CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Georges Lacombe
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Maria Paudler



Date et Lieu de naissance : 20 juin 1900 (Bodenbach, Empire Austro-Hongrois)
Date et Lieu de décès : 17 août 1990 (Munich, Allemagne)
Nom Réel : Maria Paudler

ACTRICE

Maria Paudler naît le 20 juin 1900, à Bodenbach, ville de Bohème, province de l’Empire Austro-Hongrois (maintenant Podmokly en République Tchèque). Elle a juste dix-sept ans lorsqu’elle termine ses études à Prague et qu’elle entame sa carrière de comédienne sur les planches du Berliner Stadttheater.

En 1925, après plusieurs prestations sur les scènes germaniques, Maria Paudler débute timidement au cinéma dans «Die vom anderen ufer» aux côtés de Bruno Kastner. Rapidement, elle enchaîne avec des rôles plus étoffés et donne la réplique aux plus grandes vedettes de l’écran allemand, parmi lesquelles: Werner Krauss dans «On ne badine pas avec l’amour» (1926); Heinrich George dans «Orient Express» (1927) et Hans Junkermann dans «Majestät schneidet bubiköpfe» (1928). Mais son plus fidèle partenaire reste Harry Liedtke qui est aussi son compagnon de l’époque et avec lequel elle tourne une demi douzaine de films. Notons pour l’anecdote, qu’elle divorça de son premier mari, l’acteur Georg Czimag, pour vivre pleinement son amour avec Harry.

Avec l’arrivée du cinéma parlant, Maria Paudler n’éprouve aucun problème pour s’adapter aux nouvelles techniques. Elle est remarquable, dans «Solang’ noch ein walzer von strauss erklingt» (1931) avec Gustav Fröhlich et «Wenn am sonntagabend die dorfmusik spielt» (1933) avec Carl de Vogt et Harry Liedtke. Vedette populaire dans les années vingt, elle reste une excellente actrice qui prouve son talent dans une vingtaine de productions tout au long des années trente. En 1938, Maria décroche le rôle principal dans le tout premier film réalisé pour la télévision allemande: «Adrian, der Tulpendieb».

Durant la seconde guerre mondiale, Maria Paudler apparaît une seule fois sur le grand écran, en 1941, dans «Ehe man ehemann wird» aux côtés de Ewald Balser. Refusant de jouer dans des films de propagande, elle se consacre essentiellement au théâtre. Après la chute du Troisième Reich, elle est emprisonnée en Tchécoslovaquie et doit sa libération à un ordre des autorités de l’Armée Rouge stipulant son irréprochabilité. Elle reprend alors le chemin des studios et apparaît dans quelques productions, pour des rôles secondaires, parmi lesquelles: «Ne craignez pas les grosses bêtes» (1953) avec Heinz Rühmann, «Histoire d’un grand amour» (1954) avec O.W. Fischer et «À l’araignée noire» (1958) avec Wolfgang Preiss. Ce film sera aussi sa dernière prestation sur grand écran.

En 1974, Maria revient pour une ultime apparition dans un médiocre western télévisé de Rolf Olsen. Par la suite, sa vie est noircie par une succession de drames. Son fils unique, fruit de son second mariage avec Kurt Skalden, se suicide. Elle divorce de Kurt puis elle est victime d’un terrible accident de voiture qui la laisse fortement handicapée. En 1977, elle publie un livre de souvenirs émouvants intitulé «Auch Lachen will gelernt sein».

C’est dans la plus totale indifférence que Maria Paudler disparaît le 17 août 1990, à Munich (Allemagne). Huit ans plus tôt, L’Académie du Cinéma Germanique lui avait rendu un vibrant hommage pour sa carrière.

© Philippe PELLETIER

copyright
1925De l’autre côté ( die vom anderen ufer ) de Arthur Bergen avec Bruno Kastner
1926Le jeune homme de la confiserie ( der jüngling aus der konfektion ) de Richard Löwenbein avec Curt Bois
Madame ne veut pas d’enfant ( madame wünscht keine kinder ) de Alexander Korda avec Harry Liedtke
Le conquérant des violettes ( der veilchenfresser ) de Frederic Zelnik avec Lil Dagover
On ne badine pas avec l’amour ( man spielt nicht mit der liebe ) de Georg Wilhelm Pabst avec Werner Krauss
1927Week-end magique ( wochenendzauber ) de Rudolf Walther-Fein avec Fritz Kampers
L’araignée blanche ( die weiße spinne / das geheimnis der weißen spinne ) de Carl Boese avec John Loder
Orient Express ( Orientexpress ) de Wilhelm Thiele avec Heinrich George
La femme indiscrète ( die indiskrete frau ) de Carl Boese avec Georg Alexander
L’ange dangereux ( das gefährliche alter ) de Eugen Illes avec Bernhard Goetzke
Der bettelstudent – de Jacob Fleck, Luise Fleck & Rudolf Walther-Fein avec Hans Junkermann
Mon ami Harry ( mein freund Harry ) de Max Obal avec Bruno Kastner
L’auberge en folie ( kleinstadtsünder / kleinstadtsünder, ein volksstück ) de Bruno Rahn avec Hermann Picha
La Lorelei ( die Lorelei ) de Wolfgang Neff avec Charles Willy Kayser
1928Majestät schneidet bubiköpfe / Hans kunglig höghet shinglar – de Ragnar Hyltén-Cavallius avec Fritz Alberti
Das letzte fort – de Curtis Bernhardt avec Albert Steinrück
Dragonerliebchen – de Rudolf Walther-Fein avec Hanni Weisse
Küsse, die man nicht vergisst – de Georg Jacoby avec Werner Fuetterer
La fièvre du mariage ( heiratsfieber ) de Rudolf Walther-Fein avec Fritz Kampers
Un coup de veine ( großstadtjugend ) de Rudolf Walther-Fein avec Ida Wüst
Der raub der sabinerinnen – de Robert Land avec Ralph Arthur Roberts
Une fille avec du tempérament ( ein mädel mit temperament ) de Victor Janson avec Kurt Verspermann
L’amour dans la neige ( liebe im schnee ) de Max Obal avec Livio Pavanelli
1929Oh mädchen, mein mädchen, wie lieb ich dich – de Carl Boese avec Margarete Kupfer
Die fidele herrenpartie / Die fidelen stammtischbrüder – de Rudolf Walther-Fein avec Walter Rilla
Das närrische glück – de Johannes Guter avec Otto Wallburg
DO Rund um die liebe – de Oskar Kalbus avec Georg Alexander
    Seulement apparition
1930Vedettes ( die große sehnsucht ) de Steve Sekely avec Gustav Diessl
Grève conjugale ( ehestreik ) de Carl Boese avec Georg Alexander
Capitaine de corvette ( der korvettenkapitän / blaue jungs von der marine ) de Rudolf Walther-Fein avec Max Ehrlich
Les deux mondes ( zwei welten ) de Ewald André Dupont avec Peter Voß
1931Tapage sur l’amour ( trara um liebe ) de Richard Eichberg avec Martha Eggerth
Der falsche ehemann – de Johannes Guter avec Johannes Riemann
Sang viennois, une page de la vie de Strauss ( Solang’ noch ein walzer von strauss erklingt / ein walzer vom strauß / Wiener g’schichten ) de Conrad Wiene avec Gustav Fröhlich
Le célibataire occasionnel ( strohwitwer ) de Georg Jacoby avec Adele Sandrock
Einer frau muß man alles verzeih’n – de Eugen Thiele avec Fritz Schulz
1933Quand la musique du village joue ( wenn am sonntagabend die dorfmusik spielt ) de Charles Klein avec Olaf Bach
1934Der junge baron Neuhaus – de Gustav Ucicky avec Viktor de Kowa
1935Mélodies immortelles ( unsterbliche melodien ) de Heinz Paul avec Rudolf Carl
Liebe geht : Wohin sie will – de Kurt Skalden avec Kurt Skalden
1936Junges blut – de Kurt Skalden avec Hans Scharlach
1937Le vrai amour triomphe toujours / La douce Hélène ( so weit geht die liebe nicht / die milde Helene ) de Franz Seitz avec O.E. Hasse
1938Un enfant embarassant ( das verlegenheitskind ) de Peter Paul Brauer avec Paul Klinger
Ein mädchen geht an land – de Werner Hochbaum avec Carl Kuhlmann
CM Ein klotziger junge – de Willy Winterstein avec Ingolf Kuntze
1941Ehe man ehemann wird / Hochzeitsreise ohne mann – de Alwin Elling avec Ewald Balser
1950Professeur papillon de nuit ( professor Nachtfalter / so was tun die herren immer wieder gerne ) de Rolf Meyer avec Johannes Heesters
1952Il était une fois sur le Rhin ( einmal am Rhein ) de Helmut Weiss avec Beppo Brem
1953Ne craignez pas les grosses bêtes ( keine angst vor großen tieren ) de Ulrich Erfurth avec Heinz Rühmann
1954Des roses pour toi ( keine angst vor schwiegermüttern / rosen für dich ) de Erich Engels avec Erich Ponto
Histoire d’un grand amour ( eine liebesgeschichte ) de Rudolf Jugert avec O.W. Fischer
1957Vacances à Immenhof ( ferien auf Immenhof ) de Hermann Leitner avec Paul Henckels
1958À l’Araignée Noire ( Grabenplatz 17 ) de Erich Engels avec Wolfgang Preiss
AUTRES PRIX :
      
    Prix d’honneur aux Prix du cinéma Germanique, Allemagne ( 1982
Fiche créée le 4 juin 2005 | Modifiée le 21 mai 2013 | Cette fiche a été vue 4808 fois
PREVIOUSLuana Patten || Maria Paudler || Georges PaulaisNEXT