CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de André Hugon
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Marc de Jonge



Date et Lieu de naissance : 16 février 1949 (Nancy, France)
Date et Lieu de décès : 10 mars 1996 (Paris, France)
Nom Réel : Marc Louis Maxime de Jonge

ACTEUR

Marc Louis Maxime de Jonge naît à Nancy, le 16 février 1949. Fils d’un juriste, il mène de bonnes études de droit pour faire plaisir à son père, avant de préférer les cours du conservatoire d’art dramatique de sa ville natale. Par la suite, gagnant la capitale, on le voit aux Folies-Bergères, puis au théâtre dans «Les fruits d’or» de Nathalie Sarraute. Marc de Jonge débute au cinéma dans «L’aigle et la colombe» (1976) de Claude Bernard-Aubert. Dès lors, on le voit régulièrement sur les écrans dans des rôles secondaires, sa silhouette hantant le cinéma français des années quatre-vingt.

Son physique impulsif et son regard glacial le prédestinent à interpréter des personnages louches et subversifs. Il apparaît dans «Le cimetière des voitures» (1981), curieux film de Fernando Arrabal adapté d’une de ses pièces, puis dans le nanar «Mon curé chez les nudistes» (1982) avec Paul Préboist, où il incarne un coiffeur homosexuel. En 1983, on le voit en loubard violent dans «Ronde de nuit» de Jean-Claude Missiaen, qui réunit Gérard Lanvin et Eddy Mitchell, puis en sbire de Bernard-Pierre Donnadieu dans «Rue Barbare» de Gilles Béhat, adapté de David Goodis, avec un Bernard Giraudeau inoubliable. Par la suite, Marc de Jonge, dirigé par Pierre Jolivet, Robert Enrico et Philippe Labro, se révèle un second rôle fort efficace, porteur d’une certaine atmosphère. Au théâtre, il n’est pas moins convaincant dans «Il pleut sur le bitume» d’après James Hadley Chase, sous la direction de Stéphan Meldegg.

Marc de Jonge connaît ensuite une petite popularité en interprétant une fameuse publicité humoristique consacrée aux bienfaits du fromage Boursin, ce qui lui vaudra d’ailleurs un prix. C’est à cette époque que la carrière de l’acteur prend une nouvelle tournure: demandé par Hollywood, Steven Spielberg lui offre un petit rôle dans «L’empire du soleil» (1987), superproduction adaptée du roman de J. G. Ballard, avec Christian Bale et John Malkovich. La même année, Sylvester Stallone décide de lui donner sa chance dans un emploi plus conséquent, et lui réserve le rôle du colonel soviétique Zaysen dans «Rambo III». Interprétant le méchant du film, le comédien français, toujours à l’aise dans les rôles de salauds, se montre digne des espoirs que Stallone avait mis en lui et tire son épingle du jeu, mais le film n’aura pas le succès attendu. La carrière hollywoodienne de Marc de Jonge s’achève sur «Sans espoir de retour» (1988) de Samuel Fuller, où il interprète un petit caïd.

De retour en France, il joue Antoine Joseph Santerre dans «La Révolution Française» (1988), avant d’apparaître dans une série de comédies populaires à succès. Ainsi, il est un consul autrichien dans «Opération corned-beef» (1990), un présentateur de journal télévisé dans «La vengeance d’une blonde» (1993), le patron sportif de Alain Chabat dans «La cité de la peur» (1994) et un homme d’affaires peu amène dans «Un indien dans la ville» (1994). Jean Delannoy lui confie ensuite le rôle du roi Hérode dans «Marie de Nazareth» (1994). Visage récurrent de la télévision, on le voit dans bon nombre de téléfilms, dont «L’affaire Dreyfus» de Yves Boisset. Hélas, la vie de Marc de Jonge ne va pas tarder à être brisée nette à cause d’un accident stupide et regrettable. Un soir, alors qu’il a oublié les clés de son domicile, l’acteur décide d’escalader son immeuble pour pouvoir rentrer chez lui, mais, arrivé au deuxième étage, il glisse et est victime d’une chute mortelle, à l’âge de quarante-sept ans. C’était le 10 mars 1996 à Paris.

© Simon BENATTAR-BOURGEAY

copyright
1976L’aigle et la colombe – de Claude Bernard-Aubert avec Hélène Surgère
Guerre civile en France – de Joël Farges, Vincent Nordon & François Barat avec Rosine Cadoret
    Segment « Premier Empire » de Joël Farges
1977Et vive la liberté ! – de Serge Korber avec Georges Géret
1978Je vous ferai aimer la vie – de Serge Korber avec Marie Dubois
Au bout du bout du banc – de Peter Kassovitz avec Jane Birkin
1979La bande du Rex – de Jean-Henri Meunier avec Nathalie Delon
1980La flambeuse – de Rachel Weinberg avec Lea Massari
1981Les Jocondes – de Jean-Daniel Pillault avec Diane Lahumière
Le cimetière des voitures – de Fernando Arrabal avec Fanny Bastien
1982Mon curé chez les nudistes – de Robert Thomas avec Katia Tchenko
Rock and torah / Le préféré – de Marc-André Grynbaum avec Charles Denner
1983Rue Barbare – de Gilles Béhat avec Bernard Giraudeau
Ronde de nuit – de Jean-Claude Missiaen avec Gérard Lanvin
Les Brésiliennes du Bois de Boulogne – de Robert Thomas avec Rebecca Potok
1984Rive droite, rive gauche – de Philippe Labro avec Carole Bouquet
1985Flagrant désir – de Claude Faraldo avec Marisa Berenson
Le complexe du kangourou – de Pierre Jolivet avec Clémentine Célarié
1986La femme secrète – de Sébastien Grall avec Philippe Noiret
1987L’empire du soleil ( empire of the sun ) de Steven Spielberg avec John Malkovich
De guerre lasse – de Robert Enrico avec Nathalie Baye
Rambo III – de Peter MacDonald avec Sylvester Stallone
1988La révolution française : Les années lumières – de Robert Enrico avec Jane Seymour
La révolution française : Les années terribles – de Richard T. Heffron avec Klaus Maria Brandauer
Sans espoir de retour ( street of no return ) de Samuel Fuller avec Keith Carradine
Tolérance – de Pierre-Henry Salfati avec Ugo Tognazzi
1989Présumé dangereux – de Georges Lautner avec Robert Mitchum
Génération oxygène – de Georges Trillat avec Corinne Touzet
CM La nuit des toiles – de Alain Fleischer avec Catherine Jourdan
1990Milena – de Véra Belmont avec Valérie Kaprisky
Opération corned-beef – de Jean-Marie Poiré avec Jean Reno
1991Le secret de Sarah Tombelaine – de Daniel Lacambre avec Irène Jacob
1992Obiettivo indiscreto – de Massimo Mazzucco avec Vernon Dobtcheff
1992Pas d’amour sans amour ! – Evelyne Dress avec Patrick Chesnais
1993La vengeance d’une blonde – de Jeannot Szwarc avec Marie-Anne Chazel
L’affaire / La dernière carte ( the case ) de Sergio Gobbi avec F. Murray Abraham
Killer kid ( the kid from Lebanon ) de Gilles de Maistre avec Agathe de La Fontaine
1994La cité de la peur : Une comédie familiale / La cité de la peur – de Alain Berberian avec Chantal Lauby
Un indien dans la ville – de Hervé Palud avec Patrick Timsit
Ainsi soit-elles / Femmes – de Lisa Alessandrin & Patrick Alessandrin avec Marine Delterne
Marie de Nazareth – de Jean Delannoy avec Myriam Mézières
1995Etat des lieux – de Jean-François Richet avec Emmanuelle Bercot
Fiche créée le 9 mai 2011 | Modifiée le 22 août 2015 | Cette fiche a été vue 12640 fois
PREVIOUSOlivia de Havilland || Marc de Jonge || Simon de La BrosseNEXT