CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Theoni V. Aldredge
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Louison Roblin



Date et Lieu de naissance : 28 avril 1930 (Champlitte, France)
Date et Lieu de décès : 27 octobre 2016 (Clamart, France)
Nom Réel : Louise Cécile Sainjon

ACTRICE
Image
1961 Conduite à gauche – de Guy Lefranc avec Marcel Amont, Dany Robin, Noël Roquevert & Guy Tréjan
Image
1967 Le grand bidule – de Raoul André avec Francis Blanche, Michel Serrault, Jean Poiret & Darry Cowl
Image
1973 Les vacanciers – de Michel Gérard avec Paul Préboist, Alice Sapritch & Michel Galabru
Image
1999 Le battement d’ailes du papillon – de Laurent Firode avec Audrey Tautou, Faudel, Eric Savin & Marina Tomé

De son vrai nom Louise Sainjon, Louison Roblin est né le 28 avril 1930 à Champlitte en Haute-Saône. Sous le pseudonyme de Louise Roblin, elle fait ses débuts au cinéma dans la comédie «Zone frontière» (1949) de Jean Gourguet avec Perrette Souplex et Alexandre Rignault. Elle apparaît en femme de chambre sans être créditée au générique de «L’amour, madame ...» (1951) de Gilles Grangier avec Arletty et François Périer. Au début des années cinquante, elle intègre le Conservatoire National supérieur d’art dramatique. Elle fait partie de la Promotion 1953 composée notamment de Claude Rich, Paul Guers, Claude Winter et Jacques Toja.

Sortie du Conservatoire, Louison Roblin commence à arpenter les scènes parisiennes. Elle est la partenaire de Jean-Pierre Aumont et Dora Doll dans «Il y a longtemps que je t’aime» (1955) de Jacques Deval ou reprend le rôle de Natalia Ivanovna dans «Les trois soeurs» (1959) de Anton Tchekov mis en scène par Sacha Pitoëff. Sur la scène du Théâtre National Populaire dirigé par Georges Wilson, elle interprète «Maître Puntila et son valet» (1964) de Bertolt Brecht avec Georges Wilson et Charles Denner ou «La folle de Chaillot» (1965) de Jean Giraudoux avec Edwige Feuillère. Roger Planchon la met en scène dans «George Dandin» (1966) de Molière avec Jean Bouise dans le rôle-titre. Au cinéma, elle alterne les comédies avec les vedettes de l’époque Roger Pierre et Jean-Marc Thibault dans «Les gros bras» (1964), Fernand Raynaud et Darry Cowl dans «Salut Berthe» (1965), Jean Poiret et Michel Serrault dans «Le grand bidule» (1966) ou Jean Richard dans «Béru et ses dames» (1968).

Dans les années soixante-dix, Louison Roblin multiplie les rôles à la télévision. Elle participe au feuilleton «La malle de Hambourg» (1971), apparaît dans deux épisodes «Les cinq dernières minutes», joue des pièces dans l’émission «Au Théâtre ce soir» dont «La femme de ma vie» (1977) avec Michel Roux ou interprète la cousine de Moulin dans la série éponyme avec Yves Rénier. Au cinéma, elle incarne l’épouse de Paul Préboist dans la comédie «Les vacanciers» (1973) de Michel Gérard et obtient un second rôle dans «Impossible… pas français» (1974) de Robert Lamoureux. Ses compositions les plus marquantes demeurent ses apparitions dans deux comédies devenues cultes de Joël Séria «Les galettes de Pont-Aven» (1975) et «Comme le lune» (1977) avec Jean-Pierre Marielle. Elle retrouve le réalisateur Joël Séria dans une adaptation peu mémorable de Frédéric Dard. Ensuite, ses apparitions au cinéma se limitent à des petits rôles. De l’avocate dans «Inspecteur la bavure» (1980) de Claude Zidi avec Coluche à la grand-mère de «Un jour mon père viendra» (2010) de Martin Valente avec Gérard Jugnot. À la fin de sa carrière, elle se consacre exclusivement au théâtre. À Paris, elle est la partenaire de Robert Hossein et Candice Patou dans «Lorna et Ted» (1981), Jean-Paul Belmondo dans «Tailleur pour dames» (1993) ou Michel Sardou dans «L’homme en question» (2002). Elle participe également au spectacle «L’affaire du courrier de Lyon» (1987) de Alain Decaux et Robert Hossein. Au cours de longues tournées, elle joue avec Robert Lamoureux dans «Ce diable d’homme» (1983), reprend le rôle de Jackie Sardou auprès de Ginette Garcin dans «Le clan des veuves» (2005) ou de Annik Alane dans «Le jardin» (2008). Pour sa dernière apparition sur scène en 2010, elle joue aux côtés de Christian Marin, qui remplace Pierre Maguelon décédé, dans la pièce «Le gang des seniors» de Bruno Druart. Louison Roblin décède le 27 octobre 2016 à Clamart.

© Olivier SINQSOUS

copyright
1949Zone frontière – de Jean Gourguet avec Alexandre Rignault
1951L’amour, madame – de Gilles Grangier avec François Périer
1955Les hussards – de Alex Joffé avec Bourvil
1958La chatte – de Henri Decoin avec Françoise Arnoul
Paris nous appartient – de Jacques Rivette avec Gianni Esposito
1959Les bonnes femmes – de Claude Chabrol avec Bernadette Lafont
1961Conduite à gauche – de Guy Lefranc avec Marcel Amont
1965 CM Le dernier matin d’Arthur Rimbaud – de Jean Barral avec Roger Blin
1967Le grand bidule – de Raoul André avec Michel Serrault
1968Salut Berthe ! – de Guy Lefranc avec Fernand Raynaud
Béru de ces dames – de Guy Lefranc avec Gérard Barray
1969Saturnin et le Vaca-Vaca – de Jean Tourane
    Seulement voix
1972Il n’y a pas de fumée sans feu – de André Cayatte avec Annie Girardot
1973Les vacanciers – de Michel Gérard avec Paul Préboist
1974Impossible… pas français – de Robert Lamoureux avec Jean Lefebvre
La fille d’Amérique ( the crazy american girl ) de David Newman avec Roger Mirmont
1975Les galettes de Pont-Aven – de Joël Séria avec Jean-Pierre Marielle
1977…Comme la lune – de Joël Séria avec Jean-Pierre Marielle
1979West Indies / West Indies ou les nègres marrons de la liberté – de Med Hondo avec Roland Bertin
1980Inspecteur la Bavure – de Claude Zidi avec Coluche
1981San Antonio ne pense qu’à ça ! – de Joël Séria avec Hubert Deschamps
1984Les nanas – de Annick Lanoë avec Marie-France Pisier
1988La révolution française : Les années terribles – de Richard T. Heffron avec Klaus Maria Brandauer
1993Petits arrangements avec les morts – de Pascale Ferran avec Charles Berling
1997 CM Rien que des grandes personnes – de Jean-Marc Brondolo avec Jacques Bonnaffé
CM Les astres – de Laurent Firode avec Ariel Wizman
1998Le créateur – de Albert Dupontel avec Claude Perron
CM Jour de chômage – de Sébastien Sort avec Jean-Noël Brouté
1999Pas de scandale – de Benoît Jacquot avec Fabrice Luchini
Le battement d’ailes du papillon – de Laurent Firode avec Audrey Tautou
2000Les fantômes de Louba – de Martine Dugowson avec Elsa Zylberstein
2009 CM Djinn la naissance – de Nino Dahmani avec Nicky Naudé
2011Un jour mon père viendra – de Martin Valente avec Gérard Jugnot
Fiche créée le 2 juillet 2017 | Modifiée le 22 juillet 2017 | Cette fiche a été vue 366 fois
PREVIOUSGermán Robles || Louison Roblin || Flora RobsonNEXT