CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Guy Jacques
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Louis Wolheim



Date et Lieu de naissance : 28 mars 1880 (New York, New York, USA)
Date et Lieu de décès : 18 février 1931 (Los Angeles, Californie, USA)
Nom Réel : Louis Robert Wolheim

ACTEUR
Image
1922 Le visage dans le brouillard (the face in the fog) de Alan Crosland avec Seena Owen & Lionel Barrymore
Image
1928 La tempête (tempest) de Sam Taylor avec John Barrymore, Camilla Horn & George Fawcett
Image
1930 À l’Ouest rien de nouveau (all quiet on the western front) de Lewis Milestone avec Lew Ayres & Raymond Griffith
Image
1930 The sin ship – de Louis Wolheim avec Mary Astor, Ian Keith, Hugh Herbert & Alan Roscoe

Louis Robert Wolheim voit le jour à New York City le 28 mars 1880. Il suit une scolarité studieuse à l’Université de Cornell. Au début du vingtième siècle, il en sort diplômé et y enseigne les mathématiques pendant six ans. Louis est un professeur respecté, doté d’une grande culture et parlant couramment plusieurs langues dont le yiddish, le français et l’allemand.

Dans les années dix, Louis Wolheim rencontre Lionel Barrymore qui lui dit «avec ce visage vous devriez faire fortune au théâtre». En effet, le jeune homme est doté d’une carrure de brute, le nez cassé (du à un accident de football à Cornell) et d’une mine de chien battu. L’idée mûri et, en 1919, il obtient un engagement à Broadway où il enchaîne les rôles de composition dans plusieurs pièces, parmi lesquelles: «The jest» (1919-1920) d’après l’œuvre de Sem Benelli, «The letter of the law» (1920) de Eugène Brieux, «The broken wing» (1921) de Paul Dickey et Charles W. Goddard, «The fair circassian» (1921) de Gladys Unger…. Mais c’est avec «The hairy ape» (1922) de Eugene O’Neill, qui deviendra un de ses plus fidèles amis, qu’il s’impose en vedette de la scène new-yorkaise. La pièce est un triomphe.

Recommandé par son mentor Barrymore, Wolheim débute au cinéma en 1914 dans un court métrage de Leopold Wharton. Les rôles de mauvais garçons se succèdent, souvent dans des films aux côtés de Lionel Barrymore. Il travaille aussi, avec des actrices prestigieuses, telles que Pearl White pour le serial «The romance of Elaine» (1915) et Ethel Barrymore pour «The greatest power» (1917). Il tourne aussi sous la direction de Tod Browning dans «The eyes of mystery» (1918).

Au cours des années vingt, et, progressivement, Louis Wolheim abandonne les rôles de brute pour des rôles plus complexes de dur au cœur tendre. Reconnu comme l’un des acteurs les plus sympathiques de Hollywood, il tourne avec l’élite hollywoodienne: John Barrymore pour «Dr. Jekyll et Mr. Hyde» (1920) et «Sherlock Holmes» (1921); David Wark Griffith pour «Les orphelines dans la tempête» (1921) et «Pour l’indépendance» (1924); Allan Dwan pour «L’iceberg vengeur» (1929) et Victor Fleming pour «Le chant du loup» (1929) également interprété par Gary Cooper.

En 1930, avec l’arrivée du cinéma parlant, Louis Wolheim confirme son talent dans «À l’Ouest, rien de nouveau», un drame sur les horreurs de la première guerre mondiale, réalisé par Lewis Milestone. Le film est un succès mondial et son rôle du sergent Katczinsky lui vaut ses galons de star. La même année, il tourne dans «La horde sauvage» auprès de Evelyn Brent, puis il joue et réalise «The sin ship» avec pour partenaire la jolie Mary Astor. Durant le tournage, Louis souffre affreusement de douleurs abdominales. Malgré tout et déjà très malade, il interpréte un ultime rôle face à John Gilbert dans «Gentleman’s fate». Louis n’a pas le temps d’assister à la sortie de ces deux dernières productions.

En effet, la carrière de Louis Wolheim est brutalement interrompue en pleine ascension. Il meurt le 18 février 1931, à Los Angeles (Californie), emporté par un cancer de l’estomac. Son corps sera inhumé au cimetière Hollywood Forever, de Los Angeles.

© Philippe PELLETIER

copyright
1914 CM The warning – de Leopold Wharton avec Frances White
1915The new adventures of Rufus J. Wallingford / Adventures of Wallingford – de James Gordon, Leopold Wharton & Theodore Wharton avec Lolita Robertson
    Sérial en 14 épisodes
    1 : The bungalow bungle
    2 : Three rings and a goat
    3 : A rheumatic joint
    4 : The master stroke
    5 : The lilac splash
    6 : A trap for Trapp
    7 : A bang sun engine
    8 : A transaction in summer boarders
    9 : Detective Blackie
    10 : Apples and eggbeaters
    11 : A stony deal
    12 : Buying a bank with bunk
    13 : The missing heir
    14 : Lord Southpaugh
Les mystères de New York, 3ème série ( the romance of Elaine ) de George B. Seitz, Leopold Wharton & Theodore Wharton avec Lionel Barrymore
    Sérial en 12 épisodes
    1 : The lost torpedo
    2 : The gray friar
    3 : The vanishing man
    4 : The submarine harbor
    5 : The conspirators
    6 : The wireless detective
    7 : The death cloud
    8 : The search light gun
    9 : The life chain
    10 : The flash
    11 : The disappearing Helmets
    12 : The triumph of Elaine
1916Dorian’s divorce – de O.A.C. Lund avec Lionel Barrymore
The brand of cowardice – de John W. Noble avec Grace Valentine
The sunbeam – de Edwin Carewe avec Mabel Taliaferro
1917The end of the tour – de George D. Baker avec Ethel Corcoran
The millionaire’s double – de Harry Davenport avec Evelyn Brent
The greatest power / Her greatest power – de Edwin Carewe & Edward Le Saint avec Ethel Barrymore
    Seulement sujet
The eternal mother – de Frank Reicher avec Charles Sutton
The avenging trail – de Francis Ford avec Harold Lockwood
1918The eyes of mystery – de Tod Browning avec Edith Storey
Peg of the pirates – de O.A.C. Lund avec Peggy Hyland
A pair of cupids / Both members – de Charles Brabin avec Francis X. Bushman
The poor rich man – de Charles Brabin avec Beverly Bayne
Together – de O.A.C. Lund avec Violet Mersereau
    Seulement sujet
La maison de la haine ( the house of hate ) de George B. Seitz avec Pearl White
    Sérial en 20 épisodes
    1 : The hooded terror
    2 : The tiger’s eye
    3 : A woman’s perfidy
    4 : The man from Java
    5 : Spies within
    6 : A living target
    7 : Germ menace
    8 : The untold secret
    9 : Poisoned darts
    10 : Double crossed
    11 : Haunts of evil
    12 : Flashes in the dark
    13 : Enemy aliens
    14 : Underworld allies
    15 : The false signal
    16 : The vial of death
    17 : The death switch
    18 : At the pistol’s point
    19 : The hooded terror unmasked
    20 : Following old Glor
1919 The Carter case – de William F. Haddock & Donald MacKenzie avec Marguerite Marsh
The Belle of season – de S. Rankin Drew avec Emmy Wehlen
The darkest hour – de Paul Scardon avec Anna Lehr
1920Dr. Jekyll and Mr. Hyde – de John S. Robertson avec Nita Naldi
A Manhattan knight – de George Beranger avec George Walsh
Number seventeen / Number 17 – de George Beranger avec Mildred Reardon
1921Les orphelines dans la tempête/ Les deux orphelines ( orphans of the storm ) de David Wark Griffith avec Lillian Gish
Experience – de George Fitzmaurice avec Richard Barthelmess
Sherlock Holmes contre Moriarty ( Sherlock Holmes / Moriaty ) de Albert Parker avec John Barrymore
1922Determination – de Joseph Levering avec Maurice Costello
Le visage dans le brouillard ( the face in the fog ) de Alan Crosland avec Seena Owen
Unseeing eyes – de Edward H. Griffith avec Walter Miller
CM Love’s old sweet song – de O.A.C. Lund avec Helen Weir
1923The go-getter – de Edward H. Griffith avec T. Roy Barnes
Les ennemis de la femme ( enemies of women ) de Alan Crosland avec Alma Rubens
    Scènes coupées au montage
Patricia ( little old New York ) de Sidney Olcott avec Marion Davies
La terreur de la goélette ( the last moment ) de J. Parker Read Jr. avec Doris Kenyon
L’épave tragique ( the uninvited guest ) de Ralph Ince avec Mary MacLaren
1924Pour l’indépendance ( America / love and sacrifice ) de David Wark Griffith avec Carol Dempster
Le voilier de la torture ( the story without a name / without warning ) de Irvin Willat avec Tyrone Power Sr.
La vie n’est-elle pas merveilleuse ? ( isn’t life wonderful ) de David Wark Griffith avec Neil Hamilton
1925Lover’s island – de Henri Diamant-Berger avec Hope Hampton
1927Frères d’armes ( two arabian knights ) de Lewis Milestone avec Mary Astor
Sorrell and son – de Herbert Brenon avec Anna Q. Nilsson
1928La tempête ( tempest ) de Sam Taylor avec Camilla Horn
The racket – de Lewis Milestone avec Marie Prevost
L’innocente ( the awakening ) de Victor Fleming avec Vilma Bánky
The shady lady – de Edward H. Griffith avec Phyllis Haver
1929Square shoulders – de E. Mason Hopper avec Anita Louise
Le chant du loup ( wolf song ) de Victor Fleming avec Lupe Velez
L’iceberg vengeur ( frozen justice ) de Allan Dwan avec Robert Frazer
Condamné ( condamned / condamned to Devil’s Island ) de Wesley Ruggles avec Ann Harding
Au large de Shanghai ( the ship from Shanghai ) de Charles Brabin avec Carmel Myers
1930Danger lights – de George B. Seitz avec Jean Arthur
À l’Ouest rien de nouveau ( all quiet on the western front ) de Lewis Milestone avec Lew Ayres
La horde d’argent ( the silver horde ) de George Archainbaud avec Evelyn Brent
The sin ship – de Louis Wolheim avec Ian Keith
Gentleman’s fate – de Mervyn LeRoy avec John Gilbert
CM Screen snapshots series 9, No. 24 – de Ralph Staub avec Mickey Rooney
    Seulement apparition
Fiche créée le 1 novembre 2005 | Modifiée le 25 décembre 2017 | Cette fiche a été vue 5959 fois
PREVIOUSFrank Wolff || Louis Wolheim || Georges WolinskiNEXT