CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Germaine Reuver
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Marcel Herrand



Date et Lieu de naissance : 8 octobre 1897 (Paris, France)
Date et Lieu de décès : 11 juin 1953 (Montfort-L’Amaury, France)
Nom Réel : Marcel Herrand

ACTEUR
Image
1944 Les enfants du paradis – de Marcel Carné avec Arletty, Pierre Brasseur, Pierre Renoir & Jean-Louis Barrault
Image
1946 L’homme traqué – de Robert Bibal avec Louise Carletti, Jean Tissier & Antonin Berval
Image
1948 L’impasse des deux anges – de Maurice Tourneur avec Paul Meurisse, Simone Signoret & Sinoël
Image
1951 La putain respectueuse – de Marcello Pagliero & Charles Brabant avec Barbara Laage, Ivan Desny & Yolande Laffon

Marcel Herrand est né le 8 octobre 1897 à Paris. C’est avant tout un grand homme de théâtre, qui dirige «Le Rideau de Paris» avec Jean Marchat, puis succède, en 1939, au grand Georges Pitoëff à la tête du théâtre des Mathurins. Il est fidèle à la scène durant trente-cinq ans, jouant dans des pièces aussi diverses que «Les mariés de la Tour Eiffel» (1921), dans une mise en scène de l’auteur, Jean Cocteau, «Libeleï» de Arthur Schnitzler, dirigée par Georges Pitoëff au Vieux Colombier, ou encore «Le malentendu» (1944) de Albert Camus. On lui doit aussi une vingtaine de mises en scène, notamment dans son théâtre des Mathurins, de «Noces de sang» (1938) de Federico Garcia Lorca, jusqu’à «La dévotion de la croix» (1953), une adaptation de Calderon de La Barca par Camus, que, malade, il dirige jusqu’à son dernier souffle, en passant par le «Tartuffe» (1945) ou encore «L’île de la raison» de Marivaux.

Puis, c’est le cinéma, dès le début des années 1930. Le cheveu noir, enroulé sur le front en accroche-cœur, et cette voix suave, un brin caverneuse, qui s’échappe des lèvres à peine entrouvertes et murmure «mon ange» à la belle Garance, ainsi s’avance sur l’écran de nos mémoires l’inoubliable Lacenaire des «Enfants du paradis» (1944) de Marcel Carné. Comédien racé et homme du monde, Marcel Herrand a, dans la vie comme sur scène ou à l’écran, cette souveraine élégance des dandys fin de siècle et, grâce à sa voix en forme de mélopée, un magnétisme de charmeur de serpents.

Aussi n’est-il pas surprenant qu’on lui confie souvent des rôles d’aristocrates ou même de souverains. Il est ainsi le tsar Nicolas 1er dans «Le père Serge (1945) de Lucien Ganier-Raymond, d’après Tolstoï, mais aussi le chevalier Renaud des «Visiteurs du soir» (1942) de Marcel Carné, qui doit épouser la douce Anne, incarnée par Marie Déa, courtisée par le ménestrel Alain Cuny, envoyé par le diable. Marcel Herrand a toute la morgue nécessaire pour incarner le Grand d’Espagne Don Salluste de Bazan qui, dans «Ruy Blas» (1945) de Pierre Billon, d’après Hugo, veut se venger de la Reine d’Espagne, Danielle Darrieux, qui l’a disgracié, et toute la distinction du marquis de Fontaines, qui, dans «L’impasse des deux anges» (1948), le dernier film de Maurice Tourneur, doit épouser une vedette de music-hall interprétée par Simone Signoret. Et comment oublier le séduisant Rodolphe, aux manières princières qui, dans «Les mystères de Paris» (1943) de Jacques de Baroncelli, cache en réalité le grand-duc de Gérolstein? Même sans particule, il porte beau dans les costumes croisés du notable: c’est le financier qui courtise Odette Joyeux dans «Messieurs Ludovic» (1945) de Jean-Paul Le Chanois, le riche consul convoité par l’aventurière Marlene Dietrich dans «Martin Roumagnac» (1946) de Georges Lacombe, l’industriel égoïste qui s’oppose au mariage de sa fille, Dany Robin, avec Daniel Gélin dans «Une histoire d’amour» (1951) de Guy Lefranc, le dernier film de Louis Jouvet, ou encore ce sénateur américain qui, dans «La p...respectueuse» (1951) de Marcello Pagliero, veut sauver la mise à son neveu, qui a assassiné un Noir.

Même quand il s’encanaille, c’est pour revêtir, dans «Fantômas» (1946) de Jean Sacha, la cape et le frac d’un élégant «génie du crime» ou la redingote de Corentin, policier sans scrupule qui pourchasse le chef des chouans, alias Jean Marais, dans «Les chouans» (1947) de Henri Calef. Atteint d’un cancer, Marcel Herrand décède le 11 juin 1953 à Montfort-L’Amaury.

© Jean-Pascal LHARDY

copyright
1932Le jugement de minuit – de André Charlot & Alexander Esway avec Fernandel
1935Le domino vert – de Herbert Selpin & Henri Decoin avec Danielle Darrieux
1941Le pavillon brûle – de Jacques de Baroncelli avec Michèle Alfa
1942Le comte de Monte Cristo – de Robert Vernay avec Michèle Alfa
    Film en 2 parties
    1 : Edmond Dantès
    2 : Le châtiment
Les visiteurs du soir – de Marcel Carné avec Jules Berry
1943Les mystères de Paris – de Jacques de Baroncelli avec Yolande Laffon
1944Les enfants du paradis – de Marcel Carné avec Arletty
    Film en 2 parties
    1 : Le boulevard du crime
    2 : L’homme en blanc
1945Le père Serge – de Louis Ganier-Raymond avec Louis Salou
Étoile sans lumière – de Marcel Blistène avec Edith Piaf
Messieurs Ludovic – de Jean-Paul Le Chanois avec Julien Carette
1946Ruy Blas – de Pierre Billon avec Jean Marais
Martin Roumagnac – de Georges Lacombe avec Marlene Dietrich
Les chouans – de Henri Calef avec Madeleine Robinson
L’homme traqué – de Robert Bibal avec Louise Carletti
Fiacre 13 / Le fiacre n° 13 ( il fiacre N. 13 ) de Raoul André & Mario Mattoli avec Ginette Leclerc
1947Fantômas – de Jean Sacha avec Simone Signoret
1948L’impasse des deux anges – de Maurice Tourneur avec Paul Meurisse
Le mystère de la chambre jaune – de Henri Aisner avec Hélène Perdrière
Les derniers jours de Pompei – de Marcel L’Herbier & Paolo Moffa avec Micheline Presle
1949Le parfum de la dame en noir – de Louis Daquin avec Serge Reggiani
On n’aime qu’une fois – de Jean Stelli avec Renée Faure
1950Pas de pitié pour les femmes – de Christian Stengel avec Simone Renant
Les loups chassent la nuit ( la ragazza di Trieste ) de Bernard Borderie avec Carla Del Poggio
1951Une histoire d’amour – de Guy Lefranc avec Dany Robin
La putain respectueuse / La p… respectueuse – de Marcello Pagliero & Charles Brabant avec Barbara Laage
Fanfan la Tulipe – de Christian-Jaque avec Gina Lollobrigida
Fiche créée le 6 décembre 2009 | Modifiée le 18 août 2017 | Cette fiche a été vue 4292 fois
PREVIOUSBlake Heron || Marcel Herrand || Edward HerrmannNEXT