CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Olga Tschechowa
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Marcello Mastroianni



Date et Lieu de naissance : 28 septembre 1924 (Fontana Liri, Italie)
Date et Lieu de décès : 19 décembre 1996 (Paris, France)
Nom Réel : Marcello Vincenzo Domenico Mastroianni

ACTEUR
Image
1957 Les nuits blanches (le notti bianche) de Luchino Visconti avec Maria Schell & Jean Marais
Image
1963 Hier, aujourd’hui et demain (ieri, oggi, domani) de Vittorio De Sica avec Sophia Loren & Aldo Giuffrè
Image
1977 Une journée particulière (una giornata particolare) de Ettore Scola avec Sophia Loren & John Vernon
Image
1996 Voyage au début du monde (viagem ao princípio do mundo) de Manoel de Oliveira avec Isabel Ruth

Marcello Mastroianni voit le jour, le 28 septembre 1924, dans la petite ville de Fontana Liri, dans la région historique du Latium. Dans ce royaume d’Italie régenté par le parti de Benito Mussolini, la famille déménage à Turin, ville natale de Ruggero, le petit frère de Marcello puis à Rome. Marcello fait sa première figuration à quatorze ans dans le film musical de Carmine Gallone «Marionette». Puis il suit une formation dans le domaine des travaux publics.

Dans les années 1943-1944, Marcello Mastroianni survit comme il peut avec sa famille. Mais son envie d’être comédien est toujours plus forte, il entre en 1945 au Centre Théâtrale Universitaire puis devient comédien professionnel, dans la compagnie de Luchino Visconti. Il obtient des rôles secondaires au cinéma. En 1947, il est au générique d’une adaptation des Misérables: «L’évadé du bagne». Il est élève-officier à l’académie navale de Livourne dans «Les mousquetaires de la mer» (1950). Il épouse, la même année, Flora Carabella dont le père compose des musiques de films. Leur fille Barbara vient au monde en décembre 1951. Marcello continue sa carrière sur les planches mais travaille avec de nombreux cinéastes italiens dont Claudio Gora pour «Febbre di vivere» (1953). Il reçoit sa première récompense cinématographique à l’occasion de «Jours d’amour» (1954) de Giuseppe De Santis, avec Marina Vlady.

À partir des années soixante, Marcello Mastroianni se consacre presque exclusivement au cinéma, en tournant trois à quatre productions par an. Il est dirigé majoritairement avec les grands réalisateurs italiens: Luchino Visconti, Vittorio De Sica, Dino Risi, Marco Ferreri, les frères Taviani et bien d’autres. Mais il n’hésite pas à faire confiance à des réalisateurs extérieurs à la péninsule, tels que Jules Dassin pour «La loi» (1958) avec Melina Mercouri ou Terence Young et son «Opération Opium» (1966) avec Yul Brynner. Tous les films de Marcello n’ont pas la même qualité, mais ils décrivent à merveille la vie en Italie comme «Divorce à l’italienne» (1964) de Pietro Germi. Sous des dehors de «dilettante», le comédien interprète à la perfection tous les personnages, des plus sympathiques aux plus veules. Il joue dans tous les registres. Il tient les plus belles actrices dans ses bras.

Dans les années soixante-dix, Marcello Mastroianni casse son image dans «La grande bouffe» (1977). Mais il est extraordinaire dans «Une journée particulière», l’un des meilleurs films de Ettore Scola. Les deux décades suivantes, il tourne encore et toujours d’excellents films comme «Ginger et Fred» de Federico Fellini avec Giulietta Masina et «Les yeux noirs» du réalisateur russe Nikita Mikhalkov avec Silvana Mangano. Il travaille sous la direction du Grec Theo Angelopoulos dans «L’apiculteur» (1986) avec Serge Reggiani. En 1995, dans «Trois vies et une seul mort» de Raoul Ruiz, il donne la réplique à sa fille, Chiara, qu’il a eue avec Catherine Deneuve. L’année suivante, il tourne son dernier film, «Voyage au début du monde» sous la direction du vieux cinéaste portugais Manoel de Oliveira.

Cet immense acteur qui avec son accent et son charme italien inégalable, semble donner, sous un fond de grand profondeur, l’impression de se moquer de tout, décède à soixante-douze ans d’un cancer du pancréas, le 19 décembre 1996, dans la capitale française.

© Caroline HANOTTE

copyright
1938Marionette – de Carmine Gallone avec Beniamino Gigli
1940La couronne de fer ( la colonna di ferro ) de Alessandro Blasetti avec Luisa Ferida
1942L’ombre du passé ( una storia d’amore ) de Mario Camerini avec Assia Noris
Les enfants nous regardent / La faute d’une mère ( i bambini ci guardano ) de Vittorio De Sica avec Isa Paola
1947L’évadé du bagne ( i miserabili ) de Riccardo Freda avec Valentina Cortese
1948Le pain des pauvres ( vertigine d’amore ) de Luigi Capuano avec Folco Lulli
La madre – de Luciano Emmer avec Lucia Bosé
    Inachevé
1949L’inconnue des cinq cités ( a tale of five cities / passaporto per l’oriente / storia di cinqué città / a tale of five women) de Geza von Cziffa, Romolo Marcellini, Emil Edwin Reinert, Wolfgang Staudt, Montgomery Tully & Irma von Cube avec Eva Bartok
Dimanche d’août ( domenica d’agosto ) de Luciano Emmer avec Anna Baldini
1950Dans les coulisses ( vita da cani ) de Steno & Mario Monicelli avec Gina Lollobrigida
Les mousquetaires de la mer ( cuori sul mare ) de Giorgio Bianchi avec Doris Dowling
Contre la loi ( contro la legge ) de Flavio Calzavara avec Fulvia Mammi
Acte d’accusation ( atto d’accusa ) de Giacomo Gentilomo avec Lea Padovani
1951Paris est toujours Paris ( Parigi è sempre Parigi ) de Luciano Emmer avec Lucia Bosè
Les fiancées de Rome / Les jeunes filles devant l’amour / Les fiancés de Rome ( le ragazze di Piazza di Spagna ) de Luciano Emmer avec Cosetta Greco
1952L’ange du péché ( l’eterna catena ) de Anton Guilio Majano avec Gianna Maria Canale
Tragico ritorno – de Pier Luigi Faraldo avec Doris Duranti
Sensualité ( sensualità ) de Clemente Fracassi avec Eleonora Rossi Drago
Plume noire ( penne nere ) de Oreste Blancoli avec Marina Vlady
La muette de Portici ( la muta di Portici ) de Giorgio Ansoldi avec Jacques Sernas
Les héros du dimanche ( gli eroi della domenica ) de Mario Camerini avec Raf Vallone
Le chemin de l’espérance / Foire aux étoiles ( il viale della speranza ) de Dino Risi avec Cosetta Greco
1953La fièvre de vivre ( febbre di vivere ) de Claudio Gora avec Marina Berti
Il n’est jamais trop tard ( non è mai troppo tardi ) de Fillippo Walter Rizzi avec Isa Barzizza
Lulù – de Fernando Cerchio avec Valentina Cortese
La valigia dei sogni – de Luigi Comencini avec Umberto Melnati
Jours d’amour ( giorni d’amore ) de Giuseppe De Santis & Leopoldo Savona avec Marina Vlady
    Ruban d’Argent du meilleur acteur par le syndicat national italien des journalistes de cinéma, Italie

Chronique des pauvres amants ( cronache di poveri amanti ) de Carlo Lizzani avec Anna Maria Ferrero
1954Quelques pas dans la vie ( tempi nostri ) de Alessandro Blasetti avec Lea Padovani
L’esclave du péché ( la schiava del peccato ) de Raffaelo Matarazzo avec Silvana Pampanini
La maison du souvenir ( Casa Ricordi ) de Carmine Gallone avec Micheline Presle
Dommage que tu sois une canaille ( peccato che sia una canaglia ) de Alessandro Blasetti avec Vittorio De Sica
La conquête héroïque / La déesse des tropiques ( la principessa delle Canarie ) de Paolo Moffa & Carlos Serrano de Osma avec Silvana Pampanini
1955Par-dessus les moulins ( la bella mugnaia ) de Mario Camerini avec Sophia Loren
Tam-tam ( tam-tam mayumbe ) de Gian Gaspare Napolitano & Folco Quilici avec Pedro Armendariz
La chance d’être femme ( la fortuna di essere donna ) de Alessandro Blasetti avec Charles Boyer
Le bigame ( il bigamo ) de Luciano Emmer avec Giovanna Ralli
Le moment le plus beau / Le docteur et son infirmière ( il momento più bello ) de Luciano Emmer avec Giovanna Ralli
La fille de la saline / Des filles et des hommes ( la ragazza della Salina / harte männer, heiße liebe: Mâdchen und männer ) de Frantisek Cáp avec Jester Naefe
Pères et fils ( padri e figli ) de Mario Monicelli avec Antonella Lualdi
1957Les nuits blanches ( le notti bianche ) de Luchino Visconti avec Maria Schell
    Ruban d’Argent du meilleur acteur par le syndicat national italien des journalistes de cinéma, Italie

Le médecin et le sorcier ( il medico e lo stregone ) de Mario Monicelli avec Alberto Sordi
1958Un ettaro di cielo – de Aglauco Casadio avec Rosanna Schiaffino
Le pigeon ( i soliti ignoti ) de Mario Monicelli avec Totò
Femmes d’un été ( racconti d’estate ) de Gianni Franciolini avec Michèle Morgan
Amore e guai – de Angelo Dorigo avec Valentina Cortese
La loi ( la legge ) de Jules Dassin avec Melina Mercouri
L’ennemi de ma femme ( il nemico di mia moglie ) de Gianni Puccini avec Giovanna Ralli
1959Tous amoureux ( tutti innamorati ) de Giuseppe Orlandini avec Jacqueline Sassard
Ferdinand roi de Naples ( Ferdinando 1, re di Napoli ) de Gianni Franciolini avec Aldo Fabrizi
1960La douceur de vivre ( la dolce vita ) de Federico Fellini avec Nadia Gray
    Ruban d’Argent du meilleur acteur par le syndicat national italien des journalistes de cinéma, Italie

Le bel Antonio ( il bell’Antonio ) de Mauro Bolognini avec Pierre Brasseur
Adua et ses compagnes ( Adua e le compagne ) de Antonio Pietrangeli avec Simone Signoret
Joyeux fantômes / Fantômes à Rome ( fantasmi a Roma ) de Antonio Pietrangelo avec Belinda Lee
1961L’assassin ( l’assassino ) de Elio Petri avec Micheline Presle
    BAFTA du meilleur acteur étranger aux British Academy Awards, Grande-Bretagne

    Ruban d’Argent du meilleur acteur par le syndicat national italien des journalistes de cinéma, Italie

    Golden Globe du meilleur acteur de cinéma catégorie musical ou comédie, USA

La nuit ( la notte ) de Michelangelo Antonioni avec Monica Vitti
Divorce à l’italienne ( divorzio all’italiana ) de Pietro Germi avec Daniela Rocca
Vie privée – de Louis Malle avec Brigitte bardot
1962Journal intime ( cronaca familiare ) de Valerio Zurlini avec Jacques Perrin
19638 ½ / Huit et demi ( otto e mezzo ) de Federico Fellini avec Sandra Milo
Les camarades ( i compagni ) de Mario Monicelli avec Annie Girardot
Hier, aujourd’hui et demain ( ieri, oggi, domani ) de Vittorio De Sica avec Sophia Loren
    David du meilleur acteur, Italie

    BAFTA du meilleur acteur étranger aux British Academy Awards, Grande-Bretagne
1964Mariage à l’italienne ( matrimonio all’italiana ) de Vittorio De Sica avec Marilu Tolo
    David du meilleur acteur, Italie
1965Casanova 70 – de Mario Monicelli avec Michèle Mercier
    Prix du meilleur acteur au festival international du film de San Sebastián, Espagne

La dixième victime / La grande chasse ( la decima vittima ) de Elio Petri avec Ursula Andress
Un cheikh pas comme les autres / Aujourd’hui, demain et après-demain ( oggi, domani, dopodomani ) de Edouardo De Filippo, Luciano Salce & Marco Ferreri avec Pamela Tiffin
Break up ( l’uomo dai palloncini / breakup / l’uomo dai cinque palloncini ) de Marco Ferreri avec Catherine Spaak
1966Opération opium ( the poppy is also a flower / opium connection / poppies are also flowers / danger grows wild ) de Terence Young avec Rita Hayworth
Moi, moi, moi et les autres ( Io, io, io ... e gli altri ) de Alessandro Blasetti avec Walter Chiari
Spara forte, più forte ... non capisco ! – de Edouardo De Filippo avec Raquel Welch
1967L’étranger ( lo straniero / amare per vivere ) de Luchino Visconti avec Anna Karina
Fantômes à l’italienne ( questi fantasmi ) de Renato Castellani avec Mario Adorf
1968Le temps des amants ( amanti / a place for lovers ) de Vittorio De Sica avec Faye Dunaway
Diamonds for breakfast – de Christopher Morahan avec Rita Tushingham
1969Drame de la jalousie ( dramma della gelosia, tutti i particolari in cronaca ) de Ettore Scola avec Monica Vitti
    Prix d’interprétation masculine au festival du cinéma de Cannes, France

Les fleurs du soleil ( i girasoli ) de Vittorio De Sica avec Anna Carera
Le voyeur ( giochi particolari ) de Franco Indovina avec Virna Lisi
Léo le dernier ( Leo the last ) de John Boorman avec Billie Whitelaw
La femme du prêtre ( la mogli del prete ) de Dino Risi avec Sophia Loren
1971Scipione detto anche l’africano – de Luigi Magni avec Silvana Mangano
Permettete ? rocco papaleo – de Ettore Scola avec Lauren Hutton
Roma liberta ( correva l’anno di grazia 1870 ) de Alfredo Giannetti avec Anna Magnani
Fellini Roma ( Roma ) de Federico Fellini avec Peter Gonzales
1972Liza ( la cagna / melampo ) de Marco Ferreri avec Catherine Deneuve
Ça n’arrive qu’aux autres – de Nadine Trintignant avec Catherine Deneuve
Quoi ? ( che ? / what ? ) de Roman Polanski avec Sydne Rome
Rapt à l’Italienne / Foutu week-end ( mordi e fuggi / dirty weekend ) de Dino Risi avec Oliver Reed
1973Représailles S.S. ( rappresaglia / massacre in Rome ) de George Pan Cosmatos avec Richard Burton
L’événement le plus important depuis que l’homme a marché sur la lune – de Jacques Demy avec Micheline Presle
La grande bouffe – de Marco Ferreri avec Philippe Noiret
Touche pas à la femme blanche – de Marco Ferreri avec Alain Cuny
DO Le dernier cri des Halles – de Monique Aubert avec Marco Ferreri
    Seulement apparition
Salut l’artiste – de Yves Robert avec Françoise Fabian
1974Allonsanfan – de Paolo Taviani & Vittorio Taviani avec Lea Massari
Nous nous sommes tant aimer ( c’eravamo tanto amati ) de Ettore Scola avec Vittorio Gassman
La pépée du gangster / La poupée du gangster ( la pupa del gangster ) de Giorgio Capitani avec Aldo Maccione
1975Vertiges / En descendant les marches d’antan ( per le antiche scale ) de Mauro Bolognini avec Marthe Keller
Divine créature / La divine nymphe ( divina creatura ) de Guiseppe Patroni Griffi avec Terence Stamp
La femme du dimanche ( la donna della domenica ) de Luigi Comencini avec Jacqueline Bisset
1976Culastrisce nobile veneziano – de Flavio Mogherini avec Claudia Mori
Todo modo – de Elio Petri avec Gian Maria Volonté
Mesdames et messieurs bonsoir ( signore e signori, buenanotte ) de Mario Monicelli, Ettore Scola, Luigi Magni, Luigi Comencini & Nanni Loy avec Monica Guerritore
1977La maîtresse légitime ( mogliamante ) de Marco Vicario avec Laura Antonelli
Une journée particulière ( una giornata particolare ) de Ettore Scola avec Sophia Loren
Enquête à l’italienne ( doppio delitto ) de Steno avec Peter Ustinov
Rêve de singe ( ciao maschio ) de Marco Ferreri avec Gérard Depardieu
1978La fille ( così come sei ) de Alberto Lattuada avec Nastassja Kinski
D’amour et de sang ( fatto di sangue fra due uomini per causa di una vedova – si sospettano moventi politici ) de Lina Wertmüller avec Giancarlo Giannini
Le grand embouteillage ( l’ingorgo / l’ingorgo – Una storia impossible ) de Luigi Comencini avec Patrick Dewaere
Mélodie meurtrière ( giallo napoletano ) de Sergio Corbucci avec Capucine
1979La cité des femmes ( la città delle donne ) de Federico Fellini avec Ettore Manni
La terrasse ( la terrazza ) de Ettore Scola avec Carla Gravina
DO Anna Magnani, un film d’amour ( io sono Anna Magnani ) de Chris Vermorcken avec Laura Betti
    Seulement apparition
1980Fantôme d’amour ( fantasma d’amore ) de Dino Risi avec Romy Schneider
La peau ( la pelle ) de Liliana Cavani avec Burt Lancaster
1981La nuit de Varennes ( il mondo nuovo ) de Ettore Scola avec Jean-Louis Barrault
1982Derrière la porte ( oltre la porta ) de Liliana Cavani avec Tom Berenger
Histoire de Piera ( storia di Piera ) de Marco Ferreri avec Isabelle Huppert
Le général de l’armée morte ( il generale dell’armata morte ) de Luciano Tovoli avec Anouk Aimée
1983Gariela ( Gabriela, cravo e canela ) de Bruno Barreto avec Sonia Braga
DO Zoom su Fellini – de Gianfranco Angelucci avec Terence Stamp
    Seulement apparition
1984Henri IV, le roi fou ( Enrico IV ) de Marco Bellocchio avec Claudia Cardinale
La double vie de Mathias Pascal ( le due vite di Mattia Pascal ) de Mario Monicelli avec Senta Berger
1985Uomo sotto la cascata – de Egidio Eronico avec Mario Ridolfi
Macaroni ( maccheroni ) de Ettore Scola avec Jack Lemmon
Ginger et Fred ( Ginger e Fred ) de Federico Fellini avec Giulietta Masina
    David du meilleur acteur, Italie

    Ruban d’Argent du meilleur acteur par le syndicat national italien des journalistes de cinéma, Italie

Le pigeon vingt ans après / Un pigeon ( i soliti ignoti vent’anni dopo ) de Amanzio Todini avec Vittorio Gassman
1986Les yeux noirs ( oci ciornie / ochi chyornye ) de Nikita Mikhalkov avec Silvana Mangano
    Prix d’interprétation masculine au festival du cinéma de Cannes, France

    David du meilleur acteur, Italie

    Ruban d’Argent du meilleur acteur par le syndicat national italien des journalistes de cinéma, Italie

L’apiculteur ( o melissokomos / o mελισσοκόμος ) de Theo Angelopoulos avec Serge Reggiani
DO Enas Melissokonos petheni – O alles mythos – de Maria Hatzimichali Paliou avec Theo Angelopoulos
1987Intervista – de Federico Fellini avec Anita Ekberg
Miss Arizona – de Pál Sándor avec Hanna Schygulla
Cuore di ladro – de Ugo Fabrizio Giordani
1988Splendor – de Ettore Scola avec Marina Vlady
1989Quelle heure est-il ? ( que ora é ? ) de Ettore Scola avec Anne Parillaud
    Coupe Volpi du meilleur acteur au festival du cinéma de Venise, Italie

Ils vont tous bien ! ( stanno tutti bene ! ) de Giuseppe Tornatore avec Michèle Morgan
1990Tchin-tchin ( cin cin / a fine romance / a touch of adultery ) de Gene Saks avec Julie Andrews
Dans la soirée ( verso sera ) de Francesca Archibugi avec Sandrine Bonnaire
    Ruban d’Argent du meilleur acteur par le syndicat national italien des journalistes de cinéma, Italie
1991Quatre new-yorkaises ( used people ) de Beebon Kidron avec Jessica Tandy
Le voleur d’enfants – de Christian de Chalonge avec Michel Piccoli
Le pas suspendu de la cigogne ( to meteoro vima tou pelargou /il passo sospeso della cigogna / to mετέωρο βήμα του πελαργού ) de Theo Angelopoulos avec Jeanne Moreau
1992Un, deux, trois, soleil – de Bertrand Blier avec Anouk Grinberg
    Coupe Volpi du meilleur second rôle masculin au festival du cinéma de Venise, Italie
1993On n’en parle pas ( de eso no se habla ) de Maria Luisa Bemberg avec Luisina Brando
DO La vraie vie d’Antonio H. ( la vera vita di Antonio H. ) de Enzo Monteleone avec Bernardo Bertolucci
    Seulement apparition
1994Prêt-à-porter ( ready to wear ) de Robert Altman avec Lauren Bacall
    Prix NBR d’interprétation pour l’ensemble de la distribution par la National Board of Review, USA

Par-delà les nuages – de Michelangelo Antonioni & Wim Wenders avec John Malkovich
Les cent et une nuits / Les cent et une nuit de Simon Cinéma – de Agnès Varda avec Harrison Ford
    Seulement apparition
Pereira prétend ( afirma Pereira / sostiene Pereira ) de Roberto Faenza avec Daniel Auteuil
    David du meilleur acteur, Italie
1995A che punto è la notte – de Nanni Loy avec Max von Sydow
Trois vies et une seule mort – de Raoul Ruiz avec Chiara Mastroianni
    Vague d’Argent au festival international du cinéma de Fort Lauderdale, USA

DO Faire un film pour moi c’est vivre ( fare un film per me è vivere ) de Enrica Antonioni avec Michelangelo Antonioni
    Seulement apparition
1996Voyage au début du monde ( viagem ao princípio do mundo ) de Manoel de Oliveira avec Jean-Yves Gautier
DO Marcello Mastroianni, je me souviens ( Marcello Mastroianni Mi ricordo, si, io mi ricordo ) de Anna Maria Tato avec Manoel de Oliveira
AUTRES PRIX :
      
    Golden Globe de l’acteur favori dans le monde, USA ( 1965 )

    David Spécial aux prix David di Donatello, Italie ( 1983 )

    Prix pour l’ensemble de sa carrière par les prix du cinéma européen, Europe ( 1988 )

    César d’honneur, France ( 1993 )

    Médaille d’Or de la ville de Rome aux prix David di Donatello, Italie ( 1986 )

    Ruban d’Argent spécial par le syndicat national italien des journalistes de cinéma, Italie ( 1997 )

    David spécial aux prix David di Donatello, Italie ( 1997 )
Fiche créée le 11 mai 2006 | Modifiée le 28 janvier 2017 | Cette fiche a été vue 10712 fois
PREVIOUSDoudou Masta || Marcello Mastroianni || Edouard MathéNEXT