CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de Carlos López Moctezuma
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Marion Davies



Date et Lieu de naissance : 3 janvier 1897 (Brooklyn, New York, USA)
Date et Lieu de décès : 22 septembre 1961 (Hollywood, Californie, USA)
Nom Réel : Marion Cecilia Douras

ACTRICE

Marion Cecilia Douras naît à Brooklyn, quartier de New York, le 3 janvier 1897. Elevée avec ses sœurs aînées, Rose, Reine et Ethel dans une ambition artistique, elle débute à Broadway en 1914 dans la comédie musicale «Chin Chin» et, plus tard, participe notamment aux Ziegfeld Follies.

Jolie blonde aux yeux clairs, pétillante de malice, Marion Davies se lance dans le cinéma avec le rôle principal de «La romanichelle» (1917), produit et réalisé par son beau-frère, George W. Lederer. Après ce premier essai, le puissant magnat de la presse William Randolph Hearst, dont elle est la maîtresse, charge sa propre compagnie cinématographique de produire les films de la jeune actrice. Elle accède directement au rang de vedette et on peut la voir dans, entre autres, «Cecilia of the pink roses» (1918) de Julius Steger, «Getting Mary married» (1919) de Allan Dwan, «The cinema murder» (1919) de Georges D. Baker, «April folly» (1920) de Robert Z. Leonard, «Enchantment» (1921) de Robert G. Vignola, etc. L’accueil réservé à ses prestations est alors variable.

Heureusement, en 1922, le grand succès de «Sur les marches du trône», une reconstitution historique où elle incarne une Mary Tudor belle et drôle, production qui figure parmi les meilleurs recettes de l’année, lui apporte une certaine légitimité et conforte considérablement son statut de star.

Marion Davies est par la suite l’interprète de, notamment, «Patricia» (1923) de Sidney Olcott, «Lights of Old Broadway» (1925) de Monta Bell, «Beverly of Graustark» (1926) de Sidney Franklin, «Tillie the toiler» (1927) de Hobart Henley, «Son fils avait raison» (1927) de Sam Wood, «C’est une gamine charmante» (1928), «Mirages» (1928) deux réalisations de King Vidor, «Marianne» (1929) de Robert Z. Leonard, «Dulcy» (1930) de King Vidor, «Le père célibataire» (1931), «It’s a wise child» (1931) tous deux de Leonard, «Blondie of the Follies» (1932) de Edmund Goulding, … Si Hearst la préfère dans les rôles dramatiques ou d’ingénues, c’est dans des comédies que son talent est le mieux mis en valeur.

Dès 1933, sa carrière commence à décliner. Marion Davies, à l’approche de la quarantaine, a perdu de sa fraîcheur et tient plusieurs rôles qui ne lui conviennent pas. Elle finit par se retirer en 1937. Quelques années plus tard, sa réputation sera entachée par «Citizen Kane» (1941), chef-d’œuvre de Orson Welles, biographie déguisée de William Randolph Hearst. En effet, alors qu’elle avait été une brillante et populaire comédienne, on l’identifiera bien injustement au personnage de Susan Alexander, la cantatrice sans talent incarnée par Dorothy Comingore.

Marion Davies reste aux côtés de Hearst, dont l’épouse officielle ne consentira jamais au divorce, jusqu’à la mort de celui-ci en 1951. Peu de temps après, elle épouse Horace G. Brown, un policier que l’on peut voir dans quelques films et se consacre essentiellement à des œuvres de bienfaisance. Elle décède à Hollywood le 22 septembre 1961, d’un cancer de la mâchoire. En 1993, à l’occasion du décès de Patricia Van Cleve Lake, que l’on avait toujours présenté comme la nièce de Marion, on apprendra qu’elle était en réalité la fille de la vedette et de son célèbre amant.

© Marlène PILAETE

copyright
1917La romanichelle ( runaway, romany ) de George W. Lederer avec Matt Moore
    + scénario
1918Cecilia of the pink roses – de Julius Steger avec Harry Benham
The burden of proof – de John G. Adolfi & Julius Steger avec Willard Cooley
The belle of New York – de Julius Steiger avec Etienne Girardot
1919Getting Mary married / Marrying Mary – de Allan Dwan avec Norman Kerry
    + production
The dark star – de Allan Dwan avec George Cooper
The cinema murder – de George D. Baker avec Anders Randolf
1920April Folly – de Robert Z. Leonard avec Conway Tearle
The restless sex – de Robert Z. Leonard & Léon d’Usseau avec Carlyle Blackwell Sr.
Le pirate ( buried treasure ) de George D. Baker avec Earl Schenck
1921Enchantement ( enchantment ) de Robert G. Vignola avec Forrest Stanley
1922The bride’s play – de George Terwilliger avec John B. O’Brien
Beauty’s worth – de Robert G. Vignola avec Thomas Jefferson
La vierge folle / Jeunesse ( the young Diana ) de Albert Capellani & Robert G. Vignola avec Pedro de Cordoba
Sur les marches du trône ( when knighthood was in flower ) de Robert G. Vignola avec William Kent
CM Un voyage à Paramount-Ville ( a trip to Paramountown ) de ? avec Clarence Burton
    Seulement apparition
1923Adam et Eve ( Adam and Eva ) de Robert G. Vignola avec T. Roy Barnes
Le pèlerin ( the pilgrim ) de Charles Chaplin avec Syd Chaplin
Patricia ( little old New York ) de Sidney Olcott avec Harrison Ford
CM Screen snapshots, series 3, No. 17 – de ? avec Milton Sills
    Seulement apparition
1924Yolande ( Yolanda ) de Robert G. Vignola avec Holbrook Blinn
Janice Meredith ( the beautiful rebel ) de E. Mason Hopper avec Tyrone Power Sr.
1925L’amazone ( Zander the great ) de George W. Hill avec Harry Myers
Ben Hur ( Ben-Hur : A tale of the Christ ) de Fred Niblo avec Ramon Novarro
    Seulement apparition
Lights of Old Broadway / Little old New York – de Monta Bell avec Conrad Nagel
1926Quand la femme est Roi ( Beverly of Graustark ) de Sidney Franklin avec Antonio Moreno
1927Le moulin rouge ( the red mill ) de Roscoe Fatty Arbuckle avec Owen Moore
Tillie the toiler – de Hobart Henley avec George K. Arthur
Son fils avait raison / Le bel âge ( the fair co-ed ) de Sam Wood avec Johnny Mack Brown
Quand la femme est roi / La galante méprise ( Quality Street ) de Sidney Franklin avec Conrad Nagel
    + production
1928L’amant de papier ( the cardboard lover / her cardboard lover ) de Robert Z. Leonard avec Nils Asther
C’est une gamine charmante ( the patsy / the politic flapper ) de King Vidor avec Orville Cadwell
Mirages ( show people ) de King Vidor avec William Haines
The five o’clock girl – de Robert Z. Leonard avec Joel McCrea
1929Hollywood chante et danse ( the Hollywood revue of 1929 / the Hollywood revue ) de Charles F. Reisner avec Jack Benny
Marianne I – de Robert Z. Leonard avec George Baxter
    + production – Version parlante
Marianne II – de Robert Z. Leonard avec Oscar Shaw
    Version muette
Dulcy ( not so dumb ) de King Vidor avec Elliott Nugent
    + production
1930The Florodora girl / The gay nineties – de Harry Beaumont avec Lawrence Gray
    + production
Le père célibataire ( the bachelor father ) de Robert Z. Leonard avec C. Aubrey Smith
    + production
CM Screen snapshots series 9, No. 23 – de Ralph Staub avec Ina Claire
    Seulement apparition
1931It’s a wild child – de Robert Z. Leonard avec Sidney Blackmer
    + production
Fille de luxe ( daughter of luxury / five and ten ) de Robert Z. Leonard avec Leslie Howard
    + production
Trapèze ( Polly of the circus ) de Alfred Santell avec Clark Gable
    + production
CM The Christmas party / A Christmas story – de Charles F. Reisner avec Lionel Barrymore
    Seulement apparition
1932La reine des girls ( Blondie of the follies ) de Edmund Goulding avec Robert Montgomery
    + production
1933Peg de mon cœur ( Peg o’my heart ) de Robert Z. Leonard avec Onslow Compton
Au pays du rêve / Verso Hollywood ( going Hollywood / Cinderella’s fella ) de Raoul Walsh avec Bing Crosby
1934Agent 13 ( operator 13 / spy 13 ) de Richard Boleslawski avec Gary Cooper
1935Reine de beauté ( Page Miss Glory ) de Mervyn LeRoy avec Pat O’Brien
    + production
CM Pirate party on Catalina Isle – de Gene Burdette avec Errol Flynn
    Seulement apparition
CM A dream comes true – de George Bilson avec Freddie Bartholomew
    Seulement apparition
1936Betsy ( hearts divided ) de Frank Borzage avec Dick Powell
    + production
Cain et Mabel ( Cain and Mabel ) de Lloyd Bacon avec Clark Gable
CM Screen snapshots series 16, No. 3 – de Ralph Staub avec Fredric March
    Seulement apparition
1937Bataille de dames ( ever since Eve ) de Lloyd Bacon avec Frank McHugh
Fiche créée le 30 juin 2006 | Modifiée le 4 février 2017 | Cette fiche a été vue 6376 fois
PREVIOUSMario David || Marion Davies || Bette DavisNEXT