CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Anthony Steffen
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Louis Delluc



Date et Lieu de naissance : 14 octobre 1890 (Cadouin, France)
Date et Lieu de décès : 22 mars 1924 (Paris, France)
Nom Réel : Louis Jean René Delluc

REALISATEUR
Image
1919 La fête espagnole – de Germaine Dulac avec Jean Toulout, Eve Francis, Gabriel Gabrio & Gaston Modot
Image
1921 Fièvre – de Louis Delluc avec Eve Francis, Gaston Modot, Edmond Van Daële & Andrew Brunelle
Image
1922 La femme de nulle part – de Louis Delluc avec Eve Francis, Gine Avril, Noémi Seize & Roger Karl
Image
1923 L’inondation – de Louis Delluc avec Eve Francis, Edmond Van Daële, Ginette Maddie & Philippe Hériat

Ecrivain, journaliste, poète, scénariste et réalisateur, Louis Delluc a marqué durablement l’histoire du cinéma. En effet, ce nom évoque le prix décerné depuis 1937 au film français le plus intéressant et le plus inventif de l’année. Louis Delluc nait le 14 octobre 1890 près de Bergerac en Dordogne. Après de brillantes études, il se lance dans l’écriture d’œuvres dramatiques, de poèmes et surtout de critiques théâtrales dans lesquelles il excelle. Il découvre l’art cinématographique en 1915 avec «Forfaiture» de Cecil B. DeMille et les premiers films de Charles Chaplin.

Il va dès lors, s’y consacrer avec passion jusqu’à la fin de sa vie d’abord par les critiques de films dans diverses publications comme «Paris Midi», «Bonsoir », «Le Film », «Cinéclub» et un peu plus tard dans sa propre revue «Cinéma». À ce propos, il invente le terme de cinéaste dont il impose l’usage à la place du ciné graphiste ou d’écraniste. Ses articles sur le cinématographe d’une grande modernité interrogent sur les pouvoirs et les vertus de cet art novateur et populaire, sur le jeu des acteurs qui doit alors absolument se démarquer du jeu théâtral et outré des débuts. Parallèlement à la critique de cinéma, il invente le concept du cinéclub: il s’agit de faire se rencontrer autour d’un film des passionnés de cinéma désirant partager et s’exprimer sur les qualités formelles et esthétiques d’un film et de son réalisateur, créer le débat voire la polémique, revendiquer l’invention des frères Lumière comme un art à part entière et totalement autonome. C’est donc en janvier 1920 qu’apparait le terme avec le manifeste de Louis Delluc et en juin 1920 se déroule la première séance de cinéclub avec deux conférences, l’une de André Antoine et l’autre de Emile Cohl, l’inventeur du dessin animé français.

Le 14 novembre 1921 au Colisée a lieu la première séance avec projection de film. Au programme: un montage d’actualités, la présentation du «Cabinet du Docteur Cagliari» (1919) de Robert Wiene avec Werner Krauss et Conrad Veidt, film manifeste du cinéma expressionniste allemand, à la suite et autour de Louis Delluc, une première génération de critiques professionnels se fait jour. Emile Vuillermoz, Léon Moussinac, René Jeanne voulant imposer une critique cinématographique au même titre que la critique dramatique, littéraire ou picturale.

De même, des cinéastes ayant la même approche de leur art, placée sous le signe de l’innovation formelle et l’audace narrative se réunissent sous la bannière d’une première avant-garde dite impressionniste. Se réunissent ainsi sous l’égide de Louis Delluc, Abel Gance, Jean Epstein, Germaine Dulac et Marcel L’Herbier. Il devient scénariste pour Germaine Dulac et passe lui-même à la mise en scène avec une série de films joués par son épouse Eve Francis. Ainsi en 1921, avec «Fièvre», également interprété par Edmond Van Daële et Gaston Modot, il crée l’atmosphère trouble des bas-fonds marseillais. Il s’intéresse aux atmosphères aux limites du fantastique, aux flashbacks, aux notations psychologiques des personnages et recrée l’unité de temps et de lieu. S’il est mort trop jeune, à 33 ans, le 22 mars 1924 pour donner sa pleine mesure comme réalisateur, Louis Delluc reste, néanmoins un nom important dans l’histoire du cinéma par son rôle de théoricien et d’amoureux du 7 art en donnant les bases de la transmission de son propre langage au plus grand nombre.

© Daniel CHOCRON

copyright
1919La fête espagnole – de Germaine Dulac avec Jean Toulout
    Seulement scénario
Fumée noire – de Louis Delluc avec Eve Francis
    + scénario
1920 CM Le silence – de Louis Delluc avec Gabriel Signoret
    + scénario
1921Le chemin d’Ernoa / L’américain ou le chemin d’Ernoa – de Louis Delluc & René Coiffard avec Eve Francis
    + scénario
Prométhée banquier – de Marcel L’Herbier avec Eve Francis
    + Seulement interprétation
CM Fièvre / La boue – de Louis Delluc avec Gaston Modot
    + scénario
CM Le tonnerre / L’évangile et le tonnerre – de Louis Delluc avec Marcel Vallée
    + scénario
1922La femme de nulle part – de Louis Delluc avec Roger Karl
    + scénario
1923L’inondation – de Louis Delluc avec Philippe Hériat
    + adaptation & scénario
Fiche créée le 10 mai 2009 | Modifiée le 2 janvier 2014 | Cette fiche a été vue 3753 fois
PREVIOUSLuisa Della Noce || Louis Delluc || Suzanne DelmasNEXT