CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Berta Drews
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Luis Aguilar



Date et Lieu de naissance : 29 janvier 1918 (Hermosillo, Sonora, Mexique)
Date et Lieu de décès : 24 octobre 1997 (Mexico, District Fédéral, Mexique)
Nom Réel : Luis Aguilar Manzo

ACTEUR
Image
1946 J’ai tué Rosita Alvirez (yo maté a Rosita Alvírez) de Raúl de Anda avec María Luisa Zea & Roberto Cañedo
Image
1958 La fouet noir (el látigo negro) de Vicente Oroná avec Rosa Arenas, Rosa Elena Durgel & José Baviera
Image
1961 Ma nuit de noces (mi noche de bodas) de Tulio Demicheli avec Concha Velasco & Tony Leblanc
Image
1972 El ausente – de Arturo Martínez avec Valentín Trujillo, Patricia Aspíllaga & Carlos López Moctezuma

Fils de Luis Aguilar et Concepción Manzo, le petit Luis naît le 29 juillet 1918 à Hermosillo, ville mexicaine de l’état du Sonora, dans le nord-ouest du pays. Issu d’une famille aisée, son oncle est Francisco Manzo, Général de l’Armée Constitutionnaliste pendant la révolution mexicaine, Luis Aguilar fait ses études dans un collège militaire avant d’occuper un poste d’ingénieur au sein de l’armée. Libéré de ses fonctions militaires, il travaille un temps pour le département de l’agriculture du ministère des Finances. À 21 ans, il abandonne tout pour monter une petite entreprise de pêche au gros à Mazatlan.

Lors d’une visite à ses parents à Mexico, au début des années quarante, Luis Aguilar fait la connaissance du réalisateur Raúl de Anda qui, après l’avoir entendu chanter, le pousse à se lancer dans une carrière cinématographique. Il apparaît ainsi dans deux films dont Raúl de Anda est scénariste: «Soy puro mexicano» (1942), de Emilio Fernández avec Pedro Armendariz, et «Valet, cavalier et roi» (1944) de Robert Quigley avec Domingo Soler. Sa belle voix de baryton et son charisme vont très vite l’imposer comme l’une des plus grandes vedettes de son époque, rivalisant avec deux autres monstres sacrés, Pedro Infante et Jorge Negrete. Pendant trente ans, il est à l’affiche de nombreuses «Rancheras» (comédies musicales mariachi), de westerns et de films romantiques où il donne la réplique à toutes les plus grandes actrices de son temps, de María Antonieta Pons à Miroslava Stern, en passant par Amanda del Llano, Sara García, María Luisa Zea, Katy Jurado, Marga López, Rosita Quintana, Rosa Arenas ou Flor Silvestre. En 1951, il tourne auprès de Pedro Infante dans «A toda máquina» et sa suite «¿Qué te ha dado esa mujer?» deux immenses succès réalisés par Ismael Rodríguez. Il accroît considérablement sa popularité en enregistrant aussi de nombreux disques.

À la fin des années soixante, alors qu’il a déjà plus de cent films à son actif, le charme de Luis Aguilar n’opère plus. Relégué à des rôles secondaires dans des films d’action ou policiers, il s’abandonne de plus en plus dans l’alcool. La fin de son addiction prend fin quand il recommence à travailler à un rythme soutenu dans des telenovelas dès le début des années 1980. Les producteurs lui proposent alors de meilleurs rôles au cinéma et, en 1993, c’est la consécration, quand il reçoit l’Ariel du meilleur second rôle masculin pour son interprétation dans «Los años de Greta» aux côtés de Beatriz Aguirre, Pedro Armendáriz Jr., Helena Rojo et Meche Barba. En 1996, l’Académie du Cinéma Mexicain lui fait un nouvel honneur: un prix pour l’ensemble de sa carrière. En effet, au fil du temps Luis Aguilar s’est imposé comme une référence avec presque 200 productions pour le grand et le petit écran.

Séducteur à l’écran, Luis Aguilar se marie une première fois en avril 1946, avec Ana María Almada avec qui il a eu deux filles, Ana Luisa et Martha Fernanda. Ils divorcent le 14 août 1954. Deux ans plus tard, il rencontre l’actrice Rosario Gálvez, veuve de son premier mari et mère d’un petit garçon, Roberto, et l’épouse le 19 avril 1957. Un petit Luis vient compléter la famille, le couple restera uni jusqu’à la mort de l’acteur le 24 octobre 1997 à Mexico, emporté par une crise cardiaque pendant son sommeil à l’âge de 79 ans. Sa veuve Rosario déclare lors de ses obsèques: «Il m’avait toujours dit en plaisantant qu’il allait mourir pendant qu’il dormait, sans douleur... son souhait s’est réalisé».

© Pascal DONALD

copyright
1942Soy puro mexicano – de Emilio Fernández avec Pedro Armendariz
1944Valet, cavalier et roi ( sota, caballo y rey ) de Robert Quigley avec Domingo Soler
1945Caminos de sangre – de Rolando Aguilar avec Carlos López Moctezuma
1946La reina del trópico – de Raúl de Anda avec María Antonieta Pons
Aquí está Juan Colorado – de Rolando Aguilar avec Aurora Cortés
Guadalajara pues – de Raúl de Anda avec Roberto Cañedo
J’ai tué Rosita Alvirez ( yo maté a Rosita Alvírez ) de Raúl de Anda avec Sara Montes
1947Los cristeros / Sucedió en Jalisco – de Raúl de Anda avec Sara García
Le joyeux garçon ( el muchacho alegre ) de Alejandro Galindo avec Victor Parra
1948Charro a la fuerza – de Miguel Morayta avec Delia Magaña
El último chinaco – de Raúl de Anda avec Katy Jurado
Une aventure dans la nuit ( una aventura en la noche ) de Rolando Aguilar avec Miroslava Stern
El gallo giro – de Alberto Gout avec María Gentil Arcos
Se la llevó el Remington – de Chano Urueta avec Carmelita González
Comisario en turno – de Raúl de Anda avec Enedina Díaz de León
1949Tres hombres malos – de Fernando Méndez avec Miguel Ángel Ferriz
Arriba el norte – de Emilio Gómez Muriel avec Marga López
Rondalla – de Víctor Urruchúa avec Mimí Derba
El charro del Cristo – de René Cardona avec Alicia Caro
Une chanson à la vierge ( una canción a la vírgen ) de René Cardona avec Rosita Quintana
Toi, seulement toi ( tú, solo tú ) de Miguel M. Delgado avec José Pardavé
Dos gallos de pelea – de Raúl de Anda avec Sara Montes
1950Yo también soy de Jalisco – de Julián Soler avec Blanca de Castejón
Primero soy mexicano – de José Pardavé avec Flor Silvestre
Capitán de rurales – de Alejandro Galindo avec Julio Villarreal
Monsieur le Gouverneur ( el señor gobernador ) de Ernesto Cortázar avec Rita Macedo
1951Le tigre masqué ( el tigre enmascarado ) de Zacarías Gómez Urquiza avec Flor Silvestre
A toda máquina / ATM – de Ismael Rodríguez avec Pedro Infante
Quand tu m’aimes ( cuando tú me quieras ) de Ernesto Cortázar avec Meche Barba
¿ Qué te ha dado esa mujer ? – de Ismael Rodríguez avec Rosa Arenas
Quatre nuits avec vous ( cuatro noches contigo ) de Raúl de Anda avec Elsa Aguirre
1952Victimes du divorce ( víctimas del divorcio ) de Fernando A. Rivero avec Emilia Guiú
Porque peca la mujer – de René Cardona avec Leticia Palma
La hija del ministro – de Fernando Méndez avec Rosa Arenas
Yo fui una callejera – de Joselito Rodríguez avec Fernando Fernández
Las interesadas – de Rogelio A. González avec Lilia Prado
Poker d’as ( póker de ases ) de René Cardona avec Rebeca Iturbide
Tal para cual – de Rogelio A. González avec Jorge Negrete
Del rancho a la televisión – de Ismael Rodríguez avec María Victoria
Les célibataires ( los solterones ) de Miguel M. Delgado avec Andrés Soler
1953El lunar de la familia – de Fernando Méndez avec Linda Cristal
Genio y figura – de Fernando Méndez avec Esther Fernández
Nadie muere dos veces – de Luis Spota avec Lilia del Valle
¡ Ay, pena, penita, pena ! / Penita, pena – de Miguel Morayta avec Lola Flores
Sueños de gloria – de Zacarías Gómez Urquiza avec Miroslava Stern
1954Chucho el Roto – de Miguel M. Delgado avec Elda Peralta
Quatre nuits avec toi… ( con el diablo en el cuerpo ) de Raúl de Anda avec Linda Cristal
Nuevo amanecer – de Rogelio A. González avec Gloria Marín
Au diable les femmes ( al diablo las mujeres ) de Miguel M. Delgado avec Alma Rosa Aguirre
Yo fui novio de Rosita Alvírez – de Zacarías Gómez Urquiza avec Chula Prieto
1955El 7 leguas – de Raúl de Anda avec Yolanda Varela
Los bandidos de Río Frío – de Rogelio A. González avec Rita Macedo
Sérénade à Mexico ( serenata en México ) de Chano Urueta avec Rosita Quintana
Lola Torbellino ( los tres amores de Lola ) de René Cardona avec Lola Flores
DO El charro inmortal – de Rafael E. Portas avec Jorge Negrete
    Seulement apparition
1956Ne m’oubliez jamais ( no me olvides nunca ) de Juan José Ortega avec Rosita Fornés
Baisers interdits ( besos prohibidos / amor constante ) de Rafael Baledón avec Emma Roldán
¡Aquí están los Aguilares! – de Jaime Salvador avec Antonio Aguilar
Pancho López – de René Cardona avec Nancy Rodman
Teatro del crimen – de Fernando Cortés avec María Antonieta Pons
Los chiflados del rock and roll – de José Díaz Morales avec Agustín Lara
Pies de gato – de Rogelio A. González avec Lupe Inclán
Grítenme piedras del campo – de Miguel M. Delgado avec Ana Bertha Lepe
1957Âme d’acier ( alma de acero ) de Miguel Morayta avec Lina Salomé
Les anges ont parfois des éperons ( hay ángeles con espuelas ) de Fernando Méndez avec Rosa Arenas
Les trois bohémiens ( los tres bohemios ) de Miguel Morayta avec Pedro Vargas
Les fous dangereux ( locos peligrosos ) de Fernando Cortés avec Germán Valdés
Le cavalier sans tête ( el jinete sin cabeza ) de Chano Urueta avec Jaime Fernández
La marque de Satan ( la marca de Satanás ) de Chano Urueta avec Flor Silvestre
La tête de Pancho Villa ( la cabeza de Pancho Villa ) de Chano Urueta avec Pascual García Peña
Cielito lindo – de Miguel M. Delgado avec Carlos López Moctezuma
Folie musicale ( locura musical ) de Rafael Portillo avec Famie Kaufman
Música y dinero – de Rafael Portillo avec Rebeca Iturbide
1958La fouet noir ( el látigo negro ) de Vicente Oroná avec José Baviera
Le boxeur ( el boxeador ) de Gilberto Gazcón avec Ariadna Welter
C’est arrivé à Mexico ( sucedió en México ) de Ramón Pereda avec Sara Cabrera
Socios para la aventura – de Miguel Morayta avec Ana Luisa Peluffo
Locos por la televisión – de Rafael Portillo avec Lupita Morán
Marathon de la danse ( Maratón de baile ) de René Cardona avec Olivia Michel
Le mystère du fouet noir ( el misterio del látigo negro ) de Vicente Oroná avec Federico Curiel
El Zorro escarlata en la venganza del ahorcado / El Zorro Escarlata – de Rafael Baledón avec Fanny Schiller
Carabina 30-30 – de Miguel M. Delgado avec Alfredo Varela
Ando volando bajo – de Rogelio A. González avec Lilia Prado
Quiero ser artista / El cartero del barrio – de Tito Davison avec Pedro Armendariz
Tan bueno el giro como el colorado – de Jaime Salvador avec Demetrio González
1959Me gustan valentones ! / Golpes y canciones – de Julián Soler avec Eulalio González
Le retour du monstre ( el regreso del monstruo ) de Joselito Rodríguez avec Tere Velázquez
La ruée ( la estampida ) de Raúl de Anda avec Christiane Martel
Bénie entre toutes les femmes ( bendito entre las mujeres ) de Miguel M. Delgado avec Elda Peralta
El ánima del ahorcado contra el latigo negro – de Jesús Marín & Vicente Oroná avec Rosa Arenas
Yo no me caso compadre – de Miguel M. Delgado avec Fernando Soto
1960Dicen que soy hombre malo – de Miguel M. Delgado avec Andrés Soler
Ladrón que roba a ladrón – de Jaime Salvador avec Lorena Velázquez
Le masque de fer ( la máscara de hierro ) de Joselito Rodríguez avec Irma Castillón
De tal palo tal astilla – de Miguel M. Delgado avec Marina Camacho
Le crâne noir ( la calavera negra ) de Joselito Rodríguez avec Dagoberto Rodríguez
Le courrier du Nord ( el correo del norte ) de Zacarías Gómez Urquiza avec Rosa de Castilla
La diligence de la mort ( la diligencia de la muerte ) de Rogelio A. González avec Luz María Aguilar
Le masque de la mort ( la máscara de la muerte ) de Zacarías Gómez Urquiza avec Rosario Gálvez
Remolino – de Gilberto Gazcón avec María Duval
La grande révolte / Les gauchos ( Juana Gallo ) de Miguel Zacarías avec Maria Félix
1961Ma nuit de noces ( mi noche de bodas / el gallo giro en España ) de Tulio Demicheli avec Concha Velasco
Trois tristes tigres ( tres tristes tigres ) de Gilberto Gazcón avec Ariadna Welter
Le justicier masqué ( el enmascarado justiciero ) de Alberto Mariscal & Joselito Rodríguez avec América Martín
Juan l’intrépide ( Juan sin miedo ) de Gilberto Gazcón avec Flor Silvestre
Contre vents et marées ( contra viento y marea ) de Zacarías Gómez Urquiza avec Alma Delia Fuentes
Les cinq faucons ( los cinco halcones ) de Miguel M. Delgado avec Miguel Aceves Mejía
1962La vengeance de l’ombre ( la venganza de la sombra ) de Zacarías Gómez Urquiza avec Flor Silvestre
Cazadores de asesinos / Duelo de valientes – de Miguel M. Delgado avec Ana Bertha Lepe
Le piège mortel ( la trampa mortal ) de Zacarías Gómez Urquiza avec Emma Roldán
Le Zorro vengeur ( el Zorro vengador ) de Zacarías Gómez Urquiza avec María Eugenia San Martín
Derrière les nuages ( atrás de las nubes ) de Gilberto Gazcón avec Marga López
Vuelven los cinco halcones – de Miguel M. Delgado avec Roberto Cañedo
Une paire de canailles ( un’par de sinvergüenzas ) de Julián Soler avec Olivia Michel
1963L’homme de papier ( el hombre de papel ) de Ismael Rodríguez avec Alida Valli
Le mariachi chante ( el mariachi canta ) de José Ortiz Ramos avec Lucha Villa
Mexico de mon cœur ( México de mi corazón / dos Mexicanas en México ) de Miguel M. Delgado avec Lola Beltrán
Le revolver sanglant ( el revólver sangriento ) de Miguel M. Delgado avec René Cardona
1964Los hermanos muerte – de Rafael Baledón avec Emilio Fernández
Agarrando parejo – de Jaime Salvador avec Martha Elena Cervantes
Le faucon solitaire ( el halcón solitario ) de Zacarías Gómez Urquiza avec Rosa María Gallardo
El bracero del año – de Rafael Baledón avec Kitty de Hoyos
Les expatriés ( los expatriados ) de Fernando Cortés avec Mapy Cortés
Cucurrucucú Paloma – de Miguel M. Delgado avec Maura Monti
Escuela para solteras / Águila con las hermanas – de Miguel Zacarías avec Sara García
La loi c’est mon arme ( mi ley es un revólver ) de Zacarías Gómez Urquiza avec Lucha Villa
Un gallo con espolones / Operación ñongos – de Zacarías Gómez Urquiza avec Lorena Velázquez
1965Le puits ( el pozo ) de Raúl de Anda avec Sonia Furió
El tigre de Guanajuato : Leyenda de venganza – de Rafael Baledón avec Andrés Soler
Audaz y bravero – de Alfonso Corona Blake avec Lilia Prado
Le fugitif ( el fugitivo ) de Emilio Gómez Muriel avec Amparo Rivelles
Duelo de pistoleros – de Miguel M. Delgado avec Armando Soto La Marina
Les deux apôtres ( los dos apóstoles ) de Jaime Salvador avec Héctor Suárez
Gallo corriente, gallo valiente – de Jaime Salvador avec Joaquín García Vargas
1966Les faucons noirs ( los gavilanes negros ) de Chano Urueta avec Irma Serrano
Les trois sauvages ( los tres salvajes ) de Gilberto Martínez Solares avec Dacia González
Los cuatro Juanes – de Miguel Zacarías avec Amparo Arozamena
El comandante Furia – de Zacarías Gómez Urquiza avec Sonia Infante
1967Detectives o ladrones..? / Dos agentes inocentes – de Miguel Morayta avec Marco Antonio Campos
Le silencieux ( el silencioso ) de Alberto Mariscal avec Gastón Santos
1968El caudillo – de Alberto Mariscal avec Emilio Fernández
Dos valientes – de Alfonso Corona Blake avec Fernanda Aguilar
Duel à El Dorado ( duelo en El Dorado ) de René Cardona avec Lupita Ferrer
1970La chamuscada / Tierra y libertad – de Alberto Mariscal avec Irma Serrano
1971Siete muertes para el texano – de René Cardona avec Susana Hill
1972El ausente – de Arturo Martínez avec Eduardo de la Peña
    + production
Manuel Saldivar, el texano – de René Cardona avec Pilar Pellicer
Le sergent Perez ( el sargento Perez ) de Arturo Martínez avec Julio Alemán
1974Los galleros de Jalisco – de Arturo Martínez avec Mário Almada
1975Los tres compadres – de Arturo Martínez avec Rosa María Gallardo
1977 DO México de mis amores – de Nancy Cárdenas avec Dolores del Rio
    Seulement apparition
1986Casos de alarma – de Benjamín Escamilla Espinosa avec Ana Luisa Peluffo
1987Chasse à l’homme ( cacería humana ) de Valentín Trujillo avec Olivia Collins
La rielera – de Raúl Fernández avec Rosa Gloria Chagoyán
1988Le voleur ( ladrón ) de Gilberto de Anda avec Edgardo Gazcón
Cargaison mortelle ( cargamento mortal ) de Alfredo B. Crevenna avec Mario Almada
1989Programmé pour mourir ( programado para morir ) de Alfredo B. Crevenna avec Rebeca Silva
A gozar, a gozar, que el mundo se va acabar – de Miguel M. Delgado avec Lina Santos
Muerto al hoyo... y el vivo tambien – de Javier Durán avec Maribel Fernández
1990El garañón 2 – de Alberto Rojas avec Leticia Perdigón
La dernière évasion ( el último escape ) de Jorge Manrique avec Renata Escalante
El gran reto : Lola la Trailera 3 – de Raúl Fernández hijo avec Rosa Gloria Chagoyán
1991Maria la guerrillera – de Antonio de Anda avec Lorena Herrera
La mitraillette infernale ( la metralleta infernal ) de Manolo Cárdenas & Julián Garza avec Hilda Aguirre
Le tigre de la frontière ( el tigre de la frontera ) de Ismael Rodríguez Jr. avec Sebastian Ligarde
1992Los años de Greta – de Alberto Bojórquez avec Beatriz Aguirre
    Ariel d’Argent du meilleur second rôle masculin, Mexique

Alto poder – de José Luis Urquieta avec Carmen Cardenal
1993L’horloge de la mort ( el reloj de la muerte ) de Jorge Noble avec Rebeca Silva
DO Memoria del cine mexicano – de Alejandro Pelayo avec Pedro Armendáriz Jr.
    Seulement apparition
1995Crimen en Chihuahua – de José Luis Urquieta avec Alejandro Alcondez
1997En los cascos de un caballo – de Júlio Aldama avec Soledad Vallarta
AUTRES PRIX :
      
    Ariel d’Argent Spécial pour l’ensemble de sa carrière au cinéma, Mexique ( 1996 )
Fiche créée le 11 septembre 2013 | Modifiée le 22 décembre 2013 | Cette fiche a été vue 4031 fois
PREVIOUSAntonio Aguilar || Luis Aguilar || Brian AherneNEXT