CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Sam Edwards
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Louise Allbritton



Date et Lieu de naissance : 3 juillet 1920 (Oklahoma City, Oklahoma, USA)
Date et Lieu de décès : 16 février 1979 (Puerto Vallarta, Jalisco, Mexique)
Nom Réel : Louise Allbritton

ACTRICE
Image
1942 Danger dans le Pacifique (danger in the Pacific) de Lewis D. Collins avec Leo Carrillo, Andy Devine & Don Terry
Image
1943 Le fils de Dracula (son of Dracula) de Robert Siodmak avec Lon Chaney Jr., Robert Paige & Evelyn Ankers
Image
1946 Tanger (Tangier) de George Waggner avec Maria Montez, Preston Foster, Sabu & Kent Taylor
Image
1948 Bonne à tout faire (sitting pretty) de Walter Lang avec Clifton Webb, Robert Young & Maureen O’Hara

C’est à Oklahoma City, en Oklahoma, que Louise Allbritton voit le jour le 3 juillet 1920. Au début des années quarante, après avoir effectué ses études à l’Université d’Oklahoma, elle s’installe à Hollywood, et rejoint la troupe de la Pasadena Playhouse.

En 1942, Louise Allbritton apparaît pour la première fois à l’écran, en free-lance, dans «Parachute nurse», une production de la Colombia Pictures, réalisée par Charles Barton. Le tournage achevé, elle signe aussitôt avec les Studios Universal, enchaînant ainsi les rôles dans «Danger in the Pacific» aux côtés de Leo Carrillo, et dans «Deux nigauds détectives» avec le duo Bud Abbott & Lou Costello. Parallèlement, elle pose en maillot de bain pour des photos publicitaires du studio, et devient de ce fait, une des Bathing Beauties les plus en vogue auprès du public et des GI’s en particulier.

En 1943, Louise Allbritton interprète la femme de John Wayne dans «Pittsburgh» aux côtés de Marlene Dietrich. Elle décroche ensuite ses premiers rôles en tête d’affiche dans des productions de série B: «Good morning, Judge» avec Dennis O’Keefe, «Fired wife» avec Robert Paige qui devient un de ses plus fidèles amis, et «Le fils de Dracula» avec Lon Chaney Jr.. Sur le tournage difficile de ce dernier film, pour distraire son ami Robert Paige et les techniciens présents, Louise décide d’improviser une scène où elle apparaît entièrement nue dans un cercueil. La plaisanterie tourne à la franche rigolade sur le plateau, mais le studio n’apprécie guère l’humour de la jeune femme. Par conséquent, elle est suspendue pour une durée de six mois. Louise profite alors de ce chômage forcé pour participer à l’effort de guerre en se produisant, pour les troupes américaines, dans plusieurs show en Italie.

De retour aux Etats-Unis, les dirigeants d’Universal décide malgré tout de reformer le couple Louise Allbritton - Robert Paige, dans une comédie à petit budget, «Her primitive wife» (1944) de Charles Lamont. La publicité de cette production annonce Louise comme étant la nouvelle Carole Lombard. Cependant, le film reçoit un accueil mitigé. Par la suite, elle tourne encore dans deux comédies sympathique: «San Diego I love you» (1944) et «Men in her diary» (1945) avec Jon Hall comme partenaire. Mais Louise ne deviendra jamais la nouvelle Lombard. Elle demeure reléguée aux rôles secondaires. Nous pouvons citer: «Tanger» (1946) avec Maria Montez, «L’œuf et moi» (1947) avec Claudette Colbert et «Bonne à tout faire» (1948) avec Clifton Webb.

Au milieu des années quarante, Louise Allbritton rencontre le journaliste Charles Collingwood, correspondant de la chaine CBS News. Elle l’épouse en 1946. Elle tourne son dernier film en 1949, «Les Doolins de l’Oklahoma» avec Randolph Scott et George Macready. Par la suite, elle apparaît encore dans quelques productions télévisées avant de se retirer définitivement de la vie publique. Elle choisit de se consacrer exclusivement à sa vie familiale.

En convalescence à Puerto Vallarta (Mexique), Louise Allbritton décède le 16 février 1979, emportée par un cancer de la moelle épinière.

© Philippe PELLETIER

copyright
1942Parachute nurse – de Charles Barton avec Forrest Tucker
Danger dans le Pacifique ( danger in the Pacific / massacre in the orient ) de Lewis D. Collins avec Leo Carrillo
Not a ladies’ man – de Lew Landers avec Paul Kelly
Deux nigauds détectives ( who done it ? ) de Erle C. Kenton avec Bud Abbott
Pittsburgh – de Lewis Seiler avec John Wayne
CM Keeping fit – de Arthur Lubin avec Robert Stack
    Seulement apparition
1943It comes up love / A date with an angel – de Charles Lamont avec Donald O’Connor
Good morning, Judge – de Jean Yarbrough avec Dennis O’Keefe
Fired wife – de Charles Lamont avec Robert Paige
Symphonie loufoque ( crazy house ) de Edward F. Cline avec Ole Olsen
Le fils de Dracula ( son of Dracula ) de Robert Siodmak avec Lon Chaney Jr.
Son cannibale préféré / Un vrai sauvage ( her primitive man ) de Charles Lamont avec Edward Everett Horton
1944Hollywood parade / Suivez les gars ! ( follow the boys / three cheers for the boys ) de A. Edward Sutherland avec George Raft
    Seulement apparition
Et voilà … la vie ( this is the life ) de Felix E. Feist avec Patric Knowles
San Diego I love you – de Reginald Le Borg avec Jon Hall
Cavalcade musicale ( bowery to Broadway ) de Charles Lamont avec Jack Oakie
1945Men in her diary – de Charles Barton avec Alan Mowbray
Penny cherche un père / Cette nuit avec vous ( that night with you ) de William A. Seiter avec Buster Keaton
1946Tanger ( Tangier ) de George Waggner avec Kent Taylor
1947L’œuf et moi ( the egg and I ) de Chester Erskine avec Fred MacMurray
1948Tous les maris mentent ( don’t trust your husband / an innocent affair ) de Lloyd Bacon avec Charles Buddy Rogers
Bonne à tout faire ( sitting pretty ) de Walter Lang avec Clifton Webb
La grande menace ( walk a crooked mile ) de Gordon Douglas avec Louis Hayward
1949Les Doolins de l’Oklahoma ( the Doolins of Oklahoma / the great manhunt ) de Gordon Douglas avec Randolph Scott
Fiche créée le 14 octobre 2005 | Modifiée le 24 avril 2016 | Cette fiche a été vue 5117 fois
PREVIOUSElizabeth Allan || Louise Allbritton || Marc AllégretNEXT