CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Richard Long
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Maria Perschy



Date et Lieu de naissance : 23 septembre 1938 (Eisenstadt, Autriche)
Date et Lieu de décès : 3 décembre 2004 (Vienne, Autriche)
Nom Réel : Herta-Maria Perschy

ACTRICE

Herta-Maria Perschy vient au monde, le 23 septembre 1938, à Eisenstadt, petite ville de l’Est de l’Autriche. À dix-sept ans, elle fait ses premiers pas de comédienne, à Vienne, au séminaire estival de la troupe créée par Max Reinhardt. Parallèlement, la jeune fille suit des cours d’art dramatique avec Susi Nicoletti au Burgtheater.

Recommandée par son professeur, Maria Perschy signe un contrat à la Bavaria Filmstudios de Munich. Elle apparaît pour la première fois au cinéma dans «Mariés pour rire» (1956) de Franz Antel. Après quelques compositions sur les scènes autrichiennes, elle décroche au cinéma, en 1958, le rôle principal féminin dans «La zone interdite», un thriller où elle donne la réplique à Horst Buchholz. Le film connait un joli succès qui attire l’attention des producteurs étrangers sur la jeune actrice autrichienne. L’année suivante, elle tourne en Italie pour Giorgio Bianchi dans «Il moralista» avec Alberto Sordi.

En 1962, Maria Perschy, sculpturale beauté germanique, est sollicitée par John Huston pour interpréter Magda, dans sa nouvelle réalisation, «Freud, passions secrètes» avec Montgomery Clift. Elle entame ainsi une carrière internationale qui la conduit à Hollywood l’année suivante. Howard Hawks lui offre un premier rôle aux côtés de Rock Hudson dans «Le sport favori de l’homme». Toujours en 1963, elle est la partenaire de Cliff Robertson dans «Mission 633», un drame de guerre de Walter Grauman. Forte de son expérience hollywoodienne, Maria rentre en Europe et tourne en vedette dans plusieurs productions ambitieuses, parmi lesquelles: «Le mystère de la jonque rouge» (1963) avec Horst Frank, «Monsieur Dynamite» (1966) avec Lex Barker, «Le trésor de Pancho Villa» (1967) avec John Ericson et «Le château de Fu Manchu» (1968) avec Christopher Lee.

Par la suite, Maria Perschy se perd dans de mauvaises productions. Elle tente de relancer sa carrière en Espagne et enchaîne les films d’horreur de série Z, notamment sous la direction de Juan Antonio Bardem, José María Elorrieta et Carlos Aured. Une exception toutefois, dans cette série de navets tournés à cette époque : sa participation au film de Pierre Grimblat : «Dites-le avec des fleurs» (1973) où elle donne la réplique à Fernando Rey et Delphine Seyrig. À la fin des années soixante-dix, Maria Perschy est victime d’un grave accident. Très grièvement brûlée, elle en garde de vilaines cicatrices. Après plusieurs opérations de chirurgie réparatrice, elle rentre en Autriche et reprend ses activités théâtrales.

En 1977, Maria fait une apparition remarquée dans la célèbre série américaine, «General Hospital». Les années suivantes, elle compose encore quelques prestations pour le grand et le petit écran, mais ne retrouvera jamais la notoriété de ses débuts. À la fin du vingtième siècle, on la voit notamment à la télévision, aux côtés de Senta Berger, dans «Die Nacht der Nächte» (1995) et dans le téléfilm «Mörderisches Erbe - Tausch mit einer Toten» de Peter Patzak.

Mariée deux fois et mère d’une fille, Maria Perschy décède le 3 décembre 2004, à Vienne en Autriche, après un long combat contre le cancer.

© Philippe PELLETIER

copyright
1956Mariés pour rire ( roter mohn ) de Franz Antel avec Carola Höhn
1958La zone est interdite / La route glissante ( Nasser asphalt ) de Frank Wisbar avec Horst Buchholz
L’éclair noir ( der schwarze blitz ) de Hans Grimm avec Viktor Staal
Die landärztin vom Tegernsee / Die landärztin – de Paul May avec Rudolf Prack
1959Il moralista – de Giorgo Bianchi avec Alberto Sordi
L’agent poteau ( natürlich die autofahrer ) de Erich Engels avec Heinz Erhardt
1960Les plaisirs du samedi soir ( i piaceri del sabato notte ) de Daniele d’Anza avec Jean Murat
L’inassouvie / Un amour à Rome ( un amore a Roma ) de Dino Risi avec Vittorio De Sica
Le héros de mes rêves ( der held meiner träume ) de Arthur Maria Rabenalt avec Carlos Thompson
1961Les fiancées d’Hitler / Naissance sur commande ( lebensborn ) de Werner Klinger avec Joachim Hansen
Wenn beide schuldig werden – de Hermann Leitner avec Charles Régnier
Haß ohne gnade – de Ralf Lothar avec Horst Frank
1962Freud, passions secrètes ( Freud / Freud : The secret passion ) de John Huston avec Montgomery Clift
Mot de passe : courage ( the password is courage ) de Andrew L. Stone avec Dirk Bogarde
1963Le bourreau de Londres ( der henker von London ) de Edwin Zbonek avec Dieter Borsche
Le sport favori de l’homme ( man’s favorite sport ? ) de Howard Hawks avec Rock Hudson
Mission 633 ( 633 squadron / squadron 633 ) de Walter Grauman avec Cliff Robertson
Le mystère de la jonque rouge ( weiße fracht für Hongkong ) de Helmut Ashley avec Philippe Lemaire
S.O.S. terre en péril / Meurtre au sommet ( der chef wünscht keine zeugen ) de Hans Albin & Peter Berneis avec Wolfgang Zilzer
1964Du grisbi au Caire ( la sfinge sorride prima di morire – Stop – Londra / heiße spur Kairo- London ) de Duccio Tessari avec Ivan Desny
Amours extra conjugales ( extraconiugale ) de Giuliano Montaldo, Nino Guerrini & Massimo Franciosa avec Renato Salvatori
    Segment « La moglie svedese » de Giuliano Montaldo
1965Die banditen vom Rio Grande – de Helmuth M. Backhaus avec Harald Leipnitz
Le commissaire X traque les chiens verts ( Kommissar X : Jagd auf unbekannt ) de Gianfranco Parolini avec Brad Harris
1966Le triomphe des sept desperadas ( frauen, die durch die hölle gehen / las siete magnificas / the tall women / donne alla frontiera ) de Gianfranco Parolini, Sidney W. Pink & Rudolf Zehetgruber avec Gustavo Rojo
African gold / Ride the hide wind – de David Millin avec Darren McGavin
Monsieur Dynamite ( Mister Dynamite – morgen küßt euch der tod / die slowly, you’ll enjoy it more / Mister dinamita, mañana os besará la muerte / muori lentamente… te la godi di più / spy today, die tomorrow ) de Franz Josef Gottlieb avec Amedeo Nazzari
1967Una bruja sin escoba / A witch without a broom – de José María Elorrieta avec Jeffrey Hunter
Five golden dragons – de Jeremy Summers avec Robert Cummings
Le trésor de Pancho Villa ( los siete de Pancho Villa / seven for Pancho Villa / the treasure of Pancho Villa / the vengeance of Pancho Villa ) de José María Elorrieta avec John Ericson
The desperate ones / Más allá de las montañas / Beyond the mountains – de Alexander Ramati avec Raf Vallone
1968Le château de Fu Manchu ( die folterkammer des Dr. Fu Man Chu / assignment Istanbul / il castello di Fu Manchu / el castillo de Fumanchú / castle of Fu Manchu / Fu Manchu’s castle / the torture chamber of Fu Manchu ) de Jesus Franco avec Richard Greene
El último día de la guerra – de Juan Antonio Bardem avec George Maharis
1969Dr. med. Fabian : Lachen ist die beste medizin – de Harald Reinl avec Hans-Joachim Kulenkampff
1971Murders in the Rue Morgue / Edgar Allan Poe’s murders in the Rue Morgue – de Gordon Hessler avec Jason Robards Jr.
The Leo chronicles – de ? avec Scott Brady
1972El espectro del terror – de José María Elorrieta avec Sancho Gracia
El jorobado de la Morgue – de Javier Aguirre avec Jacinto Molina
1973Les yeux bleus de la poupée cassée ( los ojos azules de la muñeca rota ) de Carlos Aured avec Diana Lorys
Los fríos senderos del crimen – de Carlos Aured avec Georges Rigaud
Dites-le avec des fleurs ( díselo con flores ) de Pierre Grimblat avec Fernando Rey
1974La noche de la furia – de Carlos Aured avec Francisco Nieto
Exorcismo – de Juan Bosch avec Luis Induni
La diosa salvaje – de Miguel Iglesias avec Blanca Estrada
De profesión : Polígamo – de Angelino Fons avec Jorge Nieto
Le monde des morts-vivants ( el buque maldito / ghost ships of the blind dead / horror of the zombies / la noche del buque maldito / ship of zombies / the blind dead 3 / the ghost Galleon / zombie flesh eater ) de Amando de Ossorio avec Jack Taylor
1975Las adolescentes – de Pedro Masó avec Anthony Andrews
Las protegidas – de Francisco Lara Polop avec Simón Andreu
1976El límite del amor – de Rafael Romero Marchent avec Charo López
Último deseo – de León Klimovsky avec Alberto de Mendoza
Batida de raposas – de Carlos Serrano avec Tony Valento
1977Die standarte – de Ottokar Runze avec Peter Cushing
1983Vultures / Flesh and bullets / Vultures in paradise – de Paul Leder avec Stuart Whitman
1989Eine frau namens Harry – de Cyril Frankel avec Thomas Gottschalk
Fiche créée le 21 juillet 2005 | Modifiée le 19 novembre 2017 | Cette fiche a été vue 7187 fois
PREVIOUSMarco Perrin || Maria Perschy || Fred PersonneNEXT