CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Gordon Jackson
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Maria Pacôme



Date et Lieu de naissance : 18 juillet 1923 (Paris, France)►
Date et Lieu de décès : 1er décembre 2018 (Ballainvilliers, France)
Nom Réel : Simonne Pacôme

ACTRICE
Image
1964 Les combinards – de Jean-Claude Roy avec Darry Cowl, Michel Serrault, Jane Sourza & Noël Roquevert
Image
1974 Bons baisers… à lundi ! – de Michel Audiard avec Bernard Blier, Jean Carmet & Michel Bouquet
Image
1979 Les sous-doués – de Claude Zidi avec Daniel Auteuil, Michel Galabru & Hubert Deschamps
Image
1992 La crise – de Coline Serreau avec Vincent Lindon, Patrick Timsit, Zabou Breitman & Yves Robert

Née le 18 juillet 1923 à Paris, Maria Pacôme, de son vrai prénom Simonne, passe son adolescence comme vendeuse dans un magasin de chaussures. À la fin de la guerre, elle suit les Cours de René Simon où elle côtoie Marthe Mercadier. Elle y rencontre Maurice Ronet qui devient son époux en 1950. Pour ce jeune premier très en vogue, elle renonce à sa carrière pour se consacrer à la poterie et à la peinture.

Divorcée de Maurice Ronet, Maria Pacôme participe à la création de «Oscar» (1958) de Claude Magnier avec Pierre Mondy, rôle repris l’année suivante par Louis de Funès au sein des tournées Karsenty. En 1971, elle reprend son rôle de Madame Barnier dans «Oscar » auprès de Louis de Funès au Théâtre du Palais-Royal. Mais à la fin de la saison, elle quitte la distribution prétextant que «Louis jouait seul». Entre-temps, elle joue «N’écoutez pas, mesdames» (1961) de Sacha Guitry avec Fernand Gravey ou «Les enfants d’Edouard» (1970) de Marc-Gilbert Sauvageon. Devenue au même titre que Sophie Desmarets, Jacqueline Maillan ou Marthe Mercadier l’une des reines du théâtre de boulevard, elle rencontre un gros succès dans «Le noir te va si bien» (1972) avec Jean Le Poulain. Au cinéma, de manière épisodique, elle enchaîne les seconds rôles dans des comédies à succès «Le gendarme de Saint-Tropez» (1964) de Jean Girault avec Louis de Funès, «Les tribulations d’un chinois en Chine» (1965) de Philippe de Broca avec Jean-Paul Belmondo, «Le distrait» (1970) de et avec Pierre Richard ou «Bons baisers … à lundi» (1974) de Michel Audiard avec Jean Carmet et Bernard Blier. Pour la télévision, elle devient l’une des pensionnaires régulière de l’émission «Au Théâtre ce soir» de Pierre Sabbagh.

En 1979, son rôle de directrice d’une école privée confrontée à Daniel Auteuil dans «Les sous-doués» de Claude Zidi laisse présager que les cinéastes font plus régulièrement la solliciter. En vain, il faut attendre «La crise» (1992) de Coline Serreau où le temps d’une scène Maria Pacôme compose une femme mûre prise du démon de midi face à ses enfants médusés interprétés par Vincent Lindon et Zabou Breitman. Un rôle qui lui vaut une nomination au César de la meilleure actrice dans un second rôle. Entre-temps, elle triomphe sur scène dans des pièces dont elle est l’auteur «Apprends-moi Céline» (1977), «Le jardin d’Eponine» (1981), «On m’appelle Emilie» (1984), «Les seins de Lola» (1987) ou «Et moi… et moi!» (1989), pour la plupart jouées au Théâtre Saint-Georges et mises en scène par Jean-Luc Moreau. En 1980, elle participe à la création d’un des plus gros succès de l’époque «Joyeuses Pâques» de Jean Poiret mise en scène par Pierre Mondy, pièce jouée durant plusieurs saisons dans différents théâtres parisiens.

Fatiguée, Maria Pacôme abandonne la scène et obtient le rôle récurrent d’une secrétaire médicale dans la série «Docteur Sylvestre» (1995/98) avec Jérôme Anger. Hormis quelques petits rôles au cinéma, elle apparaît dans une saga estivale «Le secret des volcans» (2006) avec Véronique Jannot et Corinne Touzet. À la surprise générale, elle fait son retour dans un one-woman-show «L’éloge de la paresse» (2002) jouée durant deux saisons et couronné d’une nomination au Molière. Elle accepte également de remplacer Danielle Darrieux blessée lors des répétitions dans «La maison du lac» avec Jean Piat, en 2008. Elle publie ses souvenirs sous le titre «Maria sans Pacôme» aux édition «Du Cherche Midi» en 2007. Elle s’éteint le 1er décembre 2018, des suites d’une longue maladie.

© Olivier SINQSOUS

copyright
1959Voulez-vous danser avec moi ? – de Michel Boisrond avec Henri Vidal
Les jeux de l’amour – de Philippe de Broca avec Jean-Pierre Cassel
1961Le tracassin / Les plaisirs de la ville – de Alex Joffé avec Bourvil
1962Un clair de lune à Maubeuge – de Jean Chérasse avec Michel Serrault
Que personne ne sorte / Dernière enquête de Wens – de Ivan Govar avec Noël Roquevert
1963Rien ne va plus – de Jean Bacqué avec Achille Zavatta
Constance aux enfers – de François Villiers avec Claude Rich
1964Une souris chez les hommes / Un drôle de caïd – de Jacques Poitrenaud avec Maurice Biraud
Les gorilles – de Jean Girault avec Robert Dalban
Les combinards – de Jean-Claude Roy avec Darry Cowl
Le gendarme de Saint-Tropez – de Jean Girault avec Louis De Funès
1965Les tribulations d’un Chinois en Chine – de Philippe de Broca avec Jean-Paul Belmondo
1967Tendre voyou – de Jean Becker avec Robert Morley
1968Un drôle de colonel – de Jean Girault avec Jean Yanne
La maison de campagne – de Jean Girault avec Jean Richard
1970Le distrait – de Pierre Richard avec Pierre Richard
1974Bons baisers… à lundi ! – de Michel Audiard avec Bernard Blier
La situation est grave… mais pas désespérée – de Jacques Besnard avec Jean Lefebvre
1975Pas de problème ! – de Georges Lautner avec Bernard Menez
1976Silence… on tourne – de Roger Coggio avec Elisabeth Huppert
1977Le dernier baiser – de Dolorès Grassian avec Annie Girardot
1979Les sous-doués – de Claude Zidi avec Daniel Auteuil
1992La crise – de Coline Serreau avec Vincent Lindon
1995Le bel été 1914 – de Christian de Chalonge avec Claude Rich
1997Une femme très très très amoureuse – de Ariel Zeitoun avec Michel Boujenah
2002Mauvais esprit – de Patrick Alessandrin avec Thierry Lhermitte
2010 DA Titeuf, le film – de Zep
    Seulement voix
2011Arrête de pleurer Pénélope – de Juliette Arnaud & Corinne Puget avec Jacques Weber
Fiche créée le 4 novembre 2012 | Modifiée le 1 décembre 2018 | Cette fiche a été vue 4392 fois
PREVIOUSAl Pacino || Maria Pacôme || Lea PadovaniNEXT