CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Rafael Durán
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Marguerite Pierry



Date et Lieu de naissance : 26 décembre 1887 (Paris, France)
Date et Lieu de décès : 20 janvier 1963 (Paris, France)
Nom Réel : Marguerite Peter

ACTRICE

Marguerite Pierry vient au monde le 26 décembre 1887 à Paris. Pendant ses études pour être institutrice, elle prend des cours de chant. Jamais elle ne sera enseignante. En effet, elle n’a pas encore vingt ans quand elle commence sa carrière de comédienne et de chanteuse sur les scènes des cabarets parisiens et des cafés concerts.

Dès de début des années vingt, Marguerite Pierry est déjà une vedette comique. Sa voix aux intonations si particulières, déclenche des fusées de rire. En 1921, elle est la partenaire de Harry Baur dans «Le caducée» pièce de André Pascal jouée au Théâtre de la Renaissance puis au Gymnase. Elle est de la distribution des comédies «La fleur d’oranger» (1924) de André Birabeau et Georges Dolley et «Le trou dans le mur» (1929) de Yves Mirande, on la voit également dans la revue de Rip et Briquet «Où allons-nous?» (1925), mais aussi dans les opérettes «J’te veux» (1923), «Divin mensonge» (1926), «Pochette surprise» (1929) ou dans «Françoise» (1930). Plus tard, elle sera mise en scène, entre autres, par Louis Jouvet dans «Madeleine ou la pâtissière du village» (1932) de Alfred Savoir, par Jean Wall dans «La galette des rois» (1949) de Roger Ferdinand et par Jean Meyer dans «L’avare» (1960) de Molière où la comédienne de boulevard se frotte au classique sans effort apparent par la qualité de son jeu sublime et inquiétant pour incarner Frosine.

Le cinéma sait rapidement utiliser sa voix si particulière et son goût pour la composition. Marguerite Pierry débute en 1931 dans «On purge bébé» le premier film parlant de Jean Renoir d’après une pièce de Feydeau, avec Michel Simon en tête d’affiche, suivi du «Rosier de Madame Husson» avec Fernandel et du «Bal» pour la première apparition de Danielle Darrieux à l’écran. Un beau brelan pour une arrivée dans le Septième Art. Par la suite, elle incarne des personnages farfelus dans plus de quatre-vingts films. Sacha Guitry, qui est devenu un ami proche depuis qu’il l’employa dans sa pièce «Châteaux en Espagne» en 1933, lui offre ses meilleures compositions, notamment dans «Ils étaient neuf célibataires» (1939), «Donne-moi tes yeux» (1943), «Le comédien» (1947), «La vie d’un honnête homme» (1952) et «Assassins et voleurs» (1956). Elle est aussi la femme légère et repentante de Raimu dans «Monsieur Bretonneau» (1939) réalisé par Alexandre Esway sur un scénario de Marcel Pagnol, la tante Marthe des «Condamnés» ( 1947) de Georges Lacombe, la vieille folle du «Gang des tractions-arrière» (1950) de Jean Loubignac, Lady Braconfield dans «Adhémar» (1951) de et avec Fernandel et l’entremetteuse de «Nana» (1954) de Christian-Jaque. À la fin de sa carrière, elle tient la vedette dans des rôles de femmes originales pour deux comédies de Emile Couzinet «Un trou dans le mur» (1949) et «Le don d’Adèle» (1950).

Marguerite Pierry fut de longues années la compagne du comédien Marcel Simon qui était l’intime de Georges Feydeau et souvent son interprète. Ils formaient un couple atypique aux allures sèches et filiformes dans bon nombre de pièces et de films. Pendant l’occupation, Marguerite protège et cache Marcel forcé de porter l’étoile jaune afin qu’il ne soit pas déporté. Après la mort du comédien le 16 octobre 1958, malgré la douleur, elle ne cessera jamais de travailler. Marguerite Pierry s’éteint à son tour le 20 janvier 1963 à Paris. Elle repose désormais auprès de Marcel Simon au cimetière de Bagneux.

© Pascal DONALD

copyright
1931On purge bébé – de Jean Renoir avec Michel Simon
Le rosier de Madame Husson – de Bernard-Deschamps avec Fernandel
Le bal – de Wilhelm Thiele avec Danielle Darrieux
1933Le couché de la mariée – de Roger Lion avec Arnaudy
1935La sonnette d’alarme – de Christian-Jaque avec Josette Day
Adémaï au moyen âge – de Jean de Marguenat avec Noël-Noël
Paris Camargue – de Jack Forrester avec Albert Préjean
1936Les deux gosses – de Fernand Rivers avec Dorville
Courrier sud – de Pierre Billon avec Pierre Richard-Willm
J’arrose mes galons – de René Pujol avec Bach
Ça, c’est du sport – de René Pujol avec Henri Garat
Le nouveau testament – de Sacha Guitry & Alexandre Ryder avec Jacqueline Delubac
Trois artilleurs au pensionnat – de René Pujol avec Raymond Cordy
1937Prison sans barreaux – de Léonide Moguy avec Corinne Luchaire
Titin des Martigues – de René Pujol avec Henri Alibert
La citadelle du silence – de Marcel L’Herbier avec Robert Le Vigan
Monsieur Breloque a disparu – de Robert Péguy avec Lucien Baroux
1938Trois artilleurs en vadrouille – de René Pujol avec Roland Toutain
Les otages – de Raymond Bernard avec Mady Berry
La goualeuse – de Fernand Rivers avec Lys Gauty
1939Conflit – de Léonide Moguy avec Raymond Rouleau
Monsieur Bortonneau – de Alexander Esway avec Saturnin Fabre
Tourbillon de Paris – de Henri Diamant-Berger avec Grégoire Aslan
Ils étaient nef célibataires – de Sacha Guitry avec Henri Crémieux
Miquette / Miquette et sa mère – de Jean Boyer avec Liliane Harvey
Face au destin – de Henri Fescourt avec Jules Berry
Fausse alerte – de Jacques de Baroncelli avec Josephine Baker
1940Parade en sept nuits – de Marc Allégret avec André Lefaur
Paris-New York – de Yves Mirande avec Claude Dauphin
L’empreinte de dieu – de Léonide Moguy avec Pierre Blanchar
Faut ce qu’il faut / Monsieur Bibi – de René Pujol avec Pierre Larquey
1941Mam’zelle Bonaparte – de Maurice Tourneur avec Edwige Feuillère
Fromont jeune et Risler aîné – de Léon Mathot avec Mireille Balin
Chèque au porteur – de Jean Boyer avec Jean Tissier
1942Des jeunes filles dans la nuit – de René Le Hénaff avec Louise Carletti
La femme perdue – de Jean Choux avec Renée Saint-Cyr
Le baron fantôme – de Serge de Poligny avec Odette Joyeux
Madame et le mort – de Louis Daquin avec Pierre Renoir
CM La loi du 21 juin 1907 – de Sacha Guitry avec Arletty
1943Donne-moi tes yeux / La nuit blanche – de Sacha Guitry avec Aimé Clariond
La rabouilleuse – de Fernand Rivers avec Fernand Gravey
1944La boite aux rêves – de Yves Allégret & Jean Choux avec Mathilde Casadesus
1946Contre-enquête – de Jean Faurez avec Lucien Coëdel
Le château de la dernière chance – de Jean-Paul Paulin avec Corinne Calvet
1947Le comédien – de Sacha Guitry avec Léon Bélières
Les condamnés – de Georges Lacombe avec Jacques Castelot
Les maris de Léontine – de René Le Hénaff avec Pierre Jourdan
1948Toute la famille était là – de Jean de Marguenat avec Jean Parédès
Ces dames aux chapeaux verts – de Fernand Rivers avec Henri Guisol
1949Un trou dans le mur – de Émile Couzinet avec André Alerme
Dernière heure, édition spéciale – de Maurice de Canonge avec Paul Meurisse
Aux Deux Colombes – de Sacha Guitry avec Suzanne Dantès
1950Le gang des tractions-arrière – de Jean Loubignac avec Roland Armontel
Le don d’Adèle – de Émile Couzinet avec Robert Lamoureux
Knock / Dr. Knock – de Guy Lefranc avec Louis Jouvet
1951Adhémar ou le jouet de la fatalité / Adhémar – de Fernandel avec Andrex
Monsieur Octave – de Maurice Téboul avec Robert Seller
1952La vie d’un honnête homme – de Sacha Guitry avec Michel Simon
1953J’y suis, j’y reste – de Maurice Labro avec Robert Pizani
1954Madame du Barry – de Christian-Jaque avec Martine Carol
Nana – de Christian-Jaque avec Charles Boyer
Napoléon – de Sacha Guitry avec Raymond Pellegrin
1955Si Paris nous était conté – de Sacha Guitry avec Jean Marais
Villa Sans Souci / Mes petites amies et moi – de Maurice Labro avec Jean Bretonnière
Ces sacrées vacances – de Robert Vernay avec Julien Carette
1956Assassins et voleurs – de Sacha Guitry avec Michel Serrault
1957Les œufs de l’autruche – de Denys de La Patellière avec Pierre Fresnay
1958Tant d’amour perdu – de Léo Joannon avec Gabriele Ferzetti
1959Les frangines – de Jean Gourguet avec Louis Seigner
1963Seul... à corps perdu – de Raymond Bailly & Jean Maley avec Giselle Pascal
Fiche créée le 30 avril 2009 | Modifiée le 19 juillet 2016 | Cette fiche a été vue 4749 fois
PREVIOUSJacqueline Pierreux || Marguerite Pierry || Frank PiersonNEXT