CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Jacques Bergerac
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Marie-Françoise Audollent



Date et Lieu de naissance : 22 mai 1943 (Clermont-Ferrand, France)
Date et Lieu de décès : 31 mars 2008 (Lyon, France)
Nom Réel : Marie-Françoise Bernadette Hélène Audollent

ACTRICE
Image
1977 Molière – de Ariane Mnouchkine avec Philippe Caubère, Brigitte Catillon, Daniel Mesguich & Jean Dasté
Image
1995 Le cri de la soie – de Yvon Marciano avec Marie Trintignant, Anémone, Sergio Castellitto & Adriana Asti
Image
2000 Eloge de l’amour – de Jean-Luc Godard avec Bruno Putzulu, Cécile Camp, Jean Davy & Rémo Forlani
Image
2007 La jeune fille et les loups – de Gilles Legrand avec Laetitia Casta, Jean-Paul Rouve & Michel Galabru

Marie-Françoise Audollent est née le 22 mai 1943 à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme). Après des études classiques, elle se sent attirée vers le théâtre. Elle débute au Théâtre du Soleil, à la Cartoucherie de Vincennes, sous la direction de Ariane Mnouchkine. En 1978, elle participe, avec toute la troupe, au gigantesque tournage de «Molière, ou la vie d’un honnête homme», toujours sous la direction de Ariane Mnouchkine, avec, entre autres Philippe Caubère et Joséphine Derenne. À cette époque, il était rare et risqué de produire un long métrage avec des comédiens inconnus du grand public et ayant une durée aussi importante et, bien que présenté en deux époques, le film dure quatre heures dix. À la stupéfaction générale, le film trouve son public permettant à celui-ci de découvrir un autre théâtre autre que celui dit de «boulevard». «Molière» obtient le César de La Meilleure Photo pour Bernard Zitzermann ainsi que celui des Meilleurs Décors pour Guy-Claude François en 1979. Le film est également nominé pour le César du meilleur film, meilleur réalisateur et également pour le son.

Fort de ce succès, Marie-Françoise Audollent continue l’aventure avec Le Théâtre du Soleil et, en 1981, elle publie, à la demande de Ariane Mnouchkine, «Richard II» et «La Nuit des rois». Elle restera à la Cartoucherie de Vincennes jusqu’en 1988 tout en ayant jusqu’à son décès, le «titre» d’ancienne administratrice. Plusieurs réalisateurs (Charlotte Silvera, Véra Belmont, Jean-Luc Godard …) font appel à ses talents de comédienne. En 1988, elle tourne «Prisonnières», de Charlotte Silvera, un drame sans concession sur l’univers carcérale des femmes, en 1990, Véra Belmont l’engage pour «Milena», avec Valérie Kaprisky et Stacy Keach, drame biographique se situant en 1920, racontant l’histoire d’une jeune fille fréquentant le milieu philosophique de Prague s’opposant à son père, chirurgien qui voit en elle la relève du flambeau familiale. Il ira jusqu’à faire interner sa fille alors qu’elle tombe amoureuse d’un journaliste Juif. S’en suivront d’autres films intimistes tels que «Le cri de la soie» (1995) avec Marie Trintignant, «On va nulle part et c’est très bien» (1997) avec Katia Tchenko, «Zonzon» (1998) avec le débutant Jamel Debbouze, «L’éloge de l’amour» (2000) de Jean-Luc Godard. En 2005, elle participe au thriller de Ron Howard «Da Vinci Code» dans le rôle de Sœur Sandrine, aux côtés de Tom Hanks et Audrey Tautou. Se sera sa seul apparition dans un «blockbuster» américain.

En 2004, Marie-Françoise Audollent apparaît dans un cour métrage de neuf minutes, «Les seins de ma prof d’anglais» auprès de Dany Brillant. Pour la télévision nous pourrons la voir dans «La Florentine» (1991) de Marion Sarraut, puis dans l’adaptation télévisée du roman de Alexandre Dumas père «Le comte de Monte Cristo» (1998) par Josée Dayan, avec Gérard Depardieu dans le rôle-titre, mais aussi Pierre Arditi, Jean Rochefort, Roland Blanche, Ornella Muti; «Le soldat inconnu vivant» (2004) avec Denis Lavant; «Les histoires extraordinaires de Pierre Bellemare» (2006); «Harkis» (2006) avec Smaïn qu’elle avait connu sur le tournage de «Leïla» (2005). Bien qu’ayant fait quelques incursions dans des productions cinématographies et télévisée, la comédienne restera une référence dans le monde du théâtre. Marie-Françoise Audollent est décédée accidentellement la 31 mars 2008, dans une chambre d’hôtel du premier arrondissement de Lyon, alors qu’elle était en tournée avec la pièce «Fin de Partie», de Samuel Beckett.

© Christophe LAWNICZAK

copyright
1977Molière / Molière ou la vie d’un honnête homme – de Ariane Mnouchkine avec Philippe Caubère
1987Prisonnières – de Charlotte Silvera avec Annie Girardot
1990Milena – de Véra Belmont avec Stacy Keach
1995Le cri de la soie – de Yvon Marciano avec Marie Trintignant
1996Ma femme me quitte – de Didier Kaminka avec Michel Boujenah
1997On va nulle part et c’est très bien – de Jean-Claude Jean avec Katia Tchenko
1998Zonzon – de Laurent Bouhnik avec Pascal Greggory
2000Eloge de l’amour – de Jean-Luc Godard avec Bruno Putzulu
2004 CM Les seins de ma prof d’anglais – de Olivier Bardy avec Dany Brillant
2005Da Vinci code ( the Da Vinci code ) de Ron Howard avec Tom Hanks
2007La jeune fille et les loups – de Gilles Legrand avec Jean-Paul Rouve
CM Arrêt demandé – de Thomas Perrier avec Pascal Vincent
CM Misère s – de Isabelle Vossart avec Léo Paget
2008Sois sage – de Juliette Garcias avec Bruno Todeschini
Fiche créée le 6 avril 2008 | Modifiée le 3 juillet 2010 | Cette fiche a été vue 5019 fois
PREVIOUSMichel Audiard || Marie-Françoise Audollent || Stéphane AudranNEXT