CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Helmuth Schneider
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Lya Mara



Date et Lieu de naissance : 1er août 1897 (Riga, Empire Russe)
Date et Lieu de décès : 1er mars 1960 (?, Suisse)
Nom Réel : Alexandra Gudowitsch

ACTRICE
Image
1919 La fête de Rosella (das fest der Rosella) de Frederic Zelnik avec Alexander Ekert & Hermann Vallentin
Image
1919 Manon Lescaut (Manon – Das hobe lied der liebe) de Frederic Zelnik avec Julius Brandt & Edwin Schäfer
Image
1927 Heut tanzt Mariett – de Frederic Zelnik avec Fred Louis Lerch, Harry Halm, Kurt Gerron & Jakob Tiedtke
Image
1928 Le cercle rouge (der rote kreis) de Frederic Zelnik avec John Castle, Hans Albers & Otto Wallburg

Avec son apparence au charme juvénile, Lya Mara fut à son époque une star adulée du cinéma muet allemand et l’actrice préférée d’un public qui se divertit de ses comédies, dans un paysage qui s’annonçait bien sombre. Fille d’un fonctionnaire, Lya naît à Riga, ville livonienne de l’Empire Russe, le 1er août 1897. Elle est élevée dans un pensionnat catholique. Avec l’arrivée de la Première Guerre mondiale, la famille déménage à Varsovie, en Pologne. Elle a un don pour les sciences, elle suit des études pour devenir chimiste comme Marie Curie, scientifique d’origine polonaise. Mais lorsque son père décède, la mère, qui doit nourrir cinq autres frères et sœurs, ne peut plus payer les frais de scolarité de son lycée et la jeune fille quitte l’école. Elle change ses ambitions et s’oriente vers le théâtre et la danse, elle fréquente l’école de ballet à Riga. Rapidement devenue très populaire, elle est nommée prima ballerina en 1913.

Après avoir foulée les planches des théâtres de Varsovie, elle s’engage pour la première fois au cinéma, en 1916, sous la direction de Aleksander Hertz dans de courtes comédies où elle dégage une certaine fraicheur troublée de séduction. Nous pouvons citer «Le vœu d’Halka» (1917) de Alfred Halm, où le comte Barinowsky, Hans Albers, tombe amoureux de sa sœur adoptive Halka, Lya Mara, mais tout s’effondre lorsque la jeune femme découvre qu’elle est en faite sa demi-sœur. Cette même année sa rencontre avec le producteur, réalisateur et acteur Friedrich Zelnik se concrétise par un mariage en 1918.

Lya Mara tourne plusieurs films avec son mari comme acteur, puis pour sa première réalisation, elle devient une révolutionnaire dans le film historique «Charlotte Corday» (1918). Dans le mélodrame «Manon Lescaut» (1919), elle est Manon une fille pleine de vie, mais après une relation voué à l’échec avec un prêtre, Fred Goebel, elle tombe dans la pauvreté et sa vie bascule jusqu’à mourir dans ses bras. Dans «Anna Karenine» (1919), elle joue cette héroïne de Léon Tolstoï, une femme mariée qui ne résiste pas au charme d’un brillant officier, Johannes Riemann, mais elle tombe enceinte et profondément déprimée, elle décide d’avouer son infidélité à son mari qui lui pardonne, mais ne pouvant se délivrer de son bel officier elle met fin à sa vie, en se jetant sous un train. Pour Arthur Bergen, Lya Mara prend les traits d’une asiatique dans «Yoshiwara» (1920), à Tokyo dans un lieu destiné à la prostitution nommé Yoshiwara, elle y est la Geisha Toyu. Elle revêt ensuite le costume d’aristocrate dans «Sur ordres de Pompadour» (1924), où elle est la marquise de Pompadour, maîtresse du roi de France Louis XV.

Puis, sous la direction de son mari, Lya Mara change de registre et tourne des adaptations d’opérettes viennoises, parmi lesquelles: «Die försterchristel» (1925), «Le beau Danube bleu» (1926), «La danse de Vienne» (1927), où elle est la Comtesse Frizzi Zirsky, et «Sandor, prince vagabond» (1926) sous les traits d’une belle Tzigane. Dans «Heut tanzt Mariett» (1927), elle incarne Mariett, une jeune fille qui monte à Paris et devient une danseuse à succès. En 1928, dans le film policier «Le cercle rouge», Zelnik met en vedette sa femme dans le rôle d’une voleuse, soupçonnée d’avoir un lien avec une organisation criminelle. Lya Mara termine sa carrière avec son seul film parlant «Tout le monde demande Erika» (1931). Avec l’arrivée d’Hitler au pouvoir en 1933, le couple part à Londres. Après le décès de son mari en 1950, l’actrice termine sa vie en Suisse dans le canton du Tessin. Elle décède en 1960 à l’age 62 ans.

© Gary RICHARDSON

copyright
1916La rivale ( wsciekly rywal ) de Aleksander Hertz avec Julian Krzewinski
Les étudiants ( studenci ) de Aleksander Hertz avec Pola Negri
Je veux un mari ( chceme meza / Warszawka ) de Aleksander Hertz avec Edmund Gasinski
La bête / La danseuse polonaise ( bestia / kochanka apasza ) de Aleksander Hertz avec Witold Kuncewicz
1917Ballzauber – de Danny Kaden avec Hans Wassmann
Das geschlecht der schelme : Teil 1 – de Alfred Halm avec Ernst Stahl-Nachbaur
Le vœu d’Halka ( Halkas gelöbnis ) de Alfred Halm avec Hans Albers
La rose de Dschiandur ( die rose von Dschiandur ) de Alfred Halm avec Leopold von Ledebur
1918Die serenyi – de Alfred Halm avec Conrad Veidt
La religieuse et l’arlequin ( die nonne und der harlekin ) de Alfred Halm avec Paul Bilt
Die Rothenburger / Leib und Seele – de Lupu Pick avec Paul Bildt
Das geschlecht der schelme : Teil 2 – de Alfred Halm avec Hugo Flink
Margarete ( Margarete – Die geschichte einer gefallenen ) de Frederic Zelnik avec Arthur Schröder
Charlotte Corday – de Frederic Zelnik avec Hermann Vallentin
1919Maria Evere – de Frederic Zelnik avec Carl Amster
Manon Lescaut ( Manon / Manon – Das hobe lied der liebe ) de Frederic Zelnik avec Julius Brandt
Die kleine Stasiewska / Das martyrium einer unschuld – de Alfred Halm avec Wiktor Bieganski
L’héritière du comte de Monte Cristo ( die erbin des grafen von Monte Christo ) de Frederic Zelnik avec Werner Funck
Les femmes aux émeraudes ( die damen mit den smaragden ) de Frederic Zelnik
La maison de l’innocence ( das haus der unschuld ) de Frederic Zelnik
La fête de Rosella ( das fest der Rosella ) de Frederic Zelnik avec Alexander Ekert
Anna Karenine ( Anna Karenina ) de Frederic Zelnik avec Rudolf Forster
    + production
1920Yoshiwara ( Yoshiwara, die liebesstadt der japaner ) de Arthur Bergen avec Heinrich Schroth
    + production
Un demi mariage ( eine demimonde-heirat ) de Martin Zickel avec Hans Fischer
Cri-Cri la duchesse de Tarabac ( Kri-Kri, die herzogin von Tarabac ) de Frederic Zelnik avec Hans Junkermann
    + production
Les expériences de la célèbre danseuse Fanny Elßler ( die erlebnisse der berühmten tänzerin Fanny Elßler ) de Frederic Zelnik avec Karl Harbacher
    + production
Le dieu Apache ( der Apachenlord ) de Fred Sauer & Friedrich Zelnik avec Wilhelm Diegelmann
    + production
Carnaval ( fasching ) de Frederic Zelnik avec Ernst Hofmann
    + production
Lachte man gerne – de Frederic Zelnik avec Fritz Schulz
    + production
Lequel d’entre vous est sans péché… ( wer unter euch ohne sünde ist… ) de Fred Sauer avec Hans Schweikart
La princesse du Nil ( die prinzessin vom Nil ) de Martin Zickel avec Julius Falkenstein
La maîtresse du comte Varenne ( die geliebte des grafen Varenne ) de Frederic Zelnik avec Leopold von Ledebur
    + production
La mort sur le cou ( der tod im nacken ) de Fred Sauer avec Fritz Schulz
    Seulement production
L’homme aux trois femmes ( der mann mit den drei frauen ) de Fred Sauer avec Rudolf Forster
    Seulement production
Le diplomate jaune ( der gelbe diplomat ) de Fred Sauer avec Fritz Schulz
    Seulement production
Les aventuriers de Paris ( der abenteurer von Paris ) de Fred Sauer avec Heinrich Peer
    Seulement production
La loi du désert ( das gesetz der wüste ) de Fred Sauer avec Bernhard Goetzke
    Seulement production
Monte Carlo – de Fred Sauer avec Ressel Orla
    Seulement production
Dans les bas-fonds de la grande ville ( aus den tiefen der großstadt ) de Fred Sauer avec Victor Varconi
    Seulement production
1921Miss Beryll, le caprice d’un millionaire ( Miss Beryll, die laune eines millionärs ) de Frederic Zelnik avec Loo Hardy
    + production
Mémoires d’une actrice de cinéma ( aus den memoiren einer filmschauspielerin / memoiren einer filmdiva ) de Frederic Zelnik avec Paul Westermeier
    + production
La fille de Piccadilly, 1ère partie ( das mädel von Piccadilly, 1. Teil ) de Frederic Zelnik avec Fritz Schulz
    + production
La fille de Piccadilly, 2ème partie ( das mädel von Piccadilly, 2. Teil ) de Frederic Zelnik avec Erich Kaiser-Titz
    + production
Trix, le roman d’un millionaire ( Trix, der roman einer millionärn ) de Frederic Zelnik avec Johannes Riemann
    + production
Tania, la femme à la chaîne ( Tanja, die frau an der kette ) de Frederic Zelnik avec Heinrich Peer
    + production
Le mariage de la princesse Demidoff ( die ehe der fürstin Demidoff ) de Frederic Zelnik avec Fritz Schulz
    + production
Pour un héritage ( um ein erbe ) de Leo Lasko avec Albert Patry
    Seulement production
L’invité invisible ( der unsichtbare gast ) de Frederic Zelnik avec Hermann Picha
    Seulement production
Klub der entgleisten / C.d.E. – de Rolf Petersen avec Charles Willy Kayser
    Seulement production
Le condamné de Cayenne ( der sträfling von Cayenne ) de Leo Lasko avec Julius Falkenstein
    Seulement production
Das begrabene ich – de Leo Lasko avec Wilhelm Diegelmann
    Seulement production
La sonate à Kreutzer ( die Kreutzersonate ) de Rolf Petersen avec Alfons Fryland
    Seulement production
1922La maitresse du roi ( die geliebte des königs ) de Frederic Zelnik avec Hans Albers
    + production
Yvette, la princesse de la mode ( Yvette, die modeprinzessin ) de Frederic Zelnik avec Arnold Rieck
    + production
Lyda Ssanin – de Frederic Zelnik avec Carl Auen
    + production
La fille de Napoléon ( die tochter Napoleons ) de Frederic Zelnik avec Ludwig Hartau
    + production
Humiliées et insultées ( erniedrigte und beleidigte ) de Frederic Zelnik avec Ralph Arthur Roberts
    + production
La fille de l’enfer ( das mädel aus der hölle ) de Frederic Zelnik avec Carl Auen
    + production
Les hommes de Sybille ( die männer der Sybill ) de Frederic Zelnik avec Fritz Lederer
    + production
Se. Exellenz der Revisor – de Frederic Zelnik avec Karl Harbacher
    Seulement production
Irene d’or – de Karl Sander & Friedrich Zelnik avec Olga Engl
    Seulement production
1923Daisy ( Daisy : Das abenteuer einer lady ) de Frederic Zelnik avec Alphons Fryland
    + production
Résurrection ( auferstehung / Katjuscha Maslowa ) de Frederic Zelnik avec Rudolf Forster
    + production
Nelly, l’épouse sans homme ( Nelly, die braut ohne mann ) de Frederic Zelnik avec Erich Kaiser-Titz
    + production
Le marin Perugino ( der matrose Perugino ) de Frederic Zelnik avec Hans Brausewetter
    Seulement production
Les marionnettes de la princesse ( die marionetten der fürstin ) de Frederic Zelnik avec Rudolf Forster
    Seulement production
1924La maîtresse de Monbijou ( die herrin von Monbijou ) de Frederic Zelnik avec Hermann Böttcher
    + production
La fille de Capri ( das mädel von Capri ) de Frederic Zelnik avec Robert Scholz
    + production
Sur ordres de Pompadour ( auf befehl der Pompadour ) de Frederic Zelnik avec Alwin Neuß
La vénus de Montmartre ( die Venus von Montmartre ) de Frederic Zelnik avec Karl Platten
    + production
Ein weihnachtsfilm für grosse – de Paul Heidemann avec Reinhold Schünzel
1925Frauen, die man oft nicht grüsst – de Frederic Zelnik avec Leo Connard
La rue sans joie ( die freudlose gasse ) de Georg Wilhelm Pabst avec Werner Krauss
    Seulement apparition
Die försterchristel – de Frederic Zelnik avec Harry Liedtke
1926Le beau Danube bleu ( an der schönen blauen Donau ) de Frederic Zelnik avec Hans Junkermann
Caprices du destin / La calandre souriante ( die lachende grille ) de Frederic Zelnik avec Alfred Abel
Sandor, prince vagabond ( der zigeunerbaron ) de Frederic Zelnik avec Michael Bohnen
1927Les tisserands ( die weber ) de Frederic Zelnik avec Paul Wegener
La danse de Vienne ( das tanzende Wien / an der schönen blauen Danau 2 ) de Frederic Zelnik avec Ben Lyon
Heut tanzt Mariett – de Frederic Zelnik avec Fred Louis Lerch
1928Mary Lou – de Frederic Zelnik avec Fritz Kampers
Le cercle rouge ( der rote kreis / rund und Europa ) de Frederic Zelnik avec John Castle
Mon cœur est un jazz band ( mein herz ist eine jazz-band ) de Frederic Zelnik avec Carl Goetz
1931Tout le monde demande Erika ( jeder fragt nach Erika ) de Frederic Zelnik avec Walter Janssen
Fiche créée le 7 mai 2013 | Modifiée le 11 novembre 2018 | Cette fiche a été vue 3417 fois
PREVIOUSAdele Mara || Lya Mara || Jean MaraisNEXT