CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Christopher Jones
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Louis Jourdan



Date et Lieu de naissance : 19 juin 1921 (Marseille, France)
Date et Lieu de décès : 14 février 2015 (Beverly Hills, Californie, USA)
Nom Réel : Louis Robert Gendre

ACTEUR
Image
1947 Lettre d’une inconnue (letter from an unknown woman) de Max Ophüls avec Joan Fontaine
Image
1950 L’oiseau de paradis (bird of paradise) de Delmer Daves avec Debra Paget, Jeff Chandler & Jack Elam
Image
1958 Gigi – de Vincente Minnelli avec Leslie Caron, Maurice Chevalier, Eva Gabor & Jacques Bergerac
Image
1961 Le comte de Monte Cristo – de Claude Autant-Lara avec Yvonne Furneaux; Pierre Mondy & Bernard Dhéran

Avec Charles Boyer, Louis Jourdan est le «French lover» attitré d’Hollywood. Charmant et spirituel, il affiche aussi la prestance d’un hidalgo et la distinction d’un gentleman. Né Louis Robert Gendre à Marseille, le 19 juin 1921, il est le fils du patron du Grand Hôtel de Cannes. Son père aurait bien voulu qu’il prît sa succession, mais, s’inclinant devant son désir de jouer la comédie, il lui présente Raimu, qui séjourne dans son établissement. Puis, le jeune Louis Jourdan monte à Paris, fréquente un temps le cours Simon, puis devient l’assistant de Marc Allégret. L’année suivante, il débute au cinéma, dans un film de son mentor, «Le corsaire», qui reste inachevé. Rejoignant, à la fin des années 1940, la colonie française d’Hollywood, qui en fait un des siens, Louis Jourdan fera une carrière internationale, se partageant entre son pays natal, les Etats-Unis, l’Italie et L’Angleterre.

Son œil de velours et son sourire éclatant le vouent, bien sûr, à des rôles d’amoureux et de jeunes premiers, que son art de comédien, son naturel et son sens de l’humour sauvent de la fadeur. C’est le chevalier servant de Danielle Darrieux dans le délicieux «Premier rendez-vous» (1940) de Henri Decoin, c’est aussi Rodolphe, artiste sans le sou qui tombe sous le charme d’une jeune ouvrière poitrinaire, María Denis, dans «La vie de bohème» (1943) de Marcel L’Herbier, ou encore le mari volage de Anne Vernon dans «Rue de l’Estrapade» (1953) de Jacques Becker. N’oublions pas le soupirant de Odette Joyeux dans le charmant film de Marc Allégret, «Les petites du quai aux Fleurs» (1944),ou l’amoureux transi de Debra Paget, qui joue ici les vahinés, dans «L’oiseau de paradis» (1950) de Delmer Daves. Et puis, bien sûr, il y a Gaston Lachaille, qui conte fleurette à Leslie Caron dans l’inoubliable «Gigi» (1958) de Vincente Minnelli.

La distinction naturelle de Louis Jourdan lui vaut aussi des rôles d’aristocrates. Il incarne Robert de Ligny, qui courtise Micheline Presle, désireuse de se lancer sur les scènes parisiennes dans «Félicie Nanteuil» (1942) de Marc Allégret, ou le prince Di Cessi de «La fontaine des amours» (1954) de Jean Negulesco. Voilà encore le duc Philippe de Beauvais qui veut sauver le jeune Louis XVII dans «Le prisonnier du Temple» (1957). Sous la figure d’ange de Louis Jourdan, on devine pourtant un certain cynisme, qui lui permet d’interpréter le libertin Rodolphe Boulanger, dont s’amourache Emma Bovary, alias Jennifer Jones, dans le «Madame Bovary» (1949) de Vincente Minnelli ou même le sulfureux auteur du «Decameron», dans «Decameron nights» (1952) de Hugo Fregonese. Le cynisme peut même virer à la cruauté: dans «Le diabolique M. Benton» (1956) de Andrew L. Stone, il terrorise Doris Day, et il n’hésite pas à violer une blanchisseuse et à tuer un vieillard dans «Léviathan» (1961) de Leonard Keigel. Qui ne se souvient du perfide prince afghan d’«Octopussy» (1983) de John Glen. L’acteur a aussi la stature des héros, celle d’Edmond Dantès dans «Le comte de Monte-Cristo» (1961) de Claude Autant-Lara ou celle encore de Mathias Sandorf dans le film du même nom de Georges Lampin (1962), d’après Jules Verne.

On voit aussi Louis Jourdan à Broadway, notamment dans une adaptation théâtrale de l’«Immoraliste» de Gide, avec Geraldine Page. À la télévision, il apparaît dans nombre de séries, comme «Chasse au crime» (1955), où il incarne l’inspecteur Beaumont. Louis Jourdan décède le 14 février 2015 dans son domicile de Beverley Hills, en Californie.

© Jean-Pascal LHARDY

copyright
1939Le corsaire – de Marc Allégret avec Michèle Alfa
    Inachevé
1940La comédie du bonheur – de Marcel L’Herbier avec Jacqueline Delubac
Premier rendez-vous – de Henri Decoin avec Danielle Darrieux
Untel père et fils – de Julien Duvivier avec Michèle Morgan
1941Parade en sept nuits – de Marc Allégret avec Elvire Popesco
L’Arlésienne – de Marc Allégret avec Gaby Morlay
1942La belle aventure – de Marc Allégret avec Giselle Pascal
Félicie Nanteuil – de Marc Allégret avec Micheline Presle
1943La vie de Bohème – de Marcel L’Herbier avec María Denis
1944Les petites du quai aux fleurs – de Marc Allégret avec Odette Joyeux
1947Le procès Paradine ( the Paradine case ) de Alfred Hitchcock avec Alida Valli
Lettre d’une inconnue ( letter from an unknown woman ) de Max Ophüls avec Joan Fontaine
    + chansons
1948La vérité nue ( no minor vices ) de Lewis Milestone avec Lilli Palmer
1949Madame Bovary – de Vincente Minnelli avec Jennifer Jones
DO Some of the best – de Frank Whitbeck avec June Allyson
    Seulement apparition
1950L’oiseau de paradis ( bird of paradise ) de Delmer Daves avec Debra Paget
1951La flibustière des Antilles ( Anne of the Indies ) de Jacques Tourneur avec Jean Peters
1952Sacré printemps ( the happy time ) de Richard Fleischer avec Linda Christian
Pages galantes de Boccace ( Decameron nights ) de Hugo Fregonese avec Joan Collins
1953Rue de l’Estrapade – de Jacques Becker avec Anne Vernon
1954La fontaine des amours ( three coins in the fountain ) de Jean Negulesco avec Dorothy McGuire
1955Le cygne ( the swan ) de Charles Vidor avec Grace Kelly
1956L’aile de la mort / Le diabolique Monsieur Benton ( Julie ) de Andrew L. Stone avec Doris Day
La mariée est trop belle – de Pierre Gaspard-Huit avec Brigitte Bardot
1957Escapade – de Ralph Habib avec Dany Carrel
Le prisonnier du temple ( dangerous exile ) de Brian Desmond Hurst avec Belinda Lee
1958Gigi – de Vincente Minnelli avec Leslie Caron
    + chansons
1959Rien n’est trop beau / À quoi rêvent les filles ? ( the best of everything ) de Jean Negulesco avec Joan Crawford
Can-Can – de Walter Lang avec Juliet Prowse
    + chansons
DO Premier Khrushchev in the USA – de ? avec Marilyn Monroe
    Seulement apparition
1960Les vierges de Rome ( le vergini di Roma ) de Carlo Ludovico Bragaglia & Vittorio Cottafavi avec Sylvia Syms
1961Le comte de Monte Cristo – de Claude Autant-Lara avec Yvonne Furneaux
Léviathan / La nuit du péché – de Léonard Keigel avec Marie Laforêt
1962Le désordre ( il disordine ) de Franco Brusati avec Susan Strasberg
Mathias Sandorf – de Georges Lampin avec Serena Vergano
1963Hôtel International ( the V.I.P’s / International Hotel ) de Anthony Asquith avec Elizabeth Taylor
Irma la douce – de Billy Wilder avec Shirley MacLaine
    Seulement voix & narration
1965Made in Paris – de Boris Sagal avec Ann-Margret
    + chansons
Les sultans – de Jean Delannoy avec Renée Faure
1966Peau d’espion – de Edouard Molinaro avec Senta Berger
Les aventures extraordinaires de Cervantes ( Cervantes / avventure e gli amori di Miguel Cervantes / young rebel ) de Vincent Sherman avec Gina Lollobrigida
1968La puce à l’oreille ( a flea in her ear ) de Jacques Charon avec Rachel Roberts
1970 DO Billy Wilder – de Peter Gehrig avec Billy Wilder
    Seulement apparition
1972Le téléphone pleure ( piange… Il telefono ) de Lucio De Caro avec Belinda Braun
1974Il était une fois à Hollywood ( that’s entertainment ! ) de Jack Haley Jr. avec Liza Minnelli
    Seulement chansons
1977Plus ça va, moins ça va – de Michel Vianey avec Jean Carmet
Banco à Las Vegas ( silver bears / fool’s gold ) de Ivan Passer avec Stéphane Audran
1980Double deal – de Brian Kavanagh avec Diane Craig
1981La créature du marais ( swamp thing ) de Wes Craven avec Adrienne Barbeau
Escape to love – de Herb Stein avec Clara Perryman
1982Gamble on love – de Jim Balden avec Beverly Garland
Bayou romance – de Alan Myerson avec Annie Potts
    Seulement apparition
For love of Angela – de Rudy Veyar avec Sarah Rush
    Seulement apparition
1983Octopussy ( Ian Fleming’s octopussy ) de John Glen avec Roger Moore
1986Grand larceny – de Jeannot Szwarc avec Omar Sharif
1987Counterforce ( escuadrón / escuadrón: Counterforce ) de José Antonio de la Loma avec George Kennedy
1988 DO Bob Hope’s birthday spectacular in Paris – de Dwight Hemion avec Audrey Hepburn
    Seulement apparition
1989La créature du lagon, le retour ( the return of the swamp thing ) de Jim Wynorski avec Heather Locklear
1992L’année de la comète ( year of the comet ) de Peter Yates avec Penelope Ann Miller
1994That’s entertainment ! III – de Bud Friedgen & Michael J. Sheridan avec Cyd Charisse
    Seulement chansons
Fiche créée le 20 mai 2008 | Modifiée le 19 février 2015 | Cette fiche a été vue 8606 fois
PREVIOUSCatherine Jourdan || Louis Jourdan || Louis JouvetNEXT