CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Jean Droze
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Marie-Louise Iribe



Date et Lieu de naissance : 29 novembre 1894 (Paris, France)
Date et Lieu de décès : 12 avril 1934 (Paris, France)
Nom Réel : Pauline Marie Louise Lavoisot

ACTRICE
Image
1914 Les pâques rouges – de Louis Feuillade avec Renée Carl, Edmond Bréon, René Navarre & Paul Manson
Image
1921 L’Atlantide – de Jacques Feyder avec Jean Angelo, Stacia Napierkowska & André Roanne
Image
1928 Hara-kiri – de Henri Debain & Marie-Louise Iribe avec Constant Rémy, André Berley & Liao Szi-Yen
Image
1930 Le roi des aulnes – de Marie-Louise Iribe avec Joë Hamman, Mary Costes, Rosa Bertens & Otto Gebühr

De son vrai nom Pauline Lavoisot, Marie-Louise Iribe naît le 29 novembre 1894, au domicile de ses parents, boulevard de Clichy, dans le 18ème arrondissement de Paris. Son père, Louis Lavoisot, chevalier de la Légion d’Honneur, est capitaine d’infanterie de marine; sa mère, Jeanne (née Iribe) est femme au foyer. Elle est la nièce de Paul Iribe, célèbre décorateur proche de Coco Chanel.

La petite Pauline décide très tôt qu’elle sera comédienne. Après ses études, elle entre au Conservatoire où elle suit les cours de théâtre de Georges Berr. En 1913, devenue Marie-Louise Iribe, elle tient des petits rôles à la Comédie Française dans les pièces «L’embuscade» de Henry Kistemaeckers et «La marche nuptiale» de Henry Bataille. Diplômée d’un second prix en 1914, elle se produit sur scène dans plusieurs théâtres parisiens. Elle est engagée par Jacques Copeau dans la troupe du Vieux Colombier, on la voit notamment dans «La nouvelle idole» de François de Curel, «Les romanesques» de Edmond Rostand ou «La griffe» de Henri Bernstein. En juin 1917, elle créée au Théâtre des Bouffes Parisiens, «Un soir quand on est seul», une fantaisie en un acte, de et avec Sacha Guitry. En 1925, elle partage l’affiche avec Eve Francis de «Natchalo», une pièce sur fond de révolution russe de André Salmon et René Saunier, également interprété par Pierre Renoir, qu’elle épouse quelques mois plus tard après qu’elle ai vécu une longue relation avec le comédien André Roanne.

Entre-temps, Marie-Louise Iribe fait son entrée dans le monde du cinéma, en 1913, en interprétant les jeunes premières dans des petits films signés René Le Somptier, Louis Feuillade et Gaston Ravel. En 1921, Jacques Feyder la révèle dans «L’Atlantide», adaptation du roman de Pierre Benoît ou elle interprète la petite esclave Tanit-Zerga, suivante de la reine Antinéa incarnée par Stacia Napierkowska. La même année, elle joue la sœur de Marguerite Madys dans «Les ailes s’ouvrent», un drame réalisé par Guy du Fresnay. Puis, elle part tourner un film en Allemagne, revient au pays où elle travaille pour Gaston Ravel «Le gardien du feu» (1924) et Henri Fescourt «Un fils d’Amérique» (1925). Insatisfaite des rôles qui lui sont proposés, Marie-Louise Iribe créée sa propre société de production, «Les Artistes Réunis», avec son mari Pierre Renoir, afin de financer les projets qui lui tiennent à cœur. Pour son premier sujet, elle choisi un scénario original de son ami Pierre Lestringuez «Marquitta», adapté et mis en scène par son beau-frère Jean Renoir, l’histoire d’une chanteuse des rues qui devient une grande vedette. La même année, elle produit «Chantage» le premier film réalisé par le comédien Henri Debain, avec Huguette Duflos en vedette. Alors qu’elle commence le tournage du nouveau film de Henri Debain «Hara-Kiri», celui-ci tombe malade après quelques jours de travail, elle décide alors de reprendre les rennes de sa production, passe derrière la caméra et termine le film. En 1930, elle écrit, produit, réalise, les deux versions, française et allemande, du «Roi des aulnes» d’après un poème de Goethe, avec dans les rôles principaux Joë Hamman, Mary Costes et Otto Gebühr.

Divorcée de Pierre Renoir en 1933, Marie-Louise Iribe meurt prématurément le 12 avril 1934 à Paris. Cette artiste d’un tempérament exceptionnel et d’une grande culture restera dans l’histoire du cinéma pour avoir été une des premières femmes à se lancer dans la réalisation et la production.

© Pascal DONALD

copyright
1913 CM Fleur fanée… cœur aimé… – de René Le Somptier avec Maurice Vinot
CM La rencontre – de Louis Feuillade avec Edmond Bréon
CM La vierge folle – de ?
1914 CM Les pâques rouges – de Louis Feuillade avec René Navarre
CM Au temps des cerises / Le temps des cerises – de René Le Somptier avec Laurent Morléas
CM Le prix de Rome – de René Le Somptier avec Henri Duval
CM L’affaire énigmatique – de Gaston Ravel
1916 CM Le pont des enfers – de René Le Somptier avec Georges Melchior
CM La trouvaille de Buchu – de Jacques Feyder avec Françoise Rosay
CM La pièce de dix sous – de Jacques Feyder
1918Protéa ou l’intervention de Protéa / Protéa 5 – de Jean-Joseph Renaud avec Josette Andriot
    Film en 4 parties
    1 : Titre inconnu
    2 : Titre inconnu
    3 : Titre inconnu
    4 : Titre inconnu
Le masque de l’amour – de René Plaissetty avec Jeanne Grumbach
    Film en 2 parties
    1 : Le masque de Valcor
    2 : Madame de Fermeuse
1921L’Atlantide – de Jacques Feyder avec Jean Angelo
Les ailes s’ouvrent – de Guy du Fresnay avec André Roanne
1923Nachtstürme – de Hanns Kobe avec Fritz Kampers
1924Le gardien du feu – de Gaston Ravel avec René Navarre
1925Un fils d’Amérique – de Henri Fescourt avec Gabriel Gabrio
1927Marquitta – de Jean Renoir avec Henri Debain
    + production
Chantage – de Henri Debain avec Huguette Duflos
    Seulement direction artistique & production
1928Hara-kiri – de Henri Debain & Marie-Louise Iribe avec Constant Rémy
    + production
1930Le roi des aulnes – de Marie-Louise Iribe avec Joë Hamman
    Seulement scénario, réalisation & production
Le roi des aulnes ( der erlkönig ) de Peter Paul Brauer & Marie-Louise Iribe avec Otto Gebühr
    Version allemande de « Le roi des aulnes » – Seulement scénario, réalisation & production
Fiche créée le 2 avril 2015 | Modifiée le 7 octobre 2016 | Cette fiche a été vue 1786 fois
PREVIOUSJohn Ireland || Marie-Louise Iribe || José IsbertNEXT