CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Robert Dhéry
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Louba Guertchikoff



Date et Lieu de naissance : 7 octobre 1919 (Paris, France)
Date et Lieu de décès : 10 avril 1999 (Antony, France)
Nom Réel : Louba Louise Pinon

ACTRICE

Née le 7 octobre 1919 à Paris et issue d’une famille originaire de Kiev, Louba Guertchikoff, de son vrai nom Louba Pinon, attirée par la comédie s’inscrit aux cours de René Simon et Charles Dullin. Elle abandonne sa vocation de comédienne suite à son mariage avec le pasteur protestant André Chazel. Au gré des nominations du père, la famille Chazel s’installe à Tahiti, à Gap dans les Hautes-Alpes puis à Neuilly dès 1967. Entre-temps, elle donne naissance à trois filles et un garçon dont Marie-Anne Chazel le 19 septembre 1952.

À Nice, Louba Guertchikoff fait la connaissance du comédien et metteur en scène Jean-Claude Penchenat au sein d’une troupe de théâtre amateur qui à son retour à Neuilly la présente à Ariane Mnouchkine qui vient de fonder «Le Théâtre du Soleil». À «La Cartoucherie» de Vincennes, elle participe aux grandes heures de la troupe en créant les spectacles «1789», «1793» ou «Méphisto». C’est dans l’adaptation cinématographique de «1789» qu’elle fait sa première apparition sur le grand écran. Elle est également au générique de «Molière» (1977) composé par Philippe Caubère. Elle est engagée à deux reprises par Franck Cassenti pour «L’affiche rouge» (1976) et «La chanson de Roland» (1978).

Au gré de ses apparitions au cinéma, Louba Guertchikoff va être associée à l’équipe du Splendid dans des rôles qui ne dépassent pas le statut de troisième couteau (épouse, vieille fille ou grand-mère). Dès la création du Splendid, elle participe à leurs spectacles amateurs et apparaît dans leurs productions cinématographiques dès «Les héros n’ont pas froid aux oreilles» (1978) de Charles Némès. Dans ce film, elle incarne le temps d’une courte scène la mamie de Marie-Anne Chazel et Christian Clavier que ces derniers abandonnent sur le parking d’une station-service. Logiquement, elle est sollicitée pour des scénarios signés par sa fille Marie-Anne Chazel «La vengeance d’une blonde» (1993) et «Les sœurs Soleil» (1996) de Jeannot Szwarc. Mais également par ceux de son gendre Christian Clavier «Twist again à Moscou» (1986) et «Les couloirs du temps, Les visiteurs 2» (1997) de Jean-Marie Poiré. D’autres membres du Spendid passés réalisateurs l’engagent: Michel Blanc pour «Marche à l’ombre» (1984), Josiane Balasko pour «Les keufs» (1987) ou Thierry Lhermitte pour un sketch du film «Les secrets professionnels du Docteur Apfelgluck» (1990). Son visage devient emblématique des comédies à succès «Lévy et Goliath» (1986) de Gérard Oury, «Association de malfaiteurs» (1986) et «Ripoux contre Ripoux» (1989) de Claude Zidi ou «Un indien dans la ville» (1994) de Hervé Palud. Elle apparaît également dans «Grosse fatigue» (1993) de Michel Blanc lorsque la troupe du Splendid se reconstitue de manière éphémère.

À la fin de sa carrière, Louba Guertchikoff obtient des rôles plus conséquents parfois créditée comme Louba Chazel. En 1992, elle est l’une des pensionnaires de la maison de retraite dans «Roulez jeunesse!» de Jacques Fansten avec Jean Carmet et Daniel Gélin. Pour la télévision, elle est la partenaire de sa fille dans «Vacances au purgatoire» (1992) de Marc Simenon. Elle obtient un rôle récurrent dans la série «Imogène» où Dominique Lavanant prête ses traits au personnage créé par Charles Exbrayat. Sa dernière apparition à l’écran est dans une comédie «Paparazzi» (1997) avec Patrick Timsit et Vincent Lindon. Louba Guertchikoff décède à l’âge de soixante-dix-neuf ans à Antony le 10 avril 1999.

© Olivier SINQSOUS

copyright
19731789 – de Ariane Mnouchkine avec Roland Amstutz
1975Le locataire ( the tenant ) de Roman Polanski avec Isabelle Adjani
1976Le corps de mon ennemi – de Henri Verneuil avec Jean-Paul Belmondo
L’affiche rouge – de Frank Cassenti avec Pierre Clémenti
1977Molière / Molière ou la vie d’un honnête homme – de Ariane Mnouchkine avec Philippe Caubère
Les héros n’ont pas froid aux oreilles – de Charles Nemes avec Daniel Auteuil
1978La chanson de Roland – de Franck Cassenti avec Alain Cuny
Confidences pour confidences – de Pascal Thomas avec Henri Crémieux
1981Chanel solitaire ( Coco Chanel ) de George Kaczender avec Timothy Dalton
Il faut tuer Birgit Haas – de Laurent Heynemann avec Jean Rochefort
L’ombre rouge – de Jean-Louis Comolli avec Claude Brasseur
1982Stella – de Laurent Heynemann avec Jean-Claude Brialy
Le jeune marié – de Bernard Stora avec Richard Berry
1984Marche à l’ombre – de Michel Blanc avec Gérard Lanvin
1985Souvenirs secrets ( love all fair ) de John Reid avec John Gielgud
1986Twist again à Moscou – de Jean-Marie Poiré avec Bernard Blier
Lévy et Goliath – de Gérard Oury avec Michel Boujenah
Cross – de Philippe Setbon avec Roland Giraud
Club de rencontres – de Michel Lang avec Francis Perrin
Association de malfaiteurs – de Claude Zidi avec François Cluzet
1987Bernadette – de Jean Delannoy avec Sydney Penny
Les keufs – de Josiane Balasko avec Isaach de Bankolé
Paris by night – de Davis Hare avec Charlotte Rampling
1988La vie et rien d’autre – de Bertrand Tavernier avec Philippe Noiret
Les secrets professionnels du Dr. Apfelglück – de Thierry Lhermitte, Hervé Palud, Mathias Ledoux, Alessandro Capone & Stéphane Clavier avec Daniel Gélin
1989La femme de Rose Hill – de Alain Tanner avec Jean-Philippe Ecoffey
Ripoux contre ripoux – de Claude Zidi avec Thierry Lhermitte
1990On peut toujours rêver – de Pierre Richard avec Smaïn
1991La montre, la croix et la manière ( the favour, the watch and the very big fish ) de Ben Levin avec Jeff Goldblum
1993Roulez jeunesse ! – de Jacques Fansten avec Jean Carmet
Grosse fatigue – de Michel Blanc avec Carole Bouquet
La vengeance d’une blonde – de Jeannot Szwarc avec Christian Clavier
1994Un indien dans la ville – de Hervé Palud avec Patrick Timsit
CM Se pendre à son cou – de Jean-Luc Gaget avec Thomas Chabrol
1995Fantôme avec chauffeur – de Gérard Oury avec Gérard Jugnot
CM Ma grand-mère fait du vélo – de Thierry Aguila avec Bernard Renucci
1996Les sœurs Soleil – de Jeannot Szwarc avec Marie-Anne Chazel
1997Les visiteurs 2 / Les couloirs du temps : Les visiteurs 2 – de Jean-Marie Poiré avec Jean Reno
Paparazzi – de Alain Berbérian avec Vincent Lindon
Fiche créée le 10 août 2011 | Modifiée le 10 août 2011 | Cette fiche a été vue 6073 fois
PREVIOUSPaul Guers || Louba Guertchikoff || Georges GuétaryNEXT