CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Dan Dailey
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Marcel Carpentier



Date et Lieu de naissance : 26 juillet 1892 (Paris, France)
Date et Lieu de décès : 5 janvier 1960 (Nice, France)
Nom Réel : Marcel Alfred Carpentier

ACTEUR
Image
1932 Ma femme… homme d’affaires – de Max de Vaucorbeil avec Renée Devillers & Robert Arnoux
Image
1934 Le dernier milliardaire – de René Clair avec Max Dearly, Renée Saint-Cyr & José Noguéro
Image
1939 Le château des quatre obèses – de Yvan Noé avec André Brulé, Sylvia Bataille & Marguerite Moreno
Image
1943 La vie de plaisir – de Albert Valentin avec Albert Préjean, Claude Génia & Yolande Laffon

Sans les ventripotents, les rebondis et autres bedonnants, où serait le pittoresque du cinéma français de la belle époque? Comme André Gabriello, Paul Pauley ou Marcel Vallée, Marcel Carpentier appartenait au clan, celui des bien nourris. La preuve, quand Yvan Noé cherche quatre «obèses» pour habiter son château du même nom (1939), il pense à Marcel Carpentier pour camper l’un d’eux.

Marcel Carpentier naît à Paris le 26 juillet 1892. Il fait un peu de scène, et on le voit au théâtre de Paris dans «Une femme ravie» (1932), de Louis Verneuil et, l’année suivante, dans «Ma sœur de luxe», de André Birabeau, dans une mise en scène de André Lefaur. Voilà déjà une décennie qu’il a débuté au cinéma, et il tourne d’abord une poignée de films muets. Puis Marcel Carpentier se lance dans une carrière fournie, tournant jusqu’à dix films en 1931, sept en 1933. Dans cette abondante filmographie, il y a de tout, quelques pépites, dont «Le dernier milliardaire» (1934) de René Clair, où il incarne un détective dans le royaume de Casinario, dont le riche Banco - Max Dearly - est le dictateur, «La kermesse héroïque» (1935) de Jacques Feyder, où il campe un boulanger ou «La vie de plaisir» (1943) de Albert Valentin, où il rachète le cabaret du même nom. Mais il y a trop, sans doute, de pantalonnades militaires, du genre de «J’arrose mes galons» (1936) de René Pujol ou de «Trois artilleurs à l’opéra» (1938) de André Chotin, trop de «Roi du cirage» (1931) de Pierre Colombier, de «Ma femme... homme d’affaires» (1932), de Max de Vaucorbeil ou de «Maris de ma femme» (1936) de Maurice Cammage.

Tant pis! Marcel Carpentier, avec sa bouille replète et ses airs d’oncle farceur, devient, avec tant d’autres, le familier des spectateurs du samedi soir. Et ses rôles représentent un véritable raccourci de la société française. Il peut tenir le haut du pavé: il règne ainsi, en tant que régent et au nom du jeune roi Michel VIII - Robert Lynen - sur un royaume imaginaire d’Europe centrale dans «Le petit roi» (1933) de Julien Duvivier; à défaut le voilà ministre, et père de Pierre Brasseur, dans «Circulez!» (1931) de Jean de Limur; ou du moins officier général, dans «Katia» (1938) de Maurice Tourneur, où il incarne le général Potapoff; ou encore aristocrate, dans «Ah! Quelle gare!», (1932) de René Guissart. Sa mine opulente lui vaut aussi d’interpréter des notables, comme cet huissier de «Jacques et Jacquotte» (1936), de Robert Péguy, ce professeur du Muséum d’histoire naturelle de «Pension Jonas» (1941), de Pierre Caron, avec Pierre Larquey en clochard qui élit domicile dans le ventre d’une baleine empaillée, ou encore ce médecin de «Cécile est morte» (1943) de Maurice Tourneur.

Mais l’acteur ne dédaigne pas de descendre au bas de l’échelle: le voilà scribe dans le «Golgotha» (1935) de Julien Duvivier ou cuisinier dans «Le mioche» (1936) de Léonide Moguy. Marcel Carpentier, avec son air paterne, décroche souvent des rôles de noceurs ou de papas gâteaux. Mais il lui arrive parfois d’être inquiétant, comme ce trafiquant d’armes de «Café de Paris» (1938) de Yves Mirande et Georges Lacombe. Il est aussi apparu sur le petit écran balbutiant des années 50, notamment dans un téléfilm de Claude Barma, «Bartleby l’écrivain» (1957) avec Louis Seigner et Paul Préboist ou, la même année, dans «Trois pour cent» de Jean Vernier, d’après la pièce de Roger-Ferdinand, avec Lucien Baroux. Marcel Carpentier est décédé à Nice, le 5 janvier 1960.

© Jean-Pascal LHARDY

copyright
1921Le cœur magnifique – de Séverin-Mars & Jean Legrand avec France Dhélia
    Film en 2 parties
    1 : 1ère époque
    2 : 2ème époque
1927Le sous-marin de cristal – de Marcel Vandal avec Caprine
1928L’eau du Nil / La femme la plus riche du monde – de Marcel Vandal avec Jean Murat
Peau de pêche – de Jean Benoît-Lévy & Marie Epstein avec Simone Mareuil
1929 CM L’héritage de Lilette – de Michel du Lac avec Raymond Dandy
1931Une nuit au paradis – de Carl Lamac & Pierre Billon avec Anny Ondra
La chauve-souris – de Carl Lamac & Pierre Billon avec Louise Lagrange
Je serai seule après minuit – de Jacques de Baroncelli avec Pierre Bertin
Marions-nous / Sa nuit de noces – de Louis Mercanton avec Alice Cocéa
Circulez ! – de Jean de Limur avec Pierre Brasseur
Le roi du cirage – de Pierre Colombier avec Simone Vaudry
Un homme en habit – de René Guissart avec Fernand Gravey
Une nuit à l’hôtel – de Leo Mittler avec Marcelle Romée
CM Casimir – de Roger Capellani avec Yvonne Hébert
CM L’indéfrisable – de Jean de Marguenat avec Ketty Gallian
1932Le rosier de madame Husson – de Bernard-Deschamps avec Fernandel
Ma femme… homme d’affaires – de Max de Vaucorbeil avec Renée Devillers
Ah ! Quelle gare ! – de René Guissart avec Armand Dramen
Les amoureux de Colette / Colette et son mari – de André Pellenc avec Colette Darfeuil
Sapho – de Léonce Perret avec Mary Marquet
Les amoureux de Colette / Colette et son mari – de André Pellenc avec André Roanne
CM Plaisirs défendus – de Alberto Cavalcanti avec William Aguet
1933Le mari garçon – de Alberto Cavalcanti avec Jeanne Cheirel
C’était un musicien – de Frederic Zelnik & Maurice Gleize avec Lucien Baroux
Un soir de réveillon – de Karl Anton avec Meg Lemonnier
Le petit roi – de Julien Duvivier avec Robert Lynen
Une fois dans la vie – de Max de Vaucorbeil avec Noël-Noël
CM Une heure de rêve – de Joseph Tzipine avec Rolla France
CM Une petite femme en or – de André Pellenc avec Marfa Dhervilly
1934Le billet de mille – de Marc Didier avec Françoise Rosay
Le dernier milliardaire – de René Clair avec Renée Saint-Cyr
La crise est finie / Finie la crise – de Robert Siodmak avec Danielle Darrieux
Quadrille d’amour – de Richard Eichberg avec Pierre Brasseur
1935Une nuit de noces – de Maurice Kéroul & Georges Monca avec Robert Arnoux
La kermesse héroïque – de Jacques Feyder avec Françoise Rosay
Golgotha / Ecce Homo – de Julien Duvivier avec Edwige Feuillère
CM Le père la Cerise – de Robert Péguy avec Madeleine Guitty
1936L’homme du jour – de Julien Duvivier avec Maurice Chevalier
Jacques et Jacotte / Jacotte – de Robert Péguy avec Germaine Roger
Les maris de ma femme – de Maurice Cammage avec Christiane Delyne
Le mioche – de Léonide Moguy avec Gabrielle Dorziat
J’arrose mes galons – de René Pujol avec Bach
Moutonnet – de René Sti avec Michel Simon
CM Le fantôme – de Pierre Schwab avec Jean Tissier
CM Le cauchemar de monsieur Bérignon – de Raymond Robert & Marcel Paulis avec Pauline Carton
1937Petite peste – de Jean de Limur avec René Lefèvre
1938Trois artilleurs à l’opéra – de André Chotin avec Paul Azaïs
Katia – de Maurice Tourneur avec Danielle Darrieux
Accord final – de Ignacy Rosenkranz avec Käthe von Nagy
Café de Paris – de Yves Mirande avec Véra Korène
1939Grand-père – de Robert Péguy avec Josseline Gaël
Le chasseur de chez Maxim’s – de Maurice Cammage avec Rolla Norman
Le château des quatre obèses – de Yvan Noé avec Marguerite Moreno
1940Le collier de chanvre – de Léon Mathot avec Jacqueline Delubac
1941L’acrobate – de Jean Boyer avec Thérèse Dorny
Pension Jonas – de Pierre Caron avec Fred Pasquali
Ne bougez plus – de Pierre Caron avec Annie France
1943L’escalier sans fin – de Georges Lacombe avec Madeleine Renaud
Cécile est morte – de Maurice Tourneur avec Albert Préjean
La vie de plaisir – de Albert Valentin avec Aimé Clariond
1944Le mystère Saint-Val – de René Le Hénaff avec Pierre Renoir
1945Le père Serge – de Louis Ganier-Raymond avec Mila Parély
Le capitan – de Robert Vernay avec Jean Renoir
    Film en 2 parties
    1 : Flamberge au vent
    2 : Le chevalier du roi
1946Dernier refuge – de Marc Maurette avec Giselle Pascal
Le beau voyage – de Louis Cuny avec Pierre Richard-Willm
Le chanteur inconnu – de André Cayatte avec Tino Rossi
CM Au temps des fiacres / Locomotion 1942 – de Jean-René Legrand avec Gaby Wagner
Fiche créée le 13 décembre 2009 | Modifiée le 6 octobre 2016 | Cette fiche a été vue 4582 fois
PREVIOUSGeorges Carpentier || Marcel Carpentier || David CarradineNEXT