CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Leonard Nimoy
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Lino Ventura



Date et Lieu de naissance : 14 juillet 1919 (Parme, Italie)
Date et Lieu de décès : 22 octobre 1987 (Saint-Cloud, France)
Nom Réel : Angiolino Joseph Pascal Ventura

ACTEUR
Image
1958 Un témoin dans la ville – de Edouard Molinaro avec Sandra Milo, Franco Fabrizi & Jacques Berthier
Image
1960 Un taxi pour Tobrouk – de Denys de La Patellière avec Hardy Kruger, Charles Aznavour & Maurice Biraud
Image
1976 Adieu, poulet – de Pierre Granier-Deferre avec Patrick Dewaere, Victor Lanoux & Claude Rich
Image
1982 Les misérables – de Robert Hossein avec Michel Bouquet, Jean Carmet & Evelyne Bouix

Angiolino Ventura naît le 14 juillet 1919, à Parme, ville de l’opulente Italie du Nord. Il arrive en France à l’âge de sept ans. De milieu modeste, il commence à travailler très jeune en exerçant un peu tous les métiers. Sa forte constitution le conduit tout naturellement vers les sports de combat. Il y excelle et reçoit un titre de champion d’Europe de lutte gréco-romaine, en 1950. Mais gravement blessé, il doit abandonner la compétition.

En 1953, il rencontre le cinéaste Jacques Becker qui le fait tourner dans «Touchez pas au grisbi», aux côtés de Jean Gabin et dont il devient le partenaire de prédilection. Dirigé par tous les grands noms du cinéma français de l’époque, malgré des répliques peu étoffées, il fait déjà forte impression avec sa carrure formidable et son visage impassible d’empereur romain. C’est Denys de La Patellière en 1960 qui en fait une immense vedette grâce à «Un taxi pour Tobrouk». On ne peut oublier ce quartier-maître fusilier-marin bougon, qui tente pendant la seconde guerre mondiale de mener sa petite troupe, Charles Aznavour, Germán Cobos, Maurice Biraud et leur prisonnier le capitaine von Steigel, interprété par Hardy Krüger, à travers le désert de Libye, sur des dialogues inoubliables de Michel Audiard. En 1963, Lino Ventura est dirigé par Georges Lautner dans un autre film culte aux paroles désormais connus par cœur: «Les tontons flingueurs». La même année, il joue avec Jean-Paul Belmondo dans «Cent mille dollars au soleil» de Henri Verneuil et dans un drame en costume de Carlos Saura «La charge des rebelles» avec Francisco Rabal. Suivent encore des films de gangster ou d’espionnage comme «Le monocle rit jaune» (1964) avec l’inimitable Paul Meurisse mais aussi de très belles œuvres sur l’amitié virile avec des réalisateurs comme Robert Enrico ou José Giovanni : «Les grandes gueules» (1965) avec Bourvil, «Les aventuriers» (1967) avec Alain Delon et «Le ruffian» (1983) avec Bernard Giraudeau.

Mais Lino Ventura c’est aussi l’humour et les yeux qui pétillent de malice avant l’explosion d’un magnifique rire communicatif : «L’aventure, c’est l’aventure» (1972) ou «L’emmerdeur» (1973) avec Jacques Brel. Cette apparente «grosse brute» est également capable de conquérir les femmes les plus inaccessible: Brigitte Bardot dans «Boulevard du rhum» (1971), l’altière Françoise Fabian dans «La bonne année» (1973) de Claude Lelouch, ou l’inquiétante Ingrid Thulin dans le curieux film intimiste «La cage» (1975), pour ne citer qu’elles. Au fil de soixante-quinze compositions, Lino Ventura va ainsi passer de la canaille de ses débuts au légendaire Jean Valjean des «Misérables» (1982) de Robert Hossein ou à l’admirable Général de Carabiniers, dans «Cent jours à Palerme» (1983) de Giuseppe Ferrara. Avec un style inimitable de comédien de caractère alliant force mais aussi tendresse et humanité, il compose des personnages authentiques tout en pudeur et conquiert pour toujours un public considérable.

Lino Ventura décède à son domicile de Saint-Cloud, victime d’une crise cardiaque le 22 octobre 1987, alors qu’il débutait le tournage d’un film de Claude-Bernard Aubert. Il laisse Odette Lacombe, son épouse depuis 1942, son fils Laurent et ses trois filles dont Linda, handicapée mentale. C’est pour elle qu’il a créé la fondation Perce Neige qui continue à ouvrir des centres d’accueil pour adultes et organise parfois des manifestations hippiques dans la propriété normande de Mathias, le fils de Jean Gabin.

© Caroline HANOTTE

copyright
1953Touchez pas au grisbi – de Jacques Becker avec Dora Doll
1955Razzia sur la chnouf – de Henri Decoin avec Lila Kedrova
La loi des rues – de Ralph Habib avec Silvana Pampanini
1956Le feu aux poudres – de Henri Decoin avec Mathilde Casadesus
Crime et châtiment – de George Lampin avec Marina Vlady
Action immédiate – de Maurice Labro avec Barbara Laage
1957Le rouge est mis – de Gilles Grangier avec Jean Gabin
L’étrange Monsieur Steve / Mr. Steve – de Raymond Bailly avec Jeanne Moreau
Trois jours à vivre – de Gilles Grangier avec Daniel Gélin
Maigret tend un piège – de Jean Delannoy avec Annie Girardot
Ces dames préfèrent le mambo – de Bernard Borderie avec Eddie Constantine
1958Ascenseur pour l’échafaud – de Louis Malle avec Maurice Ronet
Montparnasse 19 / Les amants de Montparnasse / Modigliani – de Jacques Becker avec Gérard Philipe
Le gorille vous salue bien – de Bernard Borderie avec Bella Darvi
Sursis pour un vivant ( pensione Edelweiss / il mistero della pensione Edelweiß ) de Ottorino Franco Bertolini & Víctor Merenda avec Dawn Addams
Un témoin dans la ville – de Edouard Molinaro avec Sandra Milo
Le fauve est lâché – de Maurice Labro avec Estella Blain
Marie-Octobre – de Julien Duvivier avec Danielle Darrieux
1959Douze heures d’horloge ( ihr verbrechen war liebe ) de Géza von Radványi avec Eva Bartok
125 Rue Montmartre – de Gilles Grangier avec Andréa Parisy
Le chemin des écoliers – de Michel Boisrond avec Françoise Arnoul
Classe tous risques – de Claude Sautet avec Sandra Milo
Les mystères d’Angkor ( herrin der welt – Teil I / die formel des todes – Teil I / il mistero dei tre continenti / mistress of the world ) de William Dieterle avec Martha Hyer
Les mystères d’Angkor II ( herrin der welt – Teil II / die formel des todes – Teil II ) de William Dieterle avec Micheline presle
1960Un taxi pour Tobrouk – de Denys de La Patellière avec Hardy Krüger
La fille dans la vitrine ( la ragazza in vetrina ) de Luciano Emmer avec Magali Noël
1961Les lions sont lâchés – de Henri Verneuil avec Michèle Morgan
Le jugement dernier ( il giudizio universale / the last judgement ) de Vittorio De Sica avec Ernest Borgnine
Le roi des truands ( il re di poggioreale ) de Duilio Coletti avec Yvonne Sanson
Le bateau d’Émile / Le homard flambé – de Denys de La Patellière avec Michel Simon
1962L’opéra de quat’sous ( die dreigroschenoper ) de Wolfgang Staudte avec Hildegard Knef
Les petits matins / Mademoiselle Stop – de Jacqueline Audry avec Arletty
Le Diable et les dix commandements – de Julien Duvivier avec Charles Aznavour
Carmen 63 ( Carmen di Trastevere ) de Carmine Gallone avec Giovanna Ralli
1963Les tontons flingueurs – de Georges Lautner avec Bernard Blier
Cent mille dollars au soleil – de Henri Verneuil avec Jean-Paul Belmondo
Les bandits / La charge des rebelles ( llanto por un bandido / cavalieri della vendetta ) de Carlos Saura avec Lea Massari
1964Le monocle rit jaune – de Georges Lautner avec Paul Meurisse
Les barbouzes – de Georges Lautner avec Francis Blanche
L’arme à gauche – de Claude Sautet avec Silva Koscina
1965La métamorphose des cloportes – de Pierre Granier-Deferre avec Irina Demick
Les grandes gueules – de Robert Enrico avec Bourvil
Ne nous fâchons pas – de Georges Lautner avec Michel Constantin
1966Avec la peau des autres – de Jacques Deray avec Marilù Tolo
Le deuxième souffle – de Jean-Pierre Melville avec Raymond Pellegrin
1967Les aventuriers – de Robert Enrico avec Joanna Shimkus
Le rapace – de José Giovanni avec Xavier Marc
1969L’armée des ombres – de Jean-Pierre Melville avec Simone Signoret
    Etoile de Cristal du meilleur acteur aux prix de l’Académie du cinéma Français, France

Le clan des siciliens – de Henri Verneuil avec Alain Delon
Dernier domicile connu – de José Giovanni avec Marlène Jobert
1970Fantasia chez les ploucs – de Gérard Pirès avec Mireille Darc
1971Boulevard du rhum – de Robert Enrico avec Brigitte Bardot
Le dossier Valachi ( the Valachi papers / Cosa Nostra / carteggio Valachi / Joe Valachi / i segreti di Cosa Nostra ) de Terence Young avec Charles Bronson
1972L’aventure c’est l’aventure – de Claude Lelouch avec Charles Denner
Le silencieux – de Claude Pinoteau avec Leo Genn
1973La raison du plus fou – de François Reichenbach & Raymond Devos avec Raymond Devos
La bonne année – de Claude Lelouch avec Françoise Fabian
    Prix du meilleur acteur au festival international du cinéma de San Sebastián, Espagne

    Saint Jordi du meilleur acteur dans un film étranger aux prix Sant Jordi de Barcelone, Espagne

Le Far West – de Jacques Brel avec Danièle Evenou
L’emmerdeur – de Edouard Molinaro avec Jacques Brel
1974Les durs ( uomini duri / three though guys / tough guys ) de Duccio Tessari avec Isaac Hayes
La gifle – de Claude Pinoteau avec Isabelle Adjani
1975La cage – de Pierre Granier-Deferre avec Ingrid Thulin
Adieu, poulet – de Pierre Granier-Deferre avec Patrick Dewaere
1976Cadavres exquis ( cadaveri eccellenti ) de Francesco Rosi avec Max von Sydow
1977La grande menace ( the medusa touch ) de Jack Gold avec Lee Remick
1978Un papillon sur l’épaule – de Jacques Deray avec Claudine Auger
L’homme en colère – de Claude Pinoteau avec Angie Dickinson
1980Les séducteurs ( Sunday lovers / an englishman’s home / i seduttori della Domenica ) de Dino Risi, Edouard Molinaro, Bryan Forbes & Gene Wilder avec Roger Moore
1981Garde à vue – de Claude Miller avec Michel Serrault
Espion, lève-toi – de Yves Boisset avec Bruno Cremer
1982Les misérables – de Robert Hossein avec Michel Bouquet
1983Le ruffian – de José Giovanni avec Claudia Cardinale
Cent jours à Palerme ( cento giorni a Palermo ) de Giuseppe Ferrara avec Giuliana De Sio
1984La septième cible / La 7ème cible – de Claude Pinoteau avec Jean Poiret
1987La rumba – de Roger Hanin avec Michel Piccoli
La jonque – de Claude Bernard-Aubert
    Inachevé
AUTRES PRIX :
      
    David Spécial aux prix David di Donatello, Italie ( 1974 )
Fiche créée le 20 mars 2006 | Modifiée le 4 décembre 2016 | Cette fiche a été vue 14889 fois
PREVIOUSThanasis Vengos || Lino Ventura || Marie VenturaNEXT