CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Lila Lee
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Marie Osborne



Date et Lieu de naissance : 5 novembre 1911 (Denver, Colorado, USA)
Date et Lieu de décès : 11 novembre 2010 (San Clemente, Californie, USA)
Nom Réel : Helen Alice Myers

ACTRICE

Baby Marie Osborne est Helen Alice Myers le 5 novembre 1911 à Denver au Colorado. Elle est la fille de Roy et Mary Myers. Pour des raisons mystérieuses, la petite fille est adoptée peu après sa naissance par Leon et Edith Osborn qui quittent très vite le Colorado pour aller travailler aux studios Balboa, à Long Beach en Californie. L’enfant a trois ans quand elle tourne son premier film «Kidnapped in New York» (1914) sous le nom de Baby Marie Osborne, ses parents nourriciers ayant pris le soin de rajouter un «e» à son nom de famille afin de cacher ses véritables origines.

Pendant cinq ans, la petite Baby Marie Osborne enchaîne une trentaine de films réalisés par Henry King et William Bertram, produits principalement par les firmes «Balboa Amusement Producing Company» et «Diando Film Corporation». Bien avant Shirley Temple, elle est pour des millions de spectateurs la petite Chérie de l’Amérique. Son visage potelé et ses yeux pétillants font le bonheur de ses admirateurs. Elle sait faire sourire et donner de la bonne humeur mais aussi briser les cœurs et tirer des larmes de son public. Une maison de production est créée en son nom et rapporte de confortables profits. Au cours de l’été 1919, elle tourne un dernier film et se retire du monde du cinéma, tout le monde alors croit que sa fortune est faite et que son avenir est assuré.

Mais dans les coulisses, ses parents adoptifs sont en plein divorce, ils se disputent la garde mais surtout l’argent de la jeune vedette. En 1920, la presse à scandale annonce que la quasi-totalité de la fortune de Baby Marie Osborne a été dilapidée en frais d’avocats. Par la suite, sa vie se fait plus discrète, loin des lumières d’Hollywood, jusqu’au 2 mai 1931, ou l’on apprend son mariage avec Frank J. Dempsey. De cette union naît une fille, Joan, peu de temps avant leur séparation en 1936. Entre-temps, pour subvenir aux besoins du ménage, Marie travaille comme vendeuse. Un jour de 1933, elle reçoit un appel de l’administration sociale du Colorado qui lui dévoile la vérité sur son adoption et qu’elle serait la fille naturelle du magnat H.L. Shiver qui lui a laissé une part conséquente de son héritage. Elle décide alors de reprendre sa carrière d’actrice avec un petit rôle dans «Carolina» (1934) auprès de Lionel Barrymore et Janet Gaynor. Elle se fait ensuite engager comme doublure de, entre autres, Ginger Rogers, Deanna Durbin ou Betty Hutton. Grâce au soutien du réalisateur de ses débuts, Henry King, elle décroche quelques figurations notamment dans «Les derniers jours de Pompéi» (1935) de Ernest B. Schoedsack, «Citizen Kane» (1941) de Orson Welles et «Arc de triomphe» (1948) de Lewis Milestone.

En 1950, Marie Osborne entame une nouvelle carrière comme costumière pour la «Western Costume», une société qui fournie les garde-robes de tous les grands studios d’Hollywood. Elle est employée sur des films aussi prestigieux que «Le tour du monde en quatre-vingts jours» (1956) de Michael Anderson, «Spartacus» (1959) de Stanley Kubrick, «Le plus grand cirque du monde» (1964) de Henry Hathaway et «Le parrain : 2ème partie» (1974) de Francis Ford Coppola. En 1963, elle est choisie par Elizabeth Taylor pour être sa costumière personnelle sur le tournage de «Cléopâtre». Peu après le décès de son second mari, Murray Yeats, en 1975, Marie Osborne prend sa retraite définitive chez sa fille et son gendre à San Clemente où elle meurt presque centenaire le 11 novembre 2010.

© Pascal DONALD

copyright
1914 CM Kidnapped in New York – de ? avec Barney Gilmore
1915Should a wife forgive ? / The Lady of perfume – de Henry King avec Lew Cody
Little Mary Sunshine – de Henry King avec Andrew Arbuckle
CM The maid of the wild – de ? avec Henry King
1916Shadows and sunshine – de Henry King avec Lucy Payton
Joy and the dragon – de Henry King avec Cullen Landis
Twin kiddies – de Henry King avec Ruth Lackaye
Told at twilight / Told at the twilight – de Henry King avec Beatrice Van
1917Sunshine and gold – de Henry King avec Daniel Gilfether
When baby forgot – de Eugene Moore avec Lee Hill
Captain Kiddo – de Eugene Moore avec Philo McCullough
Tears and smiles – de William Bertram avec Melvin Mayo
The little patriot – de William Bertram avec Herbert Standing
Milady o’the beanstalk – de William Bertram avec Ellen Cassidy
1918Daddy’s girl / Any home – de William Bertram avec Marion Warner
Dolly does her bit – de William Bertram avec Alice Saunders
A daughter of the West – de William Bertram avec Frank Whitson
The voice of destiny – de William Bertram avec Jack Connolly
The locked heart – de Henry King avec Vola Vale
Cupid by proxy – de William Bertram avec Mary Talbot
Winning Grandma – de William Bertram avec Ruth King
Dolly’s vacation – de William Bertram avec Ernest Morrison
Child of M’sieu – de Harrish Ingraham avec Philo McCullough
The old maid’s baby – de William Bertram avec Jack Richardson
1919The sawdust doll – de William Bertram avec Claire Du Brey
The little diplomat – de William Bertram avec William Welsh
Baby Marie’s round-up – de William Bertram avec Jack Carlyle
CM Daddy number two – de ?
CM Miss Gingersnap – de William Bertram avec Little Rastus
1933Carolina ( the house of Connelly ) de Henry King avec Lionel Barrymore
1934Roberta – de William A. Seiter avec Fred Astaire
La joyeuse divorcée ( the gay divorcee / the gay divorce ) de Mark Sandrich avec Edward Everett Horton
    Seulement doublure de Ginger Rogers
1935Les derniers jours de Pompéi ( the last days of Pompeii ) de Ernest B. Schoedsack avec Basil Rathbone
Sa première angoisse / Ce n’était qu’un homme ( we’re only human ) de James Flood avec Preston Foster
1936Sur les ailes de la danse / Leçon de danse ( swing time ) de George Stevens avec Ginger Rogers
    + doublure de Ginger Rogers
1937Pension d’artistes ( stage door ) de Gregory La Cava avec Katharine Hepburn
SOS vertu ( wise girl ) de Leigh Jason avec Ray Milland
L’entreprenant monsieur Petroff ( shall we dance ? ) de Mark Sandrich avec Fred Astaire
    Seulement doublure de Ginger Rogers
1938Vacances payées ( having wonderful time / having a wonderful time ) de Alfred Santell avec Douglas Fairbanks Jr.
    Seulement doublure
1941Citizen Kane – de Orson Welles avec Joseph Cotten
1943La sœur de son valet ( his butler’s sister ) de Frank Borzage avec Deanna Durbin
1944Hollywood parade / Suivez les gars ! ( follow the boys / three cheers for the boys ) de A. Edward Sutherland avec George Raft
1945Deux nigauds au collège ( here come the co-eds ) de Jean Yarbrough avec Bud Abbott
1948Arc de triomphe ( Arch of Triumph ) de Lewis Milestone avec Charles Boyer
1949Mon véritable amour ( my own true love ) de Compton Bennett avec Melvyn Douglas
1950Bunco Squad – de Herbert I. Leeds avec Ricardo Cortez
1955Blanches colombes et vilains messieurs ( guys and dolls ) de Joseph L. Mankiewicz avec Marlon Brando
    Seulement costumes
1956Le tour du monde en quatre-vingts jours ( around the world in eighty days ) de Michael Anderson avec Cantinflas
    Seulement costumes
1958Cette terre qui est mienne / Cette terre est mienne ( this earth is mine ) de Henry King avec Rock Hudson
    Seulement costumes
1959Spartacus – de Stanley Kubrick avec Kirk Douglas
    Seulement costumes
1961Le roi des imposteurs ( the great impostor ) de Robert Mulligan avec Tony Curtis
    Seulement costumes
1963Cléopâtre ( Cleopatra ) de Joseph L. Mankiewicz avec Elizabeth Taylor
    Seulement costumes
1964Comment tuer votre femme ? ( how to murder your wife ) de Richard Quine avec Jack Lemmon
    Seulement costumes
Le plus grand cirque du monde ( circus world / the magnificent showman / the Samuel Bronston’s circus world ) de Henry Hathaway avec Rita Hayworth
    Seulement costumes
1965La poursuite impitoyable ( the chase ) de Arthur Penn avec Robert Redford
    Seulement costumes
1967Le démon des femmes ( the legend of Lylah Clare ) de Robert Aldrich avec Peter Finch
    Seulement costumes
1968Le meurtre de sœur George ( the killing of sister George ) de Robert Aldrich avec Susannah York
    Seulement costumes
1973Nos plus belles années ( the way we were ) de Sydney Pollack avec Barbra Streisand
    Seulement costumes
Mame – de Gene Sacks avec Lucille Ball
    Seulement costumes
1974Le parrain : Deuxième partie ( the godfather : Part II / Mario Puzo’s the godfather : Part II ) de Francis Ford Coppola avec Robert De Niro
    Seulement costumes
1976Deux farfelus à New York ( Harry and Walter go to New York ) de Mark Rydell avec Michael Caine
    Seulement costumes
Fiche créée le 22 novembre 2010 | Modifiée le 1 avril 2012 | Cette fiche a été vue 3307 fois
PREVIOUSHeather O’Rourke || Marie Osborne || Per OscarssonNEXT