CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Fess Parker
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Marguerite Chapman



Date et Lieu de naissance : 9 mars 1918 (Chatham, New York, USA)
Date et Lieu de décès : 31 août 1999 (Burbank, Californie, USA)
Nom Réel : Marguerite Florence Chapman

ACTRICE
Image
1942 Le champion improvisé (the daring young man) de Frank R. Strayer avec Joe E. Brown, Roger Clark & Claire Dodd
Image
1945 Oublions le passé (pardon my past) de Leslie Fenton avec Fred MacMurray, Akim Tamiroff & William Demarest
Image
1947 Du sang dans la Sierra (relentless) de George Sherman avec Robert Young, Willard Parker & Akim Tamiroff
Image
1950 Le Kansas en feu (Kansas raiders) de Ray Enright avec Audie Murphy, Scott Brady & Brian Donlevy

Cette sublime brune vient au monde le 9 mars 1918 à Chatham, dans l’état de New York. Les Chapman ont déjà trois fils lorsque Marguerite Chapman vient au monde et ils lui donneront encore un petit frère. Son père, Fred Chapman est un ingénieur civil, sa femme Margaret se contente d’être épouse et mère. Marguerite a commencé sa vie active comme standardiste mais prend soin d’envoyer ses photos aux plus importantes agences de mannequin. Elle fait bien, à 21 ans elle est un des «modèles» les plus connus et les plus courus de New-York. Elle est l’image d’Elizabeth Arden et la Chesterfield girl!

Un des bons amis de Howard Hugues connaissant la belle, se dépêche d’être celui qui présente la fille aux «Plus belles mains du monde» à Hugues. Comme de bien entendu, celui-ci lui signe un contrat séance tenante et l’expédie avec tous les égards pour Hollywood. Elle fait des essais pour un film bien mineur: «Le banni», mais malgré les résultats très satisfaisants, Hugues place une autre de ses découvertes dans le film: Miss Jane Russell. Il considère Marguerite Chapman comme une fille «trop bien» à la fois pour lui et pour l’écran. Il abandonne l’idée d’en faire une star et s’en débarrasse avec un contrat Century Fox de six mois en guise de cadeau de rupture. Débarquée en Californie en 1939, la guerre éclate en Europe quelques mois après son arrivée. Bientôt, Marguerite sait ses frères au front et se démène sans compter pour l’effort de guerre «made in Hollywood». ses photos de pin-up inonderont les casernes, son fan mail des revues militaires comme «Yanks» dépasse ceux de Lana Turner et Rita Hayworth.

La guerre terminée, on retrouve Marguerite Chapman bien plus célèbre qu’avant, même si les productions où elle se produit sont des films mineurs. On la voit notamment aux côtés de Don Ameche, George Murphy, Jack Oakie, Edward G. Robinson, Joe E. Brown, Paul Muni, Randolph Scott ou Audie Murphy. Elle est bel et bien une célébrité et tout les chroniqueurs se passionnent pour ses nombreux rendez-vous galants, dont Greg Bautzer qu’elle souffle à Joan Crawford et Tony Martin qu’elle se fera souffler à son tour par Cyd Charisse. En 1948, la célibataire la plus courtisée d’Hollywood convole en justes noces avec l’avocat G. Bentley Ryan, mais le temps de rentrer d’Acapulco ou ils ont passé leur voyage de noces, le couple se sépare. Marguerite reprend alors sa farandole de chevaliers servants, se montre beaucoup à Londres ou elle tourne face à Diana Dors «The last page» (1951) de Terence Fisher. En 1955, elle croise Marilyn Monroe dans «7 ans de réflexion» de Billy Wilder. En 1956, elle déclare abandonner le cinéma, ce qui techniquement est déjà fait et se consacrer dorénavant à l’immobilier comme Toby Wing et Cleo Moore. On la voit aussi beaucoup à la télévision dès le milieu des années 50 jusqu’en 1977, notamment dans des séries comme «Rawhide» (1959) et «Hawaï police d’état» (1975).

En 1964, Marguerite Chapman épouse le peintre Richard Bremerkamp qui l’initie à la peinture. En 1997, se croyant oubliée de tous, elle reçoit le coup de téléphone le plus inattendu du siècle. James Cameron la contacte. Fan invétéré de l’actrice, il ne veut qu’elle pour jouer Rose vieillie dans «Titanic». Alors âgée de 79 ans et souffrant de l’emphysème, qui va l’emporter deux ans plus tard, Marguerite Chapman doit refuser le rôle au profit de Gloria Stuart. Elle s’éteint le 31 août 1999 à 81 ans. L’actrice n’ayant pas d’enfants, ce sont ses petits neveux et petites nièces qui réalisent son héritage.

© Céline COLASSIN

copyright
1940On their own – de Otto Brower avec Kenneth Howell
Four sons – de Archie Mayo avec Don Ameche
Charlie Chan at the Wax Museum – de Lynn Shores avec Sidney Toler
Son patron et son matelot ( a girl, a guy and a job / the navy steps out ) de Richard Wallace avec George Murphy
CM West of the Rockies – de Bobby Connolly avec Richard Travis
1941Navy Blues – de Lloyd Bacon avec Jack Oakie
L’homme invisible ( the body disappears ) de D. Ross Lederman avec Jeffrey Lynn
You’re in the army now – de Lewis Seiler avec Jimmy Durante
Spy smasher – de William Witney avec Kane Richmond
1942Meet the Stewarts – de Alfred E. Green avec William Holden
Submarine raider – de Lew Landers avec Bruce Bennett
Parachute nurse – de Charles Barton avec Forrest Tucker
A man’s world – de Charles Barton avec Lloyd Bridges
The spirit of Stanford / Fighting spirit – de Charles Barton avec Frankie Albert
Le champion improvisé ( the daring young man / Brownie ) de Frank R. Strayer avec Joe E. Brown
La nuit dangereuse ( one dangerous night / lone wolf goes to a party ) de Michael Gordon avec Warren William
1943Meurtre à Time Square ( murder in Time Square ) de Lew Landers avec Edmund Lowe
Rendez-vous à Berlin ( appointment in Berlin ) de Alfred E. Green avec George Sanders
Destroyer – de William A. Seiter avec Edward G. Robinson
My kingdom for a cook – de Richard Wallace avec Charles Coburn
1944Strange affair – de Alfred E. Green avec Edgar Buchanan
1945Contre-attaque ( counter-attack / one against seven ) de Zoltan Korda avec Paul Muni
Oublions le passé ( pardon my past ) de Leslie Fenton avec Fred MacMurray
One way to love – de Ray Enright avec Chester Morris
1946Les murs s’effondrent ( the walls came tumbling down ) de Lothar Mendes avec Lee Bowman
J’accuse cette femme ( Mr. District Attorney / District Attorney ) de Robert B. Sinclair avec Adolphe Menjou
1947Du sang dans la Sierra ( relentless ) de George Sherman avec Robert Young
1948Ton heure a sonné ( Coroner Creek ) de Ray Enright avec Randolph Scott
Le chevalier Belle Epée ( the gallant blade ) de Henry Levin avec Larry Parks
1949Les belles promesses ( the green promise / raging waters ) de William D. Russell avec Walter Brennan
1950Le Kansas en feu ( Kansas raiders ) de Ray Enright avec Audie Murphy
1951Vingt-quatre heures chez les Martiens ( flight to Mars ) de Lesley Selander avec Cameron Mitchell
The last page / Man bait – de Terence Fisher avec George Brent
1952Sea tiger – de Frank McDonald avec John Archer
Gosse des bas-fonds ( bloodhounds of Broadway ) de Harmon Jones avec Scott Brady
1955Sept ans de réflexion ( the seven year itch ) de Billy Wilder avec Marilyn Monroe
1960L’incroyable homme invisible ( the amazing transparent man ) de Edgar G. Ulmer avec Douglas Kennedy
Fiche créée le 16 septembre 2010 | Modifiée le 24 octobre 2016 | Cette fiche a été vue 2729 fois
PREVIOUSGraham Chapman || Marguerite Chapman || Lyne ChardonnetNEXT