CINEMA ACTUEL
PRIX & RECOMPENSES
Nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire de José Leitão de Barros
Recherche Rapide :

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Marjorie Reynolds



Date et Lieu de naissance : 12 août 1917 (Buhl, Idaho, USA)
Date et Lieu de décès : 1er février 1997 (Los Angeles, Californie, USA)
Nom Réel : Marjorie Goodspeed

ACTRICE

Marjorie Reynolds, radieuse créature, naît Marjorie Goodspeed à Buhl en Idaho le12 Août 1917. Son père est médecin et son épouse mère au foyer. J’ignore complètement les tenants et aboutissants qui firent quitter l’Idaho à la famille Goodspeed pour la Californie, mais non seulement ils s’y installèrent, mais leur petite fille, par le biais d’un autre mystère fit ses débuts au cinéma, elle avait six ans. Cette gloire juvénile est hélas très courte, car in fine le docteur Goodspeed et sa dame estiment qu’il vaut mieux que leur fille mène une vie et des études normales plutôt que de s’engouffrer aussi jeune dans le tourbillon mal réputé qu’est le Hollywood des années vingt, hanté par des créatures maléfiques telles Clara Bow, Gloria Swanson ou Pola Negri et où il ne se passe pas un jour sans un nouveau scandale! Marjorie Goodspeed disparait donc des génériques aussi vite qu’elle n’y est apparue!

Elle revient pourtant! Jeune starlette, jolie brunette encore au sortir de l’adolescence sous le pseudonyme de Marjorie Moore. Elle tourne presque aussitôt, passe d’un studio à l’autre sans rien trouver de vraiment palpitant à se mettre sous la dent si ce n’est Jack Reynolds, une des éminences grises de la MGM en qui Sam Goldwyn a toute confiance. Marjorie adopte son nom de femme mariée à l’écran, devient blonde pour brouiller les pistes et maman d’une petite Linda qui connaîtra plus tard une parcimonieuse carrière d’actrice. Marjorie Reynolds gagne peu à peu du galon, ses roles s’étoffent dans des petits westerns où elle a pour partenaires Tex Ritter, Buck Jones, Ken Maynard ou George O’Brien. En 1942, Mark Sandrich lui qui permet de tournoyer dans les bras de Fred Astaire et de Bing Crosby dans «L’amour chante et danse» et fonde de grands espoirs dans sa nouvelle vedette.

Mais malheureusement pour Marjorie Reynolds, Mark Sandrich décède en 1945, emporté par une crise cardiaque. Grâce à lui elle a pu briller dans un film de premier plan. Tout le monde l’en félicite car elle est excellente actrice, mais personne ne songe à miser sur elle et à en faire une star. Elle reste à jamais une vedette de «série B» pour Hollywood. Une étoile populaire, efficace et corvéable à merci. Sa collaboration avec Mark Sandrich lui a en outre valu une étiquette d’actrice de «musicals», genre hélas en plein déclin. Finalement, après avoir donné la réplique à de nouvelles venues, telles Betty Grable, Veronika Lake ou Marilyn Monroe, qui allaient devenir des stars planétaires alors qu’elle piétinait depuis des années au portillon de la notoriété, Marjorie Reynolds divorce en 1952 au bout de seize ans de mariage. Elle redevint brune, puisque le blond est maintenant la propriété exclusive de miss Monroe et se consacre essentiellement à la télévision.

Marjorie Reynolds se remarie le 18 Mai 1953 avec John Whitney qui avait été lui aussi un acteur dont la gloire n’avait eu que faire et qui était à son tour devenu un rouage de la puissante MGM. Il allait faire de Marjorie sa veuve en 1985 après plus de trente ans de mariage. L’actrice elle-même s’éteint le 1er février 1997. Elle promenait comme tous les jours son petit chien sur Manhattan Beach à Los Angeles lorsqu’elle s’écroula foudroyée par une crise cardiaque. La presse s’intéressa fort peu à la fin discrète de Marjorie Reynolds qui sous trois identités différentes avait pourtant brillé dans plus de soixante-dix films de la grande époque hollywoodienne.

© Céline COLASSIN

copyright
1923Tribly – de James Young avec Creighton Hale
Scaramouche – de Rex Ingram avec Ramon Novarro
Les ailes meurtries ( the broken wing ) de Tom Forman avec Kenneth Harlan
1924Revelation – de George D. Baker avec Monte Blue
1932Pour l’honneur de son enfant ( wine, women and song ) de Herbert Brenon avec Lew Cody
1933Collège humour ( college humor ) de Wesley Ruggles avec Bing Crosby
1935Collegiate / Charm school – de Ralph Murphy avec Jack Oakie
Three cheers for love – de Ray McCarey avec Robert Cummings
1936Le danseur pirate ( dancing pirate ) de Lloyd Corrigan avec Frank Morgan
Radio Folies 1937 / Folies burlesques / Miousic 37 ( the big broadcast of 1937 ) de Mitchell Leisen avec Jack Benny
L’appel de la folie ( college holiday ) de Frank Tuttle avec George Burns
1937Top of the town – de Ralph Murphy avec George Murphy
Le règne de la joie ( Broadway melody of 1938 ) de Roy Del Ruth avec Robert Taylor
Murder in Greenwich Village / Park Avenue Dame / Park Avenue Girl – de Albert S. Rogell avec Richard Arlen
Tex rides with the Boy Scouts – de Ray Taylor avec Tex Ritter
Romance burlesque ( thrill of a lifetime ) de George Archainbaud avec Leif Erikson
The Overland Express – de Drew Eberson avec Buck Jones
1938Le cavalier Cyclone ( six-shootin’ sheriff ) de Harry L. Fraser avec Ken Maynard
Western Trails – de George Waggner avec Bob Baker
Rebellious daughters – de Jean Yarbrough avec Dennis Moore
Man’s country – de Robert F. Hill avec Walter Long
Delinquent parents – de Nick Grinde avec Maurice Murphy
Black bandit – de George Waggner avec Jack Rockwell
Guilty trails – de George Waggner avec Carleton Young
    + chansons
The phantom stage – de George Waggner avec Forrest Taylor
Pirate de l’air / Les pirates du ciel ( mystery plane / sky pilot ) de George Waggner avec John Trent
1939Dans les rues de New York ( streets of New York / the Abe Lincoln 9th Avenue ) de William Nigh avec Jackie Cooper
Les écumeurs du Far-West / L’attaque du convoi ( racketeers of the range ) de D. Ross Lederman avec George O’Brien
Timber stampede – de David Howard avec Chill Wills
Stunt pilot – de George Waggner avec Milburn Stone
Monsieur Wong au quartier chinois ( Mr. Wong in Chinatown ) de William Nigh avec Boris Karloff
Sky patrol – de Howard Bretherton avec Jackie Coogan
Danger flight – de Howard Bretherton avec Jason Robards Sr.
Autant en emporte le vent ( gone with the wind ) de Victor Fleming avec Clark Gable
L’heure fatale ( the fatal hour / Mr. Wong at headquaters ) de William Nigh avec Grant Withers
Chasing trouble – de Howard Bretherton avec Frankie Darro
Midnight limited – de Howard Bretherton avec George Cleveland
Les G-Men du service secret ( enemy agent / secret enemy ) de Lew Landers avec Robert Armstrong
1940Doomed to die / The mystery of Wentworth Castle – de William Nigh avec Boris Karloff
Up in the air – de Howard Bretherton avec Gordon Jones
    + chansons
Robin Hood of the Pecos – de Joseph Kane avec George Gabby Hayes
La preuve imprévue ( secret evidence ) de William Nigh avec Charles Quigley
The great swindle – de Lewis D. Collins avec Jack Holt
1941Cyclone on horseback – de Edward Killy avec Tim Holt
Tillie the toiler – de Sidney Salkow avec Franklin Pangborn
Top sergeant Mulligan – de Jean Yarbrough avec Tom Neal
Dude cowboy – de David Howard avec Ray Whitley
La loi des bûcherons ( law of the timber ) de Bernard B. Ray avec J. Farrell MacDonald
1942L’amour chante et danse ( Holiday Inn ) de Mark Sandrich avec Fred Astaire
    + chansons
Au pays du rythme ( star sprangled rhythm ) de George Marshall avec Franchot Tone
    + chansons
1943Dixie – de A. Edward Sutherland avec Dorothy Lamour
1944Dans la chambre de Mabel ( up in Mabel’s room ) de Allan Dwan avec Dennis O’Keefe
Espions sur la Tamise ( ministry of fear ) de Fritz Lang avec Ray Milland
Three is a family – de Edward Ludwig avec Charles Ruggles
L’or et les femmes ( bring on the girls ) de Sidney Lanfield avec Eddie Bracken
    + chansons
1945La taverne de la folie ( Duffy’s tavern ) de Hal Walker avec Alan Ladd
Meet me on Broadway – de Leigh Jason avec Gene Lockhart
1946Le manoir hanté ( the time of their lives / the ghost steps out ) de Charles Barton avec Lou Costello
Le joyeux barbier ( monsieur Beaucaire ) de George Marshall avec Bob Hope
1947Montana Mike ( heaven only knows ) de Albert S. Rogell avec Brian Donlevy
1948J’ai épousé un hors-la-loi ( bad men of Tombstone ) de Kurt Neumann avec Barry Sullivan
1949Le baiser de minuit ( that midnight kiss ) de Norman Taurog avec Mario Lanza
1950Chasse aux contrebandiers / Fraudeurs en douane ( customs agent ) de Seymour Friedman avec William Eythe
Gentleman cambrioleur ( the great jewel robber ) de Peter Godfrey avec David Brian
Rookie fireman – de Seymour Friedman avec Bill Williams
1951Hometown story – de Arthur Pierson avec Donald Crisp
Fini de rire / La femme qu’il attendait ( his kind of woman ) de John Farrow avec Robert Mitchum
1952Models, Inc. / That kind of girl – de Reginald Le Borg avec Howard Duff
No holds barred – de William Beaudine avec Leo Gorcey
1959Juke box rhythm – de Arthur Dreifuss avec Jack Jones
1964The silent witness – de Ken Kennedy avec George Kennedy
Fiche créée le 25 mai 2011 | Modifiée le 23 juin 2016 | Cette fiche a été vue 3269 fois
PREVIOUSDebbie Reynolds || Marjorie Reynolds || Vera ReynoldsNEXT