CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Lucien Baroux
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Louis Arbessier



Date et Lieu de naissance : 9 avril 1907 (Vienne, France)
Date et Lieu de décès : 23 mars 1998 (Paris, France)
Nom Réel : Louis Joseph Auguste Arbessier

ACTEUR
Image
1954 Série noire – de Pierre Foucaud avec Henri Vidal, Monique van Vooren & Erich von Stroheim
Image
1958 Une vie – de Alexandre Astruc avec Maria Schell, Christian Marquand, Pascale Petit & Ivan Desny
Image
1961 Le miracle des loups – de André Hunebelle avec Jean Marais, Rosanna Schiaffino & Jean-Louis Barrault
Image
1971 La part des lions – de Jean Larriaga avec Robert Hossein, Charles Aznavour & Elsa Martinelli

Le visage léonin, le port altier, la voix bien timbrée, Louis Arbessier porte beau. Volontiers solennel et pompeux, il n’a pas son pareil pour croquer des silhouettes de notables décoratifs, de ronds-de-cuir obtus et de bureaucrates péremptoires. Né le 9 avril 1907 à Vienne, dans l’Isère, il travaille d’abord dans les assurances, mais ressent une précoce attirance pour le théâtre et suit les cours du Conservatoire de Lyon. En 1943, il rencontre Jean Vilar, qui l’associe à la création de sa première troupe théâtrale, la Compagnie des sept et le met en scène dans le «Don Juan» (1944) de Molière, où il est Don Carlos, et, l’année suivante, dans une pièce de T.S. Eliot, «Meurtre dans la cathédrale», où il fait de la figuration.

Dès lors, Louis Arbessier nourrit sa riche carrière théâtrale, durant cinq décennies, des grandes pièces du répertoire: «Marie Stuart» (1951) de Schiller, «Lorenzaccio» (1967) de Musset, dans une mise en scène de Julien Bertheau, qui le dirige la même année dans «Tartuffe», où il campe Orgon, ou encore «Richard III» (1972) de Shakespeare. C’est alors que Pierre Dux l’engage à la Comédie-Française, où, durant plus de vingt ans, et malgré tant de preuves de son talent, il ne peut accéder au sociétariat. Jean-Paul Roussillon le dirige, en 1973, dans «L’avare» et «L’école des femmes», et on le voit dans «Un caprice» (1978) de Musset, «Bérénice» (1979), «La Mouette» (1980) de Tchékov, et tant d’autres chefs-d’œuvre.

Au cinéma, Louis Arbessier est le plus souvent réduit aux utilités. En costume croisé ou en uniforme chamarré, son autorité naturelle et sa courtoisie royale lui permettent d’incarner, on l’a dit, les sommités de tous les régimes: magistrat dans «Mémoires d’un flic» (1955) de Pierre Foucaud ou «Le fric» (1958) de Maurice Cloche, préfet dans «Les misérables» (1957) de Jean-Paul Le Chanois, commissaire de police dans «Série noire» (1954) de Pierre Foucaud ou «Les louves» (1956) de Luis Saslavsky, colonel dans «Action immédiate» (1956) de Maurice Labro ou Ministre dans «Le tonnerre de Dieu» (1965) de Denys de La Patellière. De même, les personnages historiques sont nombreux dans sa filmographie: par trois fois, il incarne Louis XIII, dans «Les trois mousquetaires» (1953) de André Hunebelle et, la même année, dans «Si Versailles m’était conté», de Sacha Guitry, qui lui redonne le rôle dans «Si Paris nous était conté» (1955). Il arbore aussi la barbe à l’impériale de Napoléon III dans «Violettes impériales» (1952) de Richard Pottier et les favoris tombants du Tsar Alexandre II dans le «Michel Strogoff» (1956) de Carmine Gallone. Mais, descendant de son trône, il personnifie aussi l’amiral de Coligny dans «La Reine Margot» (1954), de Jean Dréville, ou encore le maréchal Berthier dans le «Napoléon» (1954) de Sacha Guitry.

À la télévision, Louis Arbessier compose aussi des personnages célèbres, comme Boissy d’Anglas, en 1965, dans un épisode de «La caméra explore le temps», ou le maréchal Joffre dans «Le taciturne» (1980). Il interprète même le célèbre commissaire Maigret dans un téléfilm de 1960, «Liberty bar» et il a aussi la vedette dans l’adaptation de la célèbre pièce de Lesage, «Turcaret» (1968). Il est encore le directeur de la police dans «Vidocq» et le commissaire Janvier dans plusieurs épisodes des «Dossiers de l’agence O» (1968), avec Pierre Tornade. Louis Arbessier prête aussi sa belle voix grave à des acteurs comme Orson Welles, Vincent Price, Ralph Bellamy ou encore Desmond Llewelyn, qui incarne le célèbre Q, celui qui fournit l’agent Bond en gadgets. Louis Arbessier s’éteint à Paris le 23 mars 1998.

© Jean-Pascal LHARDY

copyright
1942Les petits riens – de Raymond Leboursier avec Raimu
1945 CM L’ennemi secret – de J.K. Raymond-Millet avec Marcelle Tassencourt
1947Paysans noirs / Famoro le tyran – de Georges Régnier avec Antoine Balpêtré
CM Télévision 1947… et 2000 / La télévision, œil de demain – de J.K. Raymond-Millet avec Madeleine Suffel
1948Suzanne et ses brigands – de Yves Ciampi avec Suzanne Flon
1949La soif des hommes – de Serge de Poligny avec Dany Robin
1950Quo Vadis ? – de Mervyn LeRoy avec Deborah Kerr
    Seulement voix française de Ralph Truman
1951Les amants maudits / Les amours tragiques de Pierrot le fou – de Willy Rozier avec Ginette Baudin
    Seulement voix française
1952Nous sommes tous des assassins – de André Cayatte avec Raymond Pellegrin
Le plus heureux des hommes – de Yves Ciampi avec Maria Mauban
Violettes impériales ( violetas imperiales ) de Richard Pottier avec Carmen Sevilla
1953Mandat d’amener – de Pierre Louis avec Micheline Francey
Les trois mousquetaires – de André Hunebelle avec Yvonne Sanson
Si Versailles m’était conté – de Sacha Guitry avec Claudette Colbert
Salomé ( Salome / Salome : The dance of the seven veils ) de William Dieterle avec Rita Hayworth
    Seulement voix française de Basil Sydney
1954Cadet-Rousselle – de André Hunebelle avec Bourvil
La belle Otero ( la bella Otero ) de Richard Pottier avec Maria Félix
La reine Margot – de Jean Dréville avec Jeanne Moreau
Série noire – de Pierre Foucaud avec Erich von Stroheim
Napoléon – de Sacha Guitry avec Orson Welles
1955Si Paris nous était conté – de Sacha Guitry avec Germaine Dermoz
Mémoires d’un flic – de André Hunebelle & Pierre Foucaud avec Michel Simon
1956Michel Strogoff ( Michele Strogoff / der kurier de zaren ) de Carmine Gallone avec Curd Jürgens
Action immédiate – de Maurice Labro avec Barbara Laage
Les louves / Démoniaque – de Luis Saslavsky avec Micheline Presle
Guerre et paix ( war and peace ) de King Vidor avec Audrey Hepburn
    Seulement voix française de Tullio Carminati
Les dix commandements ( the ten commandments ) de Cecil B. DeMille avec Yul Brynner
    Seulement voix française de John Carradine
La mort en ce jardin – de Luis Buñuel avec Simone Signoret
    Seulement voix française
1957Les violents – de Henri Calef avec Françoise Fabian
Echec au porteur – de Gilles Grangier avec Paul Meurisse
Les misérables – de Jean-Paul Le Chanois avec Jean Gabin
    Film en 2 parties
    1 : 1ère époque
    2 : 2ème époque
Une manche et la belle – de Henri Verneuil avec Isa Miranda
    Seulement voix française
1958Prisons de femmes – de Maurice Cloche avec Danièle Delorme
Une vie – de Alexandre Astruc avec Maria Schell
Le fric – de Maurice Cloche avec Eleonora Rossi Drago
La tête du tyran / Judith et Holopherne ( Giuditta e Oloferne ) de Fernando Cerchio avec Massimo Girotti
    Seulement voix française
Le roi cruel ( Erode il grande ) de Amaldo Genoino & Victor Tourjansky avec Edmund Purdom
    Seulement voix française
1959Y’en a marre ! / Le gars d’Anvers / Ce soir on tue – de Ivan Govar avec Dominique Wilms
Le panier à crabes – de Joseph Lisbona avec Anne Doat
Le dernier train de Gun Hill ( last train from Gun Hill / one angry day ) de John Sturges avec Kirk Douglas
    Seulement voix française de Walter Sande
1960Le capitan – de André Hunebelle avec Elsa Martinelli
La vérité – de Henri-Georges Clouzot avec Brigitte Bardot
Le président – de Henri Verneuil avec Jean Gabin
Ils étaient trois flibustiers / Les trois flibustiers ( i moschettieri del mare ) de Steno avec Pier Angeli
    Seulement voix française
Quelle joie de vivre ! ( che gioia vivere ) de René Clément avec Gino Cervi
    Seulement voix française
Le colosse de Rhodes ( il colosso di Rodi ) de Sergio Leone avec Rory Calhoun
    Seulement voix française de Roberto Camardiel
DO Vainqueurs et vaincus ( den blodiga tiden / mein kampf ) de Erwin Leiser
    Seulement voix & narration de la version française
1961Âme qui vive – de Jean Dasque avec Arlette Thomas
Le miracle des loups – de André Hunebelle avec Rosanna Schiaffino
Les lions sont lâchés – de Henri Verneuil avec Michèle Morgan
La guerre de Troie ( la guerra di Troia ) de Giorgio Ferroni avec Steve Reeves
    Seulement voix française de Nerio Bernardi
L’enlèvement des Sabines ( il ratto delle Sabine / the mating of the Sabine women / the rape of the Sabine women / the rape of the Sabine / el rapto de las Sabinas / Romulus and the Sabines / the shame of the Sabine women ) de Richard Pottier avec Mylène Demongeot
    Seulement voix française
Hercule à la conquête de l’Atlantide ( Ercole alla conquista di Atlantide ) de Vittorio Cottafavi avec Fay Spain
    Seulement voix française de Maurizio Coffarelli
La vengeance du masque de fer ( la vendetta della maschera di ferro ) de Francesco De Feo avec Jany Clair
    Seulement voix française
Catherine de Russie ( Caterina di Russia ) de Umberto Lenzi avec Hildegard Knef
    Seulement voix française
1962Jules César conquérant de la Gaule ( Guilio Cesare, il conquistatore delle Gallie / Caesar the conqueror ) de Tanio Boccia avec Cameron Mitchell
    Seulement voix française de Nerio Bernardi
Jason et les Argonautes ( Jason and the Argonauts / Jason and the golden fleece ) de Don Chaffey avec Todd Armstrong
    Seulement voix française de Jack Gwillim
Les cinquante-cinq jours de Pékin ( fifty-five days at Peking ) de Nicholas Ray avec Charlton Heston
    Seulement voix française de Harry Andrews
Rocambole / Rocambole contre les services secrets – de Bernard Borderie avec Nadia Gray
    Seulement voix française
1963L’honorable Stanislas, agent secret – de Jean-Charles Dudrumet avec Jean Marais
Le terroriste ( il terrorista ) de Gianfranco De Bosio avec Gia n Maria Volonté
    Seulement voix française
Les cavaliers rouges ( old shatterhand / Apaches last battle / shatterhand ) de Hugo Fregonese avec Lex Barker
    Seulement voix française
Le procès de Vérone ( il processo di Verona ) de Carlo Lizzani avec Silvana Mangano
    Seulement voix française
Cyrano et d’Artagnan – de Abel Gance avec José Ferrer
    Seulement voix française de Barta Barri
1964Les barbouzes – de Georges Lautner avec Lino Ventura
Guerre secrète ( the dirty game / the dirty agents / la guerra segreta / spione unter sich ) de Terence Young, Carlo Lizzani & Christian-Jaque avec Annie Girardot
La corde au cou – de Joseph Lisbona avec Jean Richard
Ces messieurs dames / Mesdames et messieurs / Belles dames, vilains messieurs ( signore & signori ) de Pierto Germi avec Virna Lisi
    Seulement voix française
1965Le tonnerre de dieu – de Denys de La Patellière avec Lilli Palmer
Corrida pour un espion – de Maurice Labro avec Ray Danton
    Seulement voix française
La bible ( la bibbia / the bible / the bible… in the beginning ) de John Huston avec Ava Gardner
    Seulement voix française de George C. Scott
Opération tonnerre ( thunderball / Ian Fleming’s thunderball ) de Terence Young avec Sean Connery
    Seulement voix française de Desmond Llewelyn
1966Avec la peau des autres – de Jacques Deray avec Marilù Tolo
Le vicomte règle ses comptes – de Maurice Cloche avec Kerwin Mathews
    Seulement voix française
La vingt-cinquième heure ( the twenty-fifth hour ) de Henri Verneuil avec Anthony Quinn
    Seulement voix française
Les aventures extraordinaires de Cervantes ( Cervantes / avventure e gli amori di Miguel Cervantes / young rebel ) de Vincent Sherman avec Horst Buchholz
    Seulement voix française
Moi, moi, moi et les autres ( Io, io, io ... e gli altri ) de Alessandro Blasetti avec Walter Chiari
    Seulement voix française
La fantastique histoire vraie d’Eddie Chapman ( triple cross ) de Terence Young avec Romy Schneider
    Seulement voix française
La nuit des généraux ( the night of the generals ) de Anatole Litvak avec Omar Sharif
    Seulement voix française
Les guerriers ( dacii ) de Sergiu Nicolaescu avec Pierre Brice
    Seulement voix française
CM Voilà l’ordre – de Jacques Baratier avec Emmanuelle Riva
1967Le pacha – de Georges Lautner avec Dany Carrel
DO Le désordre à vingt ans – de Jacques Baratier avec Bulle Ogier
    Seulement apparition
1968Du blé en liasses – de Alain Brunet avec Arlene Dahl
Sous le signe du taureau – de Gilles Grangier avec Suzanne Flon
Un cri dans l’ombre ( house of cards ) de John Guillermin avec Inger Stevens
    Seulement voix française de Orson Welles
1970Sapho / Sapho ou la fureur d’aimer – de Georges Farrel avec Marina Vlady
Les quatre mercenaires d’El Paso ( e continuavano a fregarsi il milione di dollari / bad man’s river ) de Eugenio Martin avec James Mason
    Seulement voix française
1971La part des lions – de Jean Larriaga avec Elsa Martinelli
La michetonneuse – de Francis Leroi avec Anouk Ferjac
Le Décaméron interdit ( il Decamerone proibito ) de Carlo Infascelli & Antonio Racioppi avec Orchidea de Santis
    Seulement voix française
Le retour de Sabata ( é tornato Sabata... hai chiuso un’altra volta ) de Gianfranco Parolini avec Lee Van Cleef
    Seulement voix française
Soleil rouge ( red sun / sol rojo / sole rosso ) de Terence Young avec Ursula Andress
    Seulement voix française
1972Le crépuscule des dieux ( Ludwig ) de Luchino Visconti avec Trevor Howard
    Seulement voix française de Heinz Moog
Théâtre de sang ( theater of blood / much ado about murder / theatre of blood ) de Douglas Hickox avec Robert Morley
    Seulement voix française de Vincent Price
1973L’exorciste ( the exorcist / William Peter Blatty’s the exorcist ) de William Friedkin avec Ellen Burstyn
    Seulement voix française de Max von Sydow
Amarcord – de Federico Fellini avec Magali Noël
    Seulement voix française
Big guns / Les grands fusils ( Tony Arzenta / Tony Arzenta è big guns / no way out ) de Duccio Tessari avec Richard Conte
    Seulement voix française
1974La jeune fille assassinée / Charlotte – de Roger Vadim avec Sirpa Lane
La grande bourgeoise ( fatti di gente per bene ) de Mauro Bolognini avec Catherine Deneuve
    Seulement voix française
1975Le messie ( il messia ) de Roberto Rossellini avec Tina Aumont
    Seulement voix française
1976Cadavres exquis ( cadaveri eccellenti ) de Francesco Rosi avec Charles Vanel
    Seulement voix française
1977Arrête ton char… bidasse ! – de Michel Gérard avec Darry Cowl
L’épreuve de force ( the gauntlet ) de Clint Eastwood avec Sondra Locke
    Seulement voix française de William Prince
Superman ( Superman : The movie ) de Richard Donner avec Christopher Reeve
    Seulement voix française de Harry Andrews
Enquête à l’italienne ( doppio delitto ) de Steno avec Peter Ustinov
    Seulement voix française
1978Cher papa ( caro papà ) de Dino Risi avec Vittorio Gassman
    Seulement voix française
Nosferatu : Fantôme de la nuit ( Nosferatu : Phamtom der nacht ) de Werner Herzog avec Klaus Kinski
    Seulement voix française
DA Le seigneur des anneaux ( the lord of the ring / J.R.R. Tolkien’s the lord o f the ring ) de Ralph Bakshi
    Seulement voix dans la version française
1980Flash Gordon – de Mike Hodges avec Ornella Muti
    Seulement voix française de John Osborne
Banana Joe – de Steno avec Bud Spencer
    Seulement voix française
1981Rien que pour vos yeux ( for your eyes only ) de John Glen avec Roger Moore
    Seulement voix française de Desmond Llewelyn
DA Dark crystal ( the dark crystal ) de Jim Henson & Frank Oz
    Seulement voix dans la version française
1983Mesrine – de André Génovès avec Nicolas Silberg
Un fauteuil pour deux ( trading places ) de John Landis avec Dan Aykroyd
    Seulement voix française de Ralph Bellamy
Octopussy ( Ian Fleming’s octopussy ) de John Glen avec Maud Adams
    Seulement voix française de Desmond Llewelyn
1984Brazil – de Terry Gilliam avec Bob Hoskins
    Seulement voix française de Peter Vaughan
Le bon roi Dagobert ( Dagobert ) de Dino Risi avec Coluche
    Seulement voix française
1985Dangereusement vôtre ( a view to a kill / Ian Fleming’s a view to a kill ) de John Glen avec Christopher Walken
    Seulement voix française de Desmond Llewelyn
Ginger et Fred ( Ginger e Fred ) de Federico Fellini avec Marcello Mastroianni
    Seulement voix française
1986Tuer n’est pas jouer ( the living daylights / Ian Fleming’s the living daylights ) de John Glen avec Timothy Dalton
    Seulement voix française de Desmond Llewelyn
1989Permis de tuer ( licence to kill / license to kill ) de John Glen avec Robert Davi
    Seulement voix française de Desmond Llewelyn
1991Singles – de Cameron Crowe avec Bridget Fonda
    Seulement voix française de Bill Smillie
1992 CM Tout vieux déjà – de David Carayon avec Andrée Tainsy
1995GoldenEye – de Martin Campbell avec Pierce Brosnan
    Seulement voix française de Desmond Llewelyn
Fiche créée le 27 mai 2015 | Modifiée le 3 octobre 2016 | Cette fiche a été vue 1581 fois
PREVIOUSVicente Aranda || Louis Arbessier || Roscoe Fatty ArbuckleNEXT