CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Jean Rochefort
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Maïa Simon



Date et Lieu de naissance : 10 novembre 1939 (Marseille, France)
Date et Lieu de décès : 19 septembre 2007 (Zurich, Suisse)
Nom Réel : Maïa Madeleine Simon

ACTRICE

Née le 10 novembre 1939 à Marseille, Maïa Simon commence sa carrière dans «Les Troyennes» (1965) d’Euripide mise en scène par Michael Cacoyannis. Dès lors, elle devient l’interprète de pièces exigeantes mise en scène à plusieurs reprises par Jorge Lavelli au Festival d’Avignon ou à Paris. En 1967, elle intègre la Compagnie Renaud-Barrault pour «Saint Exupéry» au Théâtre de l’Odéon. Accaparée par la scène, elle apparaît dans quelques dramatiques comme «Les célibataires» (1962) d’après Henry de Montherlant avec Fernand Ledoux ou «Madame Sans Gêne» (1963) de Claude Barma avec Sophie Desmarets. Elle poursuit son activité théâtrale récompensée par le Syndicat de la critique qui lui attribue le prix de la meilleure comédienne pour «Cet animal étrange» de Gabriel Arout en 1973. Dans un registre plus léger, elle joue dans «Christmas» (1975) de Alan Ayckbourn mis en scène par Pierre Mondy et participe à «En sourdine… Les sardines!» de Michael Frayn sous la direction de Robert Dhéry.

Sa filmographie paraît bien terne par rapport à son parcours sur scène. On se souvient de sa composition de la maîtresse de Guy Bedos dans «Nous irons tous au paradis» (1977) de Yves RobertJean Rochefort, Claude Brasseur et Victor Lanoux complètent le quatuor de quadragénaire. Ensuite, on la retrouve en avocate dans la fresque de Claude Lelouch «Les uns et les autres» en 1980 et elle incarne la mère de Emmanuelle Béart dans «Les témoins» (2006) de André Téchiné. À la télévision, elle participe à un épisode de «Commissaire Moulin» (1976) avec Yves Rénier. Elle personnifie également Madame de Tourvel dans l’adaptation des «Liaisons dangereuses» (1979) de Choderlos de Laclos par Claude Barma. Elle obtient un rôle récurrent dans la série policière «Un flic nommé Lecoeur» (1999) avec Eric Métayer.

Maïa Simon se consacre exclusivement au théâtre. Elle est dirigée par Michel Fagadau pour «Maison de poupée» (1987) de Henrik Ibsen, Jacques Lassalle pour «La bonne mère» (1989) de Carlo Goldoni ou par Roger Planchon pour «Les libertins» (1994). Ce parcours théâtrale exigeant lui vaut deux nominations au Molière de la meilleure comédienne dans un second rôle. En 1991 pour «Heldenplatz, place des héros» de Thomas Bernhard mise en scène Jorge Lavelli avec Annie Girardot et Guy Tréjan au Théâtre National de la Colline, puis en 1997 pour «Un cœur français» de Jean-Marie Besset avec Samuel Labarthe. Elle intègre la distribution de «Il est important d’être fidèle» (1998) de Oscar Wilde avec Annik Alane et Francis Lemaire où débute Ludivine Sagnier, à la Comédie des Champs Elysées. Elle est la partenaire de deux montres sacrés du théâtre Pierre Vaneck et Niels Arestrup dans «Copenhague» (1999) de Michael Frayn au Théâtre Montparnasse.

Mais la carrière de Maïa Simon va être brutalement interrompu par la maladie. Atteinte d’un cancer généralisé, au cours d’une interview sur RTL elle annonce son intention de recourir à un «suicide médicalement assisté» en Suisse pour «abréger ses souffrances» et dénonce «l’hypocrisie en France et les tabous» sur l’euthanasie. Un entretien qui sera diffusé après on décès. Assistée par l’association suisse Dignitas et soutenue par l’Association pour le droit de mourir dans la dignité, elle absorbe une dose de penthotal à Zurich le 19 septembre 2007. Dans sa dernière interview, elle évoque également le souhait que ses cendres soient dispersées au Kenya.

© Olivier SINQSOUS

copyright
1971La goulve – de Mario Mercier & Bepi Fontana avec Hervé Hendrickx
1973Servez-vous mesdames – de Georges Cachoux avec André Chazel
1977Nous irons tous au paradis – de Yves Robert avec Jean Rochefort
1980Les uns et les autres – de Claude Lelouch avec James Caan
1998 CM Le plat en sauce – de Bruno Sauvage avec Henri Garcin
2006Les témoins – de André Téchiné avec Michel Blanc
Fiche créée le 11 novembre 2012 | Modifiée le 12 novembre 2012 | Cette fiche a été vue 1971 fois
PREVIOUSJean Simmons || Maïa Simon || Michel SimonNEXT