CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Gene Tierney
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Marianne Hold



Date et Lieu de naissance : 15 mai 1933 (Johannisburg, Allemagne)
Date et Lieu de décès : 11 septembre 1994 (Lugano, Suisse)
Nom Réel : Marianne Weiss

ACTRICE

Marianne Hold, née Weiss, voit le jour le 15 mai 1933 à Johannisburg, ville de Prusse Orientale, (aujourd’hui Pisz, en Pologne). Son père est tué au cours de la seconde guerre. Elle passe sa jeunesse dans le Tyrol autrichien. À la suite d’un pèlerinage à Rome, Marianne décroche un petit travail à Cinecittà. La jeune fille rencontre alors le réalisateur Gabriel Pascal qui lui obtient une bourse d’études pour l’école du studio italien.

En 1950, Luis Trenker, le vétéran des films montagnards allemands, la remarque et lui offre son premier rôle dans «Barriera a Settentrione». Marianne Hold fait ensuite plusieurs apparitions dans des documentaires du cinéaste. En 1954, le réalisateur français Julien Duvivier, qui cherche une jeune actrice inconnue pour incarner l’héroïne de «Marianne de ma jeunesse», révèle son talent et sa beauté dans les versions allemande et française du film. Le succès de cette production en fait une vedette très demandée. Elle retrouve Luis Trenker à quatre reprises pour: «Gold aus gletschern» (1954), « Prigioniero della montagna» (1956), «Von der liebe besiegt» (1956) et «Maria, fille de la forêt» (1957). La presse lui prête alors une liaison amoureuse avec son mentor. Les offres s’enchaînent et, parmi les films les plus marquants de cette époque, nous pouvons citer: «Heimatland» (1955) de Franz Antel, «Wie einst Lili Marlene» (1956) de Paul Verhoeven, «L’auberge d’amour» (1957) de Hans Quest et «Le prêtre et la jeune fille» (1958) de Gustav Ucicky. Marianne est alors au zénith de sa carrière et l’une des vedettes préférées du public germanique d’après guerre.

Au début des années soixante, Marianne Hold est l’interprète principale de quelques films sans grand intérêt. Elle vit surtout une relation passionnelle avec le musicien italien Enrico Mainardi. Certains affirment qu’ils se seraient mariés secrètement. En 1962, toujours très populaire, elle achète une propriété viticole dans le Tyrol et s’y installe. L’année suivante, elle tourne auprès de Paul Hubschmid et Philippe Lemaire dans «Les diamants du Mékong», un film d’aventure réalisé par l’Italien Gianfranco Parolini. Sur le plateau, elle rencontre un grand et beau jeune homme d’origine australienne et héritier d’un grand groupe de produits pharmaceutiques: Friedrich Strobl von Stein. Ils se marieront six jours plus tard. L’heureux élu, illustre inconnu du monde cinématographique, tourne, l’année suivante, avec André Hunebelle dans «Furia à Bahia pour OSS 177». Il se fera appeler Frederick Stafford.

En 1964, Marianne Hold, apparaît une dernière fois à l’écran, aux côtés de Lex Barker, dans «Le prince noir». Puis, elle se retire définitivement des plateaux de tournage pour se consacrer à sa nouvelle famille. Belle et richissime, Marianne vit des années de bonheur absolu. En 1979, après le décès de Frederick Stafford dans un accident d’avion, elle vit avec son fils Roderick dans leur appartement de Zurich. Elle n’en sort qu’en 1987, suite à des problèmes de santé, et se lance avec succès dans de fructueuses affaires immobilières à Majorque et Marbella, en Espagne, et aux Bahamas.

Dans la nuit du 11 septembre 1994, Marianne Hold meurt prématurément, des suites d’une crise cardiaque au Cento Civico de Lugano, en Suisse.

© Philippe PELLETIER

copyright
1950Barriera a Settentrione – de Luis Trenker avec Amedeo Nazzari
DO Frühling in Südtirol – de Luis Trenker
1951 CM Aus könig Laurins Rosengarten – de Luis Trenker avec Luis Trenker
1952Ferien vom ich – de Hans Deppe avec Willy Fritsch
DO Kleine kletterfahrt – de Luis Trenker
DO Bergsommer – de Luis Trenker
1953Hochzeitsglocken – de Georg Wildhagen avec Carl Wery
Ave Maria – de Alfred Braun avec Zarah Leander
1954Marianne de ma jeunesse / Marianne – de Julien Duvivier avec Pierre Vaneck
Marianne de ma jeunesse ( Marianne, meine jugendliebe ) de Julien Duvivier avec Horst Buchholz
    + scénario – Version allemande de « Marianne de ma jeunesse »
Gold aus gletschern – de Luis Trenker avec Florian Trenker
1955Christine ( wenn die Alpenrosen blüh’n ) de Hans Deppe & Richard Häussler avec Claus Holm
Pays de mes amours ( Heimatland ) de Franz Antel avec Adrian Hoven
1956Prigioniero della montagna / Flucht in die Dolomiten – de Luis Trenker avec Yvonne Sanson
Pulverschnee nach Übersee – de Hermann Leitner avec Beppo Brem
La fille du lac / La fée du Bodensee ( die fischerin vom Bodensee ) de Harald Reinl avec Gerhard Riedmann
Lily Marlène / Comme autrefois Lily Marlène ( wie einst Lili Marleen ) de Paul Verhoeven avec Wolfgang Preiss
Vaincu par l’amour ( von der liebe besiegt / schicksal am matterhorn ) de Luis Trenker avec Robert Freitag
1957Le château du destin ( die prinzessin von St. Wolfgang ) de Harald Reinl avec Walter Gross
Maria, fille de la forêt / La fille et le braconnier ( wetterleuchten um Maria ) de Luis Trenker avec Viktor Staal
L’auberge d’amour ( die lindenwirtin vom Donaustrand ) de Hans Quest avec Senta Berger
1958Joyeux troubadours ( schwarzwälder kirsch ) de Géza von Bolváry avec Wolfgang Molander
Le prêtre et la jeune fille ( der priester und das mädchen ) de Gustav Ucicky avec Rudolf Lenz
Mon cœur est au Tyrol ( ein schatz ist aus Tirol ) de Hans Quest avec Joachim Fuchsberger
Seul dans la vie ( heimatlos ) de Herbert B. Fredersdorf avec Freddy Quinn
Aus dem tagebuch eines frauenarztes – de Werner Klinger avec Rudolf Prack
1959Chez Catherine la blonde ( bei der blonden Kathrein ) de Hans Quest avec Hans Nielsen
Kein mann zum heiraten – de Hans Deppe avec Beppo Brem
1960Sooo nicht, meine herren – de Michael Burk avec Hans-Joachim Kulenkampff
Tout commença au Königsee / Tout commença sur le Königsee ( schön ist die liebe am Königsee ) de Hans Albin avec Gustavo Rojo
Schick deine frau nicht nach italien – de Hans Grimm avec Oliver Grimm
1961Sissi 63 ( cariño mio / die liebe ist ein seltsames spiel ) de Rafael Gil avec Horst Frank
Isola Bella – de Hans Grimm avec Paul Hubschmid
1962Waldrausch – de Paul May avec Ingeborg Schöner
Wilde wasser – de Rudolf Schündler avec Rolf Olsen
Dal sabato al lunedi – de Guido Guerrasio avec Sandro Panseri
1963Les diamants du Mékong ( la sfida viene da Bangkok / die diamantenhölle am Mekong ) de Gianfranco Parolini avec Philippe Lemaire
1964Le prince noir / A la poursuite de Schut / Au pays des Skipétars ( der schut / una carabina per schut / the shoot / sut/ yellow devil ) de Robert Siodmak avec Lex Barker
Fiche créée le 28 juillet 2005 | Modifiée le 23 avril 2017 | Cette fiche a été vue 9933 fois
PREVIOUSCarola Höhn || Marianne Hold || Fay HoldenNEXT