n’est que la figuration qu’elle fait en 1939 dans «Notre Dame de la Mouise» de Robert Péguy et qui sortira sur les écrans en pleine Seconde Guerre Mondiale en avril 1941. Un film tiré du livre du Révérend Père Lhande, l’histoire de l’abbé Vincent qui tente de construire une église dans un quartier malfamé. Malgré l’hostilité de la population, il arrivera à ses fins et apportera une nouvelle unité à ses habitants. Elle s’inscrit à l’Ecole Nationale Supérieure des Arts et Techniques du Théâtre (ENSATT) de la rue Blanche à Paris. Elle en sortira diplômée en 1945.

Entre temps, Liliane Maigné fait ses débuts sur scène dans des petits rôles. En 1943, elle est choisie par Henri-Georges Clouzot pour interpréter Rolande la petite postière, fille de Noël Roquevert et nièce de Ginette Leclerc, dans «Le corbeau», produit par la firme allemande «Continental Films». Ce drame sur les notables d’une petite ville de province calomniés par un corbeau sort paisiblement en septembre 1943. Interdit à la Libération, il sera réhabilité et s’inscrit désormais comme l’un des chefs-d’œuvre du patrimoine cinématographique français. La même année, Liliane qui n’a que quinze ans, joue Nouchi la jeune fille qui provoque Albert Préjean, alias le commissaire Maigret, devant la porte de l’immeuble où «Cécile est morte», adaptation du roman de Georges Simenon par Maurice Tourneur.

En 1945, Liliane Maigné interprète sur la scène du Studio des Champs-Élysées «La maison de Bernarda Alba» de Federico García Lorca dans une mise en scène de Maurice Jacquemont. Le succès est tel que la pièce sera reprise avec la même distribution au Théâtre des Célestins de Lyon en 1947. Une autre version est montée en 1951 par Janine Guyon au Théâtre de l’Œuvre à Paris. En 1950, Liliane Maigné se marie avec Jean-Charles Tacchella, jeune scénariste et réalisateur de talent, père de ses deux fils: Xavier, futur auteur, et Bertrand, futur artiste peintre. Le couple divorce en 1956. En 1952, sur les planches du Théâtre de Poche à Montparnasse, elle est distribuée dans «Capitaine Badda» de Jean Vauthier, mis en scène par André Reybaz.

Pour le grand écran, Liliane Maigné reste active jusqu’en 1958, principalement dans des rôles secondaires. En 1949, elle retrouve Henri-Georges Clouzot pour «Manon» tirée du roman de l’Abbé Prévost avec Cécile Aubry dans le rôle-titre. Par la suite, elle tourne notamment deux films pour Julien Duvivier: «Le royaume des cieux» (1949) et «La fête à Henriette» (1952) et deux autres pour André Cayatte: «Nous sommes tous des assassins» (1952) et «Le dossier noir» (1954). Après un dernier rôle en 1958, elle abandonne sa carrière pour se consacrer pleinement à l’éducation de ses enfants.

Dans les années soixante, Liliane Maigné épouse en seconde noces le journaliste Georges Bosch-Stein qui la laissera veuve. Dans les années 1990, elle se retire dans une petite maison rue Chabrol à Châlus en Haute-Vienne. Elle meurt dans une totale indifférence à l’hôpital de Limoges le 20 décembre 2004, elle avait 76 ans. Son corps sera incinéré et les cendres remises à sa famille.

© Pascal DONALD

copyright
1939Notre Dame de la Mouise – de Robert Péguy avec Georges Rollin
1943Le corbeau – de Henri-Georges Clouzot avec Pierre Fresnay
Cécile est morte – de Maurice Tourneur avec Albert Préjean
1948Manon – de Henri-Georges Clouzot avec Cécile Aubry
1949Au royaume des cieux – de Julien Duvivier avec Serge Reggiani
On ne triche pas avec la vie / Docteur Louise – de René Delacroix & Paul Vendenberghe avec Jean Davy
La maison du printemps – de Jacques Daroy avec Pierre Dudan
CM Huit heures sous l’horloge – de Fred Savdie
1952La fête à Henriette – de Julien Duvivier avec Michel Auclair
Nous sommes tous des assassins – de André Cayatte avec Raymond Pellegrin
1953Des quintuplés au pensionnat – de René Jayet avec Armand Bernard
1954Le dossier noir – de André Cayatte avec Bernard Blier
1958Péché de jeunesse / Amour, mon cher amour – de Louis Duchesne & René Thévenet avec Gil Vidal
Fiche créée le 25 novembre 2012 | Modifiée le 4 décembre 2012 | Cette fiche a été vue 2203 fois
PREVIOUSPierre Maguelon || Liliane Maigné || Norman MailerNEXT