CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Run Run Shaw
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Madeleine Lebeau



Date et Lieu de naissance : 10 juin 1923 (Antony, France)
Date et Lieu de décès : 1er mai 2016 (Estepona, Espagne)
Nom Réel : Marie-Madeleine Berthe Lebeau

ACTRICE
Image
1950 Et moi j’te dis qu’elle t’as fait de l’œil – de Maurice Gleize avec Jean Parédès & Bernard Lancret
Image
1952 Légère et court-vêtue – de Jean Laviron avec Jean Parédès, Jacqueline Pierreux & Louis de Funès
Image
1953 L’aventurière du Tchad – de Willy Rozier avec Jean Danet, Jacques Castelot & Tania Fédor
Image
1953 Mandat d’amener – de Pierre Louis avec Franck Villard, Pierre-Louis & Madeleine Barbulée

Marie Madeleine Lebeau est née Marie-Madeleine Berthe Lebeau, à Antony, près de Paris, le 10 juin 1923. Fille d’un artisan menuisier et d’une mère au foyer et après des études secondaires classiques, elle est attirée par le métier de comédienne. À cet effet, elle s’inscrit au cours de René Simon, l’un des grands professeurs d’art dramatique de l’époque. Mais sa rencontre avec l’acteur Marcel Dalio, de 24 ans son aîné, interrompt ses études. Elle se marie le 30 octobre 1939.

Mais la guerre déclarée le mois précédent et son mari étant juif, le couple s’exile aux États-Unis après quelques péripéties rocambolesques. Ils vont à New York puis à Hollywood où ils fréquentent d’autres exilés français de renom comme Jean-Pierre Aumont, Michèle Morgan ou Charles Boyer. Sa beauté et son élégance naturelle intéressent les producteurs qui la voient bien incarner la «petite française» à l’image de Simone Simon ou Michèle Morgan. Madeleine Lebeau qui n’a pas d’expérience au cinéma, si ce n’est une participation, en 1938, dans le film «Jeunes filles en détresses » de Georg Wilhelm Pabst, figure dans quelques productions américaines dont deux chef d’œuvres: en 1942, on la voit au coté de Errol Flynn dans «Gentleman Jim» de Raoul Walsh, et elle fait sensation en interprétant la Marseillaise et en criant «vive la France» en réponse à des chants nazis dans «Casablanca» de Michael Curtiz, avec le Humphrey Bogart, Ingrid Bergman et Paul Henreid.

Divorcée de Marcel Dario, Madeleine Lebeau revient en France après la guerre où elle poursuit une carrière à l’écran. En 1946, elle interprète Madame de Verneuil dans l’adaptation du roman d’Honoré de Balzac «Les Chouans», mis en scène par Henri Calf, avec Jean Marais. Au cours des années cinquante, on la voit dans une vingtaine de films, alternant des films légers et sans prétention tels que «Et moi j’te dis qu’elle t’as fait de l’œil» (1950) de Maurice Gleize, «L’étrange amazone» (1952) de Jean Vallée, «Légère et court-vêtue» (1952) de Jean Laviron (où elle croise Louis de Funès débutant), «L’aventurière du Tchad» (1953) de Willy Rozier, «Quai des blondes» (1954) de Paul Cadéac, et des films d’auteurs comme «Si Versailles m’étais conté» (1953) et «Napoléon» (1954) de Sacha Guitry, ou «Le pays d’où je viens», de Marcel Carné. Elle apparait également dans les films populaires «Cadet-Rousselle» (1954) de André Hunebelle, «Une Parisienne» (1957) de Michel Boisrond, et le premier volet de la saga des «Angélique» réalisé par Bernard Borderie en 1964.

Après une éclipse de quatre ans, on la retrouve dans des films phares de la modernité cinématographique: «Huit et demi» (1963) de Federico Fellini où elle rencontre sur le plateau son second mari, le scénariste Tullio Pinelli. Sa dernière apparition à l’écran est en 1964, auprès de l’acteur américain Guy Madison, dans «Duel à Rio Bravo», dirigé par Tulio Demicheli. Avant de se retirer en Italie, Madeleine Lebeau interprète Marie de Médicis dans le téléfilm «La bouquetière des innocent » (1967), de Lazare Iglesis, et participe à plusieurs épisodes de la série télévisée «Allô police» (1969/70). Puis, elle s’éloigne définitivement des plateaux de tournage et de toute vie publique. Après le décès de Tullio Pinelli en 2009, elle s’intalle en Andalousie avant de mourir le 1er mai 2016 l’âge de 92 ans. Madeleine Lebeau aura été une personnalité attachante à la beauté singulière et au talent certain.

© Daniel CHOCRON

copyright
1938Jeunes filles en détresse – de Georg Wilhelm Pabst avec André Luguet
1941Par la porte d’or ( hold back the dawn / the golden door / memo to a movie director ) de Mitchell Leisen avec Charles Boyer
1942Casablanca – de Michael Curtiz avec Humphrey Bogart
Gentleman Jim – de Raoul Walsh avec Errol Flynn
1943Paris after dark / The night is ending – de Léonide Moguy avec George Sanders
1944Tendre symphonie ( music for millions ) de Henry Koster avec Jimmy Durante
1946Les chouans – de Henri Calef avec Jean Marais
1948Le secret de Monte-Cristo – de Albert Valentin avec Pierre Brasseur
1950La cage d’or ( cage of gold ) de Basil Dearden avec David Farrar
Et moi j’te dis qu’elle t’as fait de l’œil – de Maurice Gleize avec Jean Parédès
1951Paris chante toujours ! – de Pierre Montazel avec André Dassary
Fortuné de Marseille – de Henri Lepage & Pierre Méré avec Pierre Louis
1952Dupont Barbès / Malou de Montmartre – de Henri Lepage avec Henri Vilbert
L’étrange amazone – de Jean Vallée avec Gérard Landry
Légère et court-vêtue – de Jean Laviron avec Louis de Funès
1953Rires de Paris – de Henri Lepage avec André Claveau
L’aventurière du Tchad – de Willy Rozier avec Jean Danet
Mandat d’amener – de Pierre Louis avec Pierre Larquey
Si Versailles m’était conté – de Sacha Guitry avec Claudette Colbert
1954Quai des blondes – de Paul Cadéac avec Robert Hossein
Cadet-Rousselle – de André Hunebelle avec Bourvil
Napoléon – de Sacha Guitry avec Orson Welles
Le moulin des amours ( la pícara molinera ) de León Klimovsky avec Francisco Rabal
1956Le pays, d’où je viens – de Marcel Carné avec Gilbert Bécaud
1957Une parisienne – de Michel Boisrond avec Henri Vidal
La vie à deux – de Clément Duhour avec Fernandel
1959Le chemin des écoliers – de Michel Boisrond avec Lino Ventura
Vous n’avez rien à déclarer ? – de Clément Duhour avec Darry Cowl
19638 ½ / Huit et demi ( otto e mezzo ) de Federico Fellini avec Marcello Mastroianni
1964Angélique, marquise des anges / Angélique – de Bernard Borderie avec Michèle Mercier
La vuelta – de José Luis Madrid avec Antonio Vico
Duel à Rio Bravo ( sfida a Rio Bravo / dasafío en Río Bravo / duel at Rio Bravo / gunmen of Rio Bravo / Jennie Lees ha una nuova pistola ) de Tulio Demicheli avec Guy Madison
Fiche créée le 18 février 2009 | Modifiée le 30 mai 2016 | Cette fiche a été vue 6314 fois
PREVIOUSJean-Pierre Léaud || Madeleine Lebeau || Ivan LebedeffNEXT