CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Luis Arroyo
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Luisa Della Noce



Date et Lieu de naissance : 28 avril 1923 (San Giorgio di Nogaro, Italie)
Date et Lieu de décès : 15 mai 2008 (Rome, Italie)
Nom Réel : Maria Luisa Della Noce

ACTRICE

Maria Luisa Della Noce naît le 28 avril 1923 dans le petit village de San Giorgio di Nogaro, situé à une trentaine de kilomètres d’Udine, à l’extrême Nord-Est de l’Italie. En 1951 elle apparaît dans un premier film où elle est créditée au générique sous le nom de Malù Della Noce. Il s’agit d’un drame contemporain écrit et réalisé par un vétéran du cinéma italien, Mario Bonnard, qui met en scène les déboires d’un juge, interprété par Charles Vanel, avec sa fille alias Antonella Lualdi. Dans la distribution l’on retrouve également Eleonora Rossi Drago et Jacques Sernas. L’année suivante, Malù obtient encore un petit rôle dans une coproduction franco-italienne qui nous conte les malheurs d’un officier de marine accusé du meurtre de sa femme mais qui sera finalement réhabilité dans «Wanda la pécheresse» (1952) de Duilio Coletti avec Franck Villard, Yvonne Sanson, et Françoise Rosay.

En 1954, Maria Luisa devenue Luisa Della Noce a enfin un rôle plus important, celui de Paola dans un comédie grinçante de Luigi Zampa au nom bien choisi, «L’arte di arrangiarsi» et dans lequel Alberto Sordi interprète un opportuniste qui après avoir simulé la folie pour ne pas partir à la guerre deviendra tout à tour socialiste, fasciste, puis communiste. Mais c’est en 1955 que Luisa Della Noce gagne enfin la notoriété en jouant aux côtés de Pietro Germi qui met en scène lui-même le film néoréaliste «Le disque rouge». Le titre français rappelant le signal qu’un cheminot n’a pas vu dans la nuit de Noël et n’a pas pu empêcher son train de provoquer un accident mortel. Ce long métrage est présenté à Cannes en 1956 et la même année son réalisateur reçoit le «Ruban d’argent» de la meilleure réalisation et production par le syndicat national italien des Journalistes. L’actrice quant quand à elle enthousiasme le jury espagnol du festival de Saint Sébastien. Elle retrouve Pietro Germi l’année suivante pour «L’homme de paille», un drame de nouveau récompensé en Italie. Deux ans plus tard, elle est la vedette d’une production italo-espagnole, et pour une fois une comédie, tournée à Madrid sous la direction de l’Argentin Enrique Cahen Salaberry, avec de très nombreuses vedettes de la péninsule dont Fernando Rey, Mary Santpere et Tony Leblanc.

Dans les années soixante, la filmographie de l’actrice se limite à cinq films: un «péplum» biblique, «Giacobbe, l’uomo che lottò con Dio» (1962) de Marcello Baldi avec Giorgio Cerioni dans le rôle de Jacob et Fosco Giachetti en Abraham; encore un mélodrame, «Filles et garçons» (1964) de Silvio Amadio, avec Jacques Perrin, Rosemary Dexter et Folco Lulli; «Juliette des Esprits» (1965) de Federico Fellini avec Giulietta Masina; et deux westerns spaghetti, genre très à la mode à l’époque, «Con lui cavalca la morte» (1966) de Giuseppe Vari avec Mike Marshall et «Johnny le bâtard» de Armando Crispino avec Claudio Gora. Puis lasse de ne plus se recevoir de proposition intéressante, l’actrice abandonne le cinéma.

Michelangelo Antonioni réussira néanmoins a lui faire jouer la mère de son héroïne Mavi, interprétée par Daniela Silverio dans «Identification d’une femme» (1981). Ce sera le douzième et dernier film de Luisa Della Noce. Cette belle et très talentueuse actrice italienne, qui n’a certainement pas eu la carrière qu’elle méritait, décède en toute discrétion à Rome le 15 mai 2008. Elle venait de fêter ses quatre-vingt cinq ans.

© Caroline HANOTTE

copyright
1951Son dernier verdict ( l’ultima sentazza ) de Mario Bonnard avec Charles Vanel
1952Wanda, la pécheresse / Le prix du péché ( Wanda la peccatrice ) de Duilio Coletti avec Franck Villard
1954L’arte di arrangiarsi – de Luigi Zampa avec Alberto Sordi
1955Le disque rouge ( il ferroviere ) de Pietro Germi avec Sylva Koscina
    Prix de la meilleure actrice dans un film étranger au festival du cinéma de San Sebastián, Espagne
1956L’homme de paille ( l’uomo di paglia ) de Pietro Germi avec Pietro Germi
1958Parque de Madrid – de Enrique Cahen Salaberry avec Walter Chiari
1962Giacobbe, l’uomo che lottò con Dio – de Marcello Baldi avec Fosco Giachetti
1964Filles et garçons / Outrage à la pudeur ( oltraggio al pudore / tutte le altre ragazze lo fanno ) de Silvio Amadio avec Jacques Perrin
1965Juliette des esprits ( Giulietta degli spiriti ) de Federico Fellini avec Giulietta Masina
1966Con lui cavalca la morte / Death rides along – de Giuseppe Vari avec Mike Marshall
1967Johnny le bâtard ( John il bastardo / John the bastard ) de Armando Crispino avec Gordon Mitchell
1981Identification d’une femme ( identificazione di una donna ) de Michelangelo Antonioni avec Tomas Milian
Fiche créée le 19 mai 2008 | Modifiée le 21 décembre 2014 | Cette fiche a été vue 4274 fois
PREVIOUSMary Delgado || Luisa Della Noce || Louis DellucNEXT