CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Geneviève Page
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Lola Flores



Date et Lieu de naissance : 21 janvier 1923 (Jerez de la Frontera, Espagne)
Date et Lieu de décès : 16 mai 1995 (Madrid, Espagne)
Nom Réel : María Dolores Flores Ruiz

ACTRICE

María Dolores Flores Ruiz dite Lola Flores, naît le 21 janvier 1923 dans le quartier gitan de Jerez de la Frontera, en Andalousie. Elle commence dès l’âge de huit ans à se produire en public. En 1939, alors que la guerre civile se termine, elle fait partie du spectacle «Lumières d’Espagne» qui est donné au Théâtre Villamarta de sa ville natale.

Lola Flores a sa première petite expérience du cinéma, la même année, dans «La Martingala» de Fernando Mignoni, avec le célèbre chanteur de flamenco Niño de Marchena. Après s’être produite au sein d’une troupe, elle signe un contrat pour travailler dans le nord de l’Espagne (Gijon). Puis elle alterne tournées et participation à des films qui comprennent des intermèdes chantés et dansés. Elle triomphe à Madrid au milieu des années quarante avec le spectacle «Zamba» avec Manolo Caracol qui devient son partenaire à la scène comme à la ville. Ils tournent notamment en vedettes «Embrujo» (1946) de Carlos Serrano de Osma. Puis ils se produisent en Amérique latine.

En 1950, Lola Flores retrouve le cinéma pour chanter dans «Trafiquants d’opium» de Julien Duvivier, film qui a pour cadre la Méditerranée et où un Nord-américain, joué par George Sanders, veut gagner de l’argent par tous les moyens avant de se retirer des affaires. Parmi les seconds rôles l’on retrouve Marcel Dalio et José Nieto en inquiétant inspecteur espagnol. Le cinéaste Ramón Torrado la filme alors pour deux grands succès en salle: «La niña de la Venta» (1951) mais surtout «La estrella de la Sierra Morena» (1952), une histoire romanesque où recueillie bébé par des bandits de grands chemins, elle est en fait la fille d’un haut magistrat. Devenue adulte, elle reprendra sa place et épousera un bel officier joué par Rubén Rojo. En 1953, Lola toujours aussi présente sur scène, fonde sa propre compagnie. Parmi ses musiciens se trouve le guitariste Antonio González dit le «Pescaílla». Il devient son mari. Ils auront trois enfants Lolita, Rosario et Antonio. Ils seront à leur tour artistes.

Dans les années cinquante et soixante, Lola Flores dont la renommée a désormais largement dépassé les frontières de l’Espagne, travaille aussi avec des réalisateurs mexicains comme Emilio Fernández et argentins comme Luis Saslavsky. Elle donne la réplique à José Suárez dans «La danza de los deseos» (1954) de Florián Rey et à Ana Mariscal dans «Morena Clara» (1954) de Luis Lucía. La décennie suivante, moins présente sur le grand écran, elle participe néanmoins au fameux «Taxi de los conflictos» (1969) de José Luis Sáenz de Heredia et Mariano Ozores, avec Juanjo Menéndez dans le rôle du chauffeur de taxi et une multitude d’acteurs dont Alfredo Mayo, Jaime de Mora et Carmen Sevilla. Elle y chante notamment «Que me coma el tigre», accompagnée à la guitare par son mari. Dans les années soixante-dix et quatre-vingts, l’artiste est à l’affiche de cinq longs métrages dont «Truhanes» (1982) de Miguel Hermoso, avec Francisco Rabal. Elle fait aussi beaucoup de télévision et apparaît dans des documentaires. Souffrant d’un cancer, elle décède dans sa soixante-treizième année, le 16 mai 1995 à Madrid.

Miguel Hermoso a voulu rendre hommage à cette immense artiste, au tempérament de feu, en réalisant «Lola, la película» avec Gala Évora dans le rôle-titre. Le film sort en Espagne le 16 mars 2007.

© Caroline HANOTTE

copyright
1939Martingala – de Fernando Mignoni avec Rafael Arcos
1941Un alto en el camino – de Julián Torremocha avec Juan Cortés
1942Un caballero famoso – de José Buchs avec Alfredo Mayo
1943Misterio en la marisma – de Claudio de la Torre avec Tony d’Algy
CM Alegrías – de Jesús Rey avec Eduardo Gracias
1944Una herencia de París – de Miguel Pereyra avec Modesto Cid
1946Embrujo – de Carlos Serrano de Osma avec Fernando Fernán Gómez
    + chansons
1950Dernier témoin / Trafiquants d’opium / Black Jack ( captain Blackjack / Jack, el negro ) de Julien Duvivier & José Antonio Nieves Conde avec George Sanders
    + chansons
1951La fille de l’auberge ( la niña de la venta ) de Ramón Torrado avec Carmen Flores
1952L’orpheline de la sierra ( la estrella de la Sierra Morena ) de Ramón Torrado avec José Nieto
    + chansons
1953¡ Ay, pena, penita, pena ! / Penita, pena – de Miguel Morayta avec Antonio Badú
Reportaje – de Emilio Fernández avec Dolores del Rio
1954La danza de los deseos – de Florián Rey avec José Suárez
Morena Clara – de Luis Lucia avec Ana Mariscal
    + chansons
La hermana alegría – de Luis Lucia avec Rafael Bardem
1955Aumônes d’amour ( tú y las nubes / limosna de amores ) de Miguel Morayta avec Fernando Soto
Lola Torbellino ( los tres amores de Lola ) de René Cardona avec Luis Aguilar
1956La faraona – de René Cardona avec Julio Villareal
1957Valencia ( el último culpé ) de Juan de Orduña avec Armando Calvo
    Seulement direction des ballets
Sueños de oro / Maricruz – de Miguel Zacarías avec Júlio Aldama
1958Le grand spectacle ( el gran espectáculo / sueños de oro ) de Miguel Zacarías avec Antonio Raxel
Venta de vargas – de Enrique Cahen Salaberry avec Rubén Rojo
Las de Caín – de Antonio Momplet avec Fernando Guillén
1959Échame la culpa – de Fernando Cortés avec Antonio Gonzáles
María de la O – de Ramón Torrado avec Gustavo Rojo
    + chansons
1962Le balcon de la lune ( el balcón de la luna ) de Luis Saslavsky avec Carmen Sevilla
    + chansons
1963De color moreno / Los problemas de Mauricio – de Gilberto Martínez Solares avec Mauricio Garcés
1964La gitana y el charro – de Gilberto Martínez Solares avec Antonio Aguilar
DO Sinfonía española – de Jaime Prades avec Antonio Gonzáles
    Seulement apparition
1966Una señora estupenda – de Eugenio Martín avec José Luis López Vásquez
1968El taxi de los conflictos – de José Luis Sáenz de Heredia & Mariano Ozores Hijo avec Pilar Cansino
    + chansons
1969Kuma Ching ( un ataúd para Hong Kong / aventura en Hong Kong ) de Daniel Tinayre avec Alfredo Iglesias
1970 DO Luz y sol de Andalucía – de Jesús Fernándes Santos avec El Viti
    Seulement apparition
1971Canciones para después de una guerra – de Basilio Martín Patino avec Estrellita Castro
    Seulement chansons
1972Casa Flora – de Ramón Fernández avec Ángel de Andrés
1975Canciones de nuestra vida – de Eduardo Manzanos Brochero avec Alfredo Mayo
    Seulement chansons
El asesino no está solo – de Jesús García de Dueñas avec Maria Rohm
1982Truhanes – de Miguel Hermoso avec Francisco Rabal
    + chansons
1983Juana la loca... de vez en cuando – de José Ramón Larraz avec Beatriz Elorrieta
1986Los invitados – de Víctor Barrera avec Pedro Reyes
1991 DO Sevillanas, la danse reine des férias ( Sevillanas ) de Carlos Saura avec Rocío Jurado
    Seulement apparition
Fiche créée le 20 mars 2007 | Modifiée le 10 juillet 2017 | Cette fiche a été vue 8287 fois
PREVIOUSLouis Florencie || Lola Flores || Robert FloreyNEXT