CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de David Hemmings
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Louis Calhern



Date et Lieu de naissance : 19 février 1895 (Brooklyn, New York, USA)
Date et Lieu de décès : 12 mai 1956 (Tokyo, Japon)
Nom Réel : Carl Henry Vogt

ACTEUR
Image
1932 Jenny Frisco (Frisco Jenny) de William A. Wellman avec Ruth Chatterton & Donald Cook
Image
1949 Quand la ville dort (the asphalt jungle) de John Huston avec Sterling Hayden & Marilyn Monroe
Image
1950 The magnificent yankee – de John Sturges avec Ann Harding, Eduard Franz, Philip Ober & Ian Wolfe
Image
1953 Jules César (Julius Caesar) de Joseph L. Mankiewicz avec Marlon Brando & Greer Garson

Louis Calhern est né le 19 février 1895 à Brooklyn. Il a forgé son nom de scène à partir des sept premières lettres de son nom véritable, Carl Henry Vogt. Alors qu’il vit à Saint Louis, un régisseur de théâtre le remarque et l’engage pour interpréter de petits rôles. Puis il vient s’établir à New-York, un peu avant la Première Guerre mondiale, et s’engage dans des compagnies théâtrales itinérantes, où il devient accessoiriste, tout en continuant à jouer les utilités.

Haute sature, fine moustache à la Ronald Colman, un sourire ironique aux lèvres, Louis Calhern est la distinction même. On aurait dit qu’il est né gentilhomme dans un manoir du Kent. Cet air souverain lui permet d’interpréter de nombreuses pièces à Broadway et de s’illustrer dans les grands rôles shakespeariens, comme celui du roi Lear, dans la pièce du même nom, en 1950. Au cinéma, il commence sa carrière au temps du muet, et tourne cinq films de 1921 à 1923, dont plusieurs de Lois Weber. Son élégante prestance et son charisme lui valent d’interpréter des personnages célèbres, comme Buffalo Bill, dans «Annie la reine du cirque» (1950), de George Sidney ou Jules César, en 1953, dans le film du même nom de Joseph L. Mankiewicz, tiré d’une pièce de Shakespeare. Il doit aussi à son air de notable de camper des responsables, souverains, hauts fonctionnaires ou industriels pour la plupart: il est ainsi l’adjoint du District attorney Tully Marshall dans «Afraid to talk» (1932) de Edward L Cahn, le PDG d’une usine d’armement qui essaie de torpiller la paix entre Indiens et Blancs dans «Diplomaniacs» (1933), de William A. Seiter ou encore Monsieur de Villefort dans la version du «Comte de Monte Cristo» (1934) de Rowland V. Lee, avec Robert Donat dans le rôle titre . Il n’hésite pas non plus, dans «The Arizonian» (1935) de Charles Vidor, avec Richard Dix, à épingler l’étoile de shérif sur sa poitrine ou à revêtir la toge du préfet Allus Martius dans «Les derniers jours de Pompéi» (1935) de Ernest B. Schoedsack et Merian C. Cooper. Le voilà encore dans l’uniforme chamarré du vice-roi Don Andre dans «Le pont du roi Saint Louis» (1944) de Rowland V. Lee, d’après le célèbre roman de Thornton Wilder, ou dans les habits galonnés du roi de Karlsberg dans «Le prince étudiant» (1954), de Richard Thorpe, avec la ravissante Ann Blyth.

On ne saurait oublier non plus son rôle du capitaine Paul Prescott, le supérieur hiérarchique de l’espion Cary Grant dans «Les enchaînés» (1946) de Alfred Hitchcock, ni celui de cet industriel aux dents longues dans «La tour des ambitieux» (1954) de Robert Wise, moins encore le rôle de sa vie peut-être, son admirable composition du grand juriste américain, Oliver Wendell Holmes, dans «The magnificent Yankee» (1950) de John Sturges, qui offre ici à Louis Calhern son seul rôle principal. Mais il arrive à l’acteur de tourner casque et d’incarner des «méchants», avec cette distinction suave qui les rend plus inquiétants. Dans «Blonde crazy» (1933) de Roy Del Ruth, il incarne un escroc, auprès de James Cagney, il est aussi ce malfrat qui veut empêcher son ancienne maîtresse, Nancy Carroll, d’épouser l’homme qu’elle aime, Cary Grant, dans «Celle qu’on accuse» (1933) de Paul Sloane et surtout il reste dans nos mémoires l’avocat véreux et «protecteur» à l’onction patricienne de la jeune Marilyn Monroe dans «Quand la ville dort» (1950) de John Huston. Le 12 mai 1956, Louis Calhern est victime d’une attaque cardiaque, au Japon, alors qu’il tourne le film «La petite maison de thé», de Daniel Mann.

© Jean-Pascal LHARDY

copyright
1920What’s Worth while ? – de Lois Weber avec Claire Windsor
1921Deux femmes trop sages ( too wise wives ) de Lois Weber avec Mona Lisa
The blot – de Lois Weber avec Margaret McWade
1922Femme, lève-toi ( woman, wake up ) de Marcus Harrison avec Florence Vidor
1923La terreur de la goélette ( the last moment ) de J. Parker Read Jr. avec Doris Kenyon
1930Stolen heaven – de George Abbott avec Nancy Carroll
1931La route de Singapour ( the road to Singapore ) de Alfred E. Green avec Marian Marsh
La folle blonde ( blonde crazy / Larceny Lane ) de Roy Del Ruth avec Joan Blondell
1932Okay, America ! / The penalty of fame – de Tay Garnett avec Nance O’Neil
Nuit après nuit / La nuit suivante ( night after night ) de Archie Mayo avec Mae West
They call it sin / The way of life – de Thornton Freeland avec Loretta Young
Afraid to talk / Merry-go-round – de Edward L. Cahn avec Sidney Fox
20 000 ans sous les verrous ( 20 000 years in Sing Sing ) de Michael Curtiz avec Bette Davis
Jenny Frisco ( Frisco Jenny ) de William A. Wellman avec Ruth Chatterton
Strictly personal – de Ralph Murphy avec Dorothy Jordan
1933Celle qu’on accuse ( woman accused ) de Paul Sloane avec Cary Grant
The world gone mad / Public be damned / The public be hanged – de Christy Cabanne avec Pat O’Brien
Diplomaniacs – de William A. Seiter avec Bert Wheeler
Soupe au canard ( duck soup ) de Leo McCarey avec Harpo Marx
1934Le comte de Monte Cristo ( the count of Monte Cristo ) de Rowland V. Lee avec Robert Donat
Vengeance d’artiste / L’homme aux deux visages ( the man with two faces ) de Archie Mayo avec Mary Astor
Les amours de Cellini ( the affairs of Cellini / the fireband ) de Gregory La Cava avec Constance Bennett
Un soir en scène ( Sweet Adeline ) de Mervyn LeRoy avec Irene Dunne
1935The Arizonian – de Charles Vidor avec Richard Dix
L’évadée / On cherche une femme ( woman wanted ) de George B. Seitz avec Maureen O’Sullivan
Les derniers jours de Pompéi ( the last days of Pompeii ) de Ernest B. Schoedsack avec Dorothy Wilson
1936L’enchanteresse ( the gorgeous hussy ) de Clarence Brown avec Joan Crawford
Sa dernière carte / Son dernier jeu ( her husband lies ) de Edward Ludwig avec Ricardo Cortez
1937La vie de Emile Zola ( the life of Emile Zola ) de William Dieterle avec Paul Muni
1938Règlement de comptes ( fast company / the rare-book murder ) de Edward Buzzell avec Melvyn Douglas
1939Juarez – de William Dieterle avec Brian Aherne
Un ange en tournée / La fille de la Cinquième Avenue / Champagne party ( fifth Ave. girl ) de Gregory La Cava avec Ginger Rogers
Charlie McCarthy, detective – de Frank Tuttle avec Constance Moore
Cette femme est mienne ( I take this woman / New York Cinderella ) de W.S. Van Dyke avec Hedy Lamarr
1940La balle magique du docteur Ehrlich ( Dr. Ehrlich’s magic bullet / the story of Dr. Ehrlich’s magic bullet ) de William Dieterle avec Ruth Gordon
1943Le ciel peut attendre ( heaven can wait ) de Ernst Lubitsch avec Gene Tierney
Nobody’s darling – de Anthony Mann avec Mary Lee
Le pont du roi Saint Louis ( ( the bridge of San Luis Rey ) de Rowland V. Lee avec Alla Nazimova
Un fou s’en va-t-en guerre / Rêvons les yeux ouverts ( up in arms ) de Elliott Nugent avec Danny Kaye
1946Les enchaînés ( notorious / Alfred Hitchcock’s notorious ) de Alfred Hitchcock avec Ingrid Bergman
1947Arc de triomphe ( Arch of Triumph ) de Lewis Milestone avec Charles Laughton
1948Le poney rouge ( the red pony ) de Lewis Milestone avec Myrna Loy
1949Le Danube rouge ( the red Danube ) de George Sidney avec Ethel Barrymore
Voyage à Rio ( Nancy goes to Rio ) de Robert Z. Leonard avec Jane Powell
Quand la ville dort ( the asphalt jungle ) de John Huston avec Marilyn Monroe
1950Annie la reine du cirque ( Annie get your gun ) de George Sidney avec Betty Hutton
Ma vie à moi ( a life of her own ) de George Cukor avec Lana Turner
La porte du diable ( devil’s doorway ) de Anthony Mann avec Robert Taylor
Les heures tendres ( two weeks with love ) de Roy Rowland avec Debbie Reynolds
The magnificent yankee / The man with thirty sons – de John Sturges avec Ann Harding
1951Dix du Texas ( it’s a big country ) de John Sturges, Charles Vidor, Richard Thorpe, William A. Wellman, Don Weis, Don Hartman & Clarence Brown avec Ethel Barrymore
    Seulement narration
L’homme au manteau noir ( the man with a cloak ) de Fletcher Markle avec Barbara Stanwyck
L’invitation ( invitation ) de Gottfreid Reinhardt avec Ruth Roman
CM A letter from a soldier – de Don Weis avec Marjorie Main
    Seulement narration
1952Matière à scandale ( Washington story / target for scandal ) de Robert Pirosh avec Patricia Neal
Cinq mariages à l’essai ( we’re not married ! ) de Edmund Goulding avec Ginger Rogers
Le prisonnier de Zenda ( the prisoner of Zenda ) de Richard Thorpe avec Jane Greer
Les ensorcelés ( the bad and the beautiful ) de Vincente Minnelli avec Lana Turner
    Seulement voix
La petite Constance ( confidentially Connie ) de Edward Buzzell avec Janet Leigh
1953Drôle de meurtre ( remains to be seen ) de Don Weis avec Angela Lansbury
Jules César ( Julius Caesar / William Shakespeare’s Julius Caesar ) de Joseph L. Mankiewicz avec Marlon Brando
Lune de miel au Brésil ( latin lovers ) de Mervyn LeRoy avec Ricardo Montalban
Main Street to Broadway – de Tay Garnett avec Agnes Moorehead
    Seulement apparition
1954Rhapsodie ( rhapsody ) de Charles Vidor avec Elizabeth Taylor
La tour des ambitieux ( executive suite ) de Robert Wise avec Walter Pidgeon
    Prix spécial du jury pour l’ensemble de la distribution du film au festival du cinéma de Venise, Italie

Escadrille Panthère ( men of the fighting lady / panther squadron ) de Andrew Marton avec Van Johnson
Le prince étudiant ( the student prince ) de Richard Thorpe avec Edmund Purdom
Voyage au-delà des vivants ( betrayed / the true and the brave ) de Gottfried Reinhardt avec Clark Gable
Athena – de Richard Thorpe avec Jane Powell
Graine de violence ( blackboard jungle / the blackboard jungle ) de Richard Brooks avec Glenn Ford
1955Le fils prodige ( the prodigal ) de Richard Thorpe avec Audrey Dalton
Son ange gardien ( forever, darling ) de Alexander Hall avec Lucille Ball
1956La haute société ( high society ) de Charles Walters avec Grace Kelly
La petite maison de thé ( the teahouse of the august moon ) de Daniel Mann avec Marlon Brando
    Inachevé – Rôle repris par Paul Ford
Fiche créée le 7 novembre 2011 | Modifiée le 9 avril 2015 | Cette fiche a été vue 2762 fois
PREVIOUSClara Calamai || Louis Calhern || Rory CalhounNEXT