CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Celia Johnson
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Marilyn Monroe



Date et Lieu de naissance : 1er juin 1926 (Los Angeles, Californie, USA)
Date et Lieu de décès : 5 août 1962 (Los Angeles, Californie, USA)
Nom Réel : Norma Jeane Mortenson

ACTRICE
Image
1953 Niagara – de Henry Hathaway avec Joseph Cotten, Jean Peters, Max Showalter, Richard Allan & Don Wilson
Image
1954 Rivière sans retour (river of no return) de Otto Preminger avec Robert Mitchum & Rory Calhoun
Image
1955 Sept ans de réflexion (the seven year itch) de Billy Wilder avec Tom Ewell, Sonny Tufts & Evelyn Keyes
Image
1958 Certains l’aiment chaud (some like it hot) de Billy Wilder avec Tony Curtis, Jack Lemmon & George Raft

Norma Jeane Mortenson naît le 1er juin 1926, à Los Angeles en Californie. Après une enfance passée entre l’orphelinat et des familles d’accueil, elle se marie à seize ans, avec John Dougherty pour fuir une adolescence difficile. Elle pratique plusieurs petits métiers et elle pose pour des magazines pour GI’s, dans l’Amérique en guerre.

En 1946, la jeune femme divorce et signe un premier contrat avec la Twentieth Century Fox. Quelques figurations plus tard, le studio ne renouvelle pas son contrat. Elle rencontre alors Johnny Hyde, célèbre impresario hollywoodien, qui décide de faire de Norma une star. Devenue Marilyn Monroe, elle interprète des seconds rôles intéressants dans «Quand la ville dort» (1949) de John Huston, dans «Eve» (1950) de Joseph L. Mankiewicz et dans «Le démon s’éveille la nuit» (1952) de Fritz Lang.

En 1952, la publication d’un calendrier avec une photo de Marilyn Monroe nue est à la fois un scandale et un triomphe. L’année suivante, elle joue son premier rôle principal dans «Niagara» de Henry Hathaway. Parallèlement, elle file le parfait amour avec Joe DiMaggio quelle épousera le 14 janvier 1954. Ils seront unis à peine un an, mais resteront très amis. Elle enchaîne avec «Les hommes préfèrent les blondes» (1953) de Howard Hawks, «Comment épouser un millionnaire» (1953) et «Rivière sans retour» (1954) de Otto Preminger. Toutes ces productions sont des succès, Marilyn accède au statut de superstar et de sex-symbole. Mais en Janvier 1955, la Twenty-Century-Fox rompt son contrat, Marilyn s’éloigne de Hollywood et s’installe à New-York. Elle repend alors sa carrière en mains et s’inscrit au cours de Lee Strasberg, à l’Actor Studio. En 1955, lors de la sortie sur les écrans de «Sept ans de réflexion», réalisé par Billy Wilder, la voilà de nouveau prête à affronter le star-système. Marilyn renoue avec les studios et obtient de la Fox d’avoir le droit de regard sur les réalisateurs qui la dirigent. «Bus Stop» (1956) de Joshua Logan, son premier film depuis son exil, la révèle plus belle, plus étincelante que jamais.

En 1956, la star épouse le dramaturge Arthur Miller, un rayon de bonheur entre les dépressions de plus en plus fréquentes. L’année suivante, elle joue et produit «Le prince et la danseuse» de et avec Laurence Olivier. Leur collaboration est désastreuse et le film est un échec, mais sa popularité reste intacte. En 1958, «Certains l’aiment chaud» de Wilder, aux côtés de Jack Lemmon et Tony Curtis, est un triomphe, malgré un tournage difficile souvent dû aux caprices et aux retards sur le plateau de la belle blonde. Puis, George Cukor l’engage pour «Le milliardaire» (1960) avec Yves Montand. Son aventure sentimentale avec l’acteur français précipite son divorce d’avec Miller. Elle participe encore au film maudit «Les désaxés» (1961) de John Huston aux côtés de son idole Clark Gable et de Montgomery Clift.

En 1962, Marilyn Monroe, très perturbée, entretien une relation amoureuse très compliquée et dangereuse avec John F. Kennedy et son frère Robert. Au mois de juin de la même année, elle est renvoyée pour indiscipline du tournage de «Something’s got to give» de George Cukor. Le 5 août, son corps est retrouvé sans vie, dans sa villa de Brentwood, en Californie. Officiellement, la cause de son décès serait dû à une overdose de médicaments, mais la thèse de l’assassinat reste actuellement la plus plausible.

© Philippe PELLETIER

copyright
1946L’extravagante Miss Pilgrim ( the shucking Miss Pilgrim ) de George Seaton avec Betty Grable
    Seulement apparition
1947Dangerous years – de Arthur Pierson avec William Halop
1948Bagarre pour une blonde ( scudda hoo ! scudda hay ! / summer lightning ) de F. Hugh Herbert avec June Haver
1949La reine du music-hall ( ladies of the chorus ) de Phil Karlson avec Adele Jergens
La pêche au trésor / La chasse au trésor ( love happy / kleptomaniacs ) de David Butler avec Groucho Marx
Le petit train du Far-West / Peaux-Rouges et visages pâles ( a ticket to Tomahawk ) de Richard Sale avec Rory Calhoun
Quand la ville dort ( the asphalt jungle ) de John Huston avec Sterling Hayden
1950Tourment ( right cross ) de John Sturges avec Ricardo Montalban
Le roi de la piste ( the fireball / the challenge ) de Tay Garnett avec Pat O’Brien
Eve ( all about Eve ) de Joseph L. Mankiewicz avec Bette Davis
1951Hometown story – de Arthur Pierson avec Donald Crisp
Rendez-moi ma femme ( as young as you feel ) de Harmon Jones avec Thelma Ritter
Nid d’amour ( love nest ) de Joseph M. Newman avec William Lundigan
Chérie divorçons ( let’s make it legal ) de Richard Sale avec Zachary Scott
1952Le démon s’éveille la nuit ( clash by night ) de Fritz Lang avec Paul Douglas
Troublez-moi ce soir ( don’t brother to knock ) de Roy Ward Baker avec Richard Widmark
Chérie je me sens rajeunir / Fais pas le singe ! ( monkey business / be your ge / darling I am growing younger ) de Howard Hawks avec Cary Grant
La sarabande des pantins ( O. Henry’s Full house / full house ) de Henry Hathaway, Howard Hawks, Henry King, Henry Koster & Jean Negulesco avec Charles Laughton
Cinq mariages à l’essai ( we’re not married ! ) de Edmund Goulding avec Ginger Rogers
1953Niagara – de Henry Hathaway avec Joseph Cotten
Les hommes préfèrent les blondes ( gentlemen prefer blondes ) de Howard Hawks avec Jane Russell
Comment épouser un millionnaire ( how to marry a millionaire ) de Jean Negulesco avec Lauren Bacall
1954Rivière sans retour ( river of no return ) de Otto Preminger avec Robert Mitchum
La joyeuse parade / Féerie de Broadway ( there’s no business like show business ) de Walter Lang avec Donald O’Connor
1955Sept ans de réflexion ( the seven year itch ) de Billy Wilder avec Tom Ewell
1956Arrêt d’autobus ( bus stop / the wrong kind of girl ) de Joshua Logan avec Don Murray
1957Le prince et la danseuse ( the prince and the showgirl ) de Laurence Olivier avec Laurence Olivier
    + productrice exécutive – Non crédité
    Etoile de Cristal de la meilleure actrice étrangère aux prix de l’Académie du cinéma Français, France
1958Certains l’aiment chaud ( some like it hot ) de Billy Wilder avec Tony Curtis
    Golden Globe de la meilleure actrice de cinéma catégorie musical ou comédie, USA
1959 DO Premier Khrushchev in the USA – de ? avec Maurice Chevalier
    Seulement apparition
1960Le milliardaire ( let’s make love / the millionaire / the billionaire ) de George Cukor avec Yves Montand
1961Les désaxés ( the misfits ) de John Huston avec Clark Gable
1962Something’s got to give – de George Cukor avec Dean Martin
    Inachevé
AUTRES PRIX :
      
    Prix spécial aux Photoplay Awards, USA ( 1952 )

    Star féminine la plus populaire de l’année aux Photoplay Awards, USA ( 1953 )

    Golden Globe de l’actrice favorite dans le monde, USA ( 1954 )

    Plaque d’Or aux prix David di Donatello, Italie ( 1958 )

    Golden Globe de l’actrice favorite dans le monde, USA ( 1962 )
Fiche créée le 19 janvier 2006 | Modifiée le 13 juillet 2016 | Cette fiche a été vue 11692 fois
PREVIOUSJacques Monod || Marilyn Monroe || Jacqueline MonsignyNEXT