CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Karl Martell
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Marcel Maupi



Date et Lieu de naissance : 6 novembre 1881 (Marseille, France)
Date et Lieu de décès : 4 janvier 1949 (Antibes, France)
Nom Réel : Marcel Louis Alexandre Barberin

ACTEUR
Image
1932 Fanny – de Marc Allégret avec Orane Demazis, Raimu, Fernand Charpin, Pierre Fresnay & Alida Rouffe
Image
1934 Tartarin de Tarascon – de Raymond Bernard avec Raimu, Fernand Charpin, Sinoël & Milly Mathis
Image
1939 Le président Haudecœur – de Jean Dréville avec Harry Baur, Betty Stockfeld & Marguerite Deval
Image
1945 Le gardian – de Jean de Marguenat avec Tino Rossi, Lilia Vetti, Loleh Bellon & Edouard Delmont

Sa petite stature et son aspect malingre n’empêcheront pas Marcel Maupi d’affronter les feux de la rampe. Et c’est à Toulon qu’il se produit sur les scènes de music-hall, aux côtés d’un certain Raimu, qui devient son grand ami et son protecteur. Le grand homme passe parfois ses nerfs sur «Môssieur» Maupi, mais ne manque jamais de lui obtenir des rôles. Marcel Louis Alexandre Barberin, dit Maupi, naît à Marseille le 6 novembre 1881. En plus du music-hall, il s’essaie au théâtre au début des années 1930 et joue, bien sûr, dans la «Fanny» de Marcel Pagnol, en 1931, dans une mise en scène du grand Harry Baur, mais aussi dans la pièce de Charles Méré, «Un homme du Nord» (1933), au théâtre Marigny. Il tâte aussi de l’opérette et paraît dans «Les bootlegers» (1933), de Nino et Manuel Rosenthal, avec Max Moutia.

Mais c’est au cinéma que ce Marseillais se fait connaître. Marcel Maupi y fait partie, avec Raimu, Fernand Charpin, Edouard Delmont, Charles Blavette ou Milly Mathis, de cette savoureuse compagnie de comédiens méridionaux dont «l’assent» met du soleil dans ces films provençaux où souffle le mistral et où chantent les cigales. Et d’abord, à tout seigneur tout honneur, ceux de Marcel Pagnol (qu’il les réalise ou les inspire), qui trouve toujours un rôle, même éphémère, pour Maupi: dans «Marius» (1931) de Alexander Korda, «Fanny» (1932) de Marc Allégret et «César» (1936) de Pagnol lui-même, il est Innocent, le mémorable chauffeur du «ferry-bôate», puis il est barman dans «Le Schpountz» (1937), et encore Barnabé dans «La femme du boulanger» (1938), ou le commis du bazar dans «La fille du puisatier» (1940). Dès que l’action d’un film prévoit un Méridional malin ou se passe en Provence, on fait appel à Marcel Maupi. Par exemple dans l’œuvre provençale de André Hugon, qui, en même temps que Pagnol, découvre la beauté aride du maquis et toute la poésie d’un Midi pris sur le vif: c’est «Gaspard de Besse» (1935), d’après Jean Aicard, avec Antonin Berval dans le rôle titre et Maupi dans celui de Tirebouchon. C’est aussi Tastevin dans le «Tartarin de Tarascon» (1934) de Raymond Bernard, d’après Alphonse Daudet, avec «l’hénaurme» Raimu dans la défroque du chasseur de lions, qui incarne encore, dans «L’étrange Monsieur Victor» (1937) de Jean Grémillon, ce respectable commerçant toulonnais, et chef de bande, mais aussi patron de Rémi, interprété par Maupi. Il incarne aussi l’Equipage dans l’adaptation par Marc Allégret de «L’Arlésienne» (1941), toujours d’après Daudet, mais aussi un aubergiste dans «La chèvre d’or» (1942) de René Barberis, d’après l’écrivain et poète provençal Paul Arène, sans parler de sa participation au «Gardian» (1945) de Jean de Marguenat, d’après Jean Aicard, avec Tino Rossi.

Mais on trouve aussi Marcel Maupi sous d’autres cieux, dans des rôles qui n’ont de méridional que l’accent de leur titulaire. Le voilà ainsi sous-préfet dans «La dame de chez Maxim’s» (1932) de Alexander Korda, inspecteur dans la première version de «Roger la honte» (1932) de Roger Roudès, ou, au contraire, mauvais garçon, sous le nom, ce qui est un comble, de Grand Salé, dans «Le secret d’une nuit» (1934) de Félix Gandéra. Mais Maupi, le plus souvent, est privé d’identité et se contente d’être «l’homme au panama» dans «Mauvaise graine (1934) de Billy Wilder, avec Danielle Darrieux, le garçon d’hôtel dans «Le cavalier Lafleur» (1934) de Pierre-Jean Ducis, un copain dans «La belle équipe» (1936) de Julien Duvivier ou encore le jardinier dans «Le Président Haudecœur» (1939) de Jean Dréville. Marcel Maupi s’éteint à Antibes, le 4 janvier 1949, deux ans après la disparition de son cher Raimu.

© Jean-Pascal LHARDY

copyright
1927Mon Paris – de Albert Guyot avec Max Maxudian
Le sous-marin de cristal – de Marcel Vandal avec Félicien Tramel
1929 CM Noces d’argent – de Maurice Champreux avec Madeleine Guitty
1930Maison de danses / Maison de danse – de Maurice Tourneur avec Gaby Morlay
1931Mam’zelle Nitouche – de Marc Allégret avec Raimu
1932La merveilleuse journée – de Robert Wyler & Yves Mirande avec Milly Mathis
Roger la honte – de Gaston Roudès avec Edouard Delmont
Fanny – de Marc Allégret avec Pierre Fresnay
La dame de chez Maxim’s – de Alexander Korda avec Florelle
Plaisirs de Paris – de Edmond T. Gréville avec Alice Tissot
Le picador – de Jaquelux avec Madeleine Guitty
Mirages de Paris – de Fédor Ozep avec Marcel Vallée
Toboggan / Battling-Geo – de Henri Decoin avec Arlette Marchal
1933D’amour et d’eau fraîche – de Félix Gandéra avec Jean Aquistapace
Le sexe faible – de Robert Siodmak avec Marguerite Moreno
Le maître des forges – de Fernand Rivers avec Gaby Morlay
The first offense / Bad blood / The first offence – de Herbert Mason avec Lilli Palmer
CM La prison de Saint-Clothaire – de Pierre-Jean Ducis avec Georges Bever
CM Le tendron d’Achille – de Christian-Jaque avec Maximilienne
1934Tartarin de Tarascon – de Raymond Bernard avec Fernand Charpin
Minuit place Pigalle – de Roger Richebé avec Colette Darfeuil
Le cavalier Lafleur – de Pierre-Jean Ducis avec Raymond Cordy
Dactylo se marie – de René Pujol & Joe May avec Mady Berry
Mauvaise graine – de Billy Wilder avec Danielle Darrieux
Le chéri de sa concierge – de Guarino Glavany avec Colette Darfeuil
Le secret d’une nuit – de Félix Gandéra avec Armand Bernard
CM Monsieur le vagabond – de Edmond T. Gréville avec Robert Arnoux
1935Ferdinand le noceur – de René Sti avec Fernandel
Gaspard de Besse – de André Hugon avec Nicole Vattier
Coup de vent – de Jean Dréville avec Yvette Lebon
CM Les deux docteurs – de Pierre-Jean Ducis avec René Génin
CM Jim Bougne, boxeur – de Henri Diamant-Berger avec Lucien Prézac
1936Le mioche – de Léonide Moguy avec Lucien Baroux
La course à la vertu – de Maurice Gleize avec André Berley
César – de Marcel Pagnol avec Raimu
Les jumeaux de Brighton – de Claude Heymann avec Michel Simon
Vous n’avez rien à déclarer ? – de Léo Joannon avec Germaine Aussey
La belle équipe – de Julien Duvivier avec Viviane Romance
L’ange du foyer – de Léon Mathot avec Lucien Baroux
1937À Venise, une nuit – de Christian-Jaque avec Héléna Manson
Un scandale aux galeries – de René Sti avec Josseline Gaël
Les pirates du rail – de Christian-Jaque avec Erich von Stroheim
Les rois du sport – de Pierre Colombier avec Fernandel
L’étrange monsieur Victor – de Jean Grémillon avec Pierre Blanchar
Balthazar – de Pierre Colombier avec Edouard Delmont
Le Schpountz – de Marcel Pagnol avec Pierre Brasseur
1938Noix de coco – de Jean Boyer avec Marie Bell
La femme du boulanger – de Marcel Pagnol avec Ginette Leclerc
Le dompteur – de Pierre Colombier avec Rosita Montenegro
Les nouveaux riches – de André Berthomieu avec Betty Stockfeld
1939Le roi des galéjeurs – de Fernand Rivers avec Henri Alibert
Angelica ( rosa di sangue ) de Jean Choux avec Georges Flamant
Campement treize – de Jacques Constant avec Alice Field
Le président Haudecœur – de Jean Dréville avec Harry Baur
Dernière jeunesse – de Jeff Musso avec Jacqueline Delubac
Berlingot et compagnie – de Fernand Rivers avec Suzy Prim
1940La fille du puisatier – de Marcel Pagnol avec Josette Day
Ceux du ciel – de Yvan Noé avec Pierre Renoir
Untel Père et Fils – de Julien Duvivier avec Louis Jouvet
Péchés de jeunesse – de Maurice Tourneur avec Jacques Varennes
Parade en sept nuits – de Marc Allégret avec Elvire Popesco
1941Premier rendez-vous – de Henri Decoin avec Gabrielle Dorziat
Le dernier des six – de Georges Lacombe avec Pierre Fresnay
Caprices – de Léo Joannon avec Albert Préjean
Premier bal – de Christian-Jaque avec Marie Déa
Croisières sidérales – de André Zwoboda avec Madeleine Sologne
L’Arlésienne – de Marc Allégret avec Louis Jourdan
1942Le bienfaiteur – de Henri Decoin avec Suzy Prim
La fausse maîtresse – de André Cayatte avec Lise Delamare
La chèvre d’or – de René Barberis avec Yvette Lebon
1943Malaria – de Jean Gourguet avec Mireille Balin
Voyage sans espoir – de Christian-Jaque avec Simone Renant
1944La fiancée des ténèbres – de Serge de Poligny avec Pierre Richard-Willm
Au petit bonheur – de Marcel L’Herbier avec Danielle Darrieux
Le roi des resquilleurs – de Jean Devaivre avec Raymond Cordy
1945Le gardian – de Jean de Marguenat avec Tino Rossi
Les gueux au paradis – de René Le Hénaff avec André Alerme
L’aventure de Cabassou – de Gilles Grangier avec Fernandel
Une femme coupée en morceau – de Yvan Noé avec Pierre Louis
1946Le voleur se porte bien – de Jean Loubignac avec Pierre Mingand
Fausse identité – de André Chotin avec Louise Carletti
Parade du rire – de Roger Verdier avec Claude Dauphin
Le mariage de Ramuntcho – de Max de Vaucorbeil avec Franck Villard
1947Une nuit à Tabarin – de Carl Lamac avec Robert Dhéry
Colomba – de Emile Couzinet avec Charles Blavette
La vie est un rêve – de Jacques Séverac avec Suzy Carrier
CM La caissière du Grand Café – de Antoine Toé avec Fernandel
CM Coups de soleil – de Marcel Martin avec Jacqueline Pierreux
1948Deux amours – de Richard Pottier avec Simone Valère
Le signal rouge – de Ernst Neubach avec Franck Villard
L’école buissonnière – de Jean-Paul Le Chanois avec Bernard Blier
Fiche créée le 29 août 2009 | Modifiée le 10 avril 2015 | Cette fiche a été vue 4140 fois
PREVIOUSGeorges Mauloy || Marcel Maupi || Nicole MaureyNEXT