CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Lee Remick
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Linda Darnell



Date et Lieu de naissance : 16 octobre 1923 (Dallas, Texas, USA)
Date et Lieu de décès : 10 avril 1965 (Chicago, Illinois, USA)
Nom Réel : Monetta Eloisa Darnell

ACTRICE
Image
1941 Arènes sanglantes (blood and sand) de Rouben Mamoulian avec Tyrone Power & Anthony Quinn
Image
1946 La poursuite infernale (my darling Clementine) de John Ford avec Henry Fonda, Victor Mature & Tim Holt
Image
1947 Ambre (forever Amber) de Otto Preminger avec Cornel Wilde, George Sanders & Richard Greene
Image
1952 Barbe Noire le pirate (Blackbeard the pirate) de Raoul Walsh avec Robert Newton & William Bendix

Linda Darnell, de son vrai nom Monetta Eloisa Darnell naît le 16 octobre 1923 à Dallas, Texas, aux Etats-Unis. La petite fille se révèle être très rapidement une véritable beauté. À l’âge de onze ans, elle pose déjà comme petit modèle, et, à seize ans, effectue ses premiers pas sur scène. Sa mère l’encourage et la soutient dans cette voix artistique. Dès 1939, elle apparaît sur grand écran dans le film «Hotel pour femmes» de Gregory Ratoff. Sa carrière est lancée. Malgré son très jeune âge, elle enchaîne avec de nombreux films de qualité, et devient une véritable baby star.

La très jeune actrice est de plus en plus sollicitée. Sa beauté fait des ravages et fait tourner toutes les têtes. Consciente de cet atout, elle n’en choisit pas moins ses films avec précaution. Linda Darnell tourne ainsi aux côtés d’acteurs prestigieux tels que Henry Fonda dans : «La belle écuyère» (1940) de Henry King, John Payne dans «Star dust» (1940) de Walter Lang ou encore Anthony Quinn dans «Arènes sanglantes» (1941) de Rouben Mamoulian. Linda enchaîne les succès au box office et confirme son statut de vedette. Ce n’est encore qu’une toute jeune femme mais on lui prédit déjà une fabuleuse carrière. Elle tourne ainsi sous la direction de grands réalisateurs tels que: Otto Preminger dans «Anges déchus / Crime passionnel» (1945), «Quadrille d’amour» (1946), «Ambre» (1947) et «La treizième lettre» (1951); John Ford dans «La poursuite infernale» (1946); Joseph L. Mankiewicz dans «Chaînes conjugales» (1948) et «La porte s’ouvre» (1949). Il est à noter que dans le film «Ambre» de Otto Preminger, elle incarne une rescapée des flammes du grand incendie de Londres.

Concernant sa vie privée, Linda Darnell se marie à trois reprises entre 1944 et 1962. Elle n’arriva jamais à véritablement stabiliser sa vie affective. Au début des années cinquante, son contrat avec la Twentieth Century Fox arrive à son terme. Avec le célèbre studio, elle fut à l’apogée de sa carrière. Elle sait pertinemment que jamais elle ne pourra égaler ses apparitions dans les films noirs ou les westerns de la période faste. Et effectivement, sa carrière commence à décliner. Elle participe désormais à des films à budgets plus réduits, tels que «Barbe-Noire le pirate» (1952) de Raoul Walsh ou encore «Guet-apens chez les Sioux» (1956) de Lewis R. Foster.

À la fin des années cinquante, Linda Darnell décide de mettre sa carrière cinématographique entre parenthèses. Au début des années soixante, elle effectue un retour sur le devant de la scène en tournant dans ce qui s’avère être son avant-dernier film: «La vallée des épées / Le Castillan», une coproduction américano-espagnole réalisée par Javier Setó en 1962. Hélas, ses heures de gloire sont belles et bien passées. À peine âgée de quarante ans, les réalisateurs ne font déjà plus appel à elle.

En 1964, Linda tourne son dernier film «Les éperons noirs» (1964) un western de série B de R.G. Springsteen aux côtés de Rory Calhoun. Un film qui sortira quelques semaines après sa tragique disparition. Le 10 avril 1965, elle meurt brûlée vive dans un incendie à Chicago. On dit alors qu’elle regardait un de ses propres films à la télévision: «Star dust». Son corps repose au cimetière d’Union Hill à Chester County, en Pennsylvanie.

@ Angélique CHMILEWSKY

copyright
1939Hôtel pour femmes ( hotel for women / Elsa Maxwell’s hotel for women ) de Gregory Ratoff avec Ann Sothern
Dîner d’affaire / Ma secrétaire est une perle ( day-time wife ) de Gregory Ratoff avec Tyrone Power
1940L’odyssée des Mormons ( Brigham Young / Brigham Young – Fontiersman ) de Henry Hathaway avec Brian Donlevy
Le signe de Zorro ( the mark of Zorro ) de Rouben Mamoulian avec Basil Rathbone
La belle écuyère ( Chad Hanna ) de Henry King avec Henry Fonda
La rançon de la gloire / Le chemin des étoiles ( star dust ) de Walter Lang avec John Payne
1941Arènes sanglantes ( blood and sand ) de Rouben Mamoulian avec Anthony Quinn
Rise and shine – de Allan Dwan avec Jack Oakie
CM Meet the stars #5 : Hollywood meets the Navy – de Harriet Parsons avec Charles Butterworth
    Seulement apparition
1942The loves of Edgar Allan Poe – de Harry Lachman avec Shepperd Strudwick
Cité sans homme ( city without men / prison farm ) de Sidney Salkow avec Edgar Buchanan
1943Le chant de Bernadette ( the song of Bernadette ) de Henry King avec Jennifer Jones
C’est arrivé demain ( it happened tomorrow ) de René Clair avec Dick Powell
DO Show business at war / The march of time volume IX, issue 10 – de Louis de Rochemont avec Darryl F. Zanuck
    Seulement apparition
1944Buffalo Bill – de William A. Wellman avec Joel McCrea
Sweet and low-dawn – de Archie Mayo avec Benny Goodman
L’aveu ( summer storm ) de Douglas Sirk avec George Sanders
1945Anges déchus / Crime passionnel ( fallen angel ) de Otto Preminger avec Dana Andrews
CM The all-star bond rally – de Michael Audley avec Harpo Marx
Hangover Square – de John Brahm avec Laird Cregar
Le grand John ( the great John L. / a man called Sullivan ) de Frank Tuttle avec Greg McClure
1946Quadrille d’amour ( centennial summer ) de Otto Preminger avec Cornel Wilde
Anna et le roi de Siam ( Anna and the king of Siam ) de John Cromwell avec Rex Harrison
La poursuite infernale ( my darling Clementine ) de John Ford avec Victor Mature
1947Ambre ( forever Amber ) de Otto Preminger avec Richard Greene
1948La ville empoisonnée ( the walls of Jericho ) de John M. Stahl avec Kirk Douglas
Infidèlement vôtre / Meurtre et symphonie ( unfaithfully yours ) de Preston Sturges avec Lionel Stander
Chaînes conjugales / Lettres à trois femmes ( a letter to three wives ) de Joseph L. Mankiewicz avec Paul Douglas
1949La furie des tropiques ( slattery’s hurricane ) de André De Toth avec Richard Widmark
Si ma femme savait ça / Si ma moitié savait ça ( everybody does it ) de Edmund Goulding avec Charles Coburn
La porte s’ouvre ( no way out ) de Joseph L. Mankiewicz avec Sidney Poitier
1950Les rebelles de Fort Thorn ( two flags West ) de Robert Wise avec Joseph Cotten
The guy who came back – de Joseph M. Newman avec Joan Bennett
La treizième lettre ( the thirteenth letter / the scarlet pen ) de Otto Preminger avec Charles Boyer
1951Eve paie a dette ( the lady pays off ) de Douglas Sirk avec Stephen McNally
1952L’île du désir ( Saturday Island / island of desir ) de Stuart Heisler avec Tab Hunter
Morton a-t-il tué ? ( night without sleep ) de Roy Ward Baker avec Gary Merrill
Barbe Noire le pirate ( Blackbeard the pirate ) de Raoul Walsh avec Robert Newton
1953Passions sous les tropiques / Meurtres sous les tropiques ( second chance ) de Rudolph Maté avec Robert Mitchum
Femmes damnées ( donne proibite ) de Giuseppe Amato avec Giulietta Masina
1954This is my love – de Stuart Heisler avec Dan Duryea
1955Les cinq dernières minutes ( gli ultimi cinque minuti ) de Giuseppe Amato avec Rossano Brazzi
1956Guet-apens chez les Sioux ( Dakota incident ) de Lewis R. Foster avec Dale Robertson
1957À l’heure zéro ( zero hour ) de Hal Bartlett avec Sterling Hayden
Homeward Borne – de ? avec Richard Kiley
1962La vallée des épées / Le Castillan ( the Castillan / el valle de las espadas / valley of the swords ) de Javier Setó avec Cesar Romero
1964Les éperons noirs ( black spurs ) de R.G. Springsteen avec Rory Calhoun
Fiche créée le 15 octobre 2005 | Modifiée le 3 septembre 2017 | Cette fiche a été vue 8858 fois
PREVIOUSJean Darling || Linda Darnell || Jean-Pierre DarrasNEXT