CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Ray Charles
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Marilyn Maxwell



Date et Lieu de naissance : 3 août 1921 (Clarinda, Iowa, USA)
Date et Lieu de décès : 20 mars 1972 (Beverly Hills, Californie, USA)
Nom Réel : Marvel Marilyn Maxwell

ACTRICE
Image
1942 L’heure H. (stand by for action) de Robert Z. Leonard avec Robert Taylor, Brian Donlevy & Charles Laughton
Image
1948 Le champion (champion) de Mark Robson avec Kirk Douglas, Arthur Kennedy & Ruth Roman
Image
1953 À l’est de Sumatra (east of Sumatra) de Budd Boetticher avec Jeff Chandler, Suzan Ball & Anthony Quinn
Image
1964 La diligence partira à l’aube (stage to Thunder Rock) de William F. Claxton avec Barry Sullivan

Cette blonde platine, au port élégant et au regard profond, a l’abattage de Mae West et la canaillerie amicale de Joan Blondell. Née Marvel Marilyn Maxwell le 3 août 1921 à Clarinda, dans l’Iowa, on la surnomme un peu vite «la seconde Marilyn»; car, de la première, elle a bien la chevelure et la silhouette, mais non la sensualité à fleur de peau. Du visage de Marilyn Maxwell se dégage plutôt une intelligence aiguisée, mâtinée d’auto-ironie.

Chaperonnée par une mère ambitieuse, qui veut en faire une star, elle apprend la danse et monte sur scène dès son plus jeune âge, accompagnée par Mrs Maxwell, qui joue du piano. Sa véritable carrière d’artiste, elle la commence au début des années 40, comme chanteuse, à la radio d’abord, puis sur le petit écran. Elle apparaît dans des programmes populaires, comme «Beat the band», avec Ted Weems et son orchestre et la chanteuse de cabaret Hildegarde, ou encore «The Abbott and Costello show». Dans ces émissions, et d’autres, comme «The Jimmy Durante show», elle montre toute l’étendue d’une voix agréable et bien timbrée, chantant, avec Bob Hope, la ballade de Noël «Silver bells», tirée du film «The Lemon drop kid» (1950) de Sidney Lanfield et Frank Tashlin. Sous contrat avec la MGM, elle débute au cinéma durant la guerre et entreprend en même temps, toujours avec Bob Hope, avec qui elle entretient une longue liaison, des tournées aux quatre coins de la planète pour remonter le moral des «boys». C’est sans doute cette expérience martiale qui la prédispose aux films de guerre, du «Cargo des innocents» (1942) de Robert Z. Leonard, à «Salute to the marines» (1943) de S. Sylvan Simon, avec Wallace Beery, en passant par «Pilot 5» (1943) de George Sidney. Puis elle apparaît dans trois films de la longue série des «Dr Gillespie» signés Willis Goldbeck. Dans le deuxième film, «Trois hommes en blanc» (1944), sa blondeur sculpturale s’y oppose à la brune opulence de la débutante Ava Gardner.

Peu regardante sur le choix de ses rôles, Marilyn Maxwell sert de faire-valoir aux pitreries de Bud Abbott et Lou Costello dans «Aventures au harem» (1944) de Charles Reisner, danse au milieu des ballons pour «La clé sous la porte» (1949) de George Sidney ou chante pour les beaux yeux de Bob Hope dans «Off limits» (1953) de George Marshall. On la voit en fin de carrière, les traits mûris par la vie qui passe, dans des westerns fauchés comme «La diligence partira à l’aube» (1964) de William F. Claxton ou «Les rebelles de l’Arizona» (1967) de Lesley Selander. De temps à autre, elle décroche des rôles plus stimulants, comme celui de Grace Diamond qui, dans «Champion» (1949) de Mark Robson, s’attache au boxeur interprété par Kirk Douglas, ou celui de cette Lory Hale qui, dans «À l’Est de Sumatra» (1953) de Budd Boetticher, incarne l’ancienne maîtresse de Jeff Chandler, qui exploite des mines d’étain dans la jungle.

À la télévision, Marilyn Maxwell incarne, dans la série «Bus stop» (1961/62), Grace Sherwood, propriétaire d’un restaurant situé à proximité d’un arrêt d’autobus et on la vit aussi dans «Gunsmoke» (1960), «Aventures dans les îles» (1960/61), «L’homme à la Rolls» (1963-65), ou encore «Le proscrit» (1965), avec Chuck Connors. Au milieu des années 60, marquée par l’alcool et trois mariages ratés, l’actrice ne peut empêcher le déclin de sa carrière. Et c’est son fils, adolescent, qui la découvre morte, dans la journée du 20 mars 1972, dans sa maison de Beverly Hills. Elle n’avait que cinquante ans.

© Jean-Pascal LHARDY

copyright
1942L’heure H. / Le cargo des innocents ( stand by for action / cargo of innocents ) de Robert Z. Leonard avec Charles Laughton
CM Tune time – de Reginald Le Borg avec Jan Garber
1943Lily Mars, vedette ( presenting Lily Mars ) de Norman Taurog avec Van Heflin
Swing fever / Right about face – de Tim Whelan avec William Gargan
    + chansons
Dr. Gillespie’s criminal case / Crazy to kill – de Willis Goldbeck avec Lionel Barrymore
La du Barry était une dame ( Du Barry was a lady ) de Roy Del Ruth avec Lucille Ball
Pilote N° 5 ( pilot #5 / pilot No. 5 ) de George Sidney avec Franchot Tone
Salut à la marine ( salute to the marines ) de S. Sylvan Simon avec Wallace Beery
Parade aux étoiles ( thousands cheer ) de George Sidney avec Gene Kelly
1944Trois hommes en blanc ( three men in white ) de Willis Goldbeck avec Van Johnson
Aventures au harem ( lost in a harem ) de Charles Reisner avec Lou Costello
    + chansons
L’impossible amour ( between two women ) de Willis Goldbeck avec Lionel Barrymore
1946Le vantard ( the show-off ) de Harry Beaumont avec Red Skelton
    + chansons
1947L’île enchantée ( high Barbaree ) de Jack Conway avec Thomas Mitchell
Belle jeunesse ( summer holiday ) de Rouben Mamoulian avec Mickey Rooney
    + chansons
1948La nuit désespérée ( Race Street ) de Edwin L. Marin avec George Raft
Le champion ( champion ) de Mark Robson avec Kirk Douglas
1949La clé sous la porte ( key to the city ) de George Sidney avec Clark Gable
J’ai grandi en prison ( outside the wall ) de Crane Wilbur avec Richard Basehart
1950Le môme boule de gomme ( the lemon drop kid ) de Sidney Lanfield avec Bob Hope
    + chansons
CM Screen snapshots : Hollywood goes to bat – de Ralph Staub avec Jack Carson
    Seulement apparition
1951New Mexico – de Irvin Reis avec Lew Ayres
1953Les dégourdis de la MP ( off limits / military policemen ) de George Marshall avec Mickey Rooney
À l’est de Sumatra ( east of Sumatra ) de Budd Boetticher avec Anthony Quinn
Paris model / Nude at midnight – de Alfred E. Green avec Leif Erickson
1954New York confidentiel / Objectif : Meurtres ( New York confidential ) de Russell Rouse avec Broderick Crawford
1955Son ange gardien ( forever, darling ) de Alexander Hall avec Lucille Ball
1956 CM Brooklyn goes to Las Vegas – de Arthur Cohen avec Jeff Chandler
    Seulement apparition
1958Trois bébés sur les bras ( rock-a-bye baby ) de Frank Tashlin avec Jerry Lewis
    + chansons
1962Ma femme est sans critique ( critic’s choice ) de Don Weis avec Bob Hope
1964La diligence partira à l’aube ( stage to Thunder Rock ) de William F. Claxton avec Barry Sullivan
Pleins phares ( the lively set ) de Jack Arnold avec James Darren
1967Les rebelles de l’Arizona ( Arizona bushwhackers ) de Lesley Selander avec Howard Keel
1969From Nashville with music – de Eddie Crandall avec Leo G. Carroll
Le sphinx ( the sphynx ) de Lee H. Katzin avec Johnny Weissmuller
Fiche créée le 25 novembre 2015 | Modifiée le 29 mars 2017 | Cette fiche a été vue 1129 fois
PREVIOUSLois Maxwell || Marilyn Maxwell || Claude MayNEXT