CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Jeanne Brindeau
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Marc Porel



Date et Lieu de naissance : 3 janvier 1949 (Lausanne, Suisse)
Date et Lieu de décès : 15 août 1983 (Casablanca, Maroc)
Nom Réel : Marc Michel Marrier de Lagatinerie

ACTEUR

Né le 3 janvier 1949 à Lausanne, Marc Porel de son vrai nom Marc Marrier de Lagatinerie est le fils du comédien Gérard Landry (1912-1999) et de la comédienne Jacqueline Porel, elle-même petite fille de Réjane. De l’union de sa mère avec François Périer, il a deux demi-frères le photographe Jean-Marie Périer dont le vrai père est Henri Salvador, l’assistant-réalisateur Jean-Pierre Périer (1943-1966) et ainsi qu’une demi-sœur la journaliste Anne-Marie Périer.

Cette famille issue du monde du spectacle ne devait que le prédestiner au métier de comédien: Marc Porel débute avec un petit rôle dans «Un homme de trop» (1966) de Costa-Gavras. Il enchaîne avec un second rôle dans «Le clan des siciliens» (1969) de Henri Verneuil avec Jean Gabin, Alain Delon et Lino Ventura, Jean Gabin qu’il retrouve dans «La horse» (1969) de Pierre Granier-Deferre. Il obtient un rôle de premier plan dans le film policier «Les aveux les plus doux» (1970) de Edouard Molinaro et partage l’affiche avec Claudine Auger du drame «Un peu de soleil dans l’eau froide» (1971) de Jacques Deray. Cependant, ces deux rôles ne permettent pas à ce jeune premier de poursuivre une carrière intéressante en France, il accepte donc les propositions de tournage en l’Italie.

Certes, Marc Porel tourne à deux reprises sous la direction de Luchino Visconti dans «Le crépuscule des Dieux» (1972) en valet et amant de Helmut Berger et «L’innocente» (1976) et retrouve Alain Delon pour «Les grands fusils» (1973) de Duccio Tessari mais le reste de sa filmographie est affligeante. On le retrouve en partenaire de Ursula Andress dans «Les aventures d’une air-hôtesse / Ursula l’anti-gang» (1974) de Fernando Di Leo ou de Bud Spencer dans «La grande bagarre» (1975) de Pasquale Festa Campanile. De plus, il se spécialise dans le giallo, genre particulier du cinéma italien qui mêle policier, fantastique, terreur et érotisme. C’est sur un de ces films «Occhi / La sorella di Ursula» (1978) qu’il rencontre Barbara Magnolfi qui sera son épouse. Il obtient également des premiers rôles dans des films peu mémorables comme «Caresses bourgeoises» (1977) de Eriprando Visconti avec Claude Jade ou «Porci con la P.38» (1978) de Gianfranco Pagani avec Raymond Pellegrin.

En 1980, Marc Porel fait partie de la distribution de la production française «Je vais craquer !!!» de François Leterrier qui consacre Christian Clavier. Au début des années quatre-vingts, en Italie, il apparaît dans «Le marquis s’amuse» (1981) de Mario Monicelli avec Alberto Sordi et dans la production franco-italienne «La désobéissance» de Aldo Lado avec Stefania Sandrelli. L’acteur tourne ses derniers rôles dans l’adaptation télévisée de «La chartreuse de Parme» (1981) réalisée par Mauro Bolognini avec Marthe Keller et Marie-José Nat et dans le giallo intitulé «Delitto carnale» (1982) de Cesare Canevari, resté inédit en France.

Marc Porel meurt le 15 août 1983 à Casablanca au Maroc officiellement d’une méningite provoquée par une overdose de drogue. Il est enterré au Cimetière de Passy aux cotés de sa fille Bérengère de Lagatinerie (1968-1991) qui tourna un film «Trocadéro bleu citron» (1978) de Michael Schock, repose dans cette tombe son aïeule Réjane mais également François Périer.

© Olivier SINQSOUS

copyright
1966Un homme de trop – de Costa-Gavras avec Michel Piccoli
1967Des garçons et des filles – de Etienne Périer avec Roger Van Hool
1968La promesse / L’échelle blanche ( secret world ) de Paul Feyder & Robert Freeman avec Jacqueline Bisset
Une fille nommée Amour – de Sergio Gobbi avec Marie-France Boyer
1969Le clan des siciliens – de Henri Verneuil avec Lino Ventura
Le dernier saut – de Edouard Luntz avec Michel Bouquet
La horse – de Pierre Granier-Deferre avec Jean Gabin
1970Tumuc humac – de Jean-Marie Périer avec François Périer
La route de Salina / Sur la route de Salina ( road to Salina / quando il sole scotta ) de Georges Lautner avec Rita Hayworth
1971Les aveux les plus doux – de Edouard Molinaro avec Philippe Noiret
Un peu de soleil dans l’eau froide – de Jacques Deray avec Claudine Auger
1972La longue nuit de l’exorcisme ( non si sevizia un paperino / don’t tortue a duckling / don’t torture the duckling ) de Lucio Fulci avec Irene Papas
Le crépuscule des dieux ( Ludwig ) de Luchino Visconti avec Helmut Berger
Un officier de police sans importance – de Jean Larriaga avec Robert Hossein
    + dialogues & scénario
1973Les grands fusils ( Tony Arzenta e big guns ) de Duccio Tessari avec Alain Delon
Virilità – de Paolo Cavara avec Agostina Belli
Schegge di vetro su una lastra di ghiaccio – de Romano Scavolini avec Barbara Bouchet
Uomini si nasce poliziotti si muore – de Ruggero Deodato avec Renato Salvatori
1974Mon cher neveu ( nipoti miei diletti ) de Franco Rossetti avec Adrianna Asti
Les aventures d’une air-hôtesse / Ursula l’anti-gang ( colpo di canna ) de Fernando Di Leo avec Ursula Andress
Die ameisen kommen / Gauner, gangster und ganoven – de Jochen Richter avec Ferdy Mayne
Quand la ville s’éveille / Le gang des fourgons blindés – de Pierre Grasset avec Louis Velle
1975La grande bagarre ( il soldato di ventura ) de Pasquale Festa Campanile avec Bud Spencer
L’innocent ( l’innocente ) de Luchino Visconti avec Giancarlo Giannini
1976L’emmurée vivante ( sette note in nero ) de Lucio Fulci avec Jennifer O’Neill
1977Difficile morire – de Umberto Silva avec Mario Adorf
Milano… difendersi o morire / Blazing flowers – de Gianni Antonio Martucci avec George Hilton
Caresses bourgeoises / Au bonheur des autres / Une spirale de brume ( una spirale di nebbia ) de Eriprando Visconti avec Claude Jade
1978Occhi / La sorella di Ursula – de Enzo Milioni avec Barbara Magnolfi
Porci con la P.38 – de Gianfranco Pagani avec Gabriele Ferzetti
1979La pagella – de Nini Grassia avec Mario Trevi
L’albero della maldicenza – de Giacinto Bonacquisti avec Franco Citti
1980Je vais craquer !!! – de François Leterrier avec Nathalie Baye
Habibi, amor mío – de Luis García Valdivieso avec Lilli Carati
1981Le marquis s’amuse ( il marchese del grillo ) de Mario Monicelli avec Alberto Sordi
La désobéissance ( la disubbidienza ) de Aldo Lado avec Marie-José Nat
1982Delitto carnale – de Cesare Canevari avec Sonia Otero
Fiche créée le 7 janvier 2010 | Modifiée le 22 juin 2015 | Cette fiche a été vue 21072 fois
PREVIOUSJacqueline Porel || Marc Porel || Henny PortenNEXT