CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Silvana Pampanini
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Maria Jacobini



Date et Lieu de naissance : 17 février 1892 (Rome, Italie)
Date et Lieu de décès : 20 novembre 1944 (Rome, Italie)
Nom Réel : Maria Jacobini

ACTRICE

C’est à Rome, capitale du royaume italien, que Maria Jacobini voit le jour, le 17 février 1892, mais certaines sources citent aussi 1890. Sœur des actrices Bianca et Diomira Jacobini, elle débute sa carrière cinématographique en 1912, sous la direction d’Ugo Felena dans «Cesare Borgia» et dans plusieurs réalisations de Roberto Danesi.

Rapidement, Maria Jacobini devient une star du cinéma muet italien. Son style de jeu plus naturel que celui de la plupart de ses consoeurs, lui vaut les faveurs d’un large public et lui permet de connaître de longues années de succès. Parmi les films qui firent sa renommée, nous pouvons citer, entre autres: «Jeanne d’Arc» (1913) d’Ubaldo Maria Del Colle, «Il focolare domestico» (1914) de Nino Oxilia, «Tragico convegno» (1915) de Ivo Illuminati, «La maschera dell’amore» (1916) de Ivo Illuminati, «Resurrezione» (1917) de Mario Caserini, «Addio giovinezza !» (1918) de Augusto Genina, «L’onestà del peccato» (1918) de Augusto Genina et «La regina del carbone» (1919) de Gennaro Righelli.

Au début des années vingt, Maria Jacobini reste sans conteste une des plus grandes actrices de la péninsule. Devenue la muse de Gennaro Righelli, c’est sous sa direction qu’elle tourne encore quelques uns de ses plus grands triomphes, tels que : «La vergine folle» (1920), «Il viaggio» (1921) et «Cainà» (1922), pour ne citer que les plus importants. De 1923 à 1929, sa carrière s’internationalise. Elle travaille beaucoup en Allemagne, et, toujours en collaboration avec Gennaro Righelli, elle est la protagoniste de : «La vie de Bohème» (1923) avec William Dieterle, «Steuerlos» (1924) avec Heinrich George, «Orient» (1924) avec Viggo Larsen, «Der bastard» (1924) avec Erich Kaiser-Titz, «Une femme et deux maris» (1924) avec Harry Liedtke et «Heures d’angoisse» (1928) avec Angelo Ferrari. Elle est aussi dirigée par des grands noms du cinéma germanique, tels que: Jaap Speyer pour «Bigamie» (1927), Robert Wiene pour «Les farces de l’amour» (1928) et Richard Oswald pour «Villa Falconieri» (1928).

Dans son pays natal, Maria Jacobini tourne encore dans «La bocca chiusa» (1925) de Guglielmo Zorzi, «Beatrice Cenci» (1926) de Baldassarre Negroni et «Il carnevale di Venezia» (1927) de Mario Almirante. Elle est en outre l’interprète de la coproduction germano-soviétique «Zhivoj trup» (1928) de Fédor Ozep et du film français «Maman Colibri» (1929) réalisé par Julien Duvivier.

Au tout début du cinéma parlant, Maria Jacobini est encore la tête d’affiche de «Perché no ?» (1930) de Amleto Palermi et de deux autres films de Righelli en 1931: «Patatrac» et «La Scala». Par après, elle glisse vers les seconds rôles. Nous pouvons ainsi la voir incarner la mère de Verdi dans «Le roman d’un génie» (1938) et celle de Mozart dans «Melodie eterne» (1940), tous les deux mis en scène par Carmine Gallone.

De 1938 à 1943, Maria Jacobini ajoute une corde à son arc et devient professeur de diction au Centro Sperimentale di Cinematografia, école créée par Benito Mussolini afin de moderniser le cinéma italien. Suite à un malaise, elle meurt subitement, à Rome, le 20 novembre 1944.

© Marlène PILAETE

copyright
1912 CM Cesare Borgia – de Ugo Felena avec Giovanni Pezzinga
Il giglio della palude – de Roberto Danesi avec Dillo Lombardi
L’ultimo abbraccio – de ? avec Dillo Lombardi
La fuggitiva – de Roberto Danesi avec Dillo Lombardi
Il ballo della morte – de Roberto Danesi avec Dillo Lombardi
Pantera – de ? avec Dillo Lombardi
Zingara – de Sandro Camasio avec Adriana Costamagna
La maledizione paterna – de ?
    Film sorti en 1916
1913Jeanne d’Arc ( Giovanna d’Arco ) de Ubaldo Maria Del Colle avec Alberto Nepoti
Il velo d’Iside – de Nino Oxilia avec Dillo Lombardi
Il raggio meraviglioso – de Roberto Danesi avec Dillo Lombardi
Follia – de Roberto Danesi avec Gian Paolo Rosmino
Lo schermo feroce – de Roberto Danesi avec Gian Paolo Rosmino
L’onta – de ? avec Dillo Lombardi
Il cadavere vivente – de Oreste Mentasi avec Dillo Lombardi
L’eredita di Gabriella – de ? avec Mario Roncoroni
In Hoc Signo Vinces ! – de Nino Oxilia avec Dillo Lombardi
Sulla falsa strada – de Roberto Danesi avec Dillo Lombardi
Vampe di gelosia – de Roberto Danesi avec Dillo Lombardi
L’amicizia di Polo – de Gian Paolo Rosmino avec Gian Paolo Rosmino
1914Il focolare domestico – de Nino Oxilia avec Dillo Lombardi
La busta nera – de Giuseppe Giusti avec Gustavo Serena
Il film rivelatore – de Umberto Paradisi avec Nello Carotenuto
Capricci di gran signore – de Umberto Paradisi avec Nello Carotenuto
L’esplosione del Forte B.2 – de Umberto Paradisi avec Nello Carotenuto
Gli abitarori delle fogne – de Umberto Paradisi avec Gustavo Serena
Il ponte del diavolo – de Umberto Paradisi avec Nello Carotenuto
1915Tragico convegno – de Ivo Illuminati avec Angelo Gallina
Per non morire – de Ivo Illuminati avec Angelo Gallina
I cavalieri moderni – de Ivo Illuminati avec Angelo Gallina
DO Fratelli d’Italia – de
Sotto l’ala della morte – de Ivo Illuminati avec Angelo Gallina
Il mistero della porta chiusa – de Maurizio Rava avec Nella Montagna
Ananke – de Nino Oxilia avec Leda Gys
1916La corsara – de Maurizio Rava avec Angelo Gallina
La maschera dell’amore – de Ivo Illuminati avec Amleto Novelli
Per la felicita di suo figlio – de ?
Quando la primavera ritorno – de Ivo Illuminati avec Angelo Gallina
1917Anime nemiche – de ? avec Bianca Quaranta
L’articolo IV – de Gennaro Righelli avec Tullio Carminati
Come le foglie – de Gennaro Righelli avec Ignazio Lupi
Resurrezione – de Mario Caserini avec Andrea Habay
Il filo della vita – de Mario Caserini avec Alfonso Cassini
1918Addio giovinezza ! – de Augusto Genina avec Lido Manetti
La signora Arlecchino – de Mario Caserini avec Alberto Collo
La sfinge – de Mario Caserini avec Andrea Habay
La via piu lunga – de Mario Caserini avec Tullio Carminati
L’onestà del peccato – de Augusto Genina avec Giulio Andreotti
1919Anima tormentata – de Mario Caserini avec Alberto Collo
La regina del carbone – de Gennaro Righelli avec Andrea Habay
1920La casa di vetro – de Gennaro Righelli avec Carlo Benetti
La vergine folle – de Gennaro Righelli avec Alfonso Cassini
1921Il richiamo – de Gennaro Righelli avec Luigi Duse
La preda – de Guglielmo Zorzi avec Amleto Novelli
Il viaggio – de Gennaro Righelli avec Andrea Rinaldi
Amore rosso – de Gennaro Righelli avec Silvio Orsini
1922La casa sotto la neve – de Gennaro Righelli avec Albert Capozzi
Cainà : la figlia dell’isola / Cainà : L’isola e il continente – de Gennaro Righelli avec Carlo Benetti
L’incognita – de Gennaro Righelli avec Augusto Bandini
1923La vie de Bohème ( Bohème – Künsterliebe ) de Gennaro Righelli avec William Dieterle
1924Sans direction ( steuerlos ) de Gennaro Righelli avec Heinrich George
Orient, la fille du désert ( Orient : Die tochter der wüste ) de Gennaro Righelli avec Viggo Larsen
Une femme et deux maris ( die puppenkönigin ) de Gennaro Righelli avec Harry Liedtke
1925La bocca chiusa – de Guglielmo Zorzi avec Lido Manetti
La bâtard ( der bastard / il transatlantico ) de Gennaro Righelli avec Erich Kaiser-Titz
1926Beatrice Cenci – de Baldassarre Negroni avec Ugo Gracci
1927Le carnaval de Venise ( il carnevale di Venezia ) de Mario Almirante avec Giuseppe Brignone
Bigamie – de Jaap Speyer avec Theodor Loos
L’honorable Mme Besson ( die frauengasse von Algier ) de Wolfgang Hoffmann-Harnisch avec Hans Adalbert Schlettow
1928Le crime de Vera Mirzewa ( der fall des staatsanwalts M... ) de Rudolf Meinert avec Jean Angelo
Les farces de l’amour ( unfug der liebe ) de Robert Wiene avec Jack Trevor
Ariane, gagnante du grand prix ( Ariadne im hoppegarten ) de Robert Dinesen avec Alfred Abel
Heures d’angoisse ( fünf bange tage ) de Gennaro Righelli avec Angelo Ferrari
Villa Falconieri – de Richard Oswald avec Hans Stüwe
Le cadavre vivant ( zhivoj trup / das ehegesetz / der lebende leichnam / zakonnij brak ) de Fédor Ozep avec Gustav Diessl
1929Maman Colibri – de Julien Duvivier avec Francis Lederer
1930Perché no ? – de Amleto Palermi avec Livio Pavanelli
1931Patatrac – de Gennaro Righelli avec Armando Falconi
La stella del cinema – de Mario Almirante avec Giuseppe Masi
La Scala – de Gennaro Righelli avec Carlo Ninchi
1934Paraninfo – de Amleto Palermi avec Eugenio Colombo
1937Gli uomini non sono ingrati – de Guido Brignone avec Gino Cervi
1938Chi è più felice di me ? – de Guido Brignone avec Tito Schipa
Le roman d’un génie / La vie passionnée de Verdi ( Giuseppe Verdi ) de Carmine Gallone avec Fosco Giachetti
1939Les demoiselles de Saint-Cyr ( le educande di Saint-Cyr ) de Gennaro Righelli avec Elio Steiner
1940Melodie eterne – de Carmine Gallone avec Conchita Montenegro
Cent lettres d’amour ( cento lettere d’amore ) de Max Neufeld avec Armando Falconi
1941L’acteur disparu ( l’attore scomparso ) de Luigi Zampa avec Vivi Gioi
Via delle cinque lune – de Luigi Chiarini avec Andrea Checchi
1942La signorina – de Ladislao Kish avec Alberto Sordi
Signorinette – de Luigi Zampa avec Carla Del Poggio
La danza del fuoco – de Giorgio Simonelli avec Paola Barbara
Tempesta sul golfo – de Gennaro Righelli avec Armando Falconi
1943La femme de la montagne ( la donna della montagna ) de Renato Castellani avec Amedeo Nazzari
Fiche créée le 12 octobre 2005 | Modifiée le 6 juillet 2017 | Cette fiche a été vue 6491 fois
PREVIOUSMichael Jackson || Maria Jacobini || Ulla JacobssonNEXT