CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Germaine Kerjean
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Manuel Pradal



Date et Lieu de naissance : 22 mars 1964 (Aubenas, France)
Date et Lieu de décès : 13 mai 2017 (Paris, France)
Nom Réel : Manuel Pradal

REALISATEUR
Image
1997 Marie Baie des Anges – de Manuel Pradal avec Vahina Giocante, Frédéric Malgras & Nicolas Welbers
Image
2006 Un crime (a crime) de Manuel Pradal avec Emmanuelle Béart , Harvey Keitel & Norman Reedus
Image
2009 La blonde aux seins nus – de Manuel Pradal avec Vahina Giocante, Steve Le Roy & Nicolas Duvauchelle
Image
2014 Benoît Brisefer: Les taxis rouges – de Manuel Pradal avec Jean Reno, Gérard Jugnot & Thierry Lhermitte

Né le 22 mars 1964 à Aubenas, Manuel Pradal fait des études littéraires et scientifiques. Il étudie le cinéma en suivant les cours de la Fondation Européenne pour les Métiers de l’Image et du Son (FEMIS). Il fait partie de la première Promotion de la section réalisation, composée notamment par Solveig Anspach, Christine Carrière, Emilie Deleuze, Arnaud des Pallières, Sophie Fillières ou Noémie Lvovsky. Son film de fin d’études «Canti» (1990) évoque la rencontre dramatique d’un adolescent renfermé avec une bande de voyous sur les plages d’une ville côtière.

Manuel Pradal effectue un séjour à la Villa Médicis à Rome au sein de l’Académie de France où il développe ses projets artistiques. Ainsi, il réalise un documentaire sur les réfugiés gitans bosniaques. En 1997, il passe à la réalisation de son premier long-métrage «Marie Baie des Anges» où Vahina Giocante tombe amoureuse d’un jeune délinquant qui l’entraîne dans un hold-up qui causera sa mort. En dépit de ses défauts, ce film présenté au Festival du film de Toronto au Canada est remarqué par les critiques mais n’obtient qu’un faible écho auprès du public, avec à peine 5 000 entrées à Paris, à sa sortie en 1998.

En 2002, Manuel Pradal met en scène «Ginostra» qui se déroule en Sicile face à un volcan émergé l’Île de Ginostra. Harvey Keitel incarne un agent du FBI qui enquête sur la mort de la quasi-totalité d’une famille assassinée par la Mafia. Andie MacDowell compose son épouse tandis que Harry Dean Stanton et Asia Argento complètent la distribution de cette production franco-italo-américaine. Il retrouve Harvey Keitel pour «Un crime» (2005) dont l’histoire est écrite avec l’auteur de polars Tonino Benacquista. Dans ce film policier, Emmanuelle Béart offre à un homme détruit par le meurtre de sa femme un coupable idéal en la personne de Harvey Keitel qui interprète un chauffeur de taxis aux airs louches. Après ces productions à gros budget, il renoue avec un cinéma exigeant. Dans le drame «La blonde aux seins nus» (2008) dont le titre s’inspire d’un tableau de Manet exposé au Musée d’Orsay, il scelle la rencontre de Nicolas Duvauchelle en malfaiteur à la petite semaine et de Vahina Giocante en gardienne de musée.

Cinéaste militant, Manuel Pradal met en scène «Tom le cancre» (2012). Tourné avec des bénévoles, il ne bénéficie pas du circuit traditionnel pour sa distribution. Il effectue une tournée dans des communes sans cinéma pour présenter son film afin de démontrer que «le cinéma amateur peut redonner de l’espace à un Septième Art de plus en plus étouffé par son hyper-marchandisation». «Tom le cancre» suit un groupe d’enfants livrés à eux-mêmes lors d’une sortie en forêt en Ariège après l’évanouissement de leur institutrice. Ils rencontrent Tom poursuivis par un homme-loup incarné par Sacha Bourdo. Paradoxalement, il réalise «Benoît Brisefer: Les taxis rouges» (2013), une adaptation de la bande dessinée éponyme de Peyo. Mais cette comédie familiale distribuée par Walt Disney avec un casting conséquent composé de Gérard Jugnot, Jean Reno et Thierry Lhermitte s’avère un terrible échec. Même s’il renie pas ce film, il confie «qu’entre deux films où l’on gagne sa vie, je ne renonce pas à faire des films où la vie vous gagne». En 2016, il signe un court-métrage de 30 minutes «La petite inconnue» qui se veut un conte moral au temps des Croisades. Tourné avec une économie de moyens, le réalisateur met en scène son épouse et ses enfants. Manuel Pradal décède le 13 mai 2017 à Paris des suites d’une longue maladie.

© Olivier SINQSOUS

copyright
1990Canti – de Manuel Pradal avec Agnès Jaoui
    + adaptation, dialogues & scénario
1997Marie Baie des Anges – de Manuel Pradal avec Vahina Giocante
    + scénario
2001Ginostra – de Manuel Pradal avec Harvey Keitel
    + scénario
2006Un crime ( a crime ) de Manuel Pradal avec Emmanuelle Béart
    + scénario
2009La blonde aux seins nus – de Manuel Pradal avec Nicolas Duvauchelle
    + scénario
2012Tom le cancre – de Manuel Pradal avec Sacha Bourdo
    + scénario
2014Benoît Brisefer : Les taxis rouges – de Manuel Pradal avec Jean Reno
    + adaptation, dialogues & scénario
2016 CM La petite inconnue – de Manuel Pradal avec Charlotte Pradal
    + scénario & production
Fiche créée le 13 mai 2017 | Modifiée le 25 mai 2017 | Cette fiche a été vue 285 fois
PREVIOUSBruno Pradal || Manuel Pradal || Perrette PradierNEXT