CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Paula Raymond
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Mado Maurin



Date et Lieu de naissance : 24 septembre 1915 (Paris France)
Date et Lieu de décès : 8 décembre 2013 (Paris, France)
Nom Réel : Madeleine Jeanne Louise Maurin

ACTRICE

Née le 24 septembre 1915 à Paris, Mado Maurin est la fille de fantaisistes du début du XXème siècle. Encouragée par ses parents, elle entre au Conservatoire de musique de Paris en tant que pianiste. Rapidement, elle s’oriente vers l’opérette. Elle fait ainsi ses débuts dans «Le pays du sourire» (1933) avec Willy Thunis sur la scène de la Gaîté Lyrique. Dans l’entre deux-guerres, Mado Maurin enchaîne une centaine d’opérettes et d’opéras comiques à Paris et à la travers la France. Elle rencontre le baryton Pierre-Marie Bourdeux et donne naissance à deux enfants Jean-Pierre en 1941 et Jean-Yves en 1944. Alors qu’elle pensait avoir perdu sa voix, elle remonte sur scène pour «Le comte du Luxembourg» (1946) dont le chef d’orchestre est Michel Têtard. Celui-ci devient son amant et père de son troisième enfant Patrick Dewaere, l’acteur ne connaissant la véritable identité de son père qu’à l’âge de 17 ans. Mado Maurin refait sa vie avec Georges Collignon, la famille s’agrandit de trois autres enfants Dominique en 1949, Jean-François en 1957 et Marie-Véronique en 1960.

Dans l’immédiate après-guerre, les enfants de Mado Maurin constituent une sorte de troupe familiale baptisée par le métier «Les petits Maurin». Tous ces enfants adoptent le même patronyme artistique ce qui facilite leur placement dans de nombreux films ou téléfilms, de pièces de théâtre ou de dramatiques à la radio. Ainsi, Patrick Dewaere fait ses débuts à trois ans sur les planches du Théâtre de Chaillot dans «Primerose» aux côtés de sa mère. Mado Maurin poursuit sa carrière sur les planches dans «Sud» (1955) de Julien Green au Théâtre des Célestins à Lyon ou au sein de la Compagnie Le Chantier-Théâtre de François Joxe au Théâtre de la Plaine à Paris dès 1972.

À la soixantaine venue, Mado Maurin débute au cinéma dans la comédie «Je sais rien, mais je dirai tout» (1973) de et avec Pierre Richard. Elle est associée à la distribution de deux films dont son fils Patrick Dewaere est tête d’affiche «Un mauvais fils» de Claude Sautet et «Plein sud» (1980) de Luc Béraud. Elle interprète la mère de Jean-Louis Trintignant dans «Viva la vie» (1983) de Claude Lelouch ou la mère de Mylène Demongeot dans «Les toits de Paris» (2006). Pour la télévision, elle enchaîne une trentaine de téléfilms mais sa composition la plus remarquée est celle de la mère de Jean-Marc Thibault dans la sitcom «Maguy» (1985 à 1992) avec Rosy Varte dans le rôle-titre. Mado Maurin a le malheur de perdre trois de ses enfants: Patrick Dewaere en 1982, Jean-Pierre Maurin en 1996 et Yves-Marie Maurin en 2009. À l’écorché vif qu’était Patrick Dewaere, elle consacrera trois ouvrages.

À la fin de sa carrière, Mado Maurin joue dans des pièces de boulevard qui rencontrent de gros succès à Paris et en province. Dans le cadre des tournées Herbert-Karzenty, elle est la partenaire de Michel Roux dans «Le canard à l’orange» (1993). Pendant plusieurs saisons, elle associée au triomphe de «Si je peux me permettre!» (1996 à 2000) de Robert Lamoureux ou «Sexe, magouilles et culture générale» (2001 à 2004) de Laurent Baffie. Pour sa dernière pièce, elle intègre la distribution de «Un point c’est tout!» (2008) de Laurent Baffie avec Patrick Préjean et Nicole Calfan. Ses petits enfants la comédienne Lola Dewaere et l’acteur de doublage Emmanuel Karsen poursuivent la tradition familiale. Mado Maurin décède le 8 décembre 2013, à l’âge de 98 ans.

© Olivier SINQSOUS

copyright
1973Je sais rien mais je dirai tout – de Pierre Richard avec Bernard Blier
1975Je suis Pierre Rivière – de Christine Lipinska avec Jacques Spiesser
1978Le coup de sirocco – de Alexandre Arcady avec Roger Hanin
Un si joli village – de Etienne Périer avec Jean Carmet
1979La femme flic – de Yves Boisset avec Miou-Miou
L’amour mensonge – de Uziel Pérès avec Mathieu Ortlieb
1980Un mauvais fils – de Claude Sautet avec Patrick Dewaere
Plein sud – de Luc Béraud avec Jeanne Moreau
CM L’histoire du cahier anonyme – de Olivier Douyère avec Albert Delpy
1981Les misérables – de Robert Hossein avec Lino Ventura
1982Sandy / On craque... Sandy / On craque – de Michel Nerval avec Michel Galabru
Légitime violence – de Serge Leroy avec Claude Brasseur
Si elle dit oui… je ne dis pas non ! – de Claude Vital avec Pierre Mondy
Tout le monde peut se tromper – de Jean Couturier avec Francis Perrin
Rebelote – de Jacques Richard avec Jean-Pierre Léaud
1983Le joli cœur – de Francis Perrin avec Cyrielle Claire
Viva la vie ! – de Claude Lelouch avec Michel Piccoli
La garce – de Christine Pascal avec Richard Berry
1984Train d’enfer – de Roger Hanin avec Gérard Klein
CM Homicide by night – de Gérard Krawczyk avec Paul Crauchet
CM L’exécutée – de Annik Morice avec Coralie Seyrig
1986Les mois d’avril sont meurtriers – de Laurent Heynemann avec Jean-Pierre Marielle
CM Made in Belgique – de Antoine Desrosières avec Jean Bouise
1987Le crime d’Antoine – de Marc Rivière avec Jacques Weber
1988Les cigognes n’en font qu’à leur tête – de Didier Kaminka avec Claude Rich
CM Les harengs terribles – de Laurent Heynemann avec Pierre Maguelon
1989 CM Ulhoz – de Guy Jacques avec Damien Jacques
1990La montre, la croix et la manière ( the favour, the watch and the very big fish ) de Ben Levin avec Jeff Goldblum
1991 CM Hier peut-être – de Brigitte Cocas avec Corinne Dacla
CM Le silence de l’été – de Véronique Aubouy avec Amira Casar
CM Bill’s party – de Simon Creswell avec Christian Barbier
1992Le cahier volé – de Christine Lipinska avec Benoît Magimel
CM Goutte à goutte – de Eric Garnier avec Denis Charvet
1994La poudre aux yeux – de Maurice Dugowson avec Robin Renucci
2002Les clefs de bagnole – de Laurent Baffie avec Daniel Russo
2004Sauf le respect que je vous dois – de Fabienne Godet avec Olivier Gourmet
2006Sous les toits de Paris / Les toits de Paris – de Hiner Saleem avec Michel Piccoli
2010R.I.F. [Recherches dans l’Intérêt des Familles] – de Franck Mancuso avec Yvan Attal
Fiche créée le 19 avril 2009 | Modifiée le 11 décembre 2013 | Cette fiche a été vue 6319 fois
PREVIOUSNicole Maurey || Mado Maurin || Yves-Marie MaurinNEXT