CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Anton Walbrook
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Marian Marsh



Date et Lieu de naissance : 17 octobre 1913 (Trinidad, Petites Antilles)
Date et Lieu de décès : 9 novembre 2006 (Palm Desert, Californie, USA)
Nom Réel : Violet Ethelred Krauth

ACTRICE

Marian Marsh naît Violet Ethelred Krauth le 17 octobre 1913 dans l’île de Trinidad (lieu exact de naissance inconnu) alors colonie britannique au large du Venezuela (actuellement république de Trinité et Tobago). Violet est la fille d’un négociant en cacao et fabricant de chocolat de nationalité allemande. Sa mère est britannique. Herr Krauth, dont le négoce a été ruiné par la première guerre mondiale, décide de tenter sa chance aux USA. La famille s’installe alors dans le Massachusetts. Jean, la sœur aînée de Violet, ayant été admise comme élève puis jeune actrice dans les studios de la Paramount à Hollywood, toute la famille déménage pour la Californie. En 1929, Violet qui prend le pseudonyme de Marilyn Morgan, rejoint à son tour les studios de cinéma et signe avec la Warner pour quelques films dont des courts métrages au temps du muet et «Les anges de l’enfer» (1930) de Howard Hugues avec Jean Harlow.

En 1931, devenue Marian Marsh, cette très jolie jeune fille, conquiert à seulement dix-huit ans la célébrité en jouant une jeune serveuse irlandaise qui devient une grande diva sous hypnose, manipulée par l’inquiétant chef d’orchestre «Svengali» dans le film du même nom de Archie Mayo avec John Barrymore dans le rôle titre. Le célèbre acteur persécute encore la toute blonde Marian Marsh devenue danseuse dans «Le génie fou» dirigé par Michael Curtiz. Puis Marian March a pour partenaires Edward G. Robinson dans «Five star final», un film de Mervyn LeRoy, sur les méfaits de la presse à scandale. Enfin c’est «La route de Singapour» de Alfred E. Green avec William Powell, son aîné de vingt ans. qui succombe a son charme. En 1932, l’actrice connaît encore un grand succès en interprétant, pour changer, une comédie tout à fait charmante « Beauty and the boss » de Roy Del Ruth, avec Warren William en baron autrichien. Mais «Under eighteen» de Archie Mayo est massacré par la critique.

À tout juste dix-neuf ans, Marian Marsh, qui n’accepte pas les choix de la Warner, décide alors de rompre avec la puissante compagnie cinématographique. Elle gagne l’Europe et fait partie, en 1934, de la distribution de la production britannique «Over the garden wall» de John Daumery et du film allemand «Le fils prodige» de et avec Luis Trenker. Mais faute de propositions suffisamment intéressantes, elle signe de nouveau avec de grosses compagnies nord-américaines. Elle est notamment excellente dans «Remords / Crime et Châtiment» (1935), une adaptation controversée de Josef von Sternberg, avec Peter Lorre interprétant l’étudiant assassin Raskolnikov. Citons encore «Le baron Gregor» (1935) de Roy William Neill, avec Boris Karloff dans le double rôle des jumeaux Gregor et Anton de Bergman, dans un château maudit, bien évidemment; et «La voix qui accuse» (1937) de Charles Vidor avec Akim Tamiroff dans le rôle titre d’un médium.

Marian Marsh se marie en 1938 avec un homme d’affaires. Elle tourne encore cinq films mais de moindre succès dont «Aventure désespérée» de John H. Auer avec Ramon Novarro. Elle abandonne le métier en 1942 après avoir tourner son quarante-deuxième film. Veuve, mère de deux enfants, elle refera une brève apparition dans un feuilleton télévisé quinze ans plus tard. Elle se remariée en 1960 avec un chef d’entreprise ancien as de l’aviation. Marian March, veuve une seconde fois en 1984, s’éteint le 9 novembre 2006, âgée de quatre-vingt treize ans, dans sa résidence de Palm Desert en Californie.

© Caroline HANOTTE

copyright
1929The sophomore / Compromised – de Leo McCarey avec Eddie Quillan
1930 CM Don’t believe it – de William Watson avec James Gleason
Les anges de l’enfer ( hell’s angels ) de Howard Hughes avec Ben Lyon
Whoopee ! – de Thornton Freeland avec Eddie Cantor
1931The naughty flirt – de Edward F. Cline avec Robert Agnew
Svengali le terrible / La puissance de l’hypnose ( Svengali ) de Archie Mayo avec John Barrymore
Five star final – de Mervyn LeRoy avec Edward G. Robinson
La route de Singapour ( the road to Singapore ) de Alfred E. Green avec William Powell
Le génie fou ( the mad genius ) de Michael Curtiz avec John Barrymore
Under eighteen – de Archie Mayo avec Regis Toomey
1932Alias the doctor – de Lloyd Bacon & Michael Curtiz avec Richard Barthelmess
Beauty and the boss – de Roy Del Ruth avec David Manners
Une erreur judiciaire / Etrange justice ( strange justice ) de Victor Schertzinger avec Norman Foster
The sport parade – de Dudley Murphy avec Joel McCrea
CM Hollywood on parade No. A-5 – de Louis Lewyn avec Fifi d’Orsay
    Seulement apparition
1933Daring daughters / Behind the counter / City Virgin – de Christy Cabanne avec Joan Marsh
The eleventh commandment – de George Melford avec Alan Hale
Notorious but nice – de Richard Thorpe avec Henry Kolker
A man of sentiment – de Richard Thorpe avec Owen Moore
Love at second sight / The girl thief – de Paul Merzbach avec Anthony Bushell
1934I like it that way – de Harry Lachmann avec Roger Pryor
Over the garden wall – de John Daumery avec Bobby Howes
Le fils prodigue ( der verlorene sohn ) de Luis Trenker avec Luis Trenker
A girl of the limberlost – de Christy Cabanne avec Edward J. Nugent
1935In spirit of danger – de Lambert Hillyer avec Wallace Ford
Unknown woman – de Albert S. Rogell avec Richard Cromwell
Le baron Gregor ( the black room / the black room mystery ) de Roy William Neill avec Boris Karloff
Remords / Crime et châtiment ( crime and punishment ) de Josef von Sternberg avec Peter Lorre
Lady of secrets – de Marion Gering avec Lionel Atwill
1936Counterfeit – de Erle C. Kenton avec Chester Morris
L’homme qui vécut deux fois ( the man who lived twice ) de Harry Lachman avec Ralph Bellamy
Come closer, folks – de D. Ross Lederman avec James Dunn
Match aux étoiles / L’astrologue amoureux ( when’s your birthday ? ) de Harry Beaumont avec Joe E. Brown
CM Screen snapshots series 16, No. 1 – de Ralph Staub avec Johnny Weissmuller
    Seulement apparition
1937La voix qui accuse ( the great Gambini ) de Charles Vidor avec Akim Tamiroff
Youth on parole – de Phil Rosen avec Gordon Oliver
Les héros du samedi ( Saturday’s heroes ) de Edward Killy avec Van Heflin
1938Alerte au bagne ( prison nurse ) de James Cruze avec Henry Wilcoxon
Aventure désespérée ( a desperate adventure / it happened in Paris ) de John H. Auer avec Ramon Novarro
1939Missing daughters – de Charles C. Coleman avec Richard Arlen
1940Fugitive from a prison camp / Fugitive from a prison gang – de Lewis D. Collins avec Jack Holt
CM Picture people No. 1: Stars in defense – de M. Clay Adams avec Reginald Denny
    Seulement apparition
1941Murder by invitation – de Phil Rosen avec Wallace Ford
Gentleman from Dixie – de Albert Herman avec Jack La Rue
CM Picture people No. 4: Stars day off – de M. Clay Adams avec Jon Hall
    Seulement apparition
1942House of errors – de Bernard B. Ray avec Harry Langdon
Fiche créée le 16 novembre 2006 | Modifiée le 27 septembre 2015 | Cette fiche a été vue 3870 fois
PREVIOUSMae Marsh || Marian Marsh || Alan MarshalNEXT