CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Franca Marzi
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Mario Cabré



Date et Lieu de naissance : 6 janvier 1916 (Barcelone, Espagne)
Date et Lieu de décès : 1er juillet 1990 (Barcelone, Espagne)
Nom Réel : Mario Cabré Esteve

ACTEUR
Image
1950 Nuit d’orage (noche de tormenta) de Jaime de Mayora & Marcel Jauniaux avec Anouk Aimée & Manuel Aguilera
Image
1951 Pandora (Pandora and the flying dutchman) de Albert Lewin avec Ava Gardner & James Mason
Image
1953 Nuits andalouses (noches andaluzas) de Maurice Cloche & Ricardo Blasco avec Geneviève Page
Image
1953 Carmen, fille d’amour (siempre Carmen) de Giuseppe Maria Scotese avec Ana Esmeralda & Fausto Tozzi

Mario Cabré Esteve naît 6 janvier 1916, à Barcelone en Catalogne. Il appartient à une famille d’artistes de théâtre. Il décide cependant, encore adolescent, de faire ses preuves dans le monde de la tauromachie. D’abord «picador» à cheval, il débute dans les arènes de sa ville natale en 1935. Devenu torero, il reçoit à Séville en 1943 «l’alternative» des mains du castillan Domingo Ortega. À l’âge de cinquante-trois ans, il affrontera ses derniers taureaux.

Mais Mario Cabré va également mener, en parallèle, une carrière de comédien et d’acteur. Dès 1947 Gonzalo Delgrás le fait débuter au cinéma dans «Oro y marfil» avec José Suárez. Il lui confie le rôle de Juan Cortés, un jeune Andalou aisé, mais viveur et coureur de jupons. L’histoire finit par un mariage avec une jeune fille pauvre et vertueuse que joue Nati Mistral. Par la suite, les interprétations de Mario seront souvent liées à la tauromachie et à la musique traditionnelle espagnole, qu’il s’agisse de mélodrame ou de comédie comme en 1948: «El centauro» de Antonio Guzmán Merino avec Isabel de Pomés, et «Canción mortal» de Ignacio F. Iquino, avec José Nieto et Mary Santpere. Dans les années cinquante, des cinéastes étrangers commencent à séjourner dans la péninsule ibérique où ils trouvent des décors naturels somptueux et une main d’œuvre à bon marché. Notre comédien à l’habit de lumière a alors pour partenaires la Française Jacqueline Plessis dans un long métrage dont le titre «La mujer, el torero y el toro» est déjà en lui-même presque un scénario, mais aussi Anouk Aimé pour«Nuit d’orage» de Jaime de Mayora et Marcel Jauniaux.

En 1951, à l’occasion du tournage sur la «Costa Brava» du film «Pandora et le vaisseau fantôme» de Albert Lewin, avec James Mason, Mario Cabré, ébauche une courte idylle avec Ava Gardner. Elle regagne très vite son pays mais devient une source d’inspiration pour Mario Cabré qui lui consacre de nombreux vers et recueils de poésie. Durant la même période, le très éclectique acteur, poète et torero est aux côtés de chanteuses de renom comme Blanquita Amaro dans «Una Cubana en España» (1951) de Luis Bayón Herrera, et Antoñita Colomé dans «Tercio de Quites» (1951) de Emilio Gómez Muriel. Citons encore «Nuits andalouses» (1953) de Maurice Cloche avec Geneviève Page, Franck Villard et José Isbert. Mario Cabré est toujours un magnifique torero dans la production italo-espagnole «Siempre Carmen» (1953) de Giuseppe Maria Scotese. L’acteur s’installe ensuite en Argentine où il tourne quatre films dont «Los hampones» (1955) de Alberto d’Aversa avec Elida Gay Palmer. De nouveau en Espagne, il apparaît avec Germán Cobos dans «Marta» (1955), le dernier long métrage de Francisco Elías de retour d’un exil mexicain.

Dans les années soixante l’activité cinématographique de Mario Cabré se limite à trois films dont le drame policier «Trampa mortal» (1963) de Antonio Santillán, avec Ismael Merlo. Mais le torero anime aussi des émissions de divertissement très prisées pour la toute nouvelle télévision espagnole (TVE). Dans les dernières années de sa vie, après avoir souffert d’une attaque d’hémiplégie, il continuera après une longue rééducation, à écrire. Mario Cabré, cet acteur à la filmographie certes limitée, mais au parcours exceptionnel même en Espagne, décède dans sa ville natale, le 1er juillet 1990.

© Caroline HANOTTE

copyright
1947Oro y marfil – de Gonzalo Delgrás avec Nati Mistral
1948El centauro – de Antonio Guzmán Merino avec Isabel de Pomés
Canción mortal – de Ignacio F. Iquino avec Mary Santpere
1950La mujer, el torero y el toro – de Fernando Butragueño avec Jacqueline Plessis
Nuit d’orage ( noche de tormenta / Annette ) de Jaime de Mayora & Marcel Jauniaux avec Anouk Aimée
1951Pandora / Pandora et le vaisseau fantôme ( Pandora and the flying dutchman ) de Albert Lewin avec Ava Gardner
Una cubana en España – de Luis Bayón Herrera avec Blanquita Amaro
Tercio de quites – de Emilio Gómez Muriel avec Antoñita Colomé
1953Nuits andalouses ( noches andaluzas ) de Maurice Cloche & Ricardo Blasco avec Geneviève Page
Carmen, fille d’amour ( siempre Carmen / Carmen proibita ) de Giuseppe Maria Scotese avec Ana Esmeralda
1954Misión extravagante / Misión en Buenos Aires – de Ricardo Gascón avec Mercedes Monterrey
1955La novia – de Alberto d’Aversa avec Vicky Astory
    Inachevé
Los hampones – de Alberto d’Aversa avec Elida Gay Palmer
Marta ( los diez mandamientos ) de Francisco Elías avec Elisa Montés
1956La doble mentira – de Juan Sires
1957El diablo de vacaciones – de Ferruccio Cerio avec Ana María Cassan
    Inachevé
1963Trampa mortal – de Antonio Santillán avec Marta Padován
1967 CM No contéis con los dedos / No conteu amb els oits – de Pere Portabella avec Natacha Gounkevich
Nocturne 29 ( noturno 29 ) de Pedro Portabella avec Lucia Bosé
Fiche créée le 23 juin 2007 | Modifiée le 12 janvier 2014 | Cette fiche a été vue 4979 fois
PREVIOUSSusan Cabot || Mario Cabré || Michael CacoyannisNEXT