CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Marianne Hoppe
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Marc Allégret



Date et Lieu de naissance : 22 décembre 1900 (Bâle, Suisse)
Date et Lieu de décès : 3 novembre 1973 (Paris, France)
Nom Réel : Marc Henri Noël Allégret

REALISATEUR
Image
1933 Le lac aux dames – de Marc Allégret avec Michel Simon, Simone Simon & Jean-Pierre Aumont
Image
1937 Gribouille – de Marc Allégret avec Raimu, Michèle Morgan, Julien Carette & Jacques Grétillat
Image
1953 Julietta – de Marc Allégret avec Jean Marais, Dany Robin, Denise Grey & Jeanne Moreau
Image
1958 Sois belle et tais-toi – de Marc Allégret & Henri Verneuil avec Mylène Demongeot & Henri Vidal

Marc Allégret naît le 22 décembre 1900, à Bâle en Suisse où ses parents résident alors, entre deux missions d’évangélisation du père, Élie Allégret, pasteur de l’Église réformée. Devenu adulte, Marc se retrouve secrétaire, et bien plus encore, de André Gide, de plus de trente ans son aîné, un ami de longue date de la famille Allégret.

C’est à l’occasion du voyage de Gide en Afrique que Marc Allégret, d’abord photographe, tourne le documentaire « Voyage au Congo» (1927). Deux ans plus, le cinéaste débutant filme sa première fiction «Papoul ou l’Agadadza» avec Colette Darfeuil. En 1930 il participe à la réalisation des «Amours de minuit», production franco-allemande principalement dirigée par Augusto Genina et Carl Froelich. Sur le plateau, Yves Allégret, le frère cadet, profite des leçons! En 1931, Marc réalise en solo des courts métrages humoristiques avec Julien Carette et adapte une opérette sans prétention «Mam’zelle Nitouche» avec Raimu. En 1932, Marc Allégret retrouve l’acteur toulonnais dans «La petite chocolatière» mais surtout dans «Fanny», deuxième titre de la trilogie de Marcel Pagnol, avec bien sûr Orane Demazis. Il poursuit avec des œuvres très diversifiées et, en 1933 et 1934, il promène sa caméra du très romanesque «Lac aux dames» avec Jean-Pierre Aumont, au vaudeville de «L’hôtel du libre échange» en passant pas le classique de la littérature enfantine «Sans famille» avec Robert Lynen dans le rôle de Rémi, et par le très amusant «Zouzou» avec Josephine Baker et Jean Gabin. Il filme les grands noms de l’époque: Pierre Fresnay, Michèle Morgan, Charles Boyer ou encore Gaby Morlay et André Luguet dans «Les Amants terribles» (1936), sans oublier Louis Jouvet et ses débutants d’«Entrée des artistes» (1938) avec notamment Odette Joyeux. La déclaration de guerre, en 1939, l’empêche de finir «Le corsaire» avec Charles Boyer et Michèle Alfa. Il interrompt aussi «Parade en sept nuits» qu’il terminera en zone libre. Pendant cette période il tourne encore six films dont «Félicie Nanteuil» (1942) avec Micheline Presle et Claude Dauphin qui, bien malgré lui, provoquera l’interdiction du film en ralliant les Forces de la France Libre.

Après la guerre Marc Allégret connaît une période britannique: «Jusqu’à ce que mort s’en suive» (1947) avec Stewart Granger. Il tourne aussi «L’amant de Lady Chatterley» (1955), avec Danielle Darrieux, mais son adaptation très pudibonde déçoit les amateurs! Il travaille en Italie: «L’éternel féminin» (1953) avec Hedy Lamarr et Milly Vitale. Toujours fidèle aux comédies, il dirige Brigitte Bardot dans «Futures vedettes» et «En effeuillant la marguerite» (1956) avec Roger Vadim comme scénariste; et il n’arrive pas à faire un assassin de Bourvil dans «Un drôle de dimanche» (1958). Il travaille aussi avec Jean-Paul Belmondo et Alain Delon mais la «nouvelle vague» ne lui est pas favorable. Il tourne un dernier long métrage en 1970, «Le bal du comte d’Orgel», avec Jean-Claude Brialy, d’après l’oeuvre controversée de Raymond Radiguet, avant de disparaître le 3 novembre 1973, à Paris.

Parce que la famille Allégret se conjugue au pluriel dans le monde du cinéma, Marc l’aîné est trop souvent confondu avec Yves. Regrettable erreur, tant leurs œuvres sont différentes. Aussi pour les différencier, osons un parallèle, en les surnommant, comme dans une célèbre dynastie de peintres, Allégret de velours pour le charmant Marc et Allégret d’enfer pour celui de Dédé.

© Caroline HANOTTE

copyright
1927 DO Voyage au Congo – de Marc Allégret avec André Gide
CM En tripolitaine – de Marc Allégret
1928 CM L’île de Djerba – de Marc Allégret
CM Les Chemins de Fer Belges – de Marc Allégret
1929 CM Papoul ou l’Agadadza – de Marc Allégret avec Colette Darfeuil
1930 CM J’ai quelque chose à vous dire – de Marc Allégret avec Fernandel
CM La meilleure bobonne – de Marc Allégret & Claude Heymann avec Madeleine Guitty
Les amours de minuit / Les amants de minuit – de Marc Allégret & Augusto Genina avec Pierre Batcheff
Le blanc et le noir – de Robert Florey avec André Alerme
    Seulement directeur artistique
1931Mam’zelle Nitouche – de Marc Allégret avec Raimu
CM Attaque nocturne – de Marc Allégret avec Julien Carette
CM Le collier – de Marc Allégret avec Julien Carette
CM Isolons-nous Gustave – de Marc Allégret
CM Les quatre jambes – de Marc Allégret avec Julien Carette
1932La petite chocolatière – de Marc Allégret avec Simone Simon
    + scénario
Fanny – de Marc Allégret avec Orane Demazis
1933Le lac aux dames – de Marc Allégret avec Michel Simon
    + scénario
L’hôtel du libre échange – de Marc Allégret avec Fernandel
    + scénario
1934Sans famille – de Marc Allégret avec Dorville
Zouzou – de Marc Allégret avec Josephine Baker
1935Les beaux jours – de Marc Allégret avec Jean-Pierre Aumont
1936Sous les yeux d’Occident / Razumov – de Marc Allégret avec Pierre Renoir
Aventure à Paris – de Marc Allégret avec Arletty
Les amants terribles – de Marc Allégret avec Marie Glory
1937Gribouille – de Marc Allégret avec Michèle Morgan
La dame de Malacca – de Marc Allégret avec Jean Debucourt
Un autre monde ( andere welt / die dame von Malakka ) de Marc Allégret & Alfred Stöger avec Karl Ludwig Diehl
    Version allemande de « La dame de Malacca »
Orage / Le venin – de Marc Allégret avec Charles Boyer
1938Entrée des artistes – de Marc Allégret avec Odette Joyeux
1939Le corsaire – de Marc Allégret avec Louis Jourdan
    Inachevé
1940Parade en sept nuits – de Marc Allégret avec Jules Berry
    + scénario
1941L’Arlésienne – de Marc Allégret avec Gaby Morlay
Les deux timides – de Yves Allégret avec Pierre Brasseur
    Seulement réalisation de quelques scènes – Non crédité
1942La belle aventure – de Marc Allégret avec Micheline Presle
Félicie Nanteuil – de Marc Allégret avec Claude Dauphin
1943Les petites du Quai aux Feurs – de Marc Allégret avec André Lefaur
1944Lunegarde – de Marc Allégret avec Lise Delamare
1946Pétrus – de Marc Allégret avec Marcel Dalio
    + scénario
CM Un drame au cirque – de Marc Allégret avec Janine Darcey
1947Jusqu’à ce que mort s’en suive ( blanche fury ) de Marc Allégret avec Stewart Granger
1950Maria Chapdelaine – de Marc Allégret avec Kieron Moore
    + scénario
Blackmailed / Mrs. Christopher – de Marc Allégret avec Dirk Borgade
1951La demoiselle et son revenant – de Marc Allégret avec Robert Dhéry
DO Avec André Gide – de Marc Allégret avec André Gide
Julietta – de Marc Allégret avec Jeanne Moreau
1952 DO Occultisme et magie – de Marc Allégret
DO Jean Coton – de Marc Allégret
    Inachevé
1953L’éternel féminin ( eterna femina / l’amante di Paride ) de Marc Allégret & Edgar G. Ulmer avec Hedy Lamarr
    + scénario
Julietta – de Marc Allégret avec Jeanne Moreau
1955L’amant de Lady Chatterley – de Marc Allégret avec Leo Genn
    + scénario
Futures vedettes – de Marc Allégret avec Brigitte Bardot
    + scénario
1956En effeuillant la marguerite – de Marc Allégret avec Daniel Gélin
    + scénario
1957L’amour est un jeu / Ma femme, mon gosse et moi – de Marc Allégret avec Robert Lamoureux
1958Sois belle et tais-toi – de Marc Allégret & Henri Verneuil avec Alain Delon
    + scénario
Un drôle de dimanche – de Marc Allégret avec Jean-Paul Belmondo
1959Les affreux – de Marc Allégret avec Pierre Fresnay
    + scénario
1960Et mourir de plaisir – de Roger Vadim avec Elsa Martinelli
    Seulement interprétation
1961Les parisiennes – de Marc Allégret, Claude Barma, Michel Boisrond & Jacques Poitrenaud avec Johnny Hallyday
    + scénario – Segment « Sophie »
Les démons de minuit – de Marc Allégret & Charles Gérard avec Pascale Petit
1963L’abominable homme des douanes – de Marc Allégret avec Darry Cowl
1964 CM Pour le plaisir – de Marc Allégret
1965 CM Portrait-souvenir d’André Gide – de Marc Allégret
1966 CM Bibliothèque d’enfant – de Marc Allégret
1967 CM Exposition 1900 – de Marc Allégret
1967 CM Lumière – de Marc Allégret
1968 CM Lumière II – de Marc Allégret
CM Début de siècle – de Marc Allégret
CM La Grande-Bretagne et les Etats-Unis de 1896 à 1900 – de Marc Allégret
CM Jeunesse de France – de Marc Allégret
1969 CM L’Europe continentale avant 1900 – de Marc Allégret
CM L’Europe méridionale au temps de rois – de Marc Allégret
1970Le bal du comte d’Orgel – de Marc Allégret avec Jean-Claude Brialy
Fiche créée le 19 janvier 2007 | Modifiée le 19 février 2016 | Cette fiche a été vue 9030 fois
PREVIOUSLouise Allbritton || Marc Allégret || Yves AllégretNEXT