CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Eddie Cantor
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Luther Adler



Date et Lieu de naissance : 4 mai 1903 (New York, New York, USA)
Date et Lieu de décès : 8 décembre 1984 (Kutztown, Pennsylvanie, USA)
Nom Réel : Lutha Jacob Adler

ACTEUR
Image
1937 Amour d’espionne (lancer spy) de Gregory Ratoff avec Dolores del Rio, George Sanders & Peter Lorre
Image
1952 Au royaume de la pègre (Hoodlum Empire ) de Joseph Kane avec Claire Trevor & Vera Ralston
Image
1956 L’ardente gitane (hot blood) de Nicholas Ray avec Jane Russell, Cornel Wilde & Joseph Calleia
Image
1975 Johnny Barrows (Mean Johnny Barrows) de Fred Williamson avec Roddy McDowall & Fred Williamson

Lutha Jacob Adler est le fils de l’acteur et producteur de théâtre Yiddish Jacob Pavlovitch Adler. Il vient au monde le 4 mai 1903, à New York (New York). Il fait ses débuts sur scène à l’âge de cinq ans dans le théâtre de son père. Il donne souvent la réplique à sa mère Sara Adler, ainsi qu’à ses nombreux frères et sœurs. En 1921, il entame réellement sa carrière à Broadway avec «The hand of the potter» d’après Theodore Dreiser.

Dans les années vingt, la carrière de Luther Adler est essentiellement orientée vers le théâtre. Il sera notamment à l’affiche de six autres pièces à Broadway. En 1931, il se joint à la troupe du «Group Theatre», qui compte parmi ses membres: Elia Kazan, Lee Strasberg et John Garfield, pour ne citer que les plus célèbres. De tendance gauchiste, le groupe produit des œuvres aux allures sociales et humanistes comme «Night over Taos» (1932) de Maxwell Anderson et deux pièces de Clifford Odets: «Awake and sing !» (1935) et «Golden boy» (1937). En 1937, Luther apparaît pour la première fois au cinéma dans «Amour d’espionne» de Gregory Ratoff. En 1938, il épouse Sylvia Sidney, vedette de la scène et star hollywoodienne. Il auront un enfant et divorceront en 1947.

Essentiellement occupé par le théâtre, il revient à l’écran en 1945 pour une apparition dans «Cornered» de Edward Dmytryk. En 1948, il enchaîne trois rôles de composition où il donne la réplique aux plus grandes stars: «Trafic à Saigon» avec Veronica Lake, «Le réveil de la sorcière rouge» avec John Wayne et «Les amours de Carmen» avec Rita Hayworth.

Par la suite, Luther Adler devient un second couteau indispensable dans de nombreux films noirs. Parmi ses prestations les plus marquantes, nous pouvons citer: Joe Monetti dans «La maison des étrangers » (1949) de Joseph L. Mankiewicz, Majak dans «Le dernier quart d’heure» (1949) de Rudolph Maté, Dan Langley dans «M. Le maudit» (1949) de Joseph Losey – remake du film de Fritz Lang de 1931 –, Cherokee Mandon dans « Le fauve en liberté» (1950) de Gordon Douglas, Nick Mansani dans «Au royaume de la pègre» (1952) de Joseph Kane et Pete Mendoza dans «Les assassins meurent aussi» (1954) de Lewis R. Foster. En 1951, il interpréte aussi Adolf Hitler dans «Le renard du désert» de Henry Hathaway. Signalons que dès le début des années cinquante, Luther participe à des dizaines d’émissions de télévision et à plusieurs productions théâtrales.

Au cours des années soixante, la principale occupation de Luther Adler est la mise en scène de pièces qui lui tiennent particulièrement à cœur, telles que: «Vue du pont» (1960) de Arthur Miller, «Un violon sur le toit» (1965) de Jerry Bock & Sheldon Harnick et «La valse des toréadors» (1969) de Jean Anouilh. En 1981, pour sa dernière apparition au cinéma, il est l’Oncle Santos dans «Absence de malice» aux côtés de Paul Newman et Sally Fields.

Luther Adler décède le 8 décembre 1984, à Kutztown en Pennsylvanie. Son corps sera inhumé au Cimetière du Mont Carmel, dans le quartier du Queens à New York.

© Philippe PELLETIER

copyright
1937Amour d’espionne ( lancer spy ) de Gregory Ratoff avec Dolores del Rio
1945Terrible vengeance / Pris au piège ( cornered ) de Edward Dmytryk avec Dick Powell
1948Trafic à Saigon ( Saigon ) de Leslie Fenton avec Veronica Lake
Le réveil de la sorcière rouge ( wake of the red witch ) de Edward Ludwig avec John Wayne
Les amours de Carmen ( the loves of Carmen ) de Charles Vidor avec Rita Hayworth
1949La maison des étrangers / La maison de la haine ( house of strangers ) de Joseph L. Mankiewicz avec Edward G. Robinson
Le bistro du péché ( South Sea sinner / East of Java ) de H. Bruce Humberstone avec Shelley Winters
La belle de Paris ( under my skin ) de Jean Negulesco avec Micheline Presle
Le dernier quart d’heure / Mort à l’arrivée ( D.O.A. ) de Rudolph Maté avec Edmond O’Brien
1950Le fauve en liberté ( kiss tomorrow goodbye ) de Gordon Douglas avec James Cagney
The magic face – de Frank Tuttle avec Patricia Knight
M. le maudit ( M ) de Joseph Losey avec David Wayne
1951Le renard du desert ( the desert fox : The story of Rommel / the desert fox / Rommel, desert fox ) de Henry Hathaway avec James Mason
1952Au royaume de la pègre / Au royaume des crapules ( Hoodlum Empire ) de Joseph Kane avec Vera Ralston
1953Les démons du Texas ( the tall Texan ) de Elmo Williams avec Marie Windsor
Meurtres sur commande ( the Miami story ) de Fred F. Sears avec Beverly Garland
1954Les assassins meurent aussi ( crashout ) de Lewis R. Foster avec Arthur Kennedy
1955La fille sur la balançoire ( the girl in the red velvet swing ) de Richard Fleischer avec Joan Collins
1956L’ardente gitane ( hot blood / bad blood ) de Nicholas Ray avec Jane Russell
1959La colère d’un juste / La colère du juste ( the last angry man ) de Daniel Mann avec Paul Muni
1966L’ombre d’un géant ( cast a giant shadow ) de Melville Shavelson avec Kirk Douglas
Les trois sœurs ( the three sisters ) de Paul Bogart avec Geraldine Page
1968Les frères siciliens ( the brotherhood ) de Martin Ritt avec Irene Papas
1974Joe le fou ( crazy Joe ) de Carlo Lizzani avec Peter Boyle
The man in the glass booth – de Arthur Hiller avec Maximilian Schell
1975Murph the surf / Live a little, steal a lot / You can’t steal love – de Marvin J. Chomsky avec Robert Conrad
Johnny Barrows ( Mean Johnny Barrows / the hit man ) de Fred Williamson avec Roddy McDowall
1976Le voyage des damnés ( voyage of the damned ) de Stuart Rosenberg avec Faye Dunaway
1981Abscence de malice ( absence of malice ) de Sydney Pollack avec Paul Newman
Fiche créée le 16 octobre 2005 | Modifiée le 1 juin 2015 | Cette fiche a été vue 5269 fois
PREVIOUSIsabelle Adjani || Luther Adler || Edvin AdolphsonNEXT